Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marina34 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Ce qui m'attise Ce qui m'attise
Christy Saubesty   
Vous voyez déjà l'enième romance SM et, quand j'ai commencé je me suis dit pareil mais finalement pas du tout. Ça faisait longtemps qu'un erotique ne m'avait pas happé à ce point. On suis l'évolution d'Estelle, ses doutes, ses questions sur sa vie de femme, son mariage et ses envies. Envies qui deviennent forte, incontrolables, auxquelles elle succombent et qui l'entrainent petit à petit vers des désirs inconnues refoulés à cause de son passé douloureux. Une rencontre qui va tout changer et l'amener à comprendre ce qu'elle désir vraiment et surtout avec qui elle le désir. Super moment de lecture, tout est sensuel et écrit avec émotion on est vraiment pris par cette histoire fluide, belle et qui évolue doucement sans rentrer dans le vulgaire ou la décadence qu'on croise dans certains livre du genre.

par marina34
Sarangins, tome 7 : Zora Sarangins, tome 7 : Zora
Emmanuelle Amadis   
Que dire? Zora a donc quitté la Terre et sa famille pour aider les Sarangins à trouver Chièle. Sa façon de vivre comme un homme a déstabilisé l’équipage mais ils ont tous appris à la connaitre. Quand après quelques années, elle arrive sur Sarang, elle va encore devoir se battre pour qu’elle soit acceptée comme elle est. Elle va ensuite repartir pour un voyage qui changera sa vie puisqu’elle y trouvera son Chièle... Un 7ème tome qui ne m’a pas emballé. J’ai trouvé ça trop long et quand enfin ça devient intéressant, c’est la fin. En effet, l’auteure associe à Zora, une guerrière indépendante, un être d’une autre espèce, à l’apparence différente, qui se comporte comme un homme des cavernes et dont le peuple exploite les femmes. Dommage.

par Folize
Tu meurs Tu meurs
Sophie Cadalen   
Par Isabelle Lorédan sur Prose-café

Même s’il vient de paraître chez Tabou éditions le 10 octobre dernier, ce roman n’est pas une nouveauté. Publié en 2003, il était épuisé depuis longtemps, et c’est très heureux qu’il soit aujourd’hui réédité.

La vie, la mort, voilà le thème de ce roman bouleversant. Au travers d’un récit à la première personne, la narratrice nous plonge dans l’intimité de son couple. Couple à trois composante d’ailleurs : elle et son mari bien sûr, mais aussi et surtout L., cette maîtresse contre laquelle personne n’est de taille à lutter, la maladie, la mort.

Page après page, chapitre après chapitre, elle raconte comment cette maîtresse lui vole un peu plus chaque jour celui qu’elle aime par-dessus tout. Alors que l’homme s’étiole et marche à grands pas vers une fin inéluctable, elle nous raconte le désir intact et puissant qu’elle a toujours de lui, sa frustration, son désespoir. Son déni aussi, car quasiment jusqu’au bout, elle refuse de croire à l’irréversibilité des choses. Ainsi, elle est prête à tout pour retrouver intact l’homme qu’elle aime tant, y à le céder à une autre -si ça peut le sauver- pour mieux entamer sa reconquête ensuite.

Que devient le désir lorsqu’il est confronté à la déchéance, à la maladie et à la mort, telle est la question. Et si ce désir avait le pouvoir de sauver ? On aimerait tant y croire…

C’est une histoire d’amour terrible et bouleversante certes, mais qui ne tombe jamais dans le misérabilisme ou le larmoyant. Car au travers des griefs que cette femme reproche à son mari mourant -de ne plus la désirer, de ne plus lui donner le plaisir auquel elle a droit, de l’abandonner-, c’est avant la longue liste de tout ce qu’il lui a apporté que l’on voit, le désespoir d’une femme face au vide absolu qui régnera sur sa vie après la disparition de l’être aimé… Et l’angoisse de ne plus jamais connaître cela.

par ProseCafe
La Découverte La Découverte
Tamy Blackred   
avis complet : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-decouverte-tamy-blackred-a108983514

Ayant lu un avis sur cette nouvelle de 13 pages, comme quoi l’histoire se faisait en douceur, sensuelle, etc, etc... je me suis dit que je devais la lire, histoire de faire peur à l’auteure. Oui, elle connait mes gouts et le fait de m’envoyer sa nouvelle l’a comme qui dirait mise dans un état bien différent de nos héroïnes : la peur d’avoir LA critique négative. Apparemment je suis une vilaine :p, non je confirme j'en suis une et puis c'est tout, je ne 'en cache pas. Alors déjà Tamy, je te remercie de me l’avoir envoyé en sachant que je ne suis pas pour le porno, oups, l’érotisme, car ce dernier ne me semble pas sensuel dans la plupart des livres que j’ai pu lire, mais plutôt le « vas-y que je te prenne n’importe comment en décrivant le kamasutra ». Donc merci d’avoir tenté ta chance avec moi qui suis anti ce style. Ok cela ne se dit pas ainsi, mais vous m'avez forcément compris.

Mais, mais, mais…

Pour faire une chronique négative, pour être LA méchante critique, il faut ne pas avoir aimé l’histoire. Il faut ne pas avoir aimé l’écriture, la manière dont les mots sont posés pour en faire des phrases sensuelles, douces, allumeuses par moment. Il aurait fallu que je n’aime pas lire cette histoire simple et intense, nous emportant dans des contrées de désirs et d’envies vers le même sexe. Il aurait fallu que la vulgarité soit de mise et me gonfle royalement en me disant « encore une qui veut faire du bas de gamme pour vendre et rien de plus ». Je vous l’ai dit, je suis une Vilaine avec ce type d’histoire.

Et en parlant d’histoire, elle est simple. Une jeune femme en rencontre une autre qui s’amuse avec ses amies. Entre la seconde qui joue de son homosexualité pour faire découvrir à la première ce qui peut être apporté dans cette relation, nous pouvons ressentir la douceur extrême et le plaisir inattendu. L’attente, le désir, l’envie, la frustration, l’accomplissement… toutes ces émotions traversent l’histoire pour donner à ces quelques pages une envie de connaitre ces troubles. Les gestes, les regards, les attitudes, les souffles, tout semble sous contrôle et pourtant il n’en est rien : le plaisir attendu est décuplé.

J’avais déjà lu du M/M, je pense à Harem, un livre de Charlie Audern que j’avais apprécié à sa juste valeur, mais pas de féminins exclusifs. L’auteure nous à écrit une nouvelle fluide, très sensuelle, avec beaucoup de délicatesse dans les personnages. Tamy à réussit à semer le doute dans mon esprit et ça, ce n’était franchement pas gagné. Voila pourquoi je n’ai pas pu TE faire une chronique négative, parce que tu as su me montrer que TU savais écrire de l’érotisme et sincèrement, c’est mille fois mieux que 50 nuances qui se veut érotique. La Découverte est Une nouvelle tendre qui laisse naviguer notre imagination sans la contraindre à des gestes ou des mots vulgaires et CA c’est de l’érotisme ! Il y aurait plus de pages je n'aurais pas dit non, c'est certain ;)
Les Chevaliers des Highlands, Tome 2 : Le Faucon Les Chevaliers des Highlands, Tome 2 : Le Faucon
Monica McCarty   
Nous partons pour une Ecosse pleine de fougue et de guerres de clan, meurtrie par les luttes de pouvoir et la mort de William Wallace. Le premier tome plantait le cadre de cette saga, au moment où un homme se révoltait contre le "joug" anglais, Robert de Bruce qui dans l'ombre ralliait à sa cause de fiers highlanders aux talents aussi divers que variés, se constituant ainsi une armée des plus insolites dans le but de récupérer le trône de son pays. Et c'est avec un réel talent que l'auteur se sert de ce contexte historique très riche et dense en évènements sans jamais nous ennuyer puisqu'elle parvient toujours à y intégrer une romance originale et sensuelle.

Erik MacSorley est la quintessence du viking intelligent et sexy, mais il ne faut pas s'y tromper, c'est un véritable highlander. Il n'a pas son pareil pour défier les éléments déchaînes en mer, à la barre d'un navire ou à la nage, et conquérir toutes les belles dames tombées sous le charme de sa blondeur. Il est en mission secrète pour Robert à qui il doit ramener de nouvelles recrues sous le nez et à la barbe des Anglais. C'est ainsi qu'il repêche littéralement Elyne de Burgh, fille d'un puissant noble allié du roi Anglais mais qui se fait passer pour une gouvernante auprès de ceux qu'elle pense être des pirates.

Il y a beaucoup d'action dans ce second tome, beaucoup de péripéties, de danger, l'aventure nous embarque d'un bout à l'autre du récit et pour notre plus grand plaisir. La relation qui se tisse entre Erik et Elyne est émouvante, empreinte de chicaneries puisque que tous deux cachent leur identité, se cherchent, se troublent, se chamaillent. La jeune femme ne s'en laisse pas compter, elle n'a pas eu une enfance dorée ce qui a forgé son caractère, elle est forte et déterminée, plus elle lui résiste plus il cherche à la conquérir. Mais elle est promise à un autre, et lui a une cause à servir.

C'est donc une suite bien plus passionnante, plus intense qui nous est livrée ici, sans doute parce que le couple nous semble plus attachant, nous vibrons au diapason de leurs émotions, mais il faut bien avouer que la plume de l'auteur est majestueuse tant elle flotte avec aisance sur cette période historique si complexe, elle est très douée pour nous inciter à trépigner d'impatience jusqu'au tome suivant qui sera consacré à Arthur Ranger Campbell "la vigie", prévue le 21 aout.

par Seregan
Dust City, Tome 1 Dust City, Tome 1
Jesse Christen   
Que dire à part que c'est du gros n'importe quoi. Sauf si on accepte que l'histoire d'amour n'en est pas une mais les conséquences d'un Syndrôme de Stockholm.
[spoiler]Le type tombe amoureux de son kidnappeur qui le fait violer par un de ses hommes, tout en restant bien tranquille à se rincer l'oeil. Killian néanmoins s'enverra en l'air avec son tortionnaire moins d'une semaine après les faits.[/spoiler]
Le genre de truc qui me défrise et j'avoue que j'avais une forte sensation de malaise dans le creux de l'estomac à la fin.
Sans compter que le reste n'est absolument pas creusé à croire que le sujet du livre était uniquement l'histoire de fesses.
Je m'attendais à beaucoup mieux de cette parution de Milady.



par YvieSan
Jane's Melody, Tome 2 : Notre love song Jane's Melody, Tome 2 : Notre love song
Ryan Winfield   
https://lmedml.com/2017/10/07/notre-love-song-ryan-winfield/

[Notre love song] est une suite que j’attendais avec impatience. J’avais craqué pour le premier opus qui nous dressait le portrait de Jane, la quarantaine, ayant perdu sa fille Mélody… Mais la vie à mis Caleb sur son chemin, grâce à lui, elle a repris goût à la vie… J’avais vraiment bien aimé le début de leur histoire, et ici on les retrouve plus amoureux que jamais. Il faut savoir que Caleb est beaucoup plus jeune que Jane, d’une vingtaine d’années, et dans cette suite ce sera un élément à prendre en compte dans les doutes qui vont assaillir notre héroïne.

Ce second opus se divise en trois parties. Nous allons suivre nos héros dans leur nouvelle vie à Austin. Jane s’est installé avec Caleb dans un minuscule appartement, mais elle est plus heureuse que jamais. Caleb est un musicien de talent et il va avoir l’opportunité de participer à un télé-crochet… avec à la clé, peut-être un album produit par une maison de disque… C’est le moment de se poser les bonnes questions pour Jane et Caleb… Doit-elle le suivre à Los Angeles ? Doit-elle rester à Austin et l’attendre ?

Dès les premières pages j’ai retrouvé l’alchimie du couple que forment Jane et Caleb. L’ambiance est pleine d’amour, d’électricité sexuelle et d’émotions diverses et variées. Je dois dire que leur couple est magnifique, et rien ne vient assombrir ce tableau… Mais Caleb va partir vivre son aventure à Los Angeles, et Jane va devoir affronter les fantômes de son passé. Cela va faire beaucoup de chose à gérer pour nos deux héros.

Cette suite m’a définitivement fait tomber amoureuse de Caleb. Il est vraiment génial, c’est un jeune homme qui a la tête sur les épaules, il est aimant, attentionné, généreux et il a petit côté fougueux qui n’est pas désagréable. Je dois dire que malgré son âge, il est vraiment réfléchit et très sûr de lui. Il ne perdra jamais son objectif de vue, tout en accordant l’attention qu’il faut à Jane. Mais vous vous imaginez bien que la vie n’est pas un long fleuve tranquille et il se pourrait tout de même que leur petite vie soit bouleversée. Je me suis sentie proche de Jane, son personnage est simple et attachant, c’est une femme qui a besoin de panser ses blessures, elle a beaucoup de choses à digérer, elle va devoir se remettre en question, faire face à certaines peurs qui sont rationnelles, l’auteur a vraiment réussi à la rendre humaine et vivante aux yeux des lecteurs.

Je dois dire que du côté des personnages secondaires, j’ai aussi mes petits coups de cœur, avec Mme Hawthorne, qui reste un personnage qui m’aura touché jusqu’à la fin. Il y a aussi des personnages que j’ai détesté comme le producteur du télé-crochet, ou bien encore Angell, la partenaire de chant de Caleb !!! Tous les personnages sont ancrés dans une réalité qui se mélange à merveille avec la fiction.

L’intrigue est assez classique, la dynamique de la romance fait tout le roman, nos personnages sont tellement bien ensemble que l’on se laisse porter par le récit, on se laisse émouvoir et on ne peut qu’espérer que nos héros vont vivre une aventure merveilleuse. Ce que j’ai le plus aimé, c’est que Ryan Winfield reste cohérent dans son histoire, il a su me toucher avec les destins de ses personnages, l’histoire n’est pas lisse et sans accrocs…

L’ambiance musicale est très entraînante, elle rythme le récit. Transporte le lecteur, page après page ! Le style de l’auteur est très addictif, et malgré la narration à la troisième personne, je me suis sentie concernée par l’histoire, très proche des personnages. La passion est aussi de la partie, pour notre plus grand plaisir évidemment.

En bref, l’histoire de Jane et Caleb m’a fait du bien. J’ai aimé chaque instant de ce roman car l’auteur a un véritable talent pour mettre en scène des personnages et transmettre beaucoup d’émotions à ses lecteurs. Le récit est mené avec finesse, les thèmes abordés ont eu comme un écho à ma propre vie, vous arriverez à vous retrouver dans les personnages qui sont bien travaillés. J’ai aimé le duo que Jane et Caleb forment car ils se complètent, ensemble la différence d’âge ne compte pas, ils étaient tout simplement faits l’un pour l’autr
Forces d'élite, Tome 3 : En pleine course Forces d'élite, Tome 3 : En pleine course
Julie Ann Walker   
Moins bon : Il y a 4 ans, Jake dit le Serpent, se battant avec ses démons, a repoussé Michelle, la soeur du Boss, alors qu’il en était amoureux et l’a poussé dans les bras de Pasteur. A la mort de ce dernier peu de temps après leur mariage, Jake est parti sans donner de nouvelles. Au bout de quatre ans, il est enfin de retour et prêt à reconquérir Michelle qui n’a cessé d’être dans ses pensées. Mais Michelle est une autre femme faisant passer avant tout le bonheur de son fils et refusant une nouvelle fois d’avoir le coeur brisé par Jack. Elle n’aura pas le choix et devra accepter sa protection puisque les Black Knight se sont fait beaucoup d’ennemis et qu’ils sont en danger ainsi que leurs familles... Un tome un cran en dessous des précédents où l’action n’est pas assez présente. La romance entre Jake et Michelle est sympa mais sans plus et nous avons les prémisses entre Rock et Vanessa ce qui promet une suite mouvementée.

par Folize
Les rois, Tome 1 : Le Roi Vampire Les rois, Tome 1 : Le Roi Vampire
Heather Killough-Walden   
C'était un livre qui me faisait envie tout en sachant pertinemment que les premiers tomes de chaque saga de cette maison d'édition sont en promos, la suite souvent bien trop chère pour ce qu'elle vaut. De plus lors de mes nombreuses lectures j'ai pu y déceler de petites pépites mais aussi de grands désastres littéraires! Ce qui, pour moi est le cas de ce Roi Vampire!

Bien souvent la traduction laisse à désirer ou il s'agit d'un français très canadien ce qui parfois donne un cachet ou ampoule littéralement le style! Et malgré toute ma bonne volonté, j'ai tourné les pages avec de plus en plus de mal, je me suis forcé et Roman d'Angelo tout aussi charmant qu'on veut bien nous le servir a eu beau courir après moi, j'ai été plus rapide à le semer!!!

Le début nous présente des Chimères gorgées de magie (les vampires si j'ai bien compris) et les lycans dont la malédiction a été brisée, une nouvelle mythologie sur le sujet que je n'ai pu apprécier à sa juste valeur tant le récit est indigeste et confus! Il faut le faire étant plutôt têtue et accordant plusieurs chances à un auteur surtout lorsqu'on m'offre le bouquin! Mais d'autres l'ont aimé, peut-être n'avons nous pas lu la même chose, je suis désolée pour l'auteur, mais lire est un plaisir pour moi, pas un parcours du combattant...

par Seregan
Le Chardon et le Tartan, Tome 4 : Les Flammes de la rébellion Le Chardon et le Tartan, Tome 4 : Les Flammes de la rébellion
Diana Gabaldon   
Cette deuxième partie de tome nous happe très rapidement (en même temps, la coupure est très brutale entre les deux parties).
Jamie, Claire, Paris, soulèvement jacobite. Il se réalise tout ce que le début du tome laissait présager. L'Histoire continue ainsi sur sa lancée, et si j'étais moins sur les charbons ardents dans ce tome que dans le précédent, j'ai beaucoup aimé les petites alternances passé/futur.

En bref, une série historico-fantastique avec une bonne dose de romance : un cocktail hautement addictif.
Quand je me dis qu'il reste tous ces tomes, j'ai la certitude de me faire plaisir encore quelques mois :)