Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MarineVey15 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Lui résister... ou pas - vol. 3 Lui résister... ou pas - vol. 3
Phoebe P. Campbell   
Une suite ou cette fois je me suis bien plus passionné à la lecture que pour les deux premiers tomes. Une lecture fluide que j'ai trouver vraiment sympa, un plus dynamique on le ''couple" à quelques petits problèmes, la vie dans cette entreprise me captive beaucoup.
Elements, Tome 2 : The Fire Elements, Tome 2 : The Fire
Brittainy C. Cherry   
Je l'ai dévoré en une nuit... Ce roman est tellement beau. Je ne m'attendais pas à ça, j'étais restée un peu sur ma faim avec the air mais celui-ci est d'une beauté remarquable. Certes l'histoire est un peu du déjà vu et on s'attend un peu à la fin, mais on a tellement envie de connaître l'histoire de Logan, de savoir s'il va sortir de ses démons qu'on ne lâche The Fire.
Je trouve juste dommage que le personnage d'Alyssa ou même de Kellan ne soit pas assez développé, il y a deux points de vue et Alyssa est presque effacé par Logan, bon en même temps je l'épouserai bien ce Logan c'est juste que j'aurai voulu un peu plus d'initiative de la part d'Alyssa. Je n'en dis pas plus pour les prochains lecteurs

Bref. Je recommande chaudement ce roman qui a été un gros coup de cœur pour moi et qui m'a même fait lâché une petite larme

par Mylene-1
Cette fille, c'était mon frère Cette fille, c'était mon frère
Julie Anne Peters   
Ce livre est tellement, profondément mauvais. Quand on écrit un livre sur une personne trans, on se doit d'au moins envisager que des adolescents trans vont se jeter dessus, tellement heureux d'être enfin représentés dans un livre ! Et ils se retrouvent avec ça. Avec un livre déjà douloureux à lire au bout de deux chapitres. Pour moi, cette lecture a été une torture. C'est un livre LGBT écrit pour des personnes allosexuelles cisgenre et hétérosexuelles. En tant que personne queer, ce livre a été tellement, tellement douloureux à finir. Mais je voulais le faire. Pour que des gens non-sensibilisés lisent ce commentaire, et, peut-être, comprennent à quel point ce livre peut être offensant.
S'il te plaît, lecteur de ce livre, lis et comprends mes arguments, comprend que ce bouquin peut être problématique.

Est-ce que l'auteure s'est renseignée ? Est-ce que l'auteure a fait lire son bouquin à des personnes transgenres ? J'ai comme un doute. Au bout de deux chapitres, je savais déjà que ça ne ferait qu'empirer.

Luna est genrée au masculin tout le long du livre. Et appelée Liam. Par sa soeur, la seule personne qui la "soutient". Une chose à savoir : une personne trans n'est pas "à la fois Liam et Luna" ou "Luna quand elle s'habille en fille" et elle se doit d'être toujours genrée au féminin si elle se considère comme femme (sauf si on est en public et qu'elle n'est pas encore out, mais tout de même). C'est tellement offensant de voir que l'auteure n'a même pas pris la peine de comprendre ça. J'étais énervée à chaque "il", à chaque "Liam", à chaque "frère" que Regan pensait. Ce n'est pas son frère. Ce n'est pas Liam. C'est sa sœur, Luna. C'est extrêmement irrespectueux de considérer que Luna est "Liam/Luna". Elle aurait dû être genrée au féminin tout le long du livre, et appelée Luna en pensée par Regan. Huh. Tellement douloureux de lire "Il" tout le long du bouquin, pour qualifier une femme.

Ensuite, autre énorme problème : Luna est perçue comme une charge. Si une personne trans lit ce livre, qu'est-ce qu'elle est censée comprendre ? Qu'elle est une charge pour sa famille ? Que la soutenir est difficile, qu'on préférerait qu'elle ne transitionne pas, qu'elle reste dans une vie qu'elle hait, plutôt que de la soutenir dans une transition déjà extrêmement difficile pour elle ? Que, de toute façon, elle pourrit la vie de son entourage en existant ? Qu'il n'y a pas d'espoir pour elle d'être acceptée, et qu'en plus, toute sa famille sera rejetée par sa faute ? A quel moment c'est un bon message à faire passer ? Alors, je sais que l'auteure voulait probablement bien faire. Mais Regan est détestable. Elle incite sa sœur au suicide, elle lui fait comprendre qu'elle l'exaspère, et à chaque pas que Luna fait vers elle-même, Regan freine des quatre fers. Je ne suis pas contre l'idée d'une soeur réticente face au poids de la transition de sa soeur, Luna. Mais elle l'est jusqu'au bout. Elle est violente verbalement. Je trouve que c'est très mal rattrapé sur la fin, tous ces comportements abusifs de Regan envers Luna. Parce que c'est abusif.

En parlant de ça, le sexisme. Sexisme partout. PARTOUT. Le père est sexiste, Bruchac est sexiste, Luna est une image hyper sexiste d'une femme trans - encore que je veuille bien pardonner ça - mais même Regan est sexiste. Elle veut que sa mère soit une bonne femme au foyer, elle dit que le boulot de mère passe avant l'épanouissement personnel. Et cette remarque comme quoi Luna aime tellement les fringues que c'est forcément une fille, c'est quoi sinon du sexisme ? Ce livre est SEXISTE. Et se plaint abondamment du sexisme, mais ça n'empêche pas.

Regan ne soutient pas sa soeur. Oh, on essaye bien de nous faire comprendre que si, mais non. Elle remet la faute de sa vie sociale désastreuse sur Luna. Elle rechigne toujours à faire la moindre chose pour elle. Et Luna est dépeinte comme une égoïste, et Regan pas du tout ? Si, pendant les passages d'auto-apitoiement, pour que l'égoïsme revienne mieux au galop derrière. Ce personnage est détestable. Luna a l'air follement reconnaissante envers elle, mais à sa place, je ne le serai pas. Elle essaye de la dissuader de transitionner, même si c'est ce que Luna désire le plus au monde ! Et puis, elle passe son temps à se plaindre, à fuir, à faire les yeux doux à Chris en ayant secrètement honte de sa sœur, en ne la défendant jamais. Argh. Lire ce genre de réaction en tant que queer, ça fait tellement mal.

Autre point : la différence entre transsexuel et transgenre. Luna n'est pas transsexuelle, désolée. Transsexuel, ça connote les opérations, les changements physiques, etc. Luna est transgenre, ce qui signifie qu'elle ne s'identifie pas au genre qui lui a été assigné à la naissance, mais qu'elle n'a pas effectué de changement physique - on peut chipoter avec les hormones, mais beaucoup de gens préfèrent transgenre de toute façon, puisque transsexuel semble se rapporter à une orientation sexuelle, ce qui n'a rien à voir (on peut être une femme trans lesbienne, par exemple).

Regan associe plusieurs fois la transidentité à la folie. Quelle image positive à voir pour un ado trans lisant ce bouquin. Bonjour, ton identité est à peine valide, je ne te genre pas correctement, et en plus on devrait te mettre une camisole de force. C'est d'une violence incroyable. Ce livre est d'une violence incroyable. Verbale, physique, tout y passe. Tout est violent, pesant, douloureux. Je ne souhaite pas à un jeune trans de lire ce bouquin. Surtout pas.

Il y a une culpabilisation des personnes trans tout le long du livre. En plus, AUCUN signe d'acceptation, de personne. Personne n'accepte Luna. Personne. Même Aly a d'abord une réaction extrêmement violente - mais c'est celle qui réagit le mieux, mieux encore que Regan.

Ce livre est violent. Offensant. Il heurte l'identité des personnes trans. Je ne pense pas qu'il ait été relu par quelqu'un de trans. Auteurs, quand on écrit sur une identité marginalisée, on se renseigne, on essaye de faire au mieux et on se dit qu'on va être lus par des gens qui s'identifient ainsi. C'est pour eux qu'on écrit, à partir de ce moment-là. Pas pour - mal - expliquer aux personnes cisgenres ce que c'est d'être trans. Pas pour faire sentir les personnes trans comme des charges, des poids pour leur famille. Pas pour raconter une histoire de violence, de rejet - même auprès de ceux qui sont prétendument ceux qui acceptent Luna !

Je suis contente que ce livre existe, honnêtement. Qu'on ait traduit un livre avec une adolescente transgenre. Qu'il soit lu. Mais il est mauvais. La représentation est mauvaise, douloureusement mauvaise. Ce livre fait mal. Ce livre n'est pas un bijou, une perle, que sais-je encore. C'est un livre sur la transidentité écrit par une femme cisgenre pour des lecteurs cisgenre. Et moi, ce livre m'a blessée. Voilà. A force de vouloir faire un truc dur et émouvant, pour moi, elle n'a réussi qu'à écrire un livre transphobe. Ce roman est transphobe et sexiste. D'un bout à l'autre. Je suis contente que ce roman porte aux oreilles des gens peu sensibilisés une expérience. Mais pitié, lecteur trans, lecteur queer, lecteur sympathisant LGBT+ qui s'y connait un peu, ne t'engage pas là-dedans. Tu ne vas pas trouver une perle. Tu vas te faire terriblement mal.

par Rid-kaat
Elements, Tome 4 : The Gravity of Us Elements, Tome 4 : The Gravity of Us
Brittainy C. Cherry   
Brittainy Cherry est définitivement une de mes auteurs préférée !! Tous les livres de la sage Elements sont des bijoux et ce livre n'a pas fait exception.

par Mareeva
Is it Love ?, Matt - Intégrale Is it Love ?, Matt - Intégrale
Eva De Kerlan    Claire Zamora   
http://www.unbrindelecture.com/2019/06/is-it-love-carter-corp-2-matt-de-eva-de.html
Je termine cette lecture satisfaite, c’est une new romance parfaite, comme je les aime. Si chez Carter Corporation il recherche une assistante j’envoie mon CV …Je vais donc continuer cette série et découvrir les autres personnages.
The Boy Next Room, Tome 1 The Boy Next Room, Tome 1
Emma M. Green   
Comme pour chaque sortie des Emma Green, j'ai toujours hâte de découvrir le nouvel univers qu'elles créent alors forcément j'attendais cette sortie avec impatience ! Surtout quand j'ai vu que le thème abordé portait sur une relation demi-frère/demi-sœur, une thème que j'adore tout particulièrement.

Céleste, française, se voit obligée (par sa mère) de partie vivre en Australie pour sa dernière année au lycée... Mais surtout partir vivre avec son père biologique qu'elle n'a vu qu'une fois dans vie et ses 4 fils dont elle ne connait rien.
Céleste n'est absolument pas emballée à l'idée de vivre avec ces inconnus... Jusqu'à ce qu'elle rencontre l'un de ses demi-frères, River, qui ne la laisse pas indifférente... même si elle sait qu'elle ne devrait pas ressentir cette attirance !

Céleste est extrêmement touchante ! J'avoue avoir été émue à plusieurs reprises par ses blessures et par son histoire... Et puis son "petit" caractère me plait bien !
On ne peut que s'attacher à elle !

C'est une histoire que m'a complètement happée ! Comme je le disais, et je ne m'y attendais pas du tout, j'ai été émue à plusieurs reprises ! En fait cette histoire une vraie surprise ! Quand j'avais lu le résumé je savais que j'allais aimé... mais je ne me doutais pas que j'allais adorer à ce point !
Vous l'aurez compris ce premier volume est un véritable COUP DE CŒUR !! Si j'avais pu mettre 6/5 (voire plus) je l'aurais fait !
Je ne m'attendais pas du tout à cette fin-là (ou en tout cas pas dans ce volume)... du coup je me demande ce que les auteures nous ont réservé pour la suite !
J'attends avec beaucoup d'impatience la suite !

Un conseil : faite en sorte d'avoir du temps libre avant de commencer votre lecture car une fois commencée vous ne pourrait pas lâcher ce premier volume !

par Ridley
A eux deux, Saison 1 A eux deux, Saison 1
Marie Luny   
Un cœur peut-il aimer d’amour deux personnes à la fois ? Cette question ne m’a jamais effleurée jusqu’à ce que je commence à lire des romances dont le thème parle de triangle amoureux. Et c’est le cas aussi pour Anita. Elle non plus n’y a jamais pensé jusqu’à que cette question s’impose à elle concrètement.

Anita, l’héroïne de cette romance est une vingtenaire qui n’aspire qu’à s’affirmer et trouver sa place dans le monde. Déçue et désillusionnée par la vie, par l’indifférence de ses parents, par l’amour. Heureusement que Nina répond toujours présente. La seule personne qui l’ait aimée sincèrement et telle qu’elle est et non comme elle voudrait qu’elle soit. Elle l’accepte avec ses défauts comme avec ses qualités. Avec ses sourires comme avec ses fêlures.

L’amour, non… Elle n’y pense plus. Et pour cause, chat échaudé craint l’eau froide. Aujourd’hui, elle veut se consacrer à elle-même, trouver du boulot, se défaire de sa dépendance autant affective que financière. Et pourquoi pas, voyager et voir du monde. Anita n’a pas d’amis, ni de vie sociale. À part sa cousine, personne ne gravite autour d’elle. Mais cela c’était avant…

Avant sa rencontre avec Gaël et Rayane. Ces deux-là, vont chambouler sa vie. Changer ses perspectives et ses notions sur l’amour et le désir… Ils vont lui apprendre à vivre et non à survivre. Au côté de Gaël, elle se sentira chérie, apaisée et tout à fait en sécurité. Auprès de Rayane, c’est un ascenseur émotionnel garanti. Son cœur est pris dans un tourbillon de désir de mordre la vie en pleines dents. Tout simplement de s’accaparer cette place qu’elle a cherchée longtemps en vain.

Le cœur d’Anita balance entre Gaël et Rayane. À eux deux, répondent aux critères de son idéal. Elle veut tout. La sécurité matérielle et affective et l’amour apaisant et généreux de Gaël, elle veut la passion et l’amour sauvage de Rayane. Mais eux, que veulent-ils ? Accepteront-ils d’être seulement la moitié de son cœur à elle ?

Elle succombera à ses désirs et se perdra dans les méandres de la tentation ! Mais ne dit-on pas se perdre pour mieux se reconstruire ? Anita doit assumer les conséquences de son indécision car à ne pas savoir qui choisir, elle se brûlera les ailes…

À eux deux, est une jolie histoire qui a pour thème un triangle amoureux des plus tentants. Dans la première partie, on a eu une vue générale de ce qu’était la vie d’Anita d’avant LA RENCONTRE. Ses états d’âme, ce chapitre sombre qu’était sa vie. Elle a souffert du désintérêt parental, d’un vide affectif qui a fait élargir la distance entre elle et le monde extérieur. Mais son amour naissant pour Gaël et son début d’amitié avec Rayane ont apporté un peu de couleur dans sa grisaille intérieure. Une première partie prometteuse et fort sympathique avec une bonne dose d’humour. L’auteur a préféré nous taire les pensées de Gaël, du coup, l’attention porte sur l’héroïne du jour pour analyser le paradoxe de sa personnalité haute en couleur.

Dans la deuxième partie, qui a ma préférence, Marie Luny développe un peu plus le côté psychologique d’Anita qui aurait fait le bonheur de plus d’un amateur de divan. (Tout ce que j’aime). Un brin bipolaire, elle peut être aussi solaire que d’humeur noire. Toujours serviable et de bon cœur. Forte et battante.

Mais parfois, elle nous livre aussi des pensées sombres laissant entrevoir un caractère plein de failles. Sa fragilité, son manque de confiance en elle. Son manque d’estime d’elle renforcé par cette situation qu’elle vit tellement mal qu’elle pourrait accourir à des solutions extrêmes. D’un seul coup, l’histoire vire un peu sombre et devient encore plus intéressante. Je ne vous parle pas des personnages masculins de cette dernière partie pour ne pas vous spoiler le mystère de ce triangle amoureux. Même s’il reste prévisible. Mais ce serait mieux que vous le découvriez par vous-même !

Cette dernière partie était plus captivante, plus bouleversante, plus sauvage et plus sensuelle avec l’entrée officielle en scène de Rayane. En somme, j’ai passé un bon moment lecture qui nous offre des personnages touchants, une trame alléchante et piquante, un récit fluide et un dénouement à haut risque qui a failli me perdre !

Merci à Nisha et caetera ainsi qu’à Marie Luny pour cette romance atypique et joliment bien écrite !
Mya
Sweetheart Sweetheart
K. Bromberg   
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.

Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.

Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. Le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le cœur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.

Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. Le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.

Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. Le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?

En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. De nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos cœurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-44l

par Luxnbooks
Ugly Love Ugly Love
Colleen Hoover   
Alors là. .. waw. Chapeau bas Colleen Hoover.
Ce qui m'a le plus bouleversé dans cette histoire c'est ce que j ai ressenti par rapport aux personnages. C'est la premiere fois que je lis une romance ou j ai l impression que les personnages sont vivants. Vraiment vivants. La seul fois ou j ai du faire une pause dans ma lecture c etait pour aller au restaurant et Miles et Tate étaient là avec moi. Encore et toujours.
Ce livre a tout pour plaire. L ecriture, les jolies phrases, les scènes d'amour qui ne sont pas supposées être des scènes d'amour, les mots, les regards,... j en ai eu les larmes aux yeux. Ce livre m'a donné envie de tomber amoureuse, quitte à ressentir la douleur qui accompagne l'amour, parce que c'est inévitable. La perfection n'existe qu'avec l imperfection, dit on. Cette histoire m'a retournée, émue et fait ressentir des choses que je croyais enfouies en moi à jamais.
Un immense coup de coeur.

par Lulla-By
Briar Université, Tome 2 : The Risk Briar Université, Tome 2 : The Risk
Elle Kennedy   
Un deuxième tome aussi bien voire mieux que le premier. J'ai adoré les personnages, Brenna et sa forte personnalité mais qui cache une expérience douloureuse ; et Jake avec sa loyauté, son dévouement et sa grande confiance en lui. Ils ont su me toucher tous les deux, surtout en voyant comment Jake soutient la jeune femme. Même si lui aussi peut parfois commettre des erreurs de jugement. J'ai aimé leurs réparties et leur complicité. Le hockey est très présent et c'est une bonne chose aussi. Chacun parvient à se dépasser et progresser grâce à l'autre. Pour moi, un excellent tome, mêlant romance, amitié, carrière professionnelle et humour.

par Mayzie