Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marions : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Rouge et le Noir Le Rouge et le Noir
Stendhal   
Cet ouvrage de Stendhal a fait peur à bien des lycéens.
Pour ma part, ce livre fut comme un défi.
L'histoire est riche en rebondissements et en intrigues, mais il faut le lire rapidement pour ne pas se lasser.
Ce livre reste une de mes plus belles expériences de lecture et certainement un des ouvrages qui m'a poussé à ne pas négliger la littérature classique .


par Gambit
La Couleur des sentiments La Couleur des sentiments
Kathryn Stockett   
Un superbe roman très touchant qui nous dépeint avec un certain réalisme les conditions des personnes noirs en Amérique durant les années 60 . Vraiment une très belle histoire entre Trois femmes qui se dressent contre les lois raciales au péril de leur vie . j'ai beaucoup aimé ce romant que j'ai trouvé émouvant . Je le conseille vivement !

par Ocasam
Les Désarrois de Ned Allen Les Désarrois de Ned Allen
Douglas Kennedy   
Au départ, le personnage de Ned Allen m'a totalement déplu : imbu de lui-même, cachotier avec sa femme, un bagout qui arriverait à vendre un aspirateur cassé à (presque) n'importe qui, une importance sociale (selon lui) qui ne se tient que par le nombre de zéro qu'il y a sur son compte en banque (ou, du moins, du nombre de zéro que les autres pensent qu'il y a dessus) et qui, donc, vit bien au-dessus de ses moyens... Bref un personnage comme je ne les aime pas !
Mais, au fil de l'histoire, on lui trouve quand même un côté humain, notamment avec les membres de son équipe quand à lieu le grand chamboulement. Là, on voit qu'il est prêt à faire beaucoup de choses pour les protéger, même s'il ne s'y prend peut-être pas toujours de la bonne façon. Du coup, il est remonté dans mon estime. Au fur et à mesure de sa dégringolade, il devient de plus en plus désespéré, de plus en plus prêt à faire n'importe quoi pour s'en sortir... ou presque, bref de plus en plus humain.

Quant à l'histoire en elle-même, une fois passé le début que j'ai trouvé un peu long (je ne suis réellement entrée dans le livre qu'à la page 93, lorsque ça a enfin commencé à bouger un peu) et son jargon professionnel (même si instructif et bien documenté), on a envie d'aller toujours plus loin dans l'histoire pour savoir quelle sera la prochaine chose qui arrivera à Ned et comment il surmontera ça. Parce que comparé la vie qu'il menait, il est tombé bien bas et en a conscience.

En résumé, ce n'est pas un coup de cœur, mais néanmoins une très belle découverte.

par Khiad
Vingt mille lieues sous les mers Vingt mille lieues sous les mers
Jules Verne   
Une belle histoire de façon générale mais parfois trop de description, ce qui finit par ennuyer le lecteur. Pour autant, ça en reste magique et Jules Verne maîtrise bien l'art de nous faire voyager à travers ses récits !
L'Écriture ou la vie L'Écriture ou la vie
Jorge Semprún   
J'ai choisi de lire ce livre parmi d'autre pour l'école, car j'aime beaucoup le thème abordé. C'est un livre tellement émouvant, qui peint une telle horreur... L'auteur est vraiment touchant. Quand j'ai commencé ce livre, Jorge Semprun était vivant. Mais lorsque je l'eût finit, je suis aller voir sur internet ce qu'il devenait : il était mort il y a deux jours... Ce fut un choc pour moi étant donné que je suis l'une des dernières lectrices de son livre de son vivant... Je n'oublierais jamais son oeuvre. A lire !
La Ménagerie de papier La Ménagerie de papier
Ken Liu   
Sans y être réfractaire, je ne suis pas très nouvelles ni SF et il m'a fallu une ou deux histoires pour m'acclimater à l'univers de l'auteur et au format de ses textes. Mais une fois que c'est fait, difficile de décrocher !

J'aime énormément l'écriture. Elle est admirablement fluide et délicate, travaillée tout en finesse, empreinte d'une sensibilité vraiment unique, très humaine. Même si certains des textes m'ont moins accroché que d'autres, j'ai toujours apprécié l'imagination qu'on y trouvait.

Mes nouvelles préférées sont :
- "La Ménagerie de Papier". L'histoire m'a vraiment touchée et durant toute ma lecture j'ai été partagée entre l'émerveillement quant à la petite ménagerie et la gorge nouée...
- "Le golem au GMS", nouvelle pétillante d'humour et d'imagination. Ça fait une bouffée d'air frais entre ces nouvelles assez graves, souvent tristes, et plaisir de voir à quel point l'auteur sait manier tous les registres.
- "La forme de la pensée", pour la beauté et la différence de la culture Kalathani.

Un beau coup de cœur.

par Miney
Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes
Jean M. Auel   
Je ne m'attendais vraiment pas à être aussi entraînée par l'histoire. Jean M Auel une des rares auteures à avoir réussi un mélange préhistoire et romance.
Après avoir dévoré un livre on veut tout de suite passer à la suite !

par Ysandir
Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence
Georgia Caldera   
Attention ce billet contient des spoilers sur le roman, vous êtes donc prévenus.

Mon avis ne rendra certainement pas honneur à la talentueuse Georgia et à sa plume absolument incroyable que peu de mots ne peuvent lui rendre justice, je vais donc tenter d'exprimer mon ressentie malgré tout. Avant tout sachez que Les Larmes Rouges est un pur chef-d’œuvre ! Je vous conseille à toutes de vous ruer dans les magasins et librairies pour vous le procurer.

[spoiler] Ce livre m'a accompagnée lors d'une période assez difficile de ma vie et grâce à ce récit, j'ai été happé loin de mes blessures pour moins y penser tellement j'étais en immersion dans la vie de Cornélia et Henri.

Nous retrouvons donc notre hybride et son petit ami de vampire après le passage sanglant du Duc au château. Suite a tout ceci, Henri décide d'aller à Redding House ce qui n'enchante pas vraiment Cornélia étant donné que lors de son précédent voyage la-bas, elle n'en garde pas un bon souvenir.

L'auteure nous plonge tout de suite dans l'histoire, nous entraînant dans ce monde sombre et sanglant, où la plume déverse du sang et ne se censure pas en matière d'obscurité. Georgia ne nous ménage pas, tout comme ses personnages, allant parfois jusqu'à nous faire entrer dans des passages absolument poignants et bouleversants. Je crois que tout le passé d'Henri vu à travers les rêves de Cornélia est le plus saisissant surtout celui où il se fait torturé par Avoriel. En parlant de lui, le roi sombre est une ombre qui plane en permanence et sa noirceur est mise en avant au côté d'un Henri déjà fort mais qui malheureusement ne peut pas le contrer. Nous apprenons également que le châtelain avait une femme et un enfant... Nous le découvrons jeune vampire, ainsi que dans des étapes de son existence qui nous permettent de mieux le comprendre et le connaître.

Georgia a un don incroyable parce qu'a travers la noirceur d'Henri ainsi que toute sa palette de défauts, entre la jalousie, la possessivité, son coté renfermé et stoïque, taciturne, ses crises de colère, je ne vois en lui qu'un vampire pourtant bon et tellement amoureux qu'il est capable de tout, même du pire. Je n'arrive pas à lui tenir rigueur de quoi que se soit, de l'accusé ou de penser du mal de lui. Je crois qu'il m'a hypnotisée, envoûtée et a utilisé ses pouvoirs sur moi. A chaque fois, je le comprends, et je vois surtout son amour pour Cornélia, qui a bien de la chance d'avoir un « homme » comme lui à ses côtés...

En parlant de Cornélia, elle va commencer son apprentissage une fois à Redding House, mais avant d'y arriver, elle va faire ses au revoir à son père qui ne se font pas dans la douceur. Le ton est donné, entre le père et sa fille : rien ne va plus en ce début de roman... Ensuite, nous découvrons qu'elle entre en contact avec un vampire retenu prisonnier et en piteux état. Si au début, tout comme elle, nous pensons à Maxime son ancien amant, Georgia nous surprend en introduisant de la sorte ce fameux Treizième. Jamais je n'aurai pensé à lui ! Quel superbe tour de la part de l'auteure ! Quant je vous le dis qu'elle a du talent … Cornélia va donc se taire et ne pas prévenir Henri de son «  échange » avec ce vampire qui semble avoir beaucoup de pouvoir également et un lien particulier avec elle. Pourquoi est-il parvenu a entrer en contact avec elle précisément et pas quelqu'un d'autre ? Son comportement fait penser à l'ancien amant de Cornélia...

L’hôtesse nous présente aussi de nouveaux personnages mais également des anciens que nous prenons plaisir à suivre. Certains attirent plus l'attention notamment Lucia, pour qui j'ai eu un petit coup de cœur, Bertille dont le rôle effacé au début va surprendre par la suite et tant d'autres encore dont un professeur de clavecin que j'ai eu envie d'étriper ! Une Emma qui va pas faire long feu... Ah revenons à ce maudit professeur … J'ai trouvé Henri extrêmement gentil avec lui ! Je voulais du sang, du cœur arraché, des membres brisés... Hola, je m'emballe désolée. Mais j'avoue avoir adoré Henri lors de ce passage, devenir un homme possessif qui va détruit celui qui a osé touché celle qu'il aime !

Sinon, je crois que j'ai secoué le livre plus d'une fois à défaut de pouvoir le faire personnellement à Cornélia. Cette demoiselle, qui s'affirme de plus en plus et joue de son «  emprise » sur Henri pour lui faire céder certaine chose, notamment au moment de la petite fille, est une véritable tête de mule additionné à une girouette. Elle provoque des catastrophes et tiens pour responsable Henri alors qu'il n'agit seulement que dans son intérêt et pour elle. Elle récolte ce qu'elle a semé et son souffre douleur n'est autre que le vampire qui l'aime. Alors certes Henri aurait peut-être pu se montrer moins violent à certain moment comme lorsqu'il lui fait boire son sang. C'est fort et poignant, voir un peu osé mais au final il fait ça pour elle et la sauver ! Quelle tête de pioche ! Elle n'hésite pas à utiliser ses nouveaux pouvoirs sur d'autres vampires pour obtenir ce qu'elle veut, elle fait des reproches à son compagnon de lui cacher des choses, alors qu'elle en fait autant. Elle se met dans des situations dangereuses et commet quelques bêtises …

Leur relation s'intensifie et évolue, tanguant entre l'amour et la haine. Un maigre fil que l'auteure telle une somnambule traverse et maîtrise à la perfection sans tomber. Georgia allie même les deux en même temps, arrivant à mélanger le bonheur et l'horreur à la fois. Une fois encore, elle me surprend lors de leur moment d'intimité. J'avais dans mon billet pour le tome 1, glissé une demande de plus de baiser et de rapprochement et je ne m’attendais pas à tout ceci. La aussi, le ton est donné pour le second tome. Entre le couple les choses montent d'un sacré cran et ça dès les premières pages. Cornélia et Henri passent à l'étape supérieure et s'unissent intimement mais attention ne vous attendez pas comme dans les autres romans qu'on lit à quelque chose de fantastique avec un vampire. Non, une fois encore Georgia crée son propre univers. Cornélia est plongée entre extase et horreur adsorbant des passages sanglants voir plus lors de leur union. De quoi également nous retourner parce qu'on ne s'attend pas à ça.

J'ai noté une plume plus réservée et timide contrairement aux descriptions bien imaginées lors des passages sombres. Je ne sais pas si je vais me remettre de celle d'Henri se faisant torturer, j'en ai eu les larmes aux yeux et mal au cœur... Bref, là en revanche, la plume reste suggérée, à la surface. Est-ce volontaire de la part de l'auteure, une certaine timidité à écrire et approfondir ces scènes ou justement un contraste entre l’extase et la noirceur de son récit ? Mettre plus en avant l'obscurité que la «  lumière ». En tout cas Georgia est surprenante et va là où personne ne l'attend, créant des effets de surprises hallucinants.

Pas une seule fois nous trouvons le temps long au court de ce délicieux pavé tant le rythme est soutenu voir essoufflant vers la fin et lors des passages où l'on en apprend toujours plus et on en veut toujours plus, comme Cornélia, c'est une vraie drogue !

J'ai vraiment hâte de découvrir la suite, surtout vue la dernière phrase du livre. La petite coquine nous abandonne sur … Vous verrez ! J'ai eu beau retourner le livre, non je n'avais pas la suite, mais c'est pour mieux nous attirer pour le prochain tome qui sera épique j'en suis sur ! Beaucoup de questions trottent dans ma tête, j'ai du mal à percer à jour le Treizième, je n'arrive pas à savoir s'il est vraiment «  bon  et gentil » où si c'est une taupe, un espion et un piège envoyé par Avoriel. Cornélia doit également faire face au deuil et celui-ci arrive dans des circonstances déchirantes. Je n'imaginais pas retrouver son père dans une situation pareille. Georgia tu es une déesse ! [/spoiler]

Quoi dire de plus mise à part que je suis envoûtée par autant de talent ! Et en plus d'être une auteure talentueuse, Georgia est une femme adorable qui prend de son temps pour échanger avec ses lectrices. Elle est pour moi, une source d'inspiration et un exemple, un modèle pour la petite apprenti auteure que je suis ! C'est mon auteure française favoris que je recommande à tout le monde ! Sa plume est travaillée, fluide et imagée, détaillée sans être lourde et suffocante. Au contraire, les mots glissent et s'avalent nous donnant envie d'en apprendre plus sur l'univers de ces vampires et sur Cornélia. Elle prend des chemins où on ne l'attend pas, loin de ce qu'on imagine et c'est encore bien mieux ! Elle n'a pas peur d'oser et d'entrer dans des sujets sensibles, violents, sombres ou même choquants, Georgia y va pour notre plus grand plaisir. Félicitation à cette auteure incroyable ! Merci de m'avoir fait voyager dans son univers et bonne continuation pour la suite. J'ai hâte de découvrir la suite et le dernier tome Les larmes rouges, mais également de lire ses prochaines histoires, qui seront, j'en suis sur, toutes aussi magiques et magnifiques !



par Vidia
Léger comme une plume, Tome 1 : Raide comme la mort Léger comme une plume, Tome 1 : Raide comme la mort
Zoe Aarsen   
J'ai acheté ce livre par hasard,le résumé étant prometteur (et compensant la couverture qui est franchement laide). J’espérais trouver un bon livre mais là j'ai trouvé bien bien plus que ça;ce livre est juste GÉNIAL.

L'écriture d'abord : c'est une des écritures les plus agréables que j'ai jamais lu !
L'auteur a un talent incroyable : vous commencez votre lecture après avoir lu le résumé du livre, qui annonce la mort d'Olivia; vous lisez le premier chapitre qui annonce à nouveau la mort d'Olivia,vous savez donc dés la deuxième page qu'Olivia va mourir ... et pourtant quand sa mort arrive vous restez effarés ; j'ai dû littéralement garder la bouche ouverte cinq minutes au moins avant de penser à la refermer!
Je ne sais pas comment l'auteur arrive à faire ça, mais elle le fait merveilleusement bien.

Le livre se lit extrêmement rapidement,on ne s'ennuie pas une seule seconde.
Il n'y a aucuns temps longs ,aucunes descriptions inutiles, passages un peu moins intéressants,non rien;TOUT, absolument TOUT est passionnant dans ce livre.
Le roman possède une vraie ambiance, le monde crée par l'auteur semble être réel, j'avais vraiment l'impression que la ville décrit par l'auteur pouvait exister.

C'est d'ailleurs grâce à cette impression que l'auteur nous prend à son jeu : le suspense est omniprésent, on dévore le roman pour avoir la réponse à toutes nos questions mais finalement, plus on avance dans notre lecture,plus de nouvelles questions apparaissent,et nous plongent dans un doute constant.
J'avais beau essayé de deviner ce que l'auteur avait en tête, je n'arrivais pas à savoir (et n'arrive toujours pas) où elle veut nous emmener : les évènements sont t-ils vraiment surnaturels, ou bien essaye t-on de piéger McKenna; y a t’il une explication logique comme le prétend le père de McKenna?
Y a-t’il vraiment des esprits ? Y a-t’il un lien avec Jennie?
Il y a en tellement d'autres que je m’arrêterai là; je vais déjà essayer de trouver la réponse de celle ci,ce sera un bon début!

Concernant l'histoire,l'idée du jeu "Léger comme une plume raide comme la mort" est vraiment excellente,et bien qu'elle puisse paraitre un peu basique,c'est loin d’être le cas :elle apporte un vrai quelque chose au livre.

Les évènements s'enchainent,et à l’intrigue principale,se mêle d'autres intrigues ( notamment celle concernant la mort de Jenna,ou même celle concernant un éventuel lien Violet /Trey).
C’est ces petites intrigues qui donnent le petit plus à ce livre, et font qu'il se retrouve dans ma liste de diamant et non ma liste d'or.


Les personnages sont également un gros points forts du livre ( en fait,ce livre n'a que des points forts!), ils sont vraiment agréables à suivre : McKenna est une héroïne que j'ai adorée; elle est simple,n'a rien d'extraordinaire, elle pense comme n'importe quelle fille de son âge (et du mien =) ) et c'est extrêmement agréable parce que je me suis totalement identifié à elle.
Elle n'est pas naïve,ni lente à la déduction,mais en même temps elle n'est pas extrêmement courageuse ou brillante, ce qui ne la rend pas banale mais terriblement attachante.Cette simplicité ajoute de la légèreté au livre,et le rend encore une fois beaucoup plus crédible.

Et puis il y a Trey : lui aussi je l'ai adoré ;il est intelligent (point très positif),a un coté mystérieux (qui m'a un peu fait peur j'avoue : j'en suis venue à me demander si il n'était pas du côté de Violet,avant de changer d'avis bien sûre,mais là encore l'auteur nous empêche d'avoir toutes certitudes ).
Mon côté romantique a été plus que satisfait par leur histoire d'amour,(j'aimais bien Henri mais il ne fais CLAIREMENT pas le poids face à Trey!);même si il serait grand temps qu'ils passent à la vitesse supérieure et qu'ils discutent un peu de leurs sentiments ( sans grande déclaration d'amour éternelle pourrie par contre !! ce ne serait vraiment pas dans le style du livre).

Sinon,j'ai aussi beaucoup aimé Misha,et appris à apprécier Candace au fur et à mesure, parce que j'avoue qu'au début je la prenais franchement pour une débile.
Je l'ai regardé autrement par la suite donc [spoiler]sa mort m'a touchée,mais elle était essentielle pour l'intrigue,donc au final,je n'ai pas eu tant de peine que ça[/spoiler].

Par contre ce rebondissement est à nouveau une surprise: je savais que ça allait se produire,et pourtant quand c'est arrivé,j'ai quand même été totalement effaré.

Et puis il y a Violet: sans grande surprise (c'est la dernière fois que j'utilise ce mot dans mon commentaire promis!) je la déteste.
Franchement,elle me dégoute,et contrairement à McKenna,qui est bien trop indulgente,ne me fais pas DU TOUT pitié (pauvre pauvre petite Violet qui ne contrôle rien et n'y peux rien: mes fesses oui pour rester polie, j’espère qu 'elle va avoir ce qu'elle mérite dans le prochain tome).
Je ne parlerai même pas d'elle et Pete ( alors lui!!! : sa copine vient de mourir et lui il sort avec ....).

Le seul petit (tout petit défaut du livre) est peut être la réaction des élèves et camardes d'Olivia :tous le monde passe quand très vite à autre chose après sa mort notamment ses amies (comme Misha par exemple : à sa place,si je perdais ma meilleure amie je pense que je serais plus malheureuse).

Mais je préfère que ce soit comme cela finalement,parce que ce n'est peut être pas totalement crédible,mais bien plus agréable que si l'on avait dû voir les personnages pleurer Olivia,alors que l'on avait pour notre part pas eu le temps de s'attacher à elle.

La fin est dans la continuité du livre:elle nous laisse ébahie, des questions plein la tête,et avec l'envie obsédante de lire la suite : c'est un calvaire de devoir attendre la sortie d'un livre,vous savez tous ce que c'est!!

Il ne me reste plus qu'à attendre la sortie du prochain tome (faite que celui ci sorte rapidement !!!!!!),j'ai tellement hâte d'avoir la réponse à toutes les questions que je me pose !

Je finirai en conseillant fortement de ce livre,vous l'aurez devinez.
Je ne sais pas si il vous fera autant d'effet qu'à moi,peut être le trouverez vous ennuyeux,pas du tout réaliste ou je ne sais quoi d'autre, mais pour ma part,il est maintenant rangé avec mes autres livres à lire,relire et ne pas oublier!

par jujulili
Une offrande à la tempête Une offrande à la tempête
Dolores Redondo   
Le premier tome de cette série reste mon favori. Cependant ce dernier opus, malgré ces 500 pages, m'a littéralement captivé. J'avais du mal à le lâcher tant l'intrigue, à la fois riche et complexe est bien ficelée. De plus, l'auteur réussit à créer avec cette trilogie un tout parfaitement cohérent. Elle ne se contente pas de reprendre le personnage principal, les trois enquêtes sont liées de façon très juste.
Bref, j'adore :)

par Liligoth
  • aller en page :
  • 1
  • 2