Livres
477 631
Membres
458 436

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MelieGrey 2017-05-10T18:51:05+02:00

- J'ai volé ton coeur, c'est ça ?

J'ai frotté ma joue sur le muscle dure comme la pierre qui faisait un coussin étonnamment confortable.

- J'ai volé le tien d'abord, Asa.

J'ai lassé mes yeux se fermer tandis qu'il continuait à me caresser et à passer sa main le long de ma colonne vertébrale.

- Tu ne peux pas voler quelque chose qui était à toi depuis le début, Red.

Afficher en entier
Extrait ajouté par megsl 2017-04-26T10:30:07+02:00

J’ai frotté ma joue contre son épaule et lui ai demandé :

– Tu veux passer du temps avec moi sans qu’on soit tout nus et dans un lit, Red ?

Elle a bougé un peu sous mon poids et ses mains se sont immobilisées sur mes épaules. Je savais qu’elle aimait baiser avec moi. Mais j’avais besoin de savoir si elle voulait de moi en dehors d’une chambre.

– Comme un rencard ?

Elle a posé cette question à voix basse et cela a fait claquer mes dents du fond.

– Ça peut être ce que tu veux.

J’ai voulu rouler pour m’allonger à côté mais elle a relevé les bras autour de mes épaules et m’a gardé collé contre elle.

– Oui, Asa, je veux passer du temps avec toi. Je me fiche que ce soit dans un lit ou ailleurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Joany13 2016-07-06T18:06:39+02:00

“We were marked and had been marked in unforgettable and forever ways. We were all better men for it. Marked men. None of us would have it any other way.”

Afficher en entier
Extrait ajouté par ericapeche 2017-10-09T16:50:40+02:00

– Je suis nul.

Rome a croisé les bras et a lancé un regard dur à son frère.

– Non, tu n’es pas nul. Il faut que tu t’accordes un peu de temps. Il n’y a pas de manuel qui explique comment bien élever un gamin. On apprend surtout de nos erreurs.

Le petit a gazouillé et j’aurais juré que Ry essayait de lui dire que tout allait bien. Rule a levé une de ses mains tatouées pour caresser doucement les cheveux foncés du bébé.

– J’ai l’impression que je n’aurai pas de deuxième chance si je foire avec lui.

Il avait l’air tellement abattu à cette idée que cela montrait vraiment combien cette vie et ce petit bout étaient importants pour lui.

Rome a marché jusqu’à RJ qui tapait la télécommande de la télé par terre et l’a soulevée au-dessus de sa tête, ce qui l’a fait exploser de rire.

– Quand on aime quelqu’un, on lui pardonne un nombre infini de ses erreurs. Shaw l’a fait avec toi, et avec moi. Tu as dû régler tes problèmes avec maman et papa. Heureusement que Cora ne m’a jamais laissé tomber même si je lui ai donné toutes les raisons de le faire.

Rome a dirigé son attention vers moi et j’ai compris ce qu’il voulait dire, même s’il n’a pas évoqué Ayden.

– Tu vas merder, Rule, et il ne te facilitera pas la tache. Vous vous pardonnerez tous les deux, vous continuerez à vous aimer, et vous avancerez.

Le bébé a baillé et cligné des yeux comme s’il était d’accord avec son oncle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MelieGrey 2017-05-10T18:47:22+02:00

- Je pensais que j'allais entrer ici et menacer de te casser la gueule... Même avec une seule jambe. Je pensais que j'allais te dire à quel point tu étais débile de la laisser tomber, et que tu n'imagines pas ce que tu manques en empêchant une fille merveilleuse comme Royal de t'aimer.

Il a pris le verre plein de glaçons et a avalé une gorgée, puis a haussé les sourcils, son expression reflétant la mienne.

- Mais vu ta tête, je crois que tu sais déjà tout ça. Alors maintenant, j'ai envie de te demande pourquoi tu l'as fait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2017-09-09T09:13:30+02:00

Je t'aime, Royal. Je t'aime assez pour vivre pour toi, me réveiller pour toi, vivre dans l'instant tant que tu y es avec moi. Je t'aime assez pour te donner tous les sales secrets, que j'ai et te dire toutes les chose horribles que j'ai faites, et comment ces choses ont laissé des traces dans mon âme. Je t'aime d'une façon qui me donne envie d'être plus que ce que j'ai jamais été, mais je t'aime aussi assez pour vouloir te protéger des choses quand je sais qu'elles vont te faire souffrir. Si tu m'aimes autant et que tu me fais assez confiance pour te cacher des choses pour l'éternité, alors on a peut-être une chance. Je sais que je te demande une chose impossible, mais c'est le seul moyen.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MelieGrey 2017-05-10T18:43:34+02:00

- Je ne te vois pas, mais je te sens, Royal, et tu es magnifique.

Putain de merde, il était bon. Entre ses mots et ce qu'il était en train de faire avec ses doigts, en plus du frottement incessant de son corps dans le mien, j'étais finie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2018-06-29T21:17:49+02:00

En plus de cela, il y avait les vielles dames que j'avais arnaquées et les motards que j'avais volés. Il y avait les voitures que j'avais piquées et les hommes avec qui ma mère couchait pour payer le loyer, alors que je ne faisais rien pour l'en empêcher et l'aider. Il y avait la jeune fille que j'avais séduite pour qu'elle me donne ses économies destinées à payer ses études, que j'avais rapidement dilapidées lors d'une partie de poker clandestine. Il y avait le vieil homme en manque de compagnie que j'avais non seulement convaincu que j'étais homo, mais aussi que j'étais intéressé, juste assez pour qu'il me signe un chèque afin de vivre ma passion pour la photographie ; bien entendu, je n'étais ni homo ni photographe, mais ses dix mille balles avaient bien aidé à financer l'escroquerie suivante. Le nombre de personnes que j'avais arnaquées était infini, et alors que leurs visages défilaient comme un film devant mes yeux, et que la vie me quittait, je savais que je n'avais que ce que je méritais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par weareallmadhereokay 2017-05-11T20:57:57+02:00

Je m'accrochais tellement fort à la moindre chose que j'avais faite, pour me garder les pieds sur terre, pour m'empêcher de retomber dans les mêmes travers tordus. Je serais toujours coincé entre le passé et le futur. Le passé me passait sous le nez, ce qui m'allait très bien jusqu'à ce qu'elle débarque dans ma vie et renverse tout sur son passage. Je voulais l'emmener dans les recoins les plus sombres de mon âme et la laisser les allumer. Mais je ne pouvais rien lui dire de tout cela. Je ne serais jamais un fardeau qu'elle devrait porter.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MelieGrey 2017-05-10T18:48:45+02:00

- Je t'ai acheté une maison, aujourd'hui.

La vérité de cette phrase était nette dans ma voix. Sa bouche s'est ouverte sur un petit cri de surprise.

- Qu'est-ce que tu racontes ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode