Livres
392 500
Comms
1 376 318
Membres
284 178

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marquer les ombres



Description ajoutée par MissEcho 2016-12-31T11:11:44+01:00

Résumé

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.

Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 610 lecteurs

Or
185 lecteurs
PAL
470 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par belin 2017-01-22T16:42:09+01:00

"-Je n'ai pas choisi le sang qui coule dans mes veines. Pas plus que tu n'as choisi ton destin. Toi et moi, nous sommes devenus ce qu'on nous a fait devenir."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Commentaire ajouté par Sheo
Diamant

«Honor has no place in survival.»

D'habitude, j'écris mon commentaire sur un livre dès que je l'ai terminé. Mais pour Carve the Mark (jamais je ne dirais le titre français je trouve que ça sonne bizarrement), j'ai hésité pendant plusieurs jours avant de me décider à finalement dévoiler mon avis sur ce roman.

Je tiens à préciser que ce commentaire risque grandement de ressembler à un brouillon. Je suis comme ça quand mon cerveau s'emballe et que j'ai trop d'idées pour prendre le temps de tout faire correctement sans prendre le risque d'en perdre une.

Même ça c'était brouillon, tiens.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a une polémique autour de ce livre. Effectivement, de nombreuses personnes ont trouvé le fait que le peuple Shotet vu comme les sauvages et les méchants de l'histoire ne soit pas très pâles comme étant quelque-peu raciste.

Ouais. Alors, pour ma part, j'ai parfois du mal à me souvenir de la couleur de cheveux d'un personnage alors me souvenir de sa couleur de peau, c'est le même problème. Je n'y prête pas plus attention que ça sauf si c'est un élément important de l'histoire. Et dans le cas de Carve the Mark, c'est plus un détail qu'autre chose. En plus, ils ne sont pas tous mates de peau donc...

Je trouve ça dommage qu'on condamne un livre pour un détail comme celui-ci. Nous sommes en 2017. Oui, le temps passe vite. Bien que le racisme soit un problème toujours existant (je le sais parfaitement puisqu'il y a peu encore je faisais un travail là-dessus), je crois que nous sommes assez évolués pour faire la différence entre un acte raciste et un simple détail sans réelle importance.

Selon moi, je crois qu'il faut aussi tenir compte que c'est un livre, une fiction pure. L'histoire se déroule carrément dans une autre galaxie!

D'ailleurs, si on commence à trouver un aspect de ce livre insultant, on peut en trouver d'autres et dans tous les livres publiés à ce jour. Peut-être que demain des astronomes vont se pointer pour faire une scène parce que la galaxie dans ce livre n'existe pas et que certains aspects du monde de Carve the Mark ne correspondent pas à ce que la nature est capable de créer dans de telles conditions blablabla et qu'ils vont prendre ça comme une insulte à leur métier? Ou peut-être que quelqu'un va se dire que le fait que Cyra soit brune est un manque de respect envers les blondes?

C'est peut-être un peu exagéré mais ce que je veux dire c'est qu'à partir de là, on peut aller partout.

Des méchants à la peau sombre désignés comme des sauvages? Je veux bien comprendre que ça puisse en blesser certains vu comme ça. Mais je pense aussi que c'est bête de se laisser vexer par ça. Parce que ça n'a rien de raciste dans le contexte de Carve the Mark. Je pense que le choix de l'auteure par rapport à la couleur de peau des Shotet s'est basée sur le fait qu'à l'origine ce sont des nomades qui ont des racines un peu partout ce qui a créé une certaine mixité. Et si ça peut vous aider à vous sentir mieux, ils ne sont même pas méchants ni sauvages. Ils ont des croyances et des rites intéressants selon moi et ils sont vus ainsi parce que comme tout le monde ils ont des ennemis et ceux-là ne vont certainement pas aller nous dire "Ils sont beaux avec leur peau sombre et leur côté aventurier, vive les Shotet!"

Sinon, les lecteurs pourraient aussi se sentir blessés par le fait que les Thuvhésit sont pâles et pacifiques et qu'ils sont littéralement des faibles et des mauviettes aux yeux des Shotet. Le monde n'est rose d'aucun côté. Donc, je ne pense pas qu'on puisse parler de racisme.

Aussi faut prendre en compte que les Shotet sont définis comme des sauvages aux yeux de leurs ennemis (qui ne vont certainement pas parler d'eux avec des mots doux) parce qu'ils ont débarqués de nulle part et ils se sont installés sur la planète des Thuvhésit sans avoir la moindre envie de changer ce qu'ils étaient aka leurs croyances et de s'intégrer au peuple de Thuvhé.

Pour en revenir aux mots doux, puisque certains trouvent ça insultant que les Shotet soient vu comme des brutes par les Thuvhésit. Quand vous avez des ennemis, ou simplement des personnes que vous n'aimez pas, rassurez-moi vous les insulter un minimum quand-même? Sinon la définition du mot ennemi est quand-même mal interprétée. AH aussi, si jamais Veronica Roth avait écrit un roman où les ennemis ne sont pas vraiment méchants les uns envers les autres, il y en auraient probablement qui auraient fait la remarque alors au bout d'un moment, faut savoir ce qu'on veut.^^

Au-delà de ça, des tas de personnes ont aimées Divergente et pourtant on aurait pu trouver insultant le fait que par exemple les Fraternels ont l'air de gars qui ont échangés leur cerveau contre une salade. Pourquoi aucune personne étant pacifique, végétarienne ou quoi que ce soit dans le genre n'a pas trouvé ça insultant? Comme je vous disais plus haut, on peut trouver des choses insultantes dans des tas de livres si on cherche à se faire insulter. Autrement, on peut juste apprécier une histoire à sa juste valeur sans se prendre la tête avec un détail qui n'a aucune portée sur l'histoire en elle-même. Personnellement, je lis pour le plaisir et pas pour trouver des défauts à chaque phrase.

Pour finir, s'il y avait eu un véritable problème de racisme ou quel qu’il soit avec ce roman, je doute que les maisons d'éditions auraient acceptées de l'éditer. Et puis sérieux, Veronica a une réputation à tenir après le succès de Divergent! ;)

Au final, Veronica Roth a juste voulu nous montrer différentes cultures, différents peuples et fallait bien qu'il y ait un méchant sinon ça n'aurait eu aucun sens, fallait bien qu'ils soient différents pour être nommés 'différents peuples' et dans le cas du méchant, il fallait bien qu'il appartienne au peuple le moins compris et accepté de leur galaxie sinon ça n'aurait eu aucun sens. Et je le rappelle, étant sans origine précise puisqu'ils étaient des nomades et qu'ils viennent donc d'un peu partout, il y avait plus de chances pour qu'ils soient bronzés, dirons-nous, plutôt que blancs comme des cachets d'aspirines. Voilà.

Cela mis-à-part, je vous présente mon avis sur ce livre. Non, ça n'avait toujours pas commencé.

Carve the Mark est un livre dont je ne savais pratiquement rien lorsque je l'ai commencé. Je suis donc partie à la découverte de cette histoire et j'ai été agréablement surprise.

Effectivement, en plus d'avoir une très belle couverture et une mappemonde dont je suis tombée amoureuse, l'histoire m'a énormément plu!

On découvre Akos Kereseth qui est un Thuvhésit et Cyra Noavek qui est une Shotet. Rien ne semblait pouvoir les mener à se rencontrer jusqu'au jour où Akos est emmené au manoir des Noavek aka la famille au pouvoir sur les terres Shotet.

(PAUSE: C'EST QUOI CES NOMS?!)

Ils vont tous les deux se retrouver à devoir cohabiter et ils vont devoir s'entraider pour obtenir ce que chacun désire. Mais bien-sûr, Ryzek Noavek, le grand-frère de Cyra et le tyran qui dirige les Shotet, va être un obstacle parmi tant d'autres entre Cyra et Akos et ce qu'ils désirent mais sûrement le plus dangereux de tous.

Je crois que j'ai jamais fait un résumé aussi nul. ☺

J'ai adoré le monde qu'a érigé Veronica Roth. Je l'ai trouvé intéressant et j'avoue que je ne serais pas contre un petit voyage là-bas en mode exploratrice (aka Louan la nouvelle Dora). Chaque planète a sa particularité, chaque peuple est différent et ça m'a plu cette diversité chez les personnages qu'on a l'occasion de croiser. En plus que les personnages en question ont des don-flux soit un pouvoir particulier et unique chez chacun d'entre eux.

Je serais curieuse de savoir quel serait mon don-flux, tiens...☺

BREF.

Le monde m'a amené à aimer l'histoire puisqu'ils sont liés. Sans le monde qui va avec, l'histoire n'aurait clairement pas beaucoup d'intérêt.

En plus de cela, je trouve que Veronica Roth a vraiment bien su mener les choses. Et je me suis plongée dans cette histoire avec une facilité qui ne m'était pas venue depuis un moment.

Une fois confortablement installée dans mon lit (et malade mais ce n'est qu'un détail), je n'ai plus arrêté de lire. (Sauf pour aller vider ce que contenait mon estomac. Et même ce qu'il ne contenait pas d'ailleurs. Charmant, hein?)

J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont attachants et chacun est différent (comme je l'ai déjà dit) donc ça m'a énormément plu. Je suis le genre de personne qui béni la différence et Veronica Roth a su l'offrir avec tout ce que j'aime. Donc, je n'allais certainement pas venir m'en plaindre.

Cyra est une héroïne comme je les aime. Au début, elle ressemble à la copie parfaite d'une armoire à glace. Elle est menaçante et dangereuse grâce à son don-flux. Et au fil de la lecture on découvre qui elle est sous toute cette couche de glace et je l'ai trouvé lumineuse et attachante.

Bref, je l'ai beaucoup aimé. Je l'ai même carrément adoré. C'est mon nouveau modèle dans la vie. ;)

Quant à Akos, je m'y suis attachée de la même façon qu'avec Cyra. Il a une personnalité qui m'a beaucoup plu. Il semblerait presque plus sombre que Cyra par moments mais il a quelque chose de chaleureux comme un petit feu dans une cheminée que j'ai aimé. Bref, je vais tapisser les murs de ma nouvelle chambre (à la fin du mois) avec son nom. AKOS KERESETH. En plus, ça sonne bien. Que demander de plus?

Les personnages secondaires m'ont beaucoup plu. J'ai aimé détester Ryzek et j'aurais bien mis mon poing dans la figure de Vas plus d'une fois. Bien que j'aurais sûrement eu plus mal que lui, ce qui est carrément contre-productif mais bon. ☺

J'ai aussi beaucoup aimé Isae, Cisi, Jorek et Teka.

Par rapport à la romance, je suis bien heureuse que Veronica Roth ait su prendre son temps pour bien la développer. OK, ça fait un peu cliché les deux ennemis qui finissent par tomber amoureux. Mais quand un cliché est bien fait, il peut se révéler très plaisant. Et dans le cas présent, j'ai adoré la relation mise en place entre Cyra et Akos. Il y a des moments entre eux, j'ai cru que j'allais fondre (et ça n'avait rien avoir avec la fièvre).

Bref. J'ai trouvé qu'ils se complétaient très bien, tous les deux.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Oh et, suis-je la seule amoureuse de Isae/Cisi?

Pour finir, parce que je n'ai pas grand-chose d'autre à dire, la fin m'a clairement donné envie d'avoir le second tome tout-de-suite. Attendre va être une torture.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Si Cyra n'est pas une Noavek, qui est-elle? Le père de Ryzek donc, toujours vivant? Il est où? Qu'est-ce qu'il foutait pendant tout ce temps? Vont-ils réussir à sauver Eijeh?

En conclusion, Carve the Mark est pour moi un coup de cœur. Je suis de ceux qui ont aimé Divergent mais Carve the Mark, c'est un tout autre level.

Je conseille donc vivement à ceux qui auraient entendu parler de la polémique de passer au-dessus et d'aller se faire leur propre avis. Selon moi, Carve the Mark vaut le détour.

«we rose, and became soldiers, so we would never be overcome again.»

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Petitementeuse 2017-09-16T20:49:52+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Chloe7 2017-11-19T19:07:05+01:00
Diamant

Le début d’un nouvelle grande série !

Veronica Roth nous transporte complètement dans son univers de science-fiction!!!

L’histoire se déroule dans une autre galaxie : j’ai beaucoup apprécié le cadre.

Les personnages sont très attachants, tous à leur manière car l’auteure a très bien développé chacun des personnages.

Au début, l’histoire est un peu dure à comprendre à cause du vocabulaire qu’utilise l’auteur mais une fois qu’elle est bien mise en place, elle est géniale!

J’attends la suite avec impatience !!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecturelecteurenserie 2017-11-15T18:57:47+01:00
Bronze

Un bon roman mais je préfère cependant divergente

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fireworks 2017-11-13T23:18:16+01:00
Diamant

Une date pour le prochain tome a t-elle été annoncée ?

Je me languis tellement de lire la suite!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VIGUIE 2017-11-12T21:17:16+01:00
Or

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire dès le début. Il y a beaucoup d'info avec ce vocabulaire imaginé par l'auteure sur cette galaxie: les planètes, les nations, les cultures, les noms et prénoms....

Mais une fois que Cyra et Akos se sont rencontrés, j'ai eu beaucoup de mal à m'arrêter de lire. Vivement le tome 2....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilisounette 2017-11-01T01:10:34+01:00
Argent

Whaou !! C'est le premier truc que je me suis dit quand j'ai terminé ce livre . J'avoue que au debut j'ai pas trop accroché donc j'ai fermé le livre. Puis environ 2 semaines plus tard ma mere m'a dit que mes livres aurait dû etre rendu deux jours plus tot et la je me suis dit que je ne pouvait pas rendre se livre sans avoir pris la peine de le lire parce que c'est Veronica Roth et que Divergente compte parmis les livres que j'ai lu et relu un nombre incalculable de fois . Je me suis beaucoup attacher a Cyra et un peu moins a Akos et je detestais le frère de Cyra . La nuit je m'imaginais faire subir la meme chose a ma soeur et c'etait horrible . En tout cas je ne sais pas si il y auras un suite mais je l'espère de tout mon cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vilunatic 2017-10-31T11:21:41+01:00
Diamant

Oh. Mon. Dieu.

Ce livre. Que dire de ce *merveilleux* livre?

Comme beaucoup d'autres, j'ai eu du mal à rentrer pleinement dans l'histoire dès les premières pages : énormément de vocabulaire (les planètes, les peuples), les prénoms étranges que je n'arrivais pas à retenir, et une histoire qui commence, je dois l'avouer, pas très bien. Même la 4ème de couverture est assez banale et pas spécialement acccrochante... Mais bon, c'est Veronica Roth qui l'a écrit, alors je me suis laissée tenter. Et j'ai bien eu raison!

Dès la rencontre entre Cyra et Akos, on comprend quel sera le fil conducteur de l'histoire : Akos qui apaise la douleur de Cyra.

Et cette histoire est tellement géniale, j'ai du mal à expliquer ce que j'ai ressenti mais j'étais accro, j'étais amoureuse de ce livre! (je le suis encore)

Cyra et Akos sont deux personnages très différents, mais chacun est attachant et rempli de potentiel. Les caractères sont vraiment approfondis et l'évolution des personnages au fil du livre est incroyable.

Et les personnages secondaires sont eux aussi superbes et développés, en bref je les aime tous!

J'ai adoré le premier tome de Divergent (on évitera de parler de la suite) et je l'ai mis en « diamant » sur Booknode mais Marquer les ombres / Carve the Mark est tellement différent, et meilleur à mon goût! Cet univers créé par V.Roth est tellement gigantesque et pourtant plein de détails, tout est tellement plus creusé que dans Divergent, je n'en reviens pas que ce ne soit pas celui-là qui soit un best-seller mondial. Attention, je ne remets pas en question la saga Divergent qui est elle aussi très bien, mais Carve the Mark est pour moi bien plus au dessus.

C'est une pépite. Un diamant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecture333 2017-10-30T17:24:46+01:00
Or

Avant de me lancer dans cette lecture j'avais un peu peur. Mais je me suis dit aller vas-y c'est Veronica Roth qui a écrit ce livre.

Donc je suis petit à petit entrée dans son univers. Au début je n'avais pas vraiment accroché. C'est plutôt la rencontre entre Akos et Cyra qui m'a rendu addict.

Bref, c'est un livre qui mérite d'être lu!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lea01 2017-10-14T01:43:36+02:00
Lu aussi

j'ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l'histoire on s'y perdait dans les personnages mais l'histoire dans l'ensemble était bien

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clin0575 2017-10-03T23:51:57+02:00
Bronze

J'ai eu pas mal de difficultés pour rentrer dans l'histoire, il faut assimiler le vocabulaire inventé (planètes, prénoms...). L'histoire est un peu lente. Je suis mitigée sur la fin, je suppose qu'il y a une suite...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonasbrothers 2017-09-29T23:24:58+02:00
Lu aussi

On commence l'histoire en découvrant le personnage d'Akos dans sa jeunesse, lors d'une cérémonie réalisée par son peuple. Cela nous permet alors de connaître les quelques relations qu'il entretient ainsi qu'une partie de la culture de la population à laquelle il appartient. Dès le second chapitre, l'action débute, et nous entraîne vers le récit qu'on va suivre, le sien en compagnie de Cyra. On suit cette dernière dans le chapitre suivant, et dès lors, on aura une alternance de leurs deux points de vue le long du roman, de manière irrégulière, en fonction des besoins du récit.

J'avais adoré la saga "Divergente" de l'autrice, et dès l'annonce de la sortie d'une nouvelle oeuvre de sa part, j'ai voulu en savoir plus. J'ai eu un peu de mal au début, mais au fil des pages, la tension et l'action s'intensifient pour nous donner l'histoire de ces deux personnages, ainsi que celles d'autres.

Dès lors, cela devient alors prenant, on veut savoir ce qu'il advient d'eux à chaque instant, tandis que les moments de suspense et mouvementés deviennent plus forts. Il est alors difficile de lâcher le fil de l'histoire, afin d'en connaître la résolution. Néanmoins, Veronica Roth a aussi su créer des moments plus calmes, afin de souffler et pour permettre à ses personnages de se poser un peu avant de repartir dans leur aventure. Ces moments sont alors tout aussi importants que les moments intenses dans la construction de la relation entre Akos et Cyra.

Ces derniers m'ont d'ailleurs énormément touchée, et ce pour des raisons différentes. Akos est je pense mon personnage préféré, il essaye d'avoir le moins recours possible à la violence, alors que la vie a été peu tendre à son égard à de nombreuses reprises. On sent que c'est un personnage extrêmement sensible, à certains endroits en lui brisé, tandis qu'il garde le plus possible espoir. Il m'a plu dans son entièreté, et ce je pense, quasiment à chaque instant. Cyra m'a elle aussi beaucoup touché, dans la construction de sa personnalité, dans le fait qu'elle est dû grandir plus vite qu'elle ne l'aurait dû à cause de son don. Sa manière de penser, et plus particulièrement dans son évolution, dans la seconde partie du livre m'ont vraiment plu. Cela a alors donné une relation entre ces deux personnages que j'ai trouvé belle, simple et complexe à la fois.

Ces deux protagonistes sont aussi entourés de nombreux autres personnages. On retrouve notamment Ryzek, sombre dirigeant des Shotet, dont l'on peut éventuellement comprendre le façonnement de sa personnalité, mais que l'on ne peut s'empêcher de détester pour sa cruauté, Eijeh, que l'on voit peu mais de manière parfois alarmante, Cisi, la soeur d'Akos, l'oracle Sifa, ainsi qu'encore bien d'autres qui ont chacun une place dans le récit.

Il faut le dire, l'histoire est extrêmement différente de celle décrite dans la saga "Divergente", mais on le sait dès le résumé. J'ai néanmoins vraiment apprécié ce roman, que je ne regrette pas avoir découvert. L'idée des dons qui peuvent être considérés comme des malédictions autant que des bénédictions est véritablement intéressante, et l'autrice a su créé un monde propre à elle, avec des croyances, des marchés, des politiques, des modes de vie bien spécifiques pour former un univers original. Cela apporte plus de sens et de crédibilité bénéfiques pour l'immersion dans cet ensemble, bien qu'on sait peu de choses sur une bonne partie des planètes existantes, et vraiment pas assez sur la fameuse Assemblée qui a pourtant l'air de tenir un rôle crucial.

On retrouve dans le livre des éléments propres à la plupart des romans de la science-fiction, comme par exemple le voyage dans l'espace, une technologie inexistante dans notre propre monde, ainsi que d'autres, et nous imprègnent d'autant mieux dans cet univers différent du nôtre.

Pour la fin, on arrive dans un moment intense voire suffoquant quand on s'imagine être à la place des personnages, mais aussi empli de tout un tas d'émotions, que ce soit l'appréhension, la tristesse, la surprise ou encore l'espoir. Mais surtout, on fera face lors des dernières lignes, qui ne laissent pas de doute quant au fait qu'il y aura une suite, ce qui est confirmé par le titre original du livre "Carve the mark, Volume I", à une révélation importante qui nous laisse dans l'attente d'une suite certaine. On reste avec plusieurs questions sans réponses, que l'on voudrait alors obtenir dans un second tome dans lequel on ne sait pas du tout à quoi s'attendre.

En conclusion, ce livre, avec lequel j'ai d'abord eu du mal à m'attacher, m'a réellement plu par la suite, par l'histoire mais aussi par les personnages. Ces derniers m'ont marqué et touché, j'ai pris beaucoup de plaisir à les suivre pour les connaître le plus possible. De même, l'univers créé par l'autrice est intéressant et bien construit, bien que l'on sait en revanche peu de choses à propos de certaines planètes et plus particulièrement à propos de l'Assemblée qui les dirigent. J'attends alors avec impatience le second tome de cette série, afin d'en savoir plus sur cette organisation dont j'espère en savoir plus, sur la situation des différents personnages que l'on devine non figée, ainsi que sur la révélation à laquelle on assiste à la fin, laissant présager une suite que l'on escompte aussi bonne.

Afficher en entier

Date de sortie

Marquer les ombres

  • France : 2017-01-17 (Français)

Activité récente

Blody l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-15T20:19:33+01:00
VIGUIE le place en liste or
2017-11-12T19:55:23+01:00
kaumme le place en liste or
2017-11-11T13:06:48+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 610
Commentaires 124
Extraits 31
Evaluations 215
Note globale 8.13 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Carve the Mark - Anglais