Livres
446 413
Membres
385 787

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marquer les ombres



Description ajoutée par MissEcho 2016-12-31T11:11:44+01:00

Résumé

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.

Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 960 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par belin 2017-01-22T16:42:09+01:00

"-Je n'ai pas choisi le sang qui coule dans mes veines. Pas plus que tu n'as choisi ton destin. Toi et moi, nous sommes devenus ce qu'on nous a fait devenir."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

«Honor has no place in survival.»

D'habitude, j'écris mon commentaire sur un livre dès que je l'ai terminé. Mais pour Carve the Mark (jamais je ne dirais le titre français je trouve que ça sonne bizarrement), j'ai hésité pendant plusieurs jours avant de me décider à finalement dévoiler mon avis sur ce roman.

Je tiens à préciser que ce commentaire risque grandement de ressembler à un brouillon. Je suis comme ça quand mon cerveau s'emballe et que j'ai trop d'idées pour prendre le temps de tout faire correctement sans prendre le risque d'en perdre une.

Même ça c'était brouillon, tiens.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a une polémique autour de ce livre. Effectivement, de nombreuses personnes ont trouvé le fait que le peuple Shotet vu comme les sauvages et les méchants de l'histoire ne soit pas très pâles comme étant quelque-peu raciste.

Ouais. Alors, pour ma part, j'ai parfois du mal à me souvenir de la couleur de cheveux d'un personnage alors me souvenir de sa couleur de peau, c'est le même problème. Je n'y prête pas plus attention que ça sauf si c'est un élément important de l'histoire. Et dans le cas de Carve the Mark, c'est plus un détail qu'autre chose. En plus, ils ne sont pas tous mates de peau donc...

Je trouve ça dommage qu'on condamne un livre pour un détail comme celui-ci. Nous sommes en 2017. Oui, le temps passe vite. Bien que le racisme soit un problème toujours existant (je le sais parfaitement puisqu'il y a peu encore je faisais un travail là-dessus), je crois que nous sommes assez évolués pour faire la différence entre un acte raciste et un simple détail sans réelle importance.

Selon moi, je crois qu'il faut aussi tenir compte que c'est un livre, une fiction pure. L'histoire se déroule carrément dans une autre galaxie!

D'ailleurs, si on commence à trouver un aspect de ce livre insultant, on peut en trouver d'autres et dans tous les livres publiés à ce jour. Peut-être que demain des astronomes vont se pointer pour faire une scène parce que la galaxie dans ce livre n'existe pas et que certains aspects du monde de Carve the Mark ne correspondent pas à ce que la nature est capable de créer dans de telles conditions blablabla et qu'ils vont prendre ça comme une insulte à leur métier? Ou peut-être que quelqu'un va se dire que le fait que Cyra soit brune est un manque de respect envers les blondes?

C'est peut-être un peu exagéré mais ce que je veux dire c'est qu'à partir de là, on peut aller partout.

Des méchants à la peau sombre désignés comme des sauvages? Je veux bien comprendre que ça puisse en blesser certains vu comme ça. Mais je pense aussi que c'est bête de se laisser vexer par ça. Parce que ça n'a rien de raciste dans le contexte de Carve the Mark. Je pense que le choix de l'auteure par rapport à la couleur de peau des Shotet s'est basée sur le fait qu'à l'origine ce sont des nomades qui ont des racines un peu partout ce qui a créé une certaine mixité. Et si ça peut vous aider à vous sentir mieux, ils ne sont même pas méchants ni sauvages. Ils ont des croyances et des rites intéressants selon moi et ils sont vus ainsi parce que comme tout le monde ils ont des ennemis et ceux-là ne vont certainement pas aller nous dire "Ils sont beaux avec leur peau sombre et leur côté aventurier, vive les Shotet!"

Sinon, les lecteurs pourraient aussi se sentir blessés par le fait que les Thuvhésit sont pâles et pacifiques et qu'ils sont littéralement des faibles et des mauviettes aux yeux des Shotet. Le monde n'est rose d'aucun côté. Donc, je ne pense pas qu'on puisse parler de racisme.

Aussi faut prendre en compte que les Shotet sont définis comme des sauvages aux yeux de leurs ennemis (qui ne vont certainement pas parler d'eux avec des mots doux) parce qu'ils ont débarqués de nulle part et ils se sont installés sur la planète des Thuvhésit sans avoir la moindre envie de changer ce qu'ils étaient aka leurs croyances et de s'intégrer au peuple de Thuvhé.

Pour en revenir aux mots doux, puisque certains trouvent ça insultant que les Shotet soient vu comme des brutes par les Thuvhésit. Quand vous avez des ennemis, ou simplement des personnes que vous n'aimez pas, rassurez-moi vous les insulter un minimum quand-même? Sinon la définition du mot ennemi est quand-même mal interprétée. AH aussi, si jamais Veronica Roth avait écrit un roman où les ennemis ne sont pas vraiment méchants les uns envers les autres, il y en auraient probablement qui auraient fait la remarque alors au bout d'un moment, faut savoir ce qu'on veut.^^

Au-delà de ça, des tas de personnes ont aimées Divergente et pourtant on aurait pu trouver insultant le fait que par exemple les Fraternels ont l'air de gars qui ont échangés leur cerveau contre une salade. Pourquoi aucune personne étant pacifique, végétarienne ou quoi que ce soit dans le genre n'a pas trouvé ça insultant? Comme je vous disais plus haut, on peut trouver des choses insultantes dans des tas de livres si on cherche à se faire insulter. Autrement, on peut juste apprécier une histoire à sa juste valeur sans se prendre la tête avec un détail qui n'a aucune portée sur l'histoire en elle-même. Personnellement, je lis pour le plaisir et pas pour trouver des défauts à chaque phrase.

Pour finir, s'il y avait eu un véritable problème de racisme ou quel qu’il soit avec ce roman, je doute que les maisons d'éditions auraient acceptées de l'éditer. Et puis sérieux, Veronica a une réputation à tenir après le succès de Divergent! ;)

Au final, Veronica Roth a juste voulu nous montrer différentes cultures, différents peuples et fallait bien qu'il y ait un méchant sinon ça n'aurait eu aucun sens, fallait bien qu'ils soient différents pour être nommés 'différents peuples' et dans le cas du méchant, il fallait bien qu'il appartienne au peuple le moins compris et accepté de leur galaxie sinon ça n'aurait eu aucun sens. Et je le rappelle, étant sans origine précise puisqu'ils étaient des nomades et qu'ils viennent donc d'un peu partout, il y avait plus de chances pour qu'ils soient bronzés, dirons-nous, plutôt que blancs comme des cachets d'aspirines. Voilà.

Cela mis-à-part, je vous présente mon avis sur ce livre. Non, ça n'avait toujours pas commencé.

Carve the Mark est un livre dont je ne savais pratiquement rien lorsque je l'ai commencé. Je suis donc partie à la découverte de cette histoire et j'ai été agréablement surprise.

Effectivement, en plus d'avoir une très belle couverture et une mappemonde dont je suis tombée amoureuse, l'histoire m'a énormément plu!

On découvre Akos Kereseth qui est un Thuvhésit et Cyra Noavek qui est une Shotet. Rien ne semblait pouvoir les mener à se rencontrer jusqu'au jour où Akos est emmené au manoir des Noavek aka la famille au pouvoir sur les terres Shotet.

(PAUSE: C'EST QUOI CES NOMS?!)

Ils vont tous les deux se retrouver à devoir cohabiter et ils vont devoir s'entraider pour obtenir ce que chacun désire. Mais bien-sûr, Ryzek Noavek, le grand-frère de Cyra et le tyran qui dirige les Shotet, va être un obstacle parmi tant d'autres entre Cyra et Akos et ce qu'ils désirent mais sûrement le plus dangereux de tous.

Je crois que j'ai jamais fait un résumé aussi nul. ☺

J'ai adoré le monde qu'a érigé Veronica Roth. Je l'ai trouvé intéressant et j'avoue que je ne serais pas contre un petit voyage là-bas en mode exploratrice (aka Louan la nouvelle Dora). Chaque planète a sa particularité, chaque peuple est différent et ça m'a plu cette diversité chez les personnages qu'on a l'occasion de croiser. En plus que les personnages en question ont des don-flux soit un pouvoir particulier et unique chez chacun d'entre eux.

Je serais curieuse de savoir quel serait mon don-flux, tiens...☺

BREF.

Le monde m'a amené à aimer l'histoire puisqu'ils sont liés. Sans le monde qui va avec, l'histoire n'aurait clairement pas beaucoup d'intérêt.

En plus de cela, je trouve que Veronica Roth a vraiment bien su mener les choses. Et je me suis plongée dans cette histoire avec une facilité qui ne m'était pas venue depuis un moment.

Une fois confortablement installée dans mon lit (et malade mais ce n'est qu'un détail), je n'ai plus arrêté de lire. (Sauf pour aller vider ce que contenait mon estomac. Et même ce qu'il ne contenait pas d'ailleurs. Charmant, hein?)

J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont attachants et chacun est différent (comme je l'ai déjà dit) donc ça m'a énormément plu. Je suis le genre de personne qui béni la différence et Veronica Roth a su l'offrir avec tout ce que j'aime. Donc, je n'allais certainement pas venir m'en plaindre.

Cyra est une héroïne comme je les aime. Au début, elle ressemble à la copie parfaite d'une armoire à glace. Elle est menaçante et dangereuse grâce à son don-flux. Et au fil de la lecture on découvre qui elle est sous toute cette couche de glace et je l'ai trouvé lumineuse et attachante.

Bref, je l'ai beaucoup aimé. Je l'ai même carrément adoré. C'est mon nouveau modèle dans la vie. ;)

Quant à Akos, je m'y suis attachée de la même façon qu'avec Cyra. Il a une personnalité qui m'a beaucoup plu. Il semblerait presque plus sombre que Cyra par moments mais il a quelque chose de chaleureux comme un petit feu dans une cheminée que j'ai aimé. Bref, je vais tapisser les murs de ma nouvelle chambre (à la fin du mois) avec son nom. AKOS KERESETH. En plus, ça sonne bien. Que demander de plus?

Les personnages secondaires m'ont beaucoup plu. J'ai aimé détester Ryzek et j'aurais bien mis mon poing dans la figure de Vas plus d'une fois. Bien que j'aurais sûrement eu plus mal que lui, ce qui est carrément contre-productif mais bon. ☺

J'ai aussi beaucoup aimé Isae, Cisi, Jorek et Teka.

Par rapport à la romance, je suis bien heureuse que Veronica Roth ait su prendre son temps pour bien la développer. OK, ça fait un peu cliché les deux ennemis qui finissent par tomber amoureux. Mais quand un cliché est bien fait, il peut se révéler très plaisant. Et dans le cas présent, j'ai adoré la relation mise en place entre Cyra et Akos. Il y a des moments entre eux, j'ai cru que j'allais fondre (et ça n'avait rien avoir avec la fièvre).

Bref. J'ai trouvé qu'ils se complétaient très bien, tous les deux.

Spoiler(cliquez pour révéler)Oh et, suis-je la seule amoureuse de Isae/Cisi?

Pour finir, parce que je n'ai pas grand-chose d'autre à dire, la fin m'a clairement donné envie d'avoir le second tome tout-de-suite. Attendre va être une torture. Spoiler(cliquez pour révéler)Si Cyra n'est pas une Noavek, qui est-elle? Le père de Ryzek donc, toujours vivant? Il est où? Qu'est-ce qu'il foutait pendant tout ce temps? Vont-ils réussir à sauver Eijeh?

En conclusion, Carve the Mark est pour moi un coup de cœur. Je suis de ceux qui ont aimé Divergent mais Carve the Mark, c'est un tout autre level.

Je conseille donc vivement à ceux qui auraient entendu parler de la polémique de passer au-dessus et d'aller se faire leur propre avis. Selon moi, Carve the Mark vaut le détour.

«we rose, and became soldiers, so we would never be overcome again.»

Afficher en entier
Bronze

C'est difficile pour moi de "juger" ce livre car je m'attendais à un livre SF (il est présenté comme tel) et franchement j'adore ce genre, mais pour moi ici c'est clairement un livre fantasy. Malheureusement je suis très difficile en fantasy et j'arrive à aimer ce que la majorité des gens n'aiment pas et inversement !

Du coup j'ai premièrement été déçue quand j'ai compris que ce n'étais pas de la SF !

Au début j'ai eu beaucoup de mal : il y avait trop de personnages (et à chaque fois j'étais perdue : "femme ?" "homme ?" "C'est qui lui/elle? "frère/soeur" ou "religion/planète/peuple" AHHH!)

L'histoire quand à elle est excellente, bien menée mais en ce qui me conserve la magie n'a pas opéré comme avec divergente (saga lu en apnée en 2 jours !)

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Petitementeuse 2017-09-16T20:49:52+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par adex23 2019-02-10T06:14:05+01:00
Bronze

Je rejoins beaucoup de gens qui disent que le début est assez compliqué pour rentrer dans le livre. Il faut bien créer cet univers espace temps. Bon par exemple, j'ai mis plus des 3/4 du livres à comprendre qu'une saison était une année (lisant en ebook je ne savais pas qu'il y aurait un glossaire, bref) .

Mais , justement l'originalité se trouve dans l'univers que Veronica Roth a créé nous apporte et c'est du jamais vu !

J'adore le principe des dons flux qui reflètent une partie de la personnalité . A se demander: et moi ce serait quel don ?

Enfin des personnages pas nian nian! Par contre, je n'ai pas assez vu comment le rapprochement Akos/Cyra s'est passé, ou alors c'était vraiment tout en délicatesse.

Je ne comprends pas les polémiques dessus, je n'ai rien vu qui pourrait porter à confusion ou alors ça serait chercher la petite bête.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sice 2019-01-20T14:38:59+01:00
Diamant

En commençant ce livre, j'ai eu un avis très mitigé. L'écriture semblait lourde, rébarbative et c'était dur de tout comprendre. Les personnages n'étaient pas attachants du tout, je les trouvaient... vides, sans intérêt. De plus, pour moi, ce livre hésitait entre la fantasy (un genre que j'adore) et la science-fiction (un genre que je n'aime pas tellement), ce qui était assez perturbant et ne me donnait aucun point d'ancrage. Les mondes, les lieux, les prénoms, tout était différent de ce dont j'ai l'habitude, j'avais la tête qui tournait à force d'essayer de tout mémoriser.

Mais, passé le tiers du livre, j'ai commencé à beaucoup apprécier et finalement, je n'ai pas réussi à le lâcher, tellement c'était addictif. À la fin, je ne voulais plus qu'une chose : LA SUITE !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathilde6666 2019-01-12T21:17:27+01:00
Diamant

Comme beaucoup de gens, j'ai un avis assez... partagé... sur la question de "Marquer Les Ombres" est-il un bon roman ou pas. Déjà, soyons clairs, ce livre a, pour moi, bien sûr, un gros défaut que je retrouve régulièrement dans les livres SF/Fantasy/Fantastique: les oracles. Oui je sais, la notion de prophétie dans le livre est extrêmement importante, je sais très bien que c'est même à cause du destin d'Akos que sa vie va basculer. Et pourtant, j'ai vraiment beaucoup de mal avec deux choses en rapport avec les oracles:

1) Déjà, les destins des gens sont tous tracés. Pourquoi? Il ne peut pas y avoir plusieurs possibles? Je n'aime pas l'idée d'irrémédiable, l'idée que quoi qu'ils fassent, les citoyens de Thuvhé ou de Shotet ne pourront pas se soustraire à leurs destins respectifs.

2) Qui dit prophétie dit prophète, et les oracles remplissent ce rôle à merveille: des gens qui peuvent voir le futur, analyser la situation mais n'en disent rien à personne, j'ai encore plus de mal qu'avec les prophéties.

Mais bon. Tout ça n'est que personnel, chacun son point de vue... Malgré ce gros point faible pour moi, je place Marquer Les Ombres en bibliothèque Diamant car il rassemble plusieurs points forts:

1) Les personnages. Ils sont juste géniaux! Je suis d'abord tombée sur Akos, qui nous suivons durant les deux premiers chapitres. Akos est alors un jeune garçon complètement inexpérimenté qui assiste à plusieurs drame et se fait notamment enlevé par les soldats Shotet. Même à ce stade-là, j'ai vraiment aimé ce côté craintif, oisif et vulnérable, alors qu'on sait tous qu'en tant que l'un des héros, il sera forcément propulsé au premier plan du livre. En plus, Akos va grandir, s'endurcir sans jamais quitter son amour inconditionnel pour son frère Eijeh, faisant preuve d'intelligence. Ensuite, on a Cyra, qui est officiellement mon personnage préféré. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas croisé de jeune femme -ou fille, je ne sais plus quel âge elle a...- qui souffre, ne se comporte ni en gourde professionnelle ni en héroïne cucul. Je n'ai même pas eu besoin de m'identifier à elle pour l'adorer. Elle a un caractère absolument explosif génial mais ne cherche pas à sauver des vies pour le fun. De plus, la relation Cyra-Akos est tellement... bien menée! Enfin une romance ni exagérée, ni surnaturelle, ni accélérée, mais tout simplement réaliste. Je n'en dit pas plus...

2) Le principe de don-flux. Bien évidemment, cela se rapproche énormément de la magie qu'on croise si souvent, ou même des dons multiples. Mais là, j'ai bien compris d'où le flux vient, comment il fonctionne, comment il peut se manifester, etc.

3) La plume de Veronica Roth. Je fais partie des gens qui ont lu Divergente et qui ont aimé sans adoré. Là, en revanche, bien que je retrouve le style de Mme Roth, j'ai vraiment eu l'impression de changer d'atmosphère. Complètement. Le style est précis sans trop entrer dans les détails, l'univers est plutôt bien exploité, les expressions littéraires utilisées sans être abusées.

4) L'Univers. L'idée de faire naître l'histoire dans le fin fond de l'univers, j'ai trouvé ça plutôt bien vu. Le principe de l'Assemblée m'a vraiment semblé intéressant, et, malheureusement, bien que Thuvhé soit décrite sous tous les angles, je n'ai pas vraiment cerné le reste de l'Univers qui entoure Cyra et Akos. Mais bon, je m'en suis remise...

5) La fin. Bon, là, je ne peux pas dire grand-chose, mis à part que, contrairement à tous mes amis qui on lu Marquer Les Ombres et qui ont trouvé la fin peu complète et même parfois brouillonne, je l'ai adorée. Un super fin, vraiment.

Bref, vous l'aurez vu, j'ai trouvé beaucoup plus de points forts que de points faibles. Après, j'ai bien vu que Marquer Les Ombres ne plaisait pas à tout le monde -c'est peu dire- et je pense qu'en effet, il s'adresse à un public spécifique. Mon frère n'a pas du tout apprécié, par exemple, et m'a fait une liste détaillée des énormes points faibles du livre. De plus, certains n'aiment pas le rapport Ryzek-Cyra qui est un peu spécial. D'autres, encore, ont vraiment du mal avec la fin, ou bien avec l'arrogance de Cyra. Mais je ne pense pas que l'on puisse juger un livre sans l'avoir lu...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumePhoenix 2019-01-01T13:21:25+01:00
Argent

Je sais que ce roman ne fait pas du tout l'unanimité et c'est peut être tant mieux parce que ça m'a permis de vraiment l'apprécier. Le début est complexe, on est lâché dans un univers dont on ne sait rien, avec des noms ultra compliqués, on est tentés de lâcher l'affaire dès le premier chapitre. J'ai persévéré et heureusement. J'ai vraiment beaucoup aimé le monde mis en place par l'autrice, particulièrement l'idée des dons-flux. Les personnages sont attachants, j'ai un coup de coeur pour Cyra qui change de ce qu'on voit d'habitude. J'ai aimé son couple avec Akos également (ce qui est très rare pour moi d'aimer la romance !) Alors oui, il y a beauuuucoup de longueurs. Parfois un peu trop, certes. Mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça parce qu'au final j'ai trouvé ma lecture addictive. Je ne sais pas trop si je lirai la suite, n'ayant pas été tenue en haleine sur la fin. Mais c'était dans tous les cas une vraiment bonne lecture :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SylvainVasseur 2018-12-31T14:41:17+01:00
Or

L'auteur nous engloutit dans un univers totalement inconnu, avec des termes complexes. Au début, on a un peu de mal à comprendre où on va, mais au fur et à mesure de l'histoire, l'intrigue devient passionnante et les personnages attachants.

Un conseil, soyez patient! Mais une fois que vous aurez fini de lire le premier tome, vous aurez une envie intenable de lire le deuxième tome!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiphs 2018-12-15T20:33:51+01:00
Lu aussi

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre. La science-fantasy est un genre assez peu exploité, parce qu'il est particulièrement difficile de mélanger les codes de la SF et de la fantasy sans s'embrouiller. Et là, si l'univers est intéressant, pour moi, c'est trop brouillon, et trop lent à se mettre en place.

Je n'ai pas spécialement réussi à m'attacher aux personnages non plus, à l'exception de Cyra. Dommage.

On verra ce que donne le tome 2, mais pour l'instant, je n'ai pas vraiment été convaincue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par book-princess 2018-12-09T12:51:03+01:00
Argent

Ayant acheté le tome 2 il y a quelques jours, j'ai décidé de relire ce livre pour me remettre dedans. Je ne m'en souvenais pas très bien (il ne m'avais pas marquée... ha, ha), mais j'en avais gardé un sentiment mitigé de peut mieux faire.

Après relecture, je confirme que je reste sur ma faim, comme si le livre avait un potentiel pas exploité. Je n'ai pas accroché tant que ça, alors même que j'ai adoré Divergente.

Peut-être que ça vient de l'écriture ? La plume de Veronica Roth ne m'a pas emballée plus que ça. Ou bien les personnages, auxquels j'ai eu du mal à m'attacher.

Ce qui est vraiment dommage, parce que j'aime bien l'univers qui nous est présenté ; cette idée de planètes-nation, d'un flux que tous ressentent, d'une guerre de pouvoir... L'idée que chaque peuple envisage le monde qui l'entoure d'une manière différente, c'est fascinant. En plus, l'auteure a quand même bien développé cet univers. Et puis, le fait que les couples homosexuels soient tout à fait normaux et banals, on en parle ? Rien que pour ça, elle mérite des applaudissements.

Mais j'ai toujours cette amertume dans la bouche, parce que le livre aurait pu être beaucoup, beaucoup mieux construit et addictif. Je vais quand même lire la suite, parce que je veux savoir la fin, mais je ne suis pas plus emballée que ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2018-12-07T19:19:58+01:00
Pas apprécié

Ma chronique de blog > https://unelectriceawnderlnd.blogspot.com/2018/12/marquer-les-ombres-veronica-roth.html

Je fait partie de ces lecteurs qui n'ont pas appréciés la trilogie "Divergent" de Veronica Roth et c'est pour cette raison que je ne me suis pas penchée sur ce roman plutôt. Mais, en plus qu'il m'ai été recommandé moult fois sur Booknode ou dans mon entourage , je me suis dit qu'il allait peut-être me permettre de me "réconcilier" avec l'auteure qui m'avait beaucoup déçue avec sa première série. Et bien, que dire, à part que je me suis mis un gros doigt dans l’œil car ça été une bonne grosse déception !

On m'avait dit que le plus grand point positif de Marquer les Ombres était son univers. C'est un ouvrage de SF qui se passe dans l'espace sur des planètes. J'avoue que, depuis Star Wars, je ne suis pas fan du space opera. Mais, j'ai vraiment adoré cet univers. Sa construction est assez complexe et n'est pas sans rappeler les univers de Fantasy. Ces histoires de planètes ennemies auraient pu être passionnantes mais c'était sans compter sur le reste qui fait que cette lecture est une déception. Car, pour moi (j'insiste sur le pour moi), hormis l'univers, rien ne va !

Au niveau des personnages, je ne me suis absolument pas attachés à eux. J'aurais vraiment aimé vous en dire plus mais à part le fait que leurs histoires ne m'ont absolument pas touchées et que je les ai trouvés... fades (c'est vraiment le mot qui décrit le mieux ce que j'ai ressenti pendant ma lecture). Et puis cette romance : C'EST UNE BLAGUE !!!!!! Je la voyait venir dès le début du livre et puis, les deux ennemis qui deviennent amis Spoiler(cliquez pour révéler)et même plus, c'est vraiment trop banal !

Je crois que le plus gros problème de ce livre, c'est son rythme.

Il n'y a pas un seul moment de ma lecture où j'ai été happée et passionnée par l'histoire, c'était carrément devenu un calvaire de le lire. Je n’exagère pas quand je dis qu'il a faillit me causer une panne de lecture ! Vu que je suis une personne qui n'aime pas abandonner ses lectures, j'ai persévéré, en me retenant de ne pas lire en diagonales. La plume de Veronica Roth n'a rien de particulier et ne m'a pas permis d'être un minimum accrochée.

Bref, Marquer les Ombres n'a pas été une réussite, dans mon cas, et je ne vais probablement pas lire la suite ! Malgré tout, si il vous tente, lancez vous, en espérant qu'il vous plaira plus qu'à moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par love-and-hate-du-24 2018-12-03T20:36:49+01:00
Or

J'ai beaucoup hésité avant de commencer ce roman. Je ne pourrais jamais oublier la fin de la trilogie "Divergente", qui quand je l'ai lu, m'a totalement bouleversée. Je n'avais vraiment pas envie de me lancer dans un nouveau choc émotionnel du même genre. Puis finalement la sortie du tome 2 m'a décidé (ça, et tous les avis positifs que j'ai vu sur Insta, aussi) à me plonger dans Marquer les Ombres.

Quand je l'ai commencé, j'ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Akos bizarrement. Savoir qu'il allait être le personnage principal me faisait vraiment grincer des dents. J'ai pourtant adoré le personnage de Cyra, allez comprendre pourquoi ! Puis petit à petit, je me suis mis à apprécier leurs caractères respectifs, à voir évoluer leur relation. Relation qui (et merci, pour une fois !) prend vraiment le temps de naitre, de se mettre en place, d'évoluer. J'aime beaucoup, car je n'avais pas envie de lire une énième romance clichée cette fois-ci.

Le début est cependant très long, mais je le trouve intéressant. On apprend vraiment à connaitre les personnages (et vu le nombre, c'est pas du luxe) le mode de vie du peuple de Cyra. Il faut vraiment attendre le milieu du roman pour que l'action commence, au moment ou Akos effectue son premier voyage hors de sa planète. Petit bémol peut être : on nous bassine dès le départ avec "les destins" des personnages, qui jouent énormément sur leur psychologies, mais il faut (du coup) attendre la fin du roman pour en voir les répercussions réelles.

J'ai eu plus de mal avec les paysages par contre. les descriptions sont très précises, mais justement, trop longue pour que je m'y intéresse vraiment.

Conclusion : j'ai adoré ce roman (surtout le personnage de Cyra) qui m'a captivé pendant toute ma lecture, malgré quelques longueurs. Je conseille vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pearl84 2018-11-29T14:12:18+01:00
Bronze

Avis mitigé sur cette lecture

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et je me suis fait violence pour pas arrêter après les premiers chapitres

L'univers crée par l'auteur est très riche, complexe, plein de nouvelles planètes, de lieux etc ... qui fait finalement qu'on est vite perdu. Il manquerait des explications notamment sur le flux.

Il faut accepter de ne pas tout saisir du premier coup et continuer en faisant confiance à l'auteur. Mais bon du coup je me demande si ça aide pas à passer à cote : j'ai plutôt aimé ma lecture mais sans plus.

Côté positif les personnages de Cyra et Akos qui sont hypers attachants. J'ai beaucoup aimé leurs caractères et leurs relations, une histoire d'amour qui ne prend pas toute la place, naturelle et pas mielleuse.

J'ai aimé le côté "pouvoir", donne un côté magique, mystique à l'histoire, et le côté destin, un peu flou, ambiguë, difficile à cerner et à comprendre mais irrémédiable.

Je pense qu'il faut lire le tome 2 dans la foulée pour ne pas "oublier" l'histoire

Afficher en entier

Date de sortie

Marquer les ombres

  • France : 2017-01-17 (Français)

Activité récente

Ctella le place en liste or
2019-02-11T21:42:15+01:00
toutoun l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-26T20:18:17+01:00

Les chiffres

Lecteurs 960
Commentaires 178
Extraits 34
Evaluations 355
Note globale 8.11 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Carve the Mark - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode