Livres
478 118
Membres
459 486

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par belin 2017-01-22T16:42:09+01:00

"-Je n'ai pas choisi le sang qui coule dans mes veines. Pas plus que tu n'as choisi ton destin. Toi et moi, nous sommes devenus ce qu'on nous a fait devenir."

Afficher en entier
Extrait ajouté par BunnyEm 2017-01-28T23:25:48+01:00

L'ennui, avec les gens persuadés d'être des monstres, c'est qu'ils vous soupçonnent de mentir dès que vous ne les voyez pas comme eux se voient.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aur31 2017-04-11T20:46:38+02:00

Il posa son front contre le sien, et ils respirèrent le même air.

- J'aime quand tu parles en thuvhésit, lui dit-elle doucement.

- Je peux t'embrasser ? Ou ça va te faire mal ?

Elle écarquilla les yeux, et répondit, le souffle court :

- Même si ça fait mal, et après ? La vie, ça fait souvent mal.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheo 2017-01-22T03:25:27+01:00

"- Demain? Le jour qui suit aujourd'hui?

- Aux dernières nouvelles, c'est la définition du mot "demain", oui."

Afficher en entier
Extrait ajouté par BunnyEm 2017-01-28T23:25:33+01:00

Je ne voulais pas qu'on m'apaise. Cette douleur, je la méritais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2017-04-05T08:13:35+02:00

Je ne criais plus. Je n'avais pas peur. Je savais que j'avais la force de survivre à ça.

Afficher en entier
Extrait ajouté par carotte0610 2017-04-06T21:10:13+02:00

- Comment pouvez-vous continuer ainsi? me demanda-t-il Comment pouvez-vous continuer à avancer alors que tout est aussi horrible?

Horrible. Etait-ce ainsi qu'il fallait qualifier ma vie? Je ne me l'était jamais formulé. Le temps était morcelé par la douleur. Je pensais à la minute, à l'heure suivante. Cela ne laissait pas assez de place dans ma tête pour rassembler tous les morceaux, ni trouver les mots qui résumeraient l'ensemble. Mais l'idée de <<continuer à avancer>>, ça oui je connaissais.

-Trouves une nouvelle raison de continuer, lui répondis-je. N'importe laquelle. Elle n'a pas besoin d'être bonne ou noble.

Je connaissait la mienne: il y avait une faim en moi, depuis toujours. Elle était plus forte que la douleur, plus forte que l'horreur, et continuais à me ronger même quand tout le reste en moi avait renoncé. Ce n'était pas de l'espoir; ça ne me portait pas; ça rampais, ça me tirait en s'accrochant avec des griffes, sans me laisser le choix.

Et lorsque je cherchai finalement à le nommer, je m'aperçus que c'était quelque chose de très simple: le désir de vivre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2017-04-05T08:14:39+02:00

- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda-t-elle.

- Tu sais que je t'aime bien ?

- Je sais.

- Non, je veux dire que je t'aime bien comme tu es. Je n'ai pas besoin que tu changes. (Il sourit.) Je ne t'ai jamais vue comme un monstre ni une arme ni comment tu disais ? Un clou...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Slrd 2017-08-14T23:46:59+02:00

" Je pris appui sur le bord de la table pour me lever. Au début, je vacillai, le pied instable.

- Tu as encore besoin que je te porte? me demanda-t-il.

- C'était trop humiliant. Et d'ailleurs, ça ne se reproduira plus jamais.

- Humiliant? On pourrait voir ça autrement. Disons... chevaleresque.

- Ah oui? Eh bien, un jour, je te porterai comme un bébé devant des gens dont tu essaies de gagner le respect, et tu me diras ce que ça te fait.

- Ça marche, me répondit-il en souriant jusqu'aux oreilles."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe7 2017-12-16T23:36:48+01:00

Sa cuirasse tomba par terre avec un bruit sec. Il glissa son bras autour de ma taille pour m’attirer contre lui, et murmura tout près de ma bouche:

-Sivbarat. Zethetet.

Un mot shotet et un mot thuvhesit. Sivbarat désignait l’amie intime, une personne si proche que le perdre reviendrait à perdre un bras. Quant au mot thuvhesit, je ne le connaissais pas.

[...]

- Qu’est-ce que ça veut dire, zethetet?

Il détourna les yeux d’un air gêné et une rougeur s’étendit dans son cou.

-« Bien-aimée », me répondît-il doucement.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode