Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MARQUISE66 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark
Winston Graham   
Quand j’ai vu que cette série passée sur Netflix, j’ai eu très envie de la voir mais pas avant d’avoir pu lire les livres. J’ai donc sauté sur l’occasion quand celle-ci s’est présentée et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue.

Dans ce tome, nous allons découvrir plusieurs personnages, mais plus particulièrement Ross Poldark, qui de retour de la guerre après la mort de son père va revenir sur ses terres. Nous le découvrons attristé par le fait que son cousin est sur le point d’épouser la femme qu’il aime, Elizabeth. Plein de projets en tête il va rouvrir les mines qui lui appartiennent désormais et se refaire une réputation, son père étant un coureur de jupons, les gens ont vite fait de le cataloguer.

Il fera la connaissance de Demelza lors d’une de ses sorties, il sortira la jeune fille d’une bagarre et décidera de la prendre sous son aile, ce qui fera encore une fois jaser. La jeune fille s’habituera rapidement à sa nouvelle vie, s’occuper de la propriété l’enchante, elle se sent bien loin d’un père violent et alcoolique.

Les années passant, elle devient une très belle jeune femme, elle fera en sorte d’attirer l’attention de son patron et bientôt ils se retrouveront mariés malgré leur caste différent. Elle sera une épouse aimante, mais a toujours vouloir le bonheur des autres elle mettra son couple en péril. Bien que confiante près de Ross, elle ne cesse de se sous-estimer face à la famille de celui-ci qui au départ lui feront très nettement sentir leur différence. De plus elle sait l’amour qu’a porté Ross pour Elizabeth et la côtoyer est une véritable torture pour elle. Elle ne peut s’empêcher de se comparer à elle et cela la tourmente, surtout que son époux n’est pas totalement guéri de son amour de jeunesse malgré l’amour qu’il porte à sa femme.

Entre eux, les sentiments sont forts : Ross aime son épouse et la chérie, sa beauté ainsi que son côté fougueuse et ouverte à tout lui plaisent, ils partageront des moments de bonheur malgré les qu’en-dira-t-on et les médisances des autres.

Nous découvrons aussi d’autres personnages : la cousine de Rosse, une jeune femme pleine de vie qui va avoir le cœur brisé, Demelza tentera de réparer celui-ci en lui offrant la possibilité de retrouvé son amant, mais cela ne se fera pas sans conséquence pour elle. Mais aussi Francis, Jim, Jinny. Jinny, cette femme est d’un grand courage, elle va vivre des épreuves difficiles, qui m’ont parfois angoissé, j’ai eu peur pour elle à plus d’une reprise. Tous ont une vie bien différentes les uns des autres, certains pauvres se démènent pour offrir de quoi manger à leur famille au risque de tout perdre. Alors que certains vivent dans la richesse sans peur du lendemain, ils vont vivre des moments intenses, partagés entre tristesse et bienveillance. Chacun d’eux apportent à l’histoire une importance, elles rejoignent toujours la vie de Ross, qui cherchera le bonheur de tous. C’est unis qu’ils se tiendront les mains dans les moments les plus violents de leur vie. Ross est un homme écorché par la vie, il se bat chaque jour pour aider les autres, leur apporter de quoi vivre, ce qui fera de cette homme un modèle, il sera très respecté et apprécié de son entourage, ne faisant aucune différence du niveaux social de ses amis.

Une lecture qui m’aura vraiment plu, j’ai aimé les personnages, même ceux les moins présents. On entre entièrement dans leur univers, on souffre pour eux, car très franchement ils ont la vie dure, c’est une époque où il faut se battre pour survivre. Certaines scènes m’ont mis la larme à l’œil, c’est un récit très émouvant, on s’attache à tous ceux qui vont croiser les Poldark.

Le petit point négatif de cette histoire est que certains passages arrivent trop vite, j’aurais aimé plus de détails, ce qui m’a un peu perturbé. Il se passe tellement de choses dans ce premier tome qu’il est difficile d’en parler facilement, on avance dans le temps de façon très rapide, ce qui n’est pas simple à retranscrire sans oublier le moindre détail. Mais malgré ça on se laisse rapidement emporter par la plume de l’auteure qui arrive sans mal à nous plonger dans cette série pleine de rebondissements. J’ai hâte de pouvoir continuer à partager le ressenti de ces personnages, de voir comment ils vont gérer ce qui leur arrive. Je sens que le second tome sera poignant car vu les actions qui se déroulent à la fin de ce tome, celui-ci risque d‘être perturbant et encore plus poignant. Le tome deux se trouvant déjà dans ma PAL l’attente ne sera pas trop longue.

http://www.livresavie.com/poldark-le-tome-1-les-falaises-de-cornouailles-de-wiston-graham/#more-11923

par Natoche
La bête du Gévaudan La bête du Gévaudan
José Féron Romano   
J'avais été totalement transportée par ce récit. Le mystère que représente cette légende est très bien couchée sur papier, faisant bien transparaitre la menace de cette bête et l'exaltation de la traque.
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Nos cœurs en désaccord Nos cœurs en désaccord
Krystal Sutherland   
Que dire de ce roman je me faisais un réel plaisir de l'avoir dans les mains il me plaisait temps !
Mais voilà au fur et à mesure de ma lecture j'ai décroché les personnages pas attachant enfin pour moi il manquait de consistance à mon gout dommage .pourtant il avait un réel potentiel.
La tapisserie de Fionavar : L'intégrale La tapisserie de Fionavar : L'intégrale
Guy Gavriel Kay   
Un roman qui m'a beaucoup fait penser à un mélange de "Narnia", du "Seigneur des anneaux" et de "La Symphonie des siècles".
Un univers très riche, vraiment à part, avec dès le départ beaucoup de personnages et de nom de lieu. Et il est vrai que si l'on est pas attentif on risque de s'y perdre un peu. En tout cas c'est vraiment agréable que de lire un livre original qui ne ressemble à aucun autre.

par Lykoos
Mélusine ou La noble histoire de Lusignan : roman du XIVe siècle Mélusine ou La noble histoire de Lusignan : roman du XIVe siècle
Jean D'Arras   
Lu pour un cours, ni bon ni mauvais, je ne l'ai pas détester mais ce n'est pas non plus ma plus belle lecture de l'année.
Mélusine n'est de plus pas très présente, c'est à peine si son histoire fait un tiers du roman. On passe plus de temps à lire les récits des exploits guerrier de ses fils dans les batailles mais en soi pour un roman du moyen-age ce n'est pas très surprenant.

par Lily67
La Reine Margot La Reine Margot
Alexandre Dumas   
Mon préféré reste le Comte de Monte-Cristo mais Dumas est bel et bien un auteur de talent ! J'aime beaucoup ses livres et celui-là n'y fait pas exception. En effet, les nombreux rebondissements offrent un suspense et un plaisir au lecteur, et le tout étant écrit par un maître, c'est un pur chef-d'oeuvre !
La Dame aux camélias La Dame aux camélias
Alexandre Dumas fils   
Dans les premières pages, le narrateur avoue qu'il a une grande considération pour les courtisanes, et, un peu plus loin dans le roman, que l'on ne peut que les plaindre. C'est exactement le sentiment que j'ai eu en lisant cette histoire triste. Les courtisanes, dont Marguerite Gautier, mènent, malgré les apparences, une vie misérable. Lorsqu'elles sont jeunes et belles, elles sont entretenues par les messieurs qui viennent passer une nuit d'amour. Mais quand elles sont malades, personne ne s'intéresse à leur sort et une fois mourantes, tous s'éloignent, ayant déjà trouvé une autre compagnie. C'est vraiment horrible quand on y pense !

L'histoire de Marguerite et d'Armand est vraiment belle, est l'une de ses histoires d'amour qui nous fait monter les larmes aux yeux, dans une société dépeinte de façon réaliste et qui apparaît d'autant plus cruelle. J'ai d'abord été prise de pitié pour Armand, qui se laisse assujettir par les désirs de Marguerite, puis j'en ai plus éprouvé pour la jeune femme. Celle-ci parvient à surmonter sa position de femme entretenue habituée au luxe pour agir de façon juste, comme elle pense devoir le faire pour pardonner sa vie misérable. Ce rachat est d'autant plus horrible, selon moi, qu'il est suggéré par le père d'Armand, qui apparaît, dans sa façon de le lui demander, attachant et soucieux de sa famille, c'est vrai. Mais si l'on y regarde de plus près, c'est assez hypocrite. Il ne tient pas compte de la vie de cette courtisane en quête de pardon et ne souhaite que le bonheur de sa famille, agissant de plus contre celui de son fils. Enfin, j'ai eu les larmes aux yeux en lisant les dernières lettres de Marguerite, qui exprimait, jour après jour, sa souffrance et sa volonté de voir le seul grand et vrai amour de sa vie.
La Dame aux Camélias est écrit de façon presque poétique, et j'ai trouvé certaines citations très belles. Certaines faisaient réfléchir, d'autres rire, et le style d'Alexandre Dumas fils est très agréable. Il va droit au but pour dire ce qu'il veut dire mais d'une façon qui, je ne sais pas, passe facilement. Le roman se lit avec facilité et est très addictif. Ainsi, après avoir lu ce premier livre du fils, peut-être oserai-je m'attaquer au père !

par Azza9
Les Misérables, Tome 3/3 Les Misérables, Tome 3/3
Victor Hugo   
J'ai beaucoup aimé !
Certains passages sont un peu longs dans la version longue (!) , c'est vrai.
Mais j'ai trouvé l'histoire très prenante, bien construite, avec beaucoup de moments inoubliables. On reste haletant tout le long de l'histoire. Et les personnages sont vraiment formidables et attachants.
Je ne regrette pas de l'avoir lu !

par Lywin
Les Misérables, Tome 2/3 Les Misérables, Tome 2/3
Victor Hugo   
j'aime forcément, mais je dois avouer que j'ai laissé de côté les grandes envolée descriptive d'Hugo sur la waterloo, napoléon ou les rues de paris pour ne m'attacher qu'à l'intrigue romanesque! puisse-t-il me pardonner mais je ne m'attendais pas à autant de détails socio-historiques à la lecture de son oeuvre, j'avais surtout envie de retrouver Cosette et Jean Valjean!