Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MARQUISE66 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Outre-Temps, Livre 2 Outre-Temps, Livre 2
Elisa M. Poggio   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/
---------------------------------------------------------

--- Un livre difficile à chroniquer ? ---

Certaines chroniques me donnent parfois du fil à retordre. En général, cela concerne les récits particulièrement denses pour lesquels il m’est impossible de retranscrire mon ressenti en quelques paragraphes. Au contraire, il en faudrait des pages et des pages ! Eh bien oui, Outre-Temps fait partie de cette catégorie !

Honnêtement, et même si cela ne constitue pas un défaut à mes yeux, je n’ai pas saisi toutes les subtilités de l’histoire, celle-ci ayant emprunté de multiples chemins. En vérité, j’ai l’impression d’avoir vécu mille vies aux côtés de Prune. D’avoir lu une épopée de vingt tomes, alors qu’il n’y en a que deux.

Vous l’aurez donc compris, Outre-Temps c’est le genre de sagas que l’on peut relire à l’infini et, chaque fois, y découvrir quelque chose de nouveau.

--- Sur le fil de l’étrange ---

Si le premier numéro m’avait surtout laissé un goût de merveilleux, le second m’a paru plus sombre, plus étrange même. Entre chamans oussians, souvenirs fantômes et créatures fantasmagoriques, j’ai plongé dans une réalité pour le moins insolite. Certains pans de cet univers m’ont laissée complètement ahurie, d’autres encore m’ont enchantée. C’est donc une ribambelle d’émotions qui m’a traversée durant ma lecture.

Je l’avoue, j’ai éprouvé des difficultés à suivre l’auteure, tant son imagination est débordante. L’intrigue m’a carrément perdue par moments, mais c’était pour moi l’occasion de sortir de ma zone de confort. Et puis, c’est ce qui fait son charme !

--- Une panoplie impressionnante de personnages ---

Le combat de Prune. La détermination de Sandro. Les excentricités d’Estevan. Les manigances de Mamie Pomme. Et il en reste tant à citer ! Tous font partie d’une toile extrêmement complexe qu’Elisa M. Poggio transmet à son lecteur avec une facilité déconcertante.

Alors, oui, il est préférable d’être concentré pour s’y retrouver. Mais chaque personnage dispose de ses propres pouvoirs, de son propre caractère. Et tous ne partagent pas les mêmes intérêts, loin de là…

Encore une fois, l’auteure démontre son talent à créer des personnages ni tout à fait gentils, ni vraiment méchants, seulement complets ! Même les romances – oui, au pluriel ! – ne portent pas préjudice à l’histoire, mais l’enrichissent plutôt.

--- Un dernier mot ---

Je n’ai pas encore parlé de la plume d’Elisa M. Poggio, qui m’a pourtant marquée. En effet, son style est à la hauteur de son histoire : soutenu, mais accessible. Peut-être y a-t-il un chouia trop de descriptions quand l’action devrait prendre l’ascendant, mais tout dépend des préférences du lecteur.
Le taxidermiste Le taxidermiste
Laurent Whale   
Un tueur sans aucune empathie qui vous plonge en plein cauchemar.

Octave Pignard, un flic retraité et cabossé accepte de rempiler, Vigipirate oblige.
S'il avait su que cette affaire d'enlèvement de bébés, restitués horriblement aux parents, serait une longue descente aux enfers dans son passé douloureux, il aurait passé la main sans problème...
Le jour des Cendres Le jour des Cendres
Jean-Christophe Grangé   
série Les rivières pourpres
parution : 27 mai 2020

par adeleh
Rose éternelle Rose éternelle
Ophélie Duchemin   
J’aime tellement cette auteure et sa plume ! Hâte d’avoir son nouveau bijou entre les mains !

par Mira200
Le Rapt Le Rapt
Nicole Longfils   
J’ai terminé ce livre à quasiment 1h30 parce que je n’arrivai plus à le lâcher.
Ça faisait un petit moment que je n’avais pas été prise à ce point dans une lecture.
J’ai été happée par l’histoire dès les premières lignes parce qu’il se passe des choses dès le début.

Viens l’heure de l’enlèvement et là je me suis posée beaucoup de questions.
Qui? Comment? Pourquoi?
Questions pour lesquelles l’autrice ne nous donne évidement aucun indice.

Je me suis imaginée à un moment un scénario qui n’était évidemment pas le bon.

Le livre est séparé en deux grandes parties.
La première racontée par Elodie, notre victime ; et la deuxième par le ravisseur. J’ai trouvé ça super intéressant et à la fois stressant dans la deuxième partie de ne plus connaître les pensées d’Elodie.

C’est donc arrivée à cette deuxième partie que mon scénario est complètement tombé à l´eau!

J’ai beaucoup aimé être dans la tête du ravisseur, de voir qu’au début, selon lui il ne faisait rien de bien mal. Jusqu’à ce que ça tourne vraiment mal.
C’est un personnage vraiment bien abouti je trouve, avec ses différentes facettes de personnalité.
Il m’a parfois fait de la peine, il m’a souvent énervée.

Puis arrive la fin, et j’ai été un peu « déçue » de la rapidité de celle-ci et de la tournure que ça prenait, je trouvais ça un peu « facile ».

JUSQU’À L’ÉPILOGUE!
L’épilogue m’a vraiment retournée et j’ai encore plus apprécié ce livre qu’au début et au final je n’ai absolument pas été déçue du tout par cette fin!

Je suis vraiment super contente d’avoir pu découvrir ce livre parce que je l’ai vraiment beaucoup aimé. Je ne sais pas encore vraiment si c’est un coup de cœur, mais une chose est sure, on en est vraiment pas loin!

Merci encore beaucoup à l’autrice et aux Éditions Poussière de Lune pour cette découverte.

par Astronomy
Bonne nuit maman Bonne nuit maman
Mi-ae Seo   
Le Silence des agneaux Made in Korea
Seonkyeong, criminologue, est sollicitée par un serial-killer qui attend son jugement en prison. Cet homme qui a assassiné une douzaine de femmes veut lui parler, à elle et à personne d'autre. Intelligent, manipulateur, ses motivations restent floues mais tous s'accordent à dire que Seonkyeong devra faire preuve de la plus grande prudence face à ce criminel hors normes.
Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux la fille qu'il a eu d'un précédent mariage. Une petite de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, une petite bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects d'ailleurs...

Bonne nuit maman est le premier opus d'une trilogie consacrée à Ha-young, jeune criminelle qui incarne les bouleversements vécus par la société coréenne.

par gismo57
The Best Lies The Best Lies
Sarah Lyu   
"UN THRILLER VÉNÉNEUX ET ANGOISSANT."

Cette courte citation en première de couverture pourrait, à elle seule, résumer l’intégralité du texte. A peine reçu il y a quelques heures, j’ai été incapable de reposer le roman de Sarah Lyu, et pas uniquement à cause d’un texte très addictif ! Après quelques chapitres, je me suis totalement identifié à l’héroïne au point d’être incapable de fermer les yeux avant d’avoir recouvré toute « ma » mémoire sur les événements tragiques qui se sont déroulés.

Cette angoisse, que tout bon lecteur de thriller recherche, est facilitée par l’utilisation de chapitres très courts et qui s’enchaînent les uns à la suite des autres (sans saut de page) et qui me rappellent les grands polars américains des années 1980-1990 et plus particulièrement une auteure en particulier, Mary Higgins Clark. Malgré une absence d’alternance de narrateur, je suis parvenu à trouver en Sarah Lyu une plume très proche de la reine du suspense qui, avec une marge de progression possible, se rapproche d’inscrire son nom tout en haut de la liste de mes auteurs préférés du genre.

Alors que l’auteure a choisi de « confier » son intrigue à un seul narrateur, elle évite la monotonie en proposant quelques sauts dans le temps qui, en plus de rendre fou le lecteur qui veut connaître la suite, permettent de mieux comprendre la situation dans laquelle se trouve Remy qui vient, presque sous ses yeux, de perdre l’homme de sa fille fraîchement abattu par sa meilleure amie ! Ces flash-backs sont judicieux, maîtrisés et nous entraînent vers l’un des aspects les plus sombres de l’amitié.

A une époque où « nos » jeunes sont de plus en plus connectés et peuvent, sur une même journée et sans sortir de leur lit, changer d’ami(e)s, de petit(e)-ami(e), ce thriller psychologique permet de dénoncer certains dangers « réels » auxquels les nouvelles générations ne sont plus habituées. La confiance en l’être aimé est-elle la même qu’il y a quelques décennies ? Seriez-vous prêt à tout abandonner pour votre confident dont vous ne connaissez finalement pas grand-chose ? Que feriez-vous si vous découvriez les méfaits de votre meilleur ami ?

Ces petites questions nous trottent dans la tête au fur et à mesure de l’intrigue où l’on parvient, progressivement, à comprendre les choix (considérés comme absurdes au début) du personnage principal. Cela est rendu possible grâce à une plume humaine et authentique.
La Saga Waterfire, Tome 4 : Sea Spell La Saga Waterfire, Tome 4 : Sea Spell
Jennifer Donnelly   
Très très bonne saga, le dernier tome ne m'a pas du tout déçue (le dernier tome est souvent le moins bon), mais pour cette saga j'ai vraiment été accroché jusqu'à la fin. Les personnages sont géniaux (et avoir tout les points de vues et leurs pensées c'est vraiment agréable et ont arrive à s'attacher à tous) et j'adore le fait que l'amitié passe avant leurs histoires d'amours, c'est assez rare dans les romans que je lis donc je suis satisfaite.

Gros point positif pour Alithéia et la scène badass de Sera [spoiler]son entrée à dos d'araignée de bronze dans la bataille, gros frissons.[/spoiler]

Pour la fin [spoiler]j'ai aimé qu'il laisse du suspense vis-à-vis de Lucia, même si j'aurais adoré qu'elle subisse le même sort que son père et sa mère, cette folle.[/spoiler]

Je recommande aux personnes qui veulent s’évader sous l'océan et vivre une belle aventure.

par KaraMell
Les Chroniques de l'érable et du cerisier, Tome 1 : Le Masque de no Les Chroniques de l'érable et du cerisier, Tome 1 : Le Masque de no
Camille Monceaux   
Japon, XVIIe siècle, début de l'ère Edo. Enfant abandonné, Ichirô est recueilli et élevé loin du monde par un ancien samouraï qui lui enseigne la voie du sabre. Quand des événements dramatiques bouleversent sa vie, le garçon se retrouve à quinze ans sur les routes qui le conduisent à Edo. Ichirô va devoir survivre seul dans une ville labyrinthique où l'attendent mille dangers. Une nuit, il découvre une mystérieuse jeune fille, au visage dissimulé, qui vit recluse dans un palais...

par Gkone
Agatha Raisin enquête, Tome 23 : Serpent et séduction Agatha Raisin enquête, Tome 23 : Serpent et séduction
M. C. Beaton   
If only the bossy, beloved Agatha Raisin were as lucky at finding the right man as she is at catching killers in M. C. Beaton's New York Times bestselling mystery series—now a hit show on Acorn TV and public television.

Celebrating the twentieth anniversary of everyone's favorite sleuth, M. C. Beaton's Agatha Raisin is as feisty as ever-armed with her famous wit and biting sense of humor. This time, though, there's some biting of a whole other sort going on. Agatha has fallen head over heels in love-again. This time, she has her eye on the local gardener, George Marston, but so do other women in their little Cotswold village. Shamelessly determined, Agatha will do anything to get her man-including footing the bill for a charity ball just for the chance to dance with him. And then George doesn't even show up. Only partly deterred, Agatha goes looking for him, and finds his dead body in a compost heap. Murder is definitely afoot, but this killer chose no ordinary weapon: A poisonous snake delivered the fatal strike.

Rising to the occasion, Agatha rallies her little detective agency to find the killer, only to learn that George had quite a complicated love life. But murderously complicated? Well, if she can't have George, at least Agatha can have the satisfaction of confronting the other women and solving the crime. With Hiss & Hers, once again, "M. C. Beaton has a foolproof plot for the village mystery" (The New York Times Book Review) in the irresistible adventures of the irrepressible Agatha.

par louelo44
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4