Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Marshoo : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Musique du silence La Musique du silence
Patrick Rothfuss   
"La Musique du Silence" est une plongé lyrique dans l'univers sans pareil d'Auri. Si cette nouvelle n'est certainement pas écrite pour dévoiler l'épais mystère qui nimbe ce personnage adorable, les 160 pages nous permettent de mieux la connaitre, de mieux la comprendre et l'on trouve tout de même quelques informations diluées au fil de ces 7 jours passées avec elle dans le Sous-Monde, nous laissant entrevoir une histoire et un destin bien plus important et complexe que ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Auri risque d'avoir un rôle clé dans le prochain tome des "Chroniques du Tueur de Roi", pour notre plus grand plaisir.

par Aquila
I Hunt Killers, tome 3 : Sang pour sang I Hunt Killers, tome 3 : Sang pour sang
Barry Lyga   
Une très bonne conclusion pour Jasper Dent.
On quittait Connie, Howie et Jazz dans des situations... compliquées à la fin du tome précédant.
Chacun de leur côté, ils vont se battre et s'extirper des pièges et mystères qui leur tombent dessus.

Tout le long du livre, le suspense, la tension et les rebondissements nous font frémir de peur, d'excitation et de colère. Tout se recentre en un seul point, où se déroule la fin de l'histoire.
Qui est le Roi des Corbeaux? Jazz franchira-t-il la ligne?
Il y a bon nombre d'autres questions qui taraudent dans notre esprit.

La conclusion m'a surprise. [spoiler]Je ne m'attendais pas tout à fait à ce que la mère de Jazz soit le Crow King... Et puis, cela ne m'a pas traversé l'esprit... J'ai eu si mal pour lui, quand il a dû faire face à toutes ces révélations. Billy était au fond son meilleur parent, et le protégera jusqu'au bout, malgré qu'il soit legless. J'ai d'ailleurs été un peu déçue qu'on apprenne pas ce qu'il devient. Peine de mort? Prison à perpétuité? ...[/spoiler]

L'épilogue nous rassure quant au devenir de Jazz. [spoiler]J'ai beaucoup aimé la dernière scène du livre. Elle prouve qu'il a gagné son combat contre ses parents. Et contre lui-même.[/spoiler]

Très très bonne série que je conseille vivement et qui se conclue très bien!

par louji
Le Cœur en braille Le Cœur en braille
Pascal Ruter   


Titre : Le cœur en braille

Auteur : Pascal Ruter

Editeur : Didier jeunesse

Date de parution : 06/06/2012

Résumé : Jusque-là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.

Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose… Pourquoi soudainement cette première de la classe, violoncelliste de talent, va-t-elle avoir besoin de lui ? Une amitié étrange va naître entre ces deux ados que tout oppose… Vont-ils pouvoir cacher le secret de Marie-José jusqu’au bout ?

Mon avis : Un roman bouleversant qui, comme les autres roman de cet auteur, nous offre un magnifique apprentissage de la vie.

Victor est un élève assez peu assidu avec une scolarité en dents de scie. Il est considéré comme un fauteur de trouble. Enfin, ça, c’était avant qu’il rencontre Marie-José, une prodige du violoncelle tournée vers un unique but : passer un concours qui pourrait lui ouvrir toutes les portes. Elève brillante, elle aide Victor tant bien que mal, jusqu’à ce qu’elle lui dévoile son secret : elle est atteinte d’une maladie rare qui la rend progressivement aveugle. C’est au tour de Victor de l’aider, et il compte bien lui faire réaliser son rêve.

Une magnifique histoire d’amour, pure et innocente, sur fond de maladie omniprésente. Nos deux héros ont une épée de Damoclès au-dessus d’eux.

Je suis sous le charme de la plume de cet auteur, que j’avais découvert avec L’amour au subjonctif, qui m’avait également charmée. C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé cet auteur, et je ne vous dis même pas ma joie lorsque j’ai découvert qu’un second tome, Le cœur en braille, trois ans avant, était prévu ! Je me suis promenée un moment sur internet afin de vérifier que je ne rêvais pas ! Le truc, c’est qu’en lisant le résumé, je me suis rendue compte que l’histoire semblait être celle Du bonheur à l’envers. Serait-ce une réédition ? Recherche à approfondir donc… Et j’ai découvert qu’un tome 3, Le cœur en braille, quatre ans après, était aussi prévu ! J’espère donc découvrir ces deux tomes prochainement, en espérant qu’ils soient à la hauteur de celui-ci qui s’est révélé être un véritable coup de cœur !

Ma notation :

Coup de <3


par Reb1107
Saules Aveugles, Femme Endormie Saules Aveugles, Femme Endormie
Haruki Murakami   
Une écriture qui oscille entre rêve et réalité... une atmosphère emprunte de magie et de rêverie... Des nouvelles étonnantes, même étranges où s'expriment une douceur et une poésie parfois déroutantes.
Damnés, Tome 1 : Damnés Damnés, Tome 1 : Damnés
Lauren Kate   
J'ai, comme Lilwen été surprise de la texture de la couverture.
Très agréable au toucher et matière assez inédite.
La couverture en elle-même est superbe, quand on ouvre le livre, la mise en page attire le regard de par son esthétisme.
Maintenant, parlons de l'histoire.
Le prologue nous met tout de l'eau à la bouche. (Ah là là incorrigible romantique que tu es Ysandir !)
J'ai été entrainée tout de suite dans l'univers sombre du centre de réinsertion "Sword & Cross".
L'attitude des personnages est très étrange, ils ont tous une personnalité sombre, même quand ils sont joyeux !
Les interventions de Cam arrivent toujours à point nommé.
L'ambiance qui règne est mystérieuse, troublante et surnaturelle.
Maintenant,la relation entre Daniel et Luce... Je dirai qu'elle n'est pas assez développée et manque un peu de profondeur, même si je l'ai beaucoup aimée. (De toute façon je suis preneuse de toutes histoires portant sur les anges !)
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que je recommande surtout pour son ambiance, et j'ai hâte de voir la suite en Juin 2011.
Mais je me demande si j'attendrai jusque là ! Vais-je le lire en anglais avant ? Bref, dès que vos le voyez en vitrine, précipitez vous dessus !!

par Ysandir
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Le Roman de la momie Le Roman de la momie
Théophile Gautier   
Un livre intéressant mais qui ne m'a pas plu plus que ça. L'histoire est bien mais il y a vraiment trop de description pour une histoire aussi courte. Sur le livre, les trois quarts sont consacrés à la description de l'environnement dans lequel vit tahoser.

par lea72
Les Haut Conteurs, tome 4 : Treize damnés Les Haut Conteurs, tome 4 : Treize damnés
Patrick Mc Spare    Oliver Peru   
Tout d'abord, je tiens à remercier Karine du forum Club de lecture et les éditions Scrinéo jeunesse pour ce partenariat, qui, à l'instar des 3 premiers volumes des Haut-Conteurs, s'est révellé être une excellente lecture.

Dans ce quatrième opus, Roland se retrouve drogué et prisonnier de sorcières maléfiques. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Mathilde la Patiente, son professeur, est elle aussi portée disparue, après leur précédente mésaventure en Forêt Noire. Deux ans se sont écoulés depuis lors...
De leur côté, Corwyn et Elena et l'Insondable et Bouche-Goulue parcourent le monde à la recherche de leurs amis. Bientôt, une piste les mènera au nord, jusqu'aux frontières d'un pays hanté par les sorcières et les spectres. Tandis que, pendant ce temps, amadoué par Mots-Dorés, Roland s'allie à son ennemi pour tenter de percer le secret du Livre des peurs et s'échapper de la cité maudite où ils sont retenus.

C'est un véritable plaisir de se replonger au coeur des aventures des Haut-Conteurs et de retrouver la plume fluide et légère de l'auteur. Peu à peu, le mystère qui entoure le Livre des peurs nous est dévoilé. Nous apprenons enfin qui l'a écrit et dans quel but. Les pièces du puzzle se mettent peu à peu en place.
Nous retrouvons avec joie les personnages que nous avons appris à apprécier au fil des tomes, comme le vieux Corwyn le Flamboyant, le vaillant Salim l'Insondable ou encore la belle Elena.

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce livre, c'est la façon dont j'ai été littéralement happée par l'histoire ! Dès les premières pages, l'ambiance sombre et inquiétante qui se dégage du livre nous tien en haleine et c'est une sensation qui ne nous lache qu'une fois le livre terminé. Une fois plongé au coeur de l'action, il est très difficile de reposer le livre pour en sortir !
Le récit est dynamique et pas une seule fois je me suis ennuyée. Un rythme soutenu tout au long du livre et des rebondissements et des retournements de situation à chaque chapitre ou presque !
Non, vraiment, ce livre, c'est que du bonheur !

Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment apprécié ce livre et c'est avec une certaine impatience que j'attends la sortie du prochain tome !!

par Fantasyae
Les Haut Conteurs, tome 5 : La Mort Noire Les Haut Conteurs, tome 5 : La Mort Noire
Patrick Mc Spare    Oliver Peru   
Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu d'ouvrage se terminant aussi sombrement. Les réponses nous sont toutes enfin dévoilées, accompagnées d'un véritable déchainement d'horreur. La série partait déjà sur une base relativement sombre, mais ce dernier tome prend des proportions... surprenantes.
Bonne fin toujours est-il, mais âme sensible s'abstenir.


par Mondaye
Le génie de la lampe de poche Le génie de la lampe de poche
Emilie Chazerand   
Une petite histoire sympathique où l'on suit Vladimir, qui se retrouve en camp de vacances, contre sa volonté. Il va rencontrer Eugène Van Génial, le génie de sa lampe de poste, qui va rendre ses vacances, complètement loufoques.

par Oryana35
  • aller en page :
  • 1
  • 2