Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MARTZLOFFEMMY : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
La place du mort La place du mort
Jeffery Deaver   
1

Elle était venue déposer des fleurs sur les lieux où le garçon avait été tué et la fille, kidnappée.
Elle était venue parce qu’elle avait une silhouette massive, une peau grêlée et quelques rares amis.
Elle était venue parce qu’on n’en attendait pas moins d’elle.
Elle était venue parce qu’elle en avait envie.
En nage, Lydia Johansson, vingt-six ans, longea d’une démarche mal assurée l’accotement de la route 112, après y avoir garé sa Honda Accord, puis descendit avec précaution la pente jusqu’à la berge boueuse où le canal de Blackwater rejoignait les eaux opaques de la rivière Paquenoke.
Les Clochards célestes Les Clochards célestes
Jack Kerouac   
Un délicieux voyage vers une autre façon de voir la vie, les gens, les choses. Tout à fait appréciable à découvrir pour un lecteur du XXIème siècle abreuvé d'internet, de télévision et de tout trop-vite-tout-de-suite. On aurait presque envie de tout quitter pour un mode de vie à la Jack Kerouac fait de sincérité, de spontanéité, de spiritualité et d'accord parfait avec la nature. Une sorte de quête contre l'intellectualisation extrême et permanente de tout, tout le temps. Enfin un véritable respect du "carpe diem" d'Horace.

On ressent également les hésitations du personnage principal dans cette quête d'une autre vie, de la "vraie" vie. Cela ne fait que le rapprocher un peu plus de tout un chacun : trouver ce qui nous rend heureux, réussir à faire la part des choses entre le conventionnel qui oppresse et l'important, ce n'est jamais un long fleuve tranquille.

Bref, un livre superbe qui ne peut que marquer son lecteur, pour peu qu'on accepte de s'y laisser prendre et de laisser de côté ses a priori.

par Irony
Mort sur le Nil Mort sur le Nil
Agatha Christie   
Ce roman d'agatha christie m'a énormément plu. Comme à chaque fois, je n'arrive pas à deviner qui est le meurtrier avant la toute fin du livre, ce qui dévoile l'habilité de l'auteur.

par myra44
Le Prince des marées Le Prince des marées
Pat Conroy   
Après "Beach Music, roman que je vénère si l'on peut dire, j'ai enchainé sur "Le Prince des Marées", qui reprend un peu les mêmes ingrédients que son cadet; histoire familiale violente, mêre à la personnalité très forte, omniprésente dans la vie de ses enfants et en particulier du narrateur, folie et suicide d'un des personnages (Shyla dans l'un, Savannah dans l'autre), descriptions du Sud profond des US absolument splendides, style d'écriture un peu tout à la fois: férocement drôle, triste à en pleurer en lisant, envoûtant...
Ah oui, que j'ai aimé ces deux romans!
Chaque lecture apporte le même plaisir.
Achetez, lisez le "Prince des Marées", il en vaut plus que le coup!

par fredmerck
Le Portrait de Dorian Gray Le Portrait de Dorian Gray
Oscar Wilde   
Je suis impressionné. L'auteur nous prouve dans cet ouvrage que l'influence est la pire des choses de notre monde. Suite à la prise de conscience de la beauté de sa propre image et sous le pouvoir des flatteries, ce livre nous démontre qu'il est très simple de considérer hautement la beauté de manière narcissique. Nous en perdons alors notre pureté. L'ego devient omniprésent et prioritaire à sur nos sentiments, jusqu'à la perversion de l'âme et du vice.
L'écriture est talentueuse. Les discours philosophiques sont sophistiqués. Les personnages sont cyniques à souhait. L'histoire est élégante, raffinée. L'ambiance est bourgeoise et le récit possède énormément de discours d'un grand intérêt : du rapport entre l'art et la vie, de l'influence du regard des autres, de la beauté, de la légèreté, des femmes, des hommes, des paradoxes, etc...
Un ouvrage si riche que je n'ai pu me décider à mettre des citations à cet article.

Germinal Germinal
Émile Zola   
Émile Zola est un génie des mots, qui n'est pas à la porté de tout lecteur. Je suis contente d'avoir pu apprécier ce livre, car il aide vraiment à comprendre beaucoup de choses sur l'histoire.

par Zélyie
Un homme et deux femmes Un homme et deux femmes
Doris Lessing   
Londres, 1949 : dix ans avant d'écrire la première de ces histoires,
Doris Lessing arrivait dans la capitale britannique après trente années passées en Rhodésie et deux mariages successifs. Celle qui allait devenir la grande dame des lettres anglaises contemporaines, la pertinente et subtile analyste du Carnet d'or et des Enfants de la violence, ne pouvait manquer de consacrer un autre cycle de récits, plus brefs et plus secrets, à quelques scènes de notre comédie .sexuelle quotidienne — à deux ou à plusieurs — dont elle avait elle-même fait le difficile apprentissage. Les épisodes de ces « ménageries » nous rappellent que le triptyque fameux : séduction / passion / consommation, est un puissant ressort romanesque en même temps que le plus étonnant révélateur de nos psychés.
Salammbô Salammbô
Gustave Flaubert   
Un peplum avant l'heure du grand cinéma! Guerre, sang, mysticisme, et beauté exotique dans un seul ouvrage ! Ah on la vit cette histoire! Personnellement, je n'ai pas réussi à le lâcher avant la fin, j'ai été vraiment immergée dans cet univers grâce à l' écriture efficace de Flaubert. Pour moi, ce livre est son meilleur résultat en tant que -romancier/narrateur- et metteur en scène de l'action. Ps : si vous ne supportez pas qu'on torture les animaux ne lisez pas ce livre, vous risqueriez de pleurer !
Ce que le jour doit à la nuit Ce que le jour doit à la nuit
Yasmina Khadra   
Il est 2h13 quand je finis ce roman merveilleux de Yasmina Khadra ( de son vrai nom Mohamed Moulessehoul).
Depuis Flaubert et ses copains, je n’avais jamais lu un tel style d’écriture. Non pas du Français ancien, ni soutenu, mais un style lyrique, presque savant et pourtant si humble!

C’est écrit avec une telle pudeur, une telle minutie, une retenue mais qui nous envoi tant d’émotions!
L’histoire est riche. Sur plusieurs décennies se dessinent, d’abord les souffrances d’un môme dont la famille subit la pauvreté, la faim la misère. Ensuite, la renaissance et la découverte d’un nouveau monde, d’un nouveau style de vie ou l’aisance est innée, l’adolescence ses amitiés, ses amours. Puis, la remise en question, l’isolement, la solitude, la quête d’identité, tout cela sur fond de guerre. (...)

la suite de ma critique: http://sunglassesatnight-le-blog.com/2008/12/13/cequelejourdoitalanuit/

par Ninni
Nord Nord
Louis-Ferdinand Céline   
Céline nous parle dans "Nord" de la fin du Reich qu'il a vécue dans un hameau au nord de Berlin, un monde où les prostituées, prisonniers, réfugiés et noblesse allemande s'entrecroise, les 4 (Céline, sa femme Lili, Le Vigan et Bébert leur chat) auraient pu mourir 10 fois dans les bombardements, les intrigues du hameau, le froid, la faim et les rats ...

Je trouve que Céline se donne quand même le beau rôle tout en montrant ses faiblesses et quelle mémoire car il nous parle d'évènements survenus en 1944 et qu'il écrit en 1960.

Au final on ne veut pas savoir ce qui est vrai de ce qu'il a inventé, il sait raconter, se raconter et c'est déjà très bien !

par Mikoian