Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maryanne35 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Au cinquième étage de la faculté de droit Au cinquième étage de la faculté de droit
Christos Markogiannakis   
Au titre évocateur d’une faculté de droit, je me devais de m’y plonger. C’était en quelque sorte un petit retour aux sources pour moi qui aie fréquenté les bancs de l’université et plus particulièrement, ceux de la faculté de droit de Louvain-la-Neuve pendant plus de 5 ans. Voilà déjà 9 ans que j’en suis sortie diplômée d’un master de droit et les années filent décidément à tout allure.

Tout commence par le meurtre d’une professeur, détestée tant par ses collègues que par ses étudiants, et d’un doctorat charismatique dans les couloirs sombres du département de criminologie de la faculté de droit d’Athènes tard dans la nuit. Le capitaine Markou est dépêché le lendemain sur les lieux et commence alors une enquête qui risque de dévoiler tous les sombres secrets des membres de ce petit microcosme qu’est le monde universitaire avec ses rivalités, ses jalousies et ses coups tordus.

Une des choses que j’ai vraiment apprécié dans ce livre a été de pouvoir voyager jusqu’en Grèce et plus particulièrement, jusqu’à Athènes car c’est dans les couloirs de la faculté de droit de cette ville qu’on atterrit grâce à ce roman policier. Je l’ai trouvé entouré d’une atmosphère tout à fait particulière et savoureuse. Je pense que c’était mon baptême du feu en matière de littérature grecque et il a été tout à fait réussi.

Le jeune auteur Christos Markogiannakis est lui-même diplômé de cette faculté et a utilisé sa propre expérience pour en planter son décorum. J’ai trouvé qu’il misait beaucoup sur son capitaine et sur l’enquête au sens traditionnel du terme, sans que les technologies (malgré leur aide inépuisable apportée de nos jours aux enquêtes policières) n’interviennent à tout moment, ce qui est particulièrement appréciable pour parfois être dépaysant.

Alors que je suis en pleine période en ce moment de nombreuses lectures de polars et de thrillers en tout genre, je l’ai trouvé un peu plus original que d’autres par une atmosphère assez rétro, notamment par la personnalité tout à fait atypique de son protagoniste principal, le capitaine de police Markou. J’ai parfois eu l’impression de me retrouver en plein roman d’Agatha Christie et de son infatigable détective Hercule Poirot. Il ne manquait plus que la pipe, le chapeau et la moustache à ce cher Markou pour combler l’illusion. Le final en la scène de la révélation de l’auteur des crimes a de nombreux points communs avec la littérature de cette très chère et talentueuse auteure anglaise qu’était Agatha Christie.

J’espère que cet auteur n’en restera pas là et nous comblera, nous lecteurs, d’autres aussi bonnes lectures.

Chronique sur mon blog : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/04/chronique-rapide-au-5e-etage-de-la.html

par Julie-176
Sky-Doll, tome 1 : La ville jaune Sky-Doll, tome 1 : La ville jaune
Barbara Canepa    Alessandro Barbucci   
S'il n'y a qu'une oeuvre en BD que je garderai précieusement sur une ile déserte, c'est bien Sky•doll ! Un univers unique, riche, coloré dans un monde futuriste, on a un mélange de religieux et de politique servi à la sauce showbiz. Elle a influencé bon nombres d'artistes !

La papesse Ludovique règne d’une main de maître(sse), sur un ensemble de planète Papathéa où le culte de la volupté, le marketing et la publicité à outrance est de vigueur. On rencontre parmis ces humains, une androïde, Noa, un peu différente des autres, elle rêve, elle a des souvenirs… une conscience. Elle travaille pour Dieu dans le Heaven Spaceship Wash, jusqu’au jour où elle décide de s’enfuir à bord d’un vaisseau impérial venu pour se faire shampouiner (conduit par deux émissaires envoyés par la papesse : Roy et Jahu). Voilà, comment débute ses pérégrinations…

5 tomes sont prévus en tout, j'attends avec impatience le tome 4 "Sudra" initialement prévu pour 2011, repoussé à 2012... est-ce qu'on aura la chance de l'avoir fin 2013 ? Humm, je penche pour 2014 :D

par LLyza
Wika et la fureur d'Obéron Wika et la fureur d'Obéron
Olivier Ledroit   
Le graphique est superbe. Juste pour le dessin de la couverture ont s’arrête devant cette bd. L'histoire est vraiment très original. L'auteur a réussit à garder le monde fantastique sans tomber dans un univers niais. Je trouve original que les loups d'Obéron représentent les sept péchés capitaux.
La croisade des innocents La croisade des innocents
Chloé Cruchaudet   
BD en noir et blanc. Une bande d'enfant qui part en croisade sur le tombeau du christ, voulant fuir leur misère, la vie dure... Un conte qui se termine par forcément super bien mais qui parait logique en fonction de l'époque ou cela se passe. Mais on saisit bien l'innocence de ces loupiots.
La Chance de leur vie La Chance de leur vie
Agnès Desarthe   
Hector, Sylvie et leur fils Lester s’envolent vers les États-Unis. Là-bas, une nouvelle vie les attend. Hector est professeur d’université. Très vite, son charisme fait des ravages parmi les femmes qui l’entourent.
Fragile, rêveuse, Sylvie n’en observe pas moins avec lucidité les effets produits par le donjuanisme de son mari, tandis que Lester entraîne à sa suite un groupe d’adolescents qui, comme lui, traversent une crise mystique, et dont il est devenu le guide.
Pendant ce temps, des attentats meurtriers ont lieu à Paris, et l’Amérique, sans le savoir, s’apprête à élire Donald Trump.

Chez Agnès Desarthe, chaque personnage semble suivre un double cheminement.
Car si les corps obéissent à des pulsions irrésistibles, il en va tout autrement des âmes tourmentées par le désir, la honte et les exigences d’une loyauté sans faille.
Mais ce qui frappe le plus dans cet admirable roman où la France est vue à distance, comme à travers un télescope, c’est combien chacun demeure étranger à sa vraie nature, jusqu’à ce que la vie se charge de lui en révéler le sens.

(Source : L'Olivier)

par x-Key
Rouge éclipse, tome 3 Rouge éclipse, tome 3
Shiki Kawabata   
Un tome final qui me fessait assez peur. Je trouvais que l’histoire n’était pas assez développée et voilà que c’est le final. Un final, d’ailleurs un peu trop simple et un peu trop bisounours à mon goût avec une belle leçon de moral qui n’est pas vraiment une surprise. Je trouve que c’est dommage que l’on n’exploite pas assez le côté mystique de la lune rouge, surtout quand on voit ce que l’auteur en fait sur la fin. Même si on sait d’avance que l’enveloppe ne fait pas la personne, mais le caractère et les choses que l’on a vécues, la petite morale est assez sympa même si elle reste vraiment prévisible depuis le premier tome. J’aurai vraiment aimé avoir un manga beaucoup plus dramatique et plus construit, finalement l’auteur ne va pas au bout de son idée et nous donne une conclusion, certes mignonne, mais qui me paraît vraiment simple.


En conclusion, un final un peu trop simple pour ma part. J’aurais aimé avoir un manga beaucoup plus dramatique et plus développé. Après, on a une jolie leçon de vie qui reste assez prévisible, mais le tout reste assez mignon. Je n’ai vraiment aucun regret à avoir lu cette histoire. Cela reste une belle découverte et une histoire plutôt rafraîchissante.

par Lily01
Monstress, Tome 1 : L'Éveil Monstress, Tome 1 : L'Éveil
Sana Takeda    Marjorie M. Liu   
Découvert pas hasard, c'est une réelle surprise (dans le bon sens du terme) que ce premier tome. Un dessin magnifique, et une histoire complexe. Des personnages attachants qui ne sont ni réellement bons, ni tout à fait mauvais, et qui évoluent à mesure que l'on avance dans le récit.

Un côté très sombre, sanglant et violent qui balance avec la beauté et la clarté qui se dégagent des graphismes, et apporte une profondeur presque palpable à l'ensemble. Un peu comme si, lumière et ombre se côtoient à travers les pages, jusqu'à se mêler. A ne pas laisser, toutefois, entre les mains des plus jeunes, et âmes sensibles s'abstenir car certaines images sont violentes, crues et explicites.

Je reconnais que c'est sans doute un peu confus au départ avec pas mal de flashback et des explications données au fur et à mesure, mais il y a dans tout ça un réel potentiel qui gage d'une suite intéressante maintenant que l'histoire et son intrigue sont posées.

par Lyanaa
Un cœur simple Un cœur simple
Gustave Flaubert   
Comme tous le monde ici, je n'ai pas apprécié ce livre.
Il ne m'a rien apporté et je n'est pas eu le plaisir que je peux avoir en lisant un livre, comment voulez-vous que des collégiens, des lycéens.. découvrent le plaisir qu'on à quand on lis un livre lorsqu'on nous fait lire des livres comme celui ci ? ^^

par Mariine
Mon ex, Tome 1 Mon ex, Tome 1
Mizuki Hoshino   
J'ai trouvé ce manga par hasard dans un rayon de ma petite librairie. Je ne regrette absolument pas de l'avoir acheté !

Ecrit en deux tomes, l'histoire est simple et toute mignonne. Les personnages sont simples aussi, mais attachants et tellement drôles !
Deux trois fois j'ai ri toute seule des réactions un peu trop exagérées de Momori :) Mais c'était bien dosé. Juste ce qu'il faut d'humour.

J'aime aussi le petit message que fait passer l'auteur dans le fait que "NON, les filles ne sont pas forcément fan des badboys. On veut un homme qui soit gentil, qui nous respecte, et qui NOUS AIME !"

Vraiment trop cool ! Je le conseille sans hésiter !
Olga Olga
Bernhard Schlink   
L'est de l'empire allemand à la fin du XIXe siècle. Olga est orpheline et vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits pour la patrie. Amis d'enfance, puis amants, ils vivent leur idylle malgré l'opposition de la famille de Herbert et ses voyages lointains. Quand il entreprend une expédition en Arctique, Olga reste toutefois sans nouvelles. La Première Guerre mondiale éclate, puis la Deuxième. A la fin de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qui lui est proche comme un fils. Mais ce n'est que bien plus tard que celui-ci, lui-même âgé, va découvrir la vérité sur cette femme d'apparence si modeste. Bernhard Schlink nous livre le récit tout en sensibilité d'un destin féminin marqué par son temps. A travers les décennies et les continents, il nous entraîne dans les péripéties d'un amour confronté aux rêves de grandeur d'une nation.

par JLB21
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4