Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marylove : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ma vie en blog Ma vie en blog
Gracieuse Robert   
Surtout ne dites rien à mes potes : j’ai lu un bouquin de fille !
Même pas honte !
« Ma vie en blog » est une romance pure et dure. Entendez pas là qu’on y trouve tous les ingrédients : Une fille canon amoureuse d’un mec canon, et qui se pose trois cent mille questions alors que la plupart des gens ne s’en poseraient qu’une seule, voire pas du tout. Pour se soigner, elle écrit tout dans un blog, et elle est très bavarde ! Le pire est que le mec canon est exactement dans la même dynamique, à tel point que je me suis demandé si son côté féminin ne prenait pas le dessus. Mais lui n’écrit rien, il a trop à faire à la salle de sport.
Bon, j’ai réussi à me mettre à dos toutes les femmes de la planète. Honte à moi, je l’ai bien cherché…
Vous l’aurez compris, nous avons ici une galerie de personnages tous plus névrosés les uns que les autres et qui s’ingénient à se pourrir la vie par tous les moyens.
Par acquit de conscience, j’ai demandé à Gracieuse si le contenu était autobiographique (histoire de marcher sur des œufs au moment de ma chronique), elle m’a répondu que non. Ouf, je vais pouvoir traiter les personnages à ma guise.
Nous avons nos deux tourtereaux qui enfin se trouvent et passent à l’acte (on l’espérait depuis le début, ne venez pas me dire le contraire), et là, on se dit : Happy end, bravo les jeunes ! Eh ben non, il reste deux cents pages, donc on va continuer à se pourrir la vie. Faut pas déconner, hein ?
Et je ne parle pas de la copine Claire qui, elle, est beaucoup plus directe, donc moins sujette aux états d’âme. Une envie de baiser ? Pas de problème… (Gracieuse, tu penseras à me donner ses coordonnées, que je la félicite en personne). Mais.. mais… mais… voilà-t-il pas qu’elle s’y met, elle aussi ! Mais où va-t-on ?
Bref, je ne pourrai, en tout état de cause, que leur conseiller les deux excellents ouvrages de Paul Watzlawick, de l’école psychanalytique de Palo Alto : « Faites vous-mêmes votre malheur » et « Comment réussir à échouer ».
En bref, si vous aimez les belles histoires d’amour, si vous voulez savoir à quel point l’organisation d’un mariage peut foutre la merde dans un couple, ou si vous voulez tout savoir sur la culture espagnole dans un village reculé de l’Andalousie (Ah oui, je ne vous ai pas dit, le beau mec musclé est espagnol), vous pouvez tenter le bouquin de Gracieuse.
Une dernière chose : pour une œuvre de fiction, ça sent drôlement bien le vécu. On s’y croirait ! Seul petit bémol : les dialogues un peu trop longs à mon goût, souvent ça tourne en boucle, et la partie blog fait un peu redondance avec la partie narration

par lucius77
Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups
Maud Cordier   
Maud, avec sa douce plume, nous plonge dans un univers où le monde n’est plus ce qu’il est comme nous le connaissons, la nature ayant repris ses droits à tout niveau. Nous ne sommes pas dans un environnement apocalyptique mais seulement une régression dans la condition humaine.

D’un côté nous avons les servantes Sylvia, Christine, Lucie et surtout Pénélope. Pénélope est une amoureuse de la nature qui cherche à comprendre ce que le monde était avant. Toutes les 4 sont de grandes amies qui se soutiennent en toute circonstance.

De l’autre côté nous avons le Roi avec sa Reine, leur 2 fils et leur fille ainsi que la Marquise De Morvan avec ses 2 filles. De ce côté les personnes sont abjectes envers les servantes, imbu de leur personne, usant de leur pouvoir, tous sauf 2 personnes.

Nos évoluons au côté de Pénélope qui va connaître déconvenue, moquerie, amitié inattendue et l’amour.

Ce roman m’a véritablement surprise car j’attendais à ce qu’il soit trop dans le fantastique pour moi, mais pas du tout. Il est savamment dosé entre fantastique et romance. Un délicieux mélange qui a mis mes sens en éveil.

De plus, le côté nature et faune de ce roman est très appréciable, on sent que Maud aime énormément les animaux.

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissement. Et que dire de la fin ? C’est juste grrrrrr. Vivement la suite !!!!!!!!!!!!

par djetnath
The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Intuitions, Tome 1 : Intuitions Intuitions, Tome 1 : Intuitions
Rachel Ward   
Ce livre a été pour moi un moment intense de lecture et en même temps, pour mon conjoint, un moment d'absence de ma part. Ce livre m'a complètement captivé, je ne voyais que les lettres et les chiffres de ce livre. Autour de mois, rien d'autre n'existait, tout était flou... Sauf ce livre. Je sais que j'ai l'air excessive dans mes propos, mais ce livre est vraiment bon.

par Melimel
Ce silence qui nous sépare Ce silence qui nous sépare
Céline Musmeaux   
Cela ne va pas être simple de vous donner mon avis, car ce livre m'a vraiment bouleversée par les thèmes abordés qui m'ont touchée en plein coeur… Je suis la maman d'un frère et d'une soeur, cette même soeur qui a subi un harcèlement à son entrée au collège et évidement, il était impossible pour moi de faire abstraction de ces paramètres lors de ma lecture.

Chloé était une jeune fille pleine de vie, jusqu'à ce fameux jour où elle perd son frère dans un accident de voiture…

La vie ne lui fera alors aucun cadeau ! Ses parents très affectés par le décès de leur fils, feront leur deuil, chacun à leur manière, en oubliant intentionnellement ou pas, qu'ils ont encore une fille…

A la maison, rien ne va… Au lycée c'est encore pire…

Chloé n'a vraiment personne pour la soutenir, même sa meilleure amie Alysson lui tourne le dos en la laissant dans les méandres de son désespoir…

La voyant faible, ses camarades vont lui faire subir un enfer ! Elle souffre tellement, qu'il lui est impossible de se défendre. Ou peut-être qu'elle ne le souhaite pas… Son frère est mort, et elle se sent coupable de ce fait, alors subir cette maltraitance, peut-être est-ce mérité au fond…

C'est alors qu'elle va sombrer dans les abysses sans fin de son mal être. Tout n'est plus que noirceur et douleur. Pourquoi vit-elle encore ? Pourquoi cette angoisse ne la quitte pas et la fait tant souffrir ? Chloé est de plus en plus dépressive, elle a du mal à garder la tête hors de l'eau. Des idées noires ne la quittent pas, mais peut-elle refuser de vivre alors que son frère, lui, n'a pas eu ce choix ?

Toujours est-il qu'une personne va lui tendre la main. Sûrement pas la personne à laquelle elle aurait pu s'attendre et encore moins le désirer. Tom Fisher, le caïd du lycée va tout doucement essayer de l'approcher comme il pourrait s'approcher d'un oisillon blessé, avec ruse et tendresse.

Mais est-ce pour lui venir en aide ou profiter encore plus de sa situation ? Pourquoi lui prêter de l'attention alors qu'elle n'est « rien » plus rien. Chloé ne veut pas qu'il s'approche d'elle, bien qu'il soit très attirant, elle ne peut lui accorder sa confiance et refuse tout contact...

De toute façon, même si elle venait à décider du contraire, ce garçon est si lumineux qu'elle aurait peur qu'il ne s'éteigne à ses côtés…

La mort d'un proche et le harcèlement scolaire, deux peines en une que Céline Musmeaux a su décrire à la perfection ! Sa plume m'a saisie dans son roman qui est narré tel que Chloé aurait pu l'écrire dans son carnet, avec ses propres mots, sa propre peine et toute sa douleur.

L'auteure qui maîtrise parfaitement le sujet, malmène nos protagonistes de sa plume et notre coeur par la même occasion. Et ce, jusqu'à m'en avoir fait couler des larmes. On pourrait penser quelques fois qu'elle se répète mais non, elle renouvelle tout simplement l'état d'esprit dans lequel se trouve Chloé. Tout ce qui est décrit fait partie du cheminement de l'ombre vers la lumière, si lumière peut-il y avoir un jour.

Il faut savoir qu'un dépressif est inaccessible aux autres, ce qu'il se passe dans sa tête ne peut être compris. On va dire d'un dépressif qu'il n'a qu'à se bouger, se relever et aller de l'avant mais cette torture émotionnelle qui les empêche de vivre est réelle ! Les douleurs psychosomatiques le sont aussi. Je vous laisse imaginer alors l'état d'esprit d'un adolescent prêt à commencer sa vie d'adulte…

On espère pour Chloé, on veut y croire, mais le chemin est très difficile. le soleil peut-il briller à nouveau dans sa vie et dans son coeur ? Tom va-t-il briser ce silence qui les sépare ? Je vous laisse découvrir cette histoire par vous-même, en gardant en mémoire que malheureusement, cette romance est aussi une réalité de la vie…

Merci Céline pour ta confiance et merci pour ce moment de lecture très intense en émotions ;)
Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé
Jennifer L. Armentrout   
Pffffff je l'ai déjà fini :( et pourtant j'ai ralenti ma lecture pour pouvoir le garder un peu plus longtemps.
En lisant la quatrième de couverture je m'attendais a une bonne petite histoire a lire entre 2 grosses lectures.
Hé ben je dois dire que je ne m'attendais pas du tout a ce que ce soit un coup de coeur et pourtant s'en ai un!!
Je suis tout simplement tomber amoureuse des personnages et de cette histoire remplis d'amour, de drame et d'action.
En gros il relie tout ce qui fait un bon livre!
Alex est super attachante et on arrive facilement a ce mettre a sa place, on a l'impression de ressentir toutes les émotions qu'elle éprouve.
Et Aiden le beau mec avec qui tout avenir est interdit.
Rolala j'ai vraiment adoré lire chaque passages ou ils étaient a deux, ou on sent qu'il ce passe quelque chose mais qu'aucun des deux n'ose franchir le pas.

Un livre qui ce lis extrêmement vite tellement l'histoire est prenante.
Je le recommande vivement a tout ceux qui lisent en VO car je ne sais pas s'il sortira en Français.





La Maison des reflets La Maison des reflets
Camille Brissot   
J'ai lu ce livre à l'occasion du Ruralivre de mon collège et je me suis vite jetée dans l'histoire mêlant la science-fiction, la romance, la mort, etc... J'ai bien aimé le côté fort avancé dans la technologie avec les salons aux différents décors... Mais depuis le tout début de l'histoire, je m'étais accrochée à l'espoir de revoir Violette et Daniel ensemble, et peut-être de les voir vivre un amour tous les deux.[spoiler] Et j'ai donc étais étonnée et un peu déstabilisée quand j'ai appris que Violette était morte depuis peu après sa rencontre avec Daniel. Le fait que ce soit donc Esther la sœur de la défunte qui lui avait écrit toutes ces lettres m'a aussi beaucoup surprise. J'aurai peut-être préféré cette vérité si on avait pu découvrir un peu l'avenir de Daniel et d'Esther au lieu de s'imaginer la suite tout seul. [/spoiler] Je recommande toutefois ce livre, qui est très facile à lire, sans grande complication.

par ocanlers
Effacée Effacée
Teri Terry   
J'avais commencé par lire un extrait gratuit de ce roman, et quand je l'avais fini, mes premiers mots avaient été: "Je veux le lire en entier".
Je ne m'étais pas trompée, ce livre m'a plut, pour moi, ce n'était pas une dystopie comme les autres, elle est différente.

Pourquoi? Et bien, pour plusieurs raisons:

- Déjà, il n'y a pas de triangle amoureux, et l'histoire d'amour ne prend pas toute la place dans le roman, elle reste un des éléments principaux sans étouffer le reste.

- Les personnages sont plus vrais que nature. Avec un coup de cœur pour Phoebe, M Gianelli et la mère de Kyla, dont les personnalités sont attachantes et admirables.

- Alors que d'autres auteurs auraient sans doute voulu nous faire détester le Dr Lysander, ici, ce n'est pas le cas. Elle est humaine et on n'arrive pas à la cerner.

- Tous les éléments s'emboitent les uns dans les autres sans problèmes. Rien n'est laissé au hasard, aucun personnage n'est placé à un endroit sans signification, tout est pensé pour la scène qui va ensuite se dérouler.

- Le fonctionnement de la société. Du nouveau! Une très bonne idée, avec, certes, une révolution qui se dessine dans les prochains tomes comme dans toute dystopie, mais un fond de toile différent.

- Et pour terminer, le don de Kyla. Ses dessins, sa main gauche. A la fin, nous sommes toujours en suspense concernant ce point...

En bref, un roman qui se lit d'une traite, doté de personnages agréables et véridiques, on ne s'ennuie pas une seconde et l'on ne peut s'empêcher de réfléchir en même de temps que Kyla, posant parfois le livre pour tenter de comprendre certaines choses.
J'attends la suite avec impatience, en espérant qu'elle ne sortira pas dans trop longtemps.

par Jay117
Dissonance Dissonance
Erica O' Rourke   
http://luminadark.blogspot.fr/

Whaouuuu ... C'est un peu la première chose qui me vient en tete en refermant ce livre que j'ai au combien adorée. Erica O'rourke s'offre le luxe d'avoir créer une histoire a la fois addictive, prenante, bien construite et originale. Un univers intéressant, ou tout s'imbrique parfaitement et gérer d'une main de maître. Une mythologie dinguissime, haletante, époustouflante. Travaillée avec soin jusque dans la moindre de ses ramifications, le tout vous étant expliqué pas a pas, de façon claire et détaillée, permettant ainsi au lecteur de s'immerger totalement dans l'intrigue. Une intrigue qui va crescendo jusqu’à se conclure en apothéose.

Les personnages sont attachants, chacun étant au final bien plus que ce que l'on attend de lui de prime abord. Leurs caractères, leurs sentiments, leurs développements sont utilisés avec brio d'un bout a l'autre du livre. L’héroïne est touchante, forte et fragile a la fois. Luttant entre son sens du devoir, ce qu'on lui a toujours appris, et ses sentiments pour Simon. Un personnage avec qui elle forme un duo particulièrement attractif, j'ai vraiment beaucoup aimée leur dynamique, la façon dont se construit leurs histoire. Ils sont adorables. Vrais.

Du coté de l'intrigue, de l'univers, c'est juste absolument captivant. De la première a la dernière page, vous êtes littéralement happer par les événements. Vous voulez comprendre, vous voulez en savoir plus. Tout ce qui tourne autour des choix et des réalités qui en découlent est juste passionnant. L'auteure se sert de cette partie de son histoire avec brio, s'offrant ainsi une mythologie novatrice et rudement bien menée. Sa plume est fluide, elle vous emporte sans mal. Pleine de rythme et d'action, elle ne manque pas non plus de douceurs dans les scènes romantiques ou plus dramatiques. Elle est le chef d'orchestre parfait de cette symphonie qui s'infiltre en vous jusqu'a imprégner votre cœur de ses notes a la fois graves et douces.

Quand la fin s'en vient, retentissante, étourdissante, frustrante, implacable et pourtant si belle. Vous ne pouvez que vous raccrochez a ses dernières notes qui sonnent a vos oreilles tel un dernier espoir. Celle d'une mélodie magnifique que voulez entendre a nouveau. Du haut de ses presque 600 pages, ce livre est bien trop court. Il est tellement génial, qu'on ne peut juste pas se résoudre a ce qu'il soit déja terminé. Il me faut la suite et vite, pas seulement a cause de cette fin, mais par ce que je veux y retournée. Je veux retrouver Del, Simon et cet univers oh combien accrocheur et réussi. Je n'ai qu'une hâte qu'Albin Michel Wiz annonce la date de parution du deuxième et dernier tome de ce diptyque que vous devez absolument lire.

En bref: J'ai adorée .. Ok c'est peut etre un peu trop bref ( :D ), mais j'ai véritablement adorée ce premier tome ou se mêlent avec brio: Sentiments, action, personnages attachants, humour, rebondissements, drames, univers dinguissime et mythologie prenante. En un mot, il est juste ADDICTIF de la première a la dernière page. A tout ceux qui aiment les univers parallèles, les récits bien construits et les intrigues bien menées, je ne peux que vous le recommander chaudement. Pour finir. VIVEMENT LA SUITE !!!
La Conspiration, tome 1 La Conspiration, tome 1
Maggie Hall   
LA CONSPIRATION est pour moi une déception...

Tout d'abors, j'ai trouvé que l'histoire n'était pas du tout crédible. Avery qui est le personnage pricipal, ne connait pas sa famille ( sauf sa mère). Elle rencontre dans son lycée ...... Au cours d'un bal, une personne nomée.... la menace d'un couteau et lui demande de le suivre pour lui présenté sa famille. Et là WTF??!!! Elle le suit, elle est toute contente de rencontrée sa famille qui se trouve à l'autre bout du monde (en France). Elle prend donc l'avion de son plein grés avec son agresseur... Après être arrivée en FRance elle prévient sa mère (enfin!!). Et pusi après elle part en boîte à Istanbul ^^' Je n'ai donc pas accroché à Avery que j'ai trouvé trop bête, trop lisse...

Pour les personnages masculins, c'est aussi bof, bof. Jack m'a énervé, c'est limite si j'avais pas envie de le taper. J'ai préféré Stellan, mais j'aurai préféré qu'il soit plus développer, cela aurait été parfait!

Par contre j'ai trouvé l'intrigue très originale, c'était très intrigant. J'ai bien aimé l'idée de l’énigme, dommage qu les réponses étaient trop faciles à trouver...

Pour le style de l'auteur rien à redire, c'était simple et fluide.

Pour conclure, ce livre est une déception. Le résumé faisait référence à la Sélection et Da Vinci Code, je n'ai pas lu La Sélection donc je ne sais pas si ça se rapproche, mais pour Da Vinci Code je n'ai pas trouvé de points communs ^^' N’hésitez pas à le lire quand même, peut que vous aimerez.

par April11