Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marysoad : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
L'Œuvre L'Œuvre
Émile Zola   
Le parcours torturé d'un artiste se révèle ici sous la plume de Zola. Comme celui de tous les membres de sa famille, le destin de Claude Lantier est tragique. La vision du monde artistique est plutôt noire mais le roman est un des meilleurs de la série des Rougon-Macquart.

par syl1984
Thérèse Raquin Thérèse Raquin
Émile Zola   
Un des plus beau Zola selon moi,( on assiste ici aux limites du naturalisme ). En effet, pourquoi regretter un crime qui fut longtemps et murement réfléchi ? Un crime justifié ? Barbey d'Aurevilly lui reprochera cela, en effet , pour lui Zola n'a pas poussé le vice assez loin , il n'a pas appliqué à la lettre les dogmes du naturalisme . Bref, une oeuvre délicieuse, rythmée flirtant parfois avec l'inexplicable .

par Sadess
Une place à prendre Une place à prendre
Joanne Kathleen Rowling   
En tant que fan d'Harry Potter, je me devais de lire le nouveau roman de J.K Rowling qui, on m'avait prévenue, n'a rien à voir. Les thèmes abordés sont très différents, voire opposés. Il faut donc regarder ce livre avec un oeil neuf, un peu comme s'il n'était pas l'oeuvre de l'auteur d'Harry Potter, même si on retrouve un peu le style d'écriture et la pointe d'humour.
Personnellement, j'ai beaucoup aimé et je n'arrivais pas à lâcher le livre, désireuse de connaître le fin mot de cette histoire ! On suit plusieurs personnages en même temps, donc plusieurs histoires qui se rejoignent, mais c'est très facile de suivre et les liaisons entre les changements de "voix" sont bien réalisés. Les thèmes abordées m'ont beaucoup touchée et le ton de l'auteur est très juste, je trouve, dans sa façon de parler de choses "pas évidentes" comme la drogue, le sexe, la politique, l'amour. Sa tonalité est plus juste encore lorsqu'elle parle d'adolescents. Tous les personnages sont très complexes. Vraiment, j'ai beaucoup aimé et je le conseille vivement !

par LightHane
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling    John Tiffany   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
La lie du bonheur La lie du bonheur
Francis Scott Fitzgerald   
Cette nouvelle est touchante et assez désespérante à la fois. Néanmoins, elle n'est pas extrêmement approfondie et se déroule vite (les détails sont, pour la plupart, mis au placard) et j'ai trouvé cela très dommage.
L'Étrange Histoire de Benjamin Button L'Étrange Histoire de Benjamin Button
Francis Scott Fitzgerald   
En voyant l'épaisseur du livre, je me suis dis que le film n'était surement pas fidèle à la nouvelle. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'autant de détails aient été rajoutés dans le film. La nouvelle m'a plutôt déçue je dois dire. J'aime beaucoup l'idée de départ, mais je trouve que sur une cinquantaine de pages, elle ne fait qu'être travaillée en surface.

Dans l'édition que j'ai lu, il y avait aussi la nouvelle " Un diamant gros comme le Ritz". Par contre, celle-ci est une nouvelle plutôt sympa. Les descriptions sont très riches en détails et l'histoire en elle même est joliment écrite.


par x-Key
Crains le pire Crains le pire
Linwood Barclay   
si on démare septique, on est vite entrainé dans ce livre, bien ficelé et rythmé par les rebondissements.

Une fin surprenante et une intrigue palpitante, on conseille même si on risque de finir par l'oublier. en effet, il cumule beaucoup de cliché du genre.

Un bon roman tout de même !

par Altanais
Cette nuit-là Cette nuit-là
Linwood Barclay   
J'ai dévoré ce livre, il est captivant, angoissant, on veut connaître les réponses à toutes nos questions. Quel terrible drame que vit Cynthia à 14 ans ! Se réveiller un matin et ne trouver personne ! Sa famille a disparu sans laisser de mot, de trace ! Pourquoi ? Cynthia va se sentir coupable car elle s'est disputée avec ses parents la veille ... Puis les soupçons se portent aussi sur cette adolescente ...25 ans plus tard, Cynthia est mère de famille, mariée à Terry. Elle ne sait toujours pas ce qui a pu se passer cette nuit-là et toutes les questions qu'elle se pose la hante. Terry essaye tant bien que mal de l'épauler mais ne comprend pas forcément tout ... Et des incidents bizarres surviennent suite à un reportage télévisé sur l'histoire de sa famille : Cynthia croit reconnaître son frère, des appels et des mails étranges, quelqu'un s'introduit chez eux ... La peur mais aussi la curiosité font que Cynthia engage un détective ... Mais au fur et à mesure, le danger se fait plus présent autour de la famille ... Terry ne sait plus qui ni que croire ... Cynthia invente-t-elle toutes ses preuves ? Qui leur laisse des messages inquiétants ? Comment aider Cynthia ?

Intrigue bien menée ! Quand on sait ce qui s'est passé cette nuit-là, on reste surpris, car ce n'est pas tout ... Parfois quelques longueurs et un peu tiré par les cheveux...


Au pays des Kangourous Au pays des Kangourous
Gilles Paris   
Gilles Paris a cette sensibilité, cette âme d'enfant qui lui permet de mettre en scène des problèmes d'adultes à travers les yeux d'un gosse de 9 ans.


Simon est un enfant qui recherche désespérément l'amour de sa mère, qui vit la majeur partie de l'année en Australie pour son travail. Mais lorsqu'elle est présente, elle n'accorde que peu d'attention et de gestes tendres à son fils.
Le métier de maman, c'est de voyager en Australie. Elle est directrice de marketing chez Danone. Oui, le yaourt. Alors, quand je suis triste et que maman me manque, je vide six yaourts à la pêche, lentement, à la petite cuiller, et je l'imagine chevauchant un kangourou dans le bush, jusqu'à ce que le sourire revienne sur ma bouche. Le bush, dans le dico de papa, c'est la forêt australienne grande comme huit mille fois Paris.
Son père est un écrivain. Il vit reclus chez lui sans ami. Jusqu'au jour où Simon le retrouve caché dans le lave-vaisselle, tétanisé. Commence une descente, une chute dans l'isolement et la dépression. L'hospitalisation en milieu psy, l'incompréhension et les non-dits pour Simon, qui du haut de ses 9 ans, comprends très bien qu'on ne lui dit pas tout !

Ce que j'aime dans les romans de Gilles Paris, c'est qu'avec des mots d'enfants, il arrive à faire passer beaucoup d'émotions. Les enfants sont d'ailleurs très vif d'esprit, débrouillards.
D'autant plus lorsqu'il est confronté à la difficulté de la vie, un enfant sera étonnant.

Il n'y a qu'un seul bémol dans ce roman pour moi . Le personnage de Lily n'est pas assez réel pour moi. Cette enfant, hospitalisée, qui se déplace d'un lieu à un autre, qui sait tout sur tout, qui chuchote aux oreilles des patients...Elle a un petit côté "fantastique" "irréel" qui décrédibilise l'histoire .

Donc, pour conclure ce roman est un bon bouquin mais si vous souhaitez découvrir cet auteur, car il faut le lire, je vous conseille de lire plutôt Autobiographie d'une courgette

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/11/au-pays-des-kangourous-gilles-paris.html

par stoufnie
L'été des lucioles L'été des lucioles
Gilles Paris   
Gilles Paris vous parle d'enfants, de famille. Son personnage principal est toujours un enfant d'ailleurs .. Si vous lisez Autobiographie d'une courgette ou Au pays des kangourous ce sont des drames vécus par des petits garçons. Ici on ne déroge pas à la règle ..

Sur les trois romans lus de cet auteur il y a donc toujours des enfants, mais j'ai pu constater que la mort n'est jamais bien loin non plus. Courgette et Simon perdent un être cher, ici se n'est pas vraiment le cas mais pourtant la mort est bien présente dans la vie de Victor.

Victor a une grande sœur et ses parents sont séparés. Sa maman a refait sa vie avec une autre femme, du coup il a la chance d'avoir deux mamans et un papa.
Je me demande ce qu'aurait été la vie de maman sans les livres. Je crois que toutes ces belles histoires l'empêchent de penser trop à papa qu'elle aime encore. À moins que mon papa se confonde avec celui du roman. Elle vit toutes ces vies comme les siennes, traversant les siècles et les pays, en suivant des yeux cette encre noire qui fait battre son coeur et parfois la fait sangloter. Moi, je pleure quand je tombe de vélo. Un vrai bobo qui se voit, lui, avec mercurochrome et sparadrap.
Maman verse une larme pour un personnage qui n'existe pas, sauf dans la tête d'un écrivain.
Victor a choisi d'écrire un livre pour nous raconter l'aventure extraordinaire qu'il a vécu pendant ses vacances d'été. Au fil de ses mots, nous découvrons ses péripéties et son retour sur le passé de son père et les souvenirs enfouis.


Un roman agréable à lire comme toujours chez Gilles Paris mais j'ai quelques petites réserves sur le réalisme concernant l'âge et le vécu de la sœur aînée. Sur le faite que la mère laisse une gamine de 14 ans fuguer régulièrement car elle cherche le grand amour ! Moi cela me laisse perplexe . Et je dois vous avouer que cela m'a turlupiné tout le long du roman.

Une histoire avec une pointe de fantastique pour les amoureux du genre. Entre poésie et roman contemporain, Gilles Paris donne toujours beaucoup de maturité à "ses" enfants. C'est une leçon de vie qu'il nous propose.
http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2016/10/lete-des-lucioles-gilles-paris.html

par stoufnie