Livres
541 272
Membres
572 419

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de marzipannn : Mes envies

Pays de neige Pays de neige
Yasunari Kawabata   
Shimamura se rend dans une station thermale au Japon plusieurs fois afin de se ressourcer, loin de la vie agitée qu'il mène à Tokyo. Sa relation étrange avec une jeune geisha, Komako, est un éloge à la beauté.
Ici, les longues descriptions poétiques du pays de neige succèdent aux nombres états d'âme de la jeune geisha qui ne veut admettre son amour ou sa passion pour Shimamura, qui revient à plusieurs reprises lui rendre visite, troublé par la relation passionnelle qu'ils entretiennent. Un troisième personnage, Yoko, vient rendre l'ensemble encore plus nébuleux, complexifiant davantage la relation entre Komako et Shimamura.
Le style est particulier, contemplatif et sensible. Il ne plaira pas à tout le monde, il faut être dans un état d'esprit serein et avoir du temps pour s'imprégner de ces descriptions et de ces sentiments, parfois en adéquation avec la nature mais d'une lenteur certaine. Car la nature n'est jamais complètement isolée et étrangère des passions qui enivrent les personnages.
Par exemple, la neige et sa symbolique font partie intégrante du récit. Elle représente une dualité inquiétante entre la pureté ("la toile Chijimi n'existe que parce que la neige existe") et sa dangerosité qui émane de son côté sauvage et de sa nature première puisqu'elle peut provoquer des chutes ou des glissements à tout moment.

par Abyssos
Le Fusil de chasse Le Fusil de chasse
Yasushi Inoué   
une narration pleine de poésie, très beau à lire.

par Volusian
L'Art du Haïku : Pour une philosophie de l'instant L'Art du Haïku : Pour une philosophie de l'instant
Matsuo Bashô    Vincent Brochard    Issa    Shiki   
Excellente introduction à l'art du haïku, ce court poème traditionnel japonais vieux de plus de quatre siècles. Le livre se divise en trois parties. La première aborde ce qu'est le haïku, ses vertus, ses valeurs et ses thèmes, le tout entrecoupé d'exemples des grands maîtres classiques (Bashô, Issa, Buson et Shiki) et de leurs disciples. Cette partie fait la lumière sur la nécessité et l'intérêt d'écrire et de lire des haïkus.
La deuxième partie est peut-être plus pratique et destinée à ceux qui voudront se lancer dans l'écriture de haïkus. De la période où Matsuo Bashô popularisa le haïku et ses règles d'écriture à son disciple Shiki qui créa et popularisa le terme tout en modernisant ses règles d'écriture, l'auteur nous apprend les nombreux ingrédients du haïku : le kireji (césure), le kigo (mot de saison), le nombre de syllabes (traditionnellement 5-7-5), l'effet de surprise et l'émotion. Bien que complexe car tout aussi historique que pratique, on ressent la volonté de l'auteur de rendre les informations simples et accessibles.
La troisième partie offre une belle sélection de haïkus qui permet de s'imprégner de la poésie des plus grands haïkistes, parfois agrémentés de notes de bas de page pour comprendre les clins d'œil ou les double sens. L'ouvrage se ponctue sur de courtes biographies qui restituent le parcours des trois auteurs les plus symboliques de leur siècle respectif : Bashô (17e), Issa (18e) et Shiki (19e).
A la croisée entre initiation, petit essai pratique et recueil de haïkus, cet ouvrage s'impose comme une lecture fondamentale pour comprendre l'essence de cet art japonais... et se lancer à son tour !

par Abyssos
Soie Soie
Alessandro Baricco   
Une véritable merveille, c'est un classique. C'est la première fois que je lis cette auteur je ne le regrette pas du tous. Alessandro Barico ne s'attarde pas du les détails il vient directement aux faits. Ceux qui donne une lecture facile et très fluide. On pourrait presque regretter qu'il ne fasse seulement une centaine de pages ...
Sais-tu pourquoi je saute ? Sais-tu pourquoi je saute ?
Naoki Higashida   
Ce livre m'a totalement séduit : l'autisme vu de l'intérieur. A la fois très facile d'accès et très riche, il plonge dans le ressenti et les souffrances dues à la difficulté de communiquer chez l'enfant autiste. Cet ouvrage sous forme de questions/réponses se lit d'une traite. Vraiment passionnant et instructif. Je le recommande à tous.
Chronique japonaise Chronique japonaise
Nicolas Bouvier   
Cet ouvrage mêle le Japon des anciens temps au nôtre, sous la forme de petits chapitres. Grâce à cette forme, on peut facilement le lire petit bout par petit bout lorsqu'on a le temps.
Au final, j'ai appris beaucoup de choses sur la manière de vivre des Japonais et leur histoire tout en lisant un très beau livre.

par genova
Chronique d'une saison des pluies Chronique d'une saison des pluies
Kafū Nagai   
Si j'ai bien compris, ce livre est un ''extrait'' d'une plus grande oeuvre, c'est le ''chapitre" : la Saison des Pluies
C'est vraiment bien écrit, et c'est très poétique. Mais j'avais du mal à m'accrocher aux personnages.
J'ai apprécié la lecture car j'adore encore une fois le style d'écriture des auteurs japonais, c'est tellement épuré et poétique ! Mais ce n'est pas mon roman préféré, j'avais l'impression de lire un extrait...
Il se lit très rapidement !

par malow
Asunaro Asunaro
Yasushi Inoué   
Le père d’Ayuta, de la troisième génération de cette famille, était lui aussi médecin, mais il appartenait à l’armée de terre et passait d’un poste à l’autre depuis de nombreuses années sans avoir jamais exercé dans son village. C’était la raison pour laquelle la grande maison familiale des Kaji, devant laquelle s’élevait un vénérable chêne de plus de trois cents ans, était louée, depuis bien avant la naissance d’Ayuta, à l’administration des Eaux et Forêts. Celle-ci l’utilisait comme logement de fonction pour ses inspecteurs et leurs familles, et Ayuta lui-même avait déjà vu s’y succéder trois de ces inspecteurs.


par ilovelire
Journal d'un apprenti moine zen Journal d'un apprenti moine zen
Giei Satô   
Un matin d’avril, un jeune voyageur plante son bâton de pèlerin devant un monastère de Kyôto. Mais n’entre pas qui veut ! Il devra attendre trois jours avant de s’en voir ouvrir les portes. Et le chemin de vie qui l’attend est encore long, sur la difficile voie du zen. Pratique de la méditation, première rencontre avec le maître, rasage du crâne, tournée d’aumônes et de collecte des navets blancs, entretien du jardin, rituel du thé, veillées nocturnes… Au fil des saisons et des fêtes qui les ponctuent, c’est son propre apprentissage de moine zen que raconte Satô Giei, entré lui-même au temple Tôfuku-ji un jour de printemps 1939. A sa suite, nous découvrons ce qui se passe derrière les murs d’un monastère, les règles de vie et le quotidien le plus humble, et l’aride et exaltant cheminement de celui qui veut « s’éveiller à sa propre nature ».
Unsui, « nuage et eau », tel est le nom qui désigne le moine zen, et ce journal nous convie à devenir aussi détaché et serein que « les nuages qui passent et l’eau qui coule ».

(Source: Éditions Picquier)

par Whale
La Caravane La Caravane
Galsan Tschinag   
Une fresque épique comme j’en ai peu lu, une épopée digne des plus grandes légendes de notre monde. Et oui, à ce point, il suffit de lire la quatrième de couverture pour comprendre un peu où on va mettre les pieds. Rassembler un peuple dispersé pour les ramener au berceau d’origine puis l’accident, menant à cinq cent jours de périple à travers des paysages aussi merveilleux que dangereux, pour arriver jusqu’au mont Altaï en Mongolie. Voilà pour l’histoire, mais l’intrigue, elle, n’est pas de savoir s’ils vont y arriver mais combien vont y parvenir, quel sera le prochain drame à surmonter.
Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir cette vieille légende indienne en tête, transportant des marchandises et des personnes royales, une caravane subit une avalanche dans l’Himalaya et tous périssent enseveli, c’est alors qu’une divinité vient sauver un enfant, le descendant du trône. J’avais peur que l’auteur soit le seul survivant. « Je veux écrire une page d’Histoire » est écrit dans le prologue, c’est la sensation que j’ai eue.

Un récit d’une grande force, comme nos voyageurs et ils ne sont pas les seuls à en sortir grandi.

par Miaouss

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode