Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mathildelnv : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Simon Snow, Tome 2 : Wayward Son Simon Snow, Tome 2 : Wayward Son
Rainbow Rowell   
Résumé (traduction personnelle) :

L'histoire est censée être terminée.

Simon Snow a fait tout ce qu'il devait faire. Il a battu le méchant. Il a gagné la guerre. Il est même tombé amoureux. Et maintenant, c'est la meilleure partie, non ? C'est le moment du "ils vécurent heureux pour toujours"... Alors pourquoi Simon Snow ne peut-il pas sortir du canapé ?

Ce dont il a besoin, selon sa meilleure amie, c'est d'un changement de décor. Il a juste besoin de se voir sous un nouveau jour....

C'est ainsi que Simon, Penny et Baz se retrouvent dans une décapotable vintage, traversant l'Ouest américain.

Ils se retrouvent dans le pétrin, bien sûr. (Dragons, vampires, bestioles à tête de mouffette avec des fusils.) Et ils se perdent. Ils se perdent tellement qu'ils commencent à se demander s'ils savaient où ils allaient en premier lieu...

Avec Wayward Son, Rainbow Rowell a écrit un livre pour tous ceux qui se sont toujours demandé ce qui arrivait à l'Élu après qu'il ait gagné la bataille. Et un livre pour tous ceux qui sont toujours plus curieux du deuxième baiser que du premier. C'est une autre portion de scones aux griottes avec une quantité de beurre absolument décadente.

Allez, Simon Snow. ton parcours de héros est peut-être terminé, mais ta vie ne fait que commencer.

Version originale :
The story is supposed to be over.

Simon Snow did everything he was supposed to do. He beat the villain. He won the war. He even fell in love. Now comes the good part, right? Now comes the happily ever after… So why can’t Simon Snow get off the couch?

What he needs, according to his best friend, is a change of scenery. He just needs to see himself in a new light…

That’s how Simon and Penny and Baz end up in a vintage convertible, tearing across the American West.

They find trouble, of course. (Dragons, vampires, skunk-headed things with shotguns.) And they get lost. They get so lost, they start to wonder whether they ever knew where they were headed in the first place…

With Wayward Son, Rainbow Rowell has written a book for everyone who ever wondered what happened to the Chosen One after he saved the day. And a book for everyone who was ever more curious about the second kiss than the first. It’s another helping of sour cherry scones with an absolutely decadent amount of butter.

Come on, Simon Snow. Your hero’s journey might be over – but your life has just begun.

par Heleenaa
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques
Brigid Kemmerer   
https://aliceneverland.com/2018/04/06/ps-tu-me-manques-brigid-kemmerer/

J’ai immédiatement flashé sur ce livre à cause de sa couverture, douce, tendre et pastel. Un intérêt renforcé par la découverte de la quatrième de couverture. Étant une adepte des romances lycéennes, j’étais donc curieuse de découvrir celle-ci.

Mais je ne m’attendais pas à l’adorer autant. C’est un véritable coup de cœur que j’ai eu pour ce livre, tant pour son histoire que pour ses personnages, ou encore la tendresse avec laquelle l’auteur développe tout cela. J’ai pleuré, beaucoup. J’ai ressenti tellement d’émotions différentes, mais toujours aussi magnifiques, que ce fut un véritable ascenseur émotionnel. A un tel point que je n’étais pas prête à quitter Juliet et Declan malgré la fin du roman.

Sur le papier, Ps : tu me manques ressemble pourtant à de nombreuses autres romances adolescentes. Mais, dès le départ, il y a eu cette petite étincelle qui a fait que je n’ai pas pu me détacher de ce roman. Loin de reprendre les traditionnels clichés du genre, Brigid Kemmerer les développe avec force et profondeur. C’est beau, magnifiquement sublime mais tragiquement poignant également, tandis que l’auteur déroule tranquillement son histoire sans faire de vague.

La magie de ce roman opère grâce à ses personnages, principaux comme secondaires, qui ont tous une personnalité singulière mais aussi une profondeur authentique. L’auteur n’en fait pas trop, elle a su trouver le juste milieu pour nous permettre de nous attacher à tout ce petit monde. Et le charme opère dès les premières pages.

Juliet souffre depuis la mort de sa mère, survenue tragiquement quelques mois plus tôt. Le temps passe, mais elle n’arrive pas à s’en remettre. Douleur, culpabilité, tristesse… Elle ne sait pas comment continuer à avancer quand elle a l’impression qu’une partie d’elle-même lui a été arrachée. Pourtant, elle va trouver un étrange réconfort grâce à un échange de lettres anonymes.

Declan, quant à lui, a tout du cliché du bad boy de base. Mais, au fur et à mesure que l’histoire avance, on découvre de multiples facettes qui tranchent radicalement avec l’image qu’il donne. Sa douleur m’a ébranlée, et j’ai ressenti une immense empathie envers lui. A un tel point que j’avais l’impression de ressentir ses émotions. C’était fort, étouffant et intense ; j’ai littéralement vécu son histoire à travers lui, et cela faisait longtemps qu’un personnage masculin ne m’avait pas autant touchée.

La relation entre Juliet et Declan est aussi atypique qu’improbable mais, pourtant, c’est ce qui fait tout le charme de ce roman. Au-delà de leurs préjugés vis-à-vis l’un de l’autre, ils vont revivre ensemble leurs histoires, partager leur douleur et apprendre tout doucement à voir l’avenir d’une nouvelle façon. Le tout sans précipitation, et le travail de Brigid Kemmerer est remarquable sur ce point : Juliet et Declan vont se reconstruire de la plus belle des façons tout en tenant compte de leur blessure et de leur tragédie respective, ils ne vont pas chercher à changer mais plutôt à en faire un nouveau point de départ. Ce qui nous offre cette merveilleuse histoire, aussi douce que fragile…

par Kesciana
Simone, éternelle rebelle Simone, éternelle rebelle
Sarah Briand   
J’ai lu cette biographie dans le cadre de deux challenges : celui du Week-end à 1000 pages et celui de Lecteurs de Babelio. J’avais lu il y a quelques années « Une vie » écrite par elle-même, aussi n’ai-je rien appris que je ne savais déjà. Sarah Briand revient sur les événements marquants de sa vie : la déportation à Auschwitz, le retour en France et la rencontre avec Antoine Veil, leurs années passées en Allemagne dans les années 50, la mort de sa sœur Milou, le retour sur Paris et son premier poste en tant que magistrate au ministère de la Justice ; le poste de Ministre de la santé et la fameuse loi qui porte son nom, les premières élections européennes, etc. Tout est dit dans un style assez sobre mais le texte reste conventionnel. Je ne demandais pas des révélations incroyables ou une plongée dans la psyché de Simone Veil mais un ouvrage plus fouillé. Visiblement son auteure a été dépassée par son admiration envers cette grande dame et s’est contentée de lui rendre hommage. Ce qui est très bien mais pas assez. J’aurais aimé plus de chair à ce portrait.

par Evonya
Le Théorème des labyrinthes Le Théorème des labyrinthes
Tom Pollock   
Un livre intéressant.
La première moitié du livre, surtout, est bien menée, on a un bon développement du personnage principal et ses difficultés à vivre une vie normale sont abordées avec beaucoup d'humour. J'ai particulièrement aimé cet aspect du livre, avec un humour toujours teinté de sarcasme. En revanche, à partir d'un certain moment du livre que je situe à la fin du deuxième tiers de l'histoire, ça dérape. Dès ce moment l'intrigue devient de plus en plus tirées par les cheveux, on est un peu perdus sous les informations qui ne sont d'ailleurs pas toutes vraisemblables et c'est vrai que l'histoire perd un peu en crédibilité. Ça romp complètement avec la première moitié du livre qui elle était très précise et très logique. La fin ceci dit est réellement intéressante ( c'est une fin ouverte) et pousse le lecteur à réfléchir davantage à ce qu'il a lu. J'ai trouvé cet aspect intéressant. En bref, je dirais que c'est un bon livre young adult mais un moins bon thriller. Je le conseille si vous avez apprécié " tortues à l'infini" de John Green puisqu'il reprend des thèmes similaires à savoir les troubles du comportement et l'anxiété sociale. Cet aspect est très développé dans le livre et on sent une véritable compréhension du sujet de la part de l'auteur donc si ce type de sujet vous intéresse, je vous le conseille vivement.
Sadie Sadie
Courtney Summers   
Je viens tout juste de terminer ma dernière page et de fermer le livre et... wouah je suis sans mot une vraie claque, je ne m'attendais pas à cette tournure en choisissant ce livre.

Courtney Summers à très bien écrit ce livre, on ressent les émotions de Sadie, son chagrin, ses peines, sa colère, son désir le plus profond.

"Sadie" me fait énormément penser aux téléfilms américains avec un mélange d'affaires criminelles, la construction du roman est très bien pensée avec d'un côté les chapitres podcasts vraiment addictifs et de l'autre les chapitres du point de vue de Sadie.

Je ne peux expliquer le contenu du roman sans spoiler les choses, le résumé suffit à vous lancer dans la lecture de ce livre poignant.

"Sadie" mérite tellement d'être dans les mains et dans le coeur de tout le monde car il traite de sujets difficiles.
Le choix de la couverture est très bien pensé car elle est la voix et la force de chaque filles.

Ce fut une lecture addictive et puissante.
La fin m'a laissé dans la frustration, l'énervement, le bouleversement puis après mûre réflexion, cette fin correspond bien à l'histoire et la réalité de ce monde...
Brexit Romance Brexit Romance
Clémentine Beauvais   
Je commence par une confidence: j'ai lu tous les livres de Clémentine Beauvais, et j'ai Adoré les Petites reines, un road-trip déjanté à vélo. Et depuis, je n'ai jamais ressenti la même attraction pour un autre de ces romans, rien. Je sais pas, il manquait le petit truc qui faisait mouche. Mais je réitère à chaque parution dans l'espoir. Et là! Bam! Brexit romance arrive et il se lit d'une traite. Il est drôle, passionnant, engagé, follement romantique. Bref, je retrouve ce qui m'avait envouté.



Tout tourne autour de cette start-up: Brexit romance. Justine, une jeune anglaise, résolument positionnée contre le Brexit, décide de se jouer de la politique, en unissant français et anglais. En effet, ils sont plusieurs à rechercher quelqu'un avec qui s'unir afin de pouvoir s'installer en Grande-Bretagne pour les uns ou au contraire voyager plus librement en Europe pour les autres.

Parmi eux, Cosmo, un aristocrate d’extrême droite recherche aussi sa fausse moitié. Et il jette son dévolu sur la chanteuse Marguerite. Celle-ci semble également trouvé tout un tas de qualité au beau jeune homme. Il y a aussi le frère de Justine qui pour le bien du projet va contracter un faux mariage. Mais c'est sans compter les sentiments qui s'en mêlent, et viennent troubler la brillante entreprise. C'est un peu un grand bazar amoureux.



Un roman sur le mariage ? Oui mais pas que... Parce qu'autour, gravite toutes les questions politico-sociales modernes d'aujourd'hui: Entre l'Angleterre, la France, les jeunes d'aujourd'hui mais aussi les applications de rencontre, les transports Uber, le chômage, Alice aux pays des merveilles ( tiens qu'est-ce qu'elle vient faire là ?) etc... Ce roman est donc un état des lieux de l'Europe aujourd'hui, une comédie sociale à l'anglaise. Pertinente et impertinente.

Les personnages sont attachants. Ils évoluent, ont leur propres opinions et références, sont parfois irritants, excessifs, mais toujours réels. Anglais ou français, tous ont leur mot à dire, leurs qualités, leurs défauts. Les dialogues sont acérés, on se croit dans une pièce de théâtre en 4 actes parfois, et c'est ce qui rend le roman extrêmement vivant.


Un roman dans l'air du temps, frais et habilement mené. Le tout avec beaucoup d'humour, d'ironie et de jeux de mots que Clémentine Beauvais manient à la perfection.
Rupture Rupture
Hubert Gorius   
https://labibliothequedelodie142628651.wordpress.com/2019/01/26/rupture-dhubert-gorius/

En bref, j’ai vraiment apprécié ce livre. J’ai d’ailleurs d’autant plus apprécié en tant que lorraine parce qu’un petit passage se passe justement en Lorraine. Nous suivons l’histoire de Romain, qui est dépressif et qui a beaucoup de mal à se relever. Cependant, il est extrêmement soutenu par ses proches. Je me permets d’ailleurs de faire passer un petit message à l’auteur, je suis vraiment preneuse pour une suite aha ! Je pense que ça serait hyper intéressant de retrouver Romain quelques temps après pour voir son évolution !

par Elooh-die
Faut-il manger les animaux ? Faut-il manger les animaux ?
Jonathan Safran Foer   
Voilà un bouquin d'une intelligence remarquable qui met notre sens critique et notre bon sens à l'épreuve: l'auteur ne vient pas en donneur de leçons. Tout au contraire, il partage un cheminement, une expérience, une analyse qui l'ont conduit à faire le choix raisonnable du végétarisme.

Il souligne l'incidence de l'industrie agro-alimentaire sur tous les aspects de notre vie: santé, environnement, morale, atteinte de l'air, de l'eau, des terres agricoles, etc. Et nous donne à voir ce que nous refusons de savoir: les conditions d'élevage ou d'abattage, et les limites économiques de ces pratiques.

Mais il convoque également les points de vue des différents acteurs de cette économie: producteurs, ouvriers d'abattoirs, éleveurs industriels et traditionnels...

Un livre bouleversant, dans tous les sens du terme. Un livre nécessaire.
Difficile, douloureux, rare.

par charly09
Dix Dix
Marine Carteron   
Ce roman est à la hauteur de mes attentes étant fan d'Agatha Christie et du roman les dix petits nègres. Celui-ci y fait référence mais ne le copie pas il s'en inspire en le revisitant, une pépite. Merci à l'auteur pour ce beau moment.

par marykel
Twilight : Midnight Sun Twilight : Midnight Sun
Stephenie Meyer   
j'ai lu ces 12 chapitres et c'est absolument fantastique, on redécouvre completement l'histoire, comme si on ne la connaissait pas! J'espère que Stephenie Meyer nous fera l'honneur de terminer pcq c'est vraiment horrible de devoir s'arrêter alors qu'on est impregné par l'histoire!

par Puce880