Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mathoux33320 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Coeurs insoumis - Intégrale Coeurs insoumis - Intégrale
Emma M. Green   
Je remercie la Maison d’Édition Addictives de m'avoir envoyé ce roman même si malheureusement, je ne l'ai pas apprécié et je l'ai abandonné à la moitié.

C'était le premier livre que je découvrais de Emma M. Green après avoir entendu tant de bien sur ces deux auteures et ce fut une déception. Peut-être n'ai-je pas commencé avec le bon livre ? Peut-être n'est-il pas leur meilleur ? Pourtant, les avis sont très élogieux sur ce livre !

Le début commençais très bien : un road-trip aux Etats-Unis avec des références sympathiques au film Shining, quelques termes de mécanique pour bien se plonger dans l'ambiance ... Malheureusement, ce fut de courte durée puisque j'ai vite déchanté quand est arrivé le cliché ambulant du milliardaire mystérieux et sombre.

Le plus gros problème que j'ai eu avec ce livre est le manque de cohérence. Le protagoniste masculin, Dante Salinger, est un milliardaire, son père est très connu dans le milieu des affaires et il habite dans une villa avec piscine. Pourquoi alors va-t-il s'embêter à faire du covoiturage avec une inconnue qui possède une voiture qui tombe en panne tous les kilomètres ?

Même en essayant de passer outre ça et en se disant que ce n'est pas parce qu'il est riche qu'il n'a pas le droit de faire du covoiturage, cela ne fonctionne pas quand même. Pendant tout le début du roman, il n'adresse pas la parole à Solveig dans la voiture parce qu'il est mystérieux et pleins de secrets voyez-vous. Pourquoi alors s'embêter à faire du covoiturage encore une fois si c'est pour ne même pas ouvrir la bouche et ne pas s'intéresser à la personne qui l'accueille dans sa propre voiture ?

En fait, j'ai eu la sensation amère que les auteures voulaient absolument que le personnage masculin soit milliardaire parce que c'est ce qu'on voit partout dans le New Adult mais malheureusement, ça ne collait pas du tout avec l'histoire de base. L'histoire aurait pu être tellement plus belle si Dante Salinger n'avait été qu'un homme modeste, qui ne roule pas forcément sur l'or et donc entreprend de faire un covoiturage. Malheureusement, les auteures sont tombées dans les plus gros clichés du genre et je n'ai pas du tout apprécié.

Évidemment, on apprend par la suite que Dante Salinger a vécu toutes les pires atrocités du monde dans son enfance (un peu à la manière de Christian Grey). Que serait un bon cliché ambulant sans son passé torturé ?

Enfin, la raison pour laquelle le protagoniste se rend au même endroit que Solveig est tellement prévisible ... Quand on sait où se rend Solveig et que comme par hasard, le brun mystérieux et réservé se rend dans la même ville sans vouloir lui expliquer la raison, pas besoin d'être devin pour deviner qu'il y a anguille sous roche.

J'ai essayé tant bien que mal de persévérer dans ma lecture mais malheureusement, tous les clichés et incohérences ont eu raison de moi. J'ai arrêté ce roman en pleine scène érotique. Là encore, au bout de quatre pages ils n'étaient toujours pas passés à l'acte ! Pour vous dire la longueur et l'ennui dans ce livre ... Il fait tout de même 500 pages ! C'est fou toutes les scènes inutiles et les longueurs qu'il y avait !

En conclusion, je ressors avec une énorme déception après tous les éloges que j'avais entendus sur Emma M. Green.
Sexy Mistake, Tome 1 Sexy Mistake, Tome 1
Ève Souliac   
Une bonne entrée en matière mais je me demande bine ce qu'il va pouvoir se passer dans les 5 autres volumes car ils ont l'air déjà bien accrochés. A voir

par cicrane
Malcolm, Tome 1 : Malcolm le sulfureux Malcolm, Tome 1 : Malcolm le sulfureux
Katy Evans   
https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/07/manwhore-tome-1-katy-evans.html



Alors là les amis, cette romance c'est du lourd.

Pourquoi ?

...Parce que c'est du Katy Evans et qu'en matière de passion Mme Evans n'y va pas avec le dos de cuillère. Comme dirait la chanson « Elle a quelque chose que les autres n'ont pas ». C'est à dire que son histoire de milliardaire inaccessible et l'oie blanche campée par une journaliste ingénue ne va pas révolutionner le genre. Et pourtant. Elle apporte sa touche magique et d'une histoire somme toute banale elle propose une drogue romanesque. C'est à dire que je n'ai pas pu décrocher de ma lecture. On est cloué et je dirai prise au piège de la même fièvre qui consume Rachel l'héroïne principale. Tout comme elle, je n'ai pas vu le tsunami d'émotions que cette histoire allait déverser en moi.

Rachel est une jeune femme comme toutes les autres. Je vous accorde qu'elle doit être certainement plus attirante que la moyenne pour pouvoir sortir du lot gigantesque dans lequel le play boy milliardaire de Chicago va choisir ses conquêtes.
Katy Evans, pour celles qui ont lu la série Real savent qu'elle peut offrir de très héros « masculins ». Malcolm n'a pas la « passion » des ces personnages précédents. Il est moins frontal. L'auteure joue clairement la carte du mystère et de l'homme inaccessible. Et ça fonctionne à 200%. Le personnage est très charismatique. Il prend une place colossale dans le livre pourtant tout comme Rachel la journaliste qui doit brosser son portrait, on a du mal à le cerner.

Je trouve que Katy Evans a du génie pour créer des personnages et j'ose dire que si elle nous avait offert une histoire un brin plus étoffé, j'aurais eu un livre culte. Car voilà le style est addictif au possible, les personnages exceptionnellement charismatiques, le rythme est juste tout comme la trame narrative. Tout cela au service d'une histoire trop simple...
J'avoue que malgré ce coup de cœur, le scénario manque de consistance et l'histoire aurait mérité plus de rebondissements. Il ne s'agit que de mon humble avis, d'autant que j'ai quand même adoré mais je sentais d'autres possibilités inexploitées.

Bref, Katy Evans est une auteure de romance que j'adore. Aucun de ses livres ne m'a déçue et même si certaines sont moins marquantes que d'autres , elles valent toute les détour.

Il vous faut tomber sous le charme de Malcolm !
Sign of Love, Tome 4 : Archer's voice Sign of Love, Tome 4 : Archer's voice
Mia Sheridan   
A toutes les âmes oubliées, perdues, dont les voix ne comptent pas parce qu'elles ne sont pas assez fortes pour atteindre le cœur du monde, ce livre est pour vous. Parce que comme pour Archer, il suffit parfois d'une personne, une seule personne qui accepte de vous entendre, et votre vie est changée, à jamais. L'histoire de Bree et d'Archer a touché une partie de mon être et l'a rempli de douceur.

Cette histoire fait de l'ombre aux étoiles et je garderai toujours un morceau de leur éternité avec moi. Ce roman est magnifique à tellement de niveau qu'aucune critique ne pourra jamais lui rendre justice.

Il se lit.
Il se pleure.
Il se vit.

Alors n'hésitez pas, car comme le dit Archer, " les mots les plus bruyants sont ceux que l'on vit ".

par Schweppy
Fight, Tome 1 : Corps à corps Fight, Tome 1 : Corps à corps
J. B. Salsbury   
J'ai adoré ce livre même si c'est pas encore au niveau de Fight for love
L'héroïne est très attachante et bien qu'elle ait des parents particuliers elle reste une femme gentille douce et je l'ai beaucoup aimé
Quant à Jonah il est trop mignon il est devenu une sorte de bisounours et c'est assez craquant :)
Le seul reproche que je peux faire pour ce livre c'est que certains trucs se sont passés un peu trop rapidement pour que cela semble crédible
Mais à part ça j'ai passé un bon moment en lisant ce roman et les passages un peu fleur bleue m'ont bien plu aussi ( c'est bien que parfois le boxeur soit pas juste un homme bourré de testostérone qui ne fait qu'être jaloux et grogner comme un ours comme dans certains romans qui se passent dans le monde du sport )

par ingaelisa
La reine du tango La reine du tango
Akli Tadjer   
Un roman où le tango est un personnage à par entière. Un roman sentimental, construit autour d'un personnage que ses questionnements existentiels inhibent, poussent à contraindre ce qui pourrait être une passion, un épanouissement. "Fille de", ce n'est jamais simple à vivre, surtout quand le secret entoure cette filiation. Un livre qui ressemble à un air de tango, à la fois sensuel et nostalgique.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/03/le-tango-est-un-reve-qui-se-danse-deux.html
D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You? D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You?
Estelle Maskame   
il se lit vite, encore une fois. il m'a énervé, encore une fois.
j'ai vraiment pas du tout accroché a l'univers de DIMILY et ce tome-là n'a fait que conforter l'idée que je détestais les personnages.

honnetement, je suis quand meme choquée que l'histoire renaisse "comme ça", a peine arrivé a l'aéroport Eden est déjà en train de parler de Dean comme d'un poids mort dans sa vie qu'elle oublie super vite. franchement ça n'a choqué que moi qu'elle se gene ABSOLUMENT PAS pour partir en vacances chez Tyler alors qu'elle est avec Dean ? et que tout ce qui se passe ensuite soit fait avec le strict minimum de remords et carrément sans respect ?
Même Tyler que je ne détestais pas dans le premier tome m'a gonflé dans celui-ci, surtout pour la scène final qui sonne faux.

ce deuxieme tome est encore une énorme déception, encore plus que le premier tome et me conforte dans l'idée que les personnages de DIMILY sont caricaturaux ou sans aucune morale, détestable au minimum.

par sorello
La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux
J.R. Ward   
Pour commencer, je tiens à prévenir que ce livre n’est pas à mettre dans les mains jeunes lecteurs à cause de ses scènes parfois digne d’un film érotique tellement l’auteur est capable de nous faire ressentir les émotions de ces personnages.
Je vais essayer de ne pas spoiler (je trouve ça désagréable quand je lis un avis qui me dévoile des choses importantes à découvrir pendant la lecture) mais j’ai tellement envie de partager ce que j’ai ressenti pendant cette lecture que j’ai peur d’en faire malgré moi, donc désolée par avance.
Commençons par le style d’écriture de l’auteure. Comme je le disais plus haut, elle sait très bien faire passer les émotions des personnages aux lecteurs ce qui nous permet vraiment de nous identifier aux personnages mais aussi de vivre avec eux leurs aventures. L’écriture est simple, fluide. On peut enchainer les chapitres les uns après les autres sans risque d’indigestion. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’avant de commencer l’histoire, l’auteur nous fasse un petit lexique des termes employés par les vampires. Cette technique est beaucoup moins lourde que si elle avait défini les termes dans l’histoire lorsqu’ils sont utilisés.
Revenons-en à l’histoire en elle-même. J’ai apprécié le fait que l’auteur revisite d’une façon différente, de ces consœurs écrivains, le mythe du vampire. Tout d’abord, ils sont inconnus des humains et comptent bien le rester. Ensuite, ils se nourrissent de sang mais le sang humain n’est pas celui qu’ils préfèrent (pour savoir lequel c’est, il faudra lire le livre). Ils ont un seul ennemi mais c’est un ennemi de taille : les éradiqueurs. Pour finir, ils ont leur propre langue même s’ils parlent couramment la langue des humains (dommage, l’auteur nous transcrit rarement cette langue, à part deux ou trois termes, on ne sait pas à quoi ressemble cette langue. Du coup, cette spécialité parait peu utile).
Passons aux membres de la confrérie de la dague noire, ils sont aux nombres de sept. Kolher, le chef de cette confrérie et personnage principal de ce tome. Je dirais que J.R. Ward, le voit comme un amant ténébreux (vu le titre du tome), personnellement, j’ai du mal à l’imaginé ténébreux mais une chose est sure, je ne serais pas contre avoir un amant comme lui… Au cours de ce tome, on découvre son passé qui nous permet de mieux comprendre son comportement actuel. Les autres membres, nous les connaissons peu mais, j’ai déjà ma petite préférence pour Rhage, que j’ai hâte d’apprendre à découvrir dans les prochains tomes. Zadiste, Vizs, Tohrment, Fhurie sont prêt à tout, comme les deux premiers, pour protéger leur espèce des éradiqueurs. Et bien sur, il y a Audazs, le père de Beth. Tous sont souvent appelés par la première lettre de leur prénom (Audazs devient D, surement dû à un changement de nom lors de la traduction mais pas de la lettre). Enfin Beth et Butch, deux humains qui vont découvrir le monde caché des vampires. Contrairement, aux humains des précédentes saga bit-lit, ils ont du mal à accepter cette partie cachée du monde même si évidemment, au final, ils acceptent l’existence des vampires (un peu trop rapidement à mon goût, surtout pour Butch).
Je ne m’étais pas rendue compte mais j’ai déjà pas mal écrit sur ce livre. C’est la première fois que je m’éclate autant à écrire une chronique. J’espère ne pas vous en avoir trop dévoilé et surtout j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle saga. En tout cas, moi, j’ai hâte de découvrir les prochains tomes…
Dernière chose, je ne serais pas contre une adaptation cinématographique...
La plume écarlate La plume écarlate
M.J Rose   
Ecrit à la première personne, Marlowe est une femme blessée émotionnellement et a trouvé un exutoire : écrire des lettres érotiques, d’amour pour des clients. Sa rencontre avec Gideon Brown pour qui elle va écrire plusieurs lettres érotiques sur les « sens » va faire resurgir tout ce qu’elle refusait d’affronter... Je suis très mitigée sur ce roman. L’histoire est très excitante et l’écriture de l’auteur est fluide malgré de nombreuses longueurs et des descriptions a outrances. Mais il manque le petit plus !!!!
De plus le personnage de Gideon est magnifique mais pas exploité au maximum et la fin est si abrupt que nous restons sur notre faim… Quel dommage.

par lillou
En route pour l'avenir En route pour l'avenir
Sarah Dessen   
WOW! Encore et toujours aussi excellent! Sérieusement, cette écrivaine a le talent que tous romanciers devraient avoir. Elle sait comment jouer avec les émotions de ces lecteurs au point qu'on passe des fous rires contagieux aux pleurs incontrôlables! Ces livres nous rejoignent littéralement, nous avons l'impression qu'elle écrit NOTRE histoire à nous! Je me suis même reconnue dans ce livre! Grand point positif : ce roman-ci présente une belle couverture comparé aux autres livres de Sarah Dessen traduits en français. Pour faire court, je vous recommande FORTEMENT de lire les écrits de cette auteure! Bonne lecture à tous! ;)

par Pamie