Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Matty-1 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
La Princesse de Clèves La Princesse de Clèves
Madame De la Fayette   
La langue peut être un freint à la lecture de ce livre, mais il serait dommage d'y renoncer pour cette raison. La plupart des éditions comportent des notes qui "traduisent" ce français classique en un français plus moderne.

Le style est très agréable, fluide, mélodieux. Bien sûr la langue classique, désuette, galante, apporte du cachet à la lecture. Mais le charme de cette histoire réside dans la subtilité de son scénario : la fille de Mme de Chartes, Mme de Clèves, l'objet du désir de M. de Nemours, devient au fil des pages un je*qui va jusqu'à s'émanciper (ou non) de/pour sa passion amoureuse.

Ce roman n'est pas une histoire d'amour, mais une histoire d'amours. Le prince, Nemours, l'historiette, les intrigues de la cour, et, évidemment, la princesse de Clèves, tous ont une façon d'aimer, une histoire amoureuse qui leur est propre, qui résonne de manière plus ou moins forte dans le roman en se faisant écho les unes aux autres.

Mme de Lafayette nous livre une oeuvre à la compostion intelligente, sensible et poétique et semble, depuis la fin du 17e, nous poser cette question fondamentale (je l'espère pour vous aussi) : qu'est ce donc qu'aimer ?

par MintThea
La Princesse de Montpensier La Princesse de Montpensier
Madame De la Fayette   
Nouvelle intéressante par son contenu historique. Malgré le titre de l'ouvrage, le récit s'oriente plus sur les personnages masculins que sur la princesse en elle-même. Par moment, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer Daenerys et Jorah à la place des deux personnages principaux.

Dans sa globalité, le rythme de l'histoire est plutôt lente pour une nouvelle. On ne parvient pas à s'identifier à la princesse en question. Et en gros, il s'agit d'une histoire d'amour banale dans laquelle seule la beauté du personnage féminin compte.

par Leija
L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel
James Dashner   
Retour dans le monde de James Dashner!
Et oh lalala, je ne crois pas que je vais me remettre de cette trilogie. Ça doit faire un an que je n'ai pas lu ce genre de série qui vous comprime le cœur et vous empêche de dormir. Je doute d'en retrouver encore. Car L'Epreuve est vraiment exceptionnel et c'est se briser le cœur que de fermer Death Cure. Un déchirement. Savoir que plus jamais je ne lirai sur ces blocards me tue, c'est un horreur.
Que dire sur ce tome 3? Déjà, qu'il faut une volonté surhumaine pour ne pas lire la fin (qui, comme tout les tomes, se finit sur un mail du WICKED.). Des le début, ce n'est que panique et angoisse et les doigts qui tremblent sur les pages. C'est affreux de devoir tourner chaque page. Jamais l'action ne s'arrête. Il y a toujours quelque chose qui se passe, l'histoire ne s'essouffle pas et ne parait pas forcée.
Tous sont de retour: Thomas, Minho, Theresa, Brenda, Jorge, Newt... Les fondus, Poêle à frire, le WICKED... Mais que d'émotions, j'en ai encore la gorge nouée, l'estomac de travers et les larmes aux yeux!!
[spoiler]Newt, qui n'est pas immunisé contre la Braise. Sa descente vers la folie, terrible et terrifiante. Il est mon personnage préféré. Savoir ça... L'espoir que j'ai eu jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page... Il y a des passages très éprouvants dans Death Cure. Quand Minho et Thomas retournent chercher Newt, dans un Crank Palace -Palais de Fondus- et que celui ci les rejette... Je crois que je n'ai jamais rien lu de plus dur. C'était horrible de voir ce trio disparaitre... Et sa mort... Seigneur!! Des hauts le cœur, une irrépressible envie de hurler et de tout balancer. Je vous jure qu'on pète les plombs à ce moment là. Enfin, un moment très intense et très éprouvant.[/spoiler]
Le livre entier vous fait péter les plombs du début à la fin. Que ce soit parce que vous voulez savoir la fin ou parce que c'est fini, vous avez intérêt à avoir le cœur bien accroché. Je ne peux pas dire plus. Je ne peux pas vraiment retranscrire ce que j'ai ressenti à ma lecture de Death Cure. C'est au delà du descriptible et de l'excellente lecture. C'est un monde qui se ferme et une blessure qui s'ouvre.
Ici, il n'y a plus de labyrinthe ni de désert. L'action se passe dans différents lieux et on en découvre plus sur le monde. Avec une surprise en prime.
Mais ça se passe bien jusqu'à l'épilogue. L'épilogue est une horreur indescriptible.
Je suis absolument détruite en pensant que je ne lirai plus jamais sur Thomas, Minho, Newt et les blocards. C'est affreux.
Alors à vous, chanceux qui ne l'avaient pas encore lu, je vous souhaite bien du courage pour supporter cette dernière épreuve. Mais prévoyez une nuit, parce qu'il est impossible de faire une pause dans cette avalanche d'action, de rebondissements et de sentiments. Ayez le cœur accroché et résistez à l'envie de lire l'épilogue.
Bon courage!
La Saga Waterfire, Tome 1 : Deep Blue La Saga Waterfire, Tome 1 : Deep Blue
Jennifer Donnelly   
J'ai eu un coup de cœur plus qu'inattendu pour ce livre, acheté sur un coup de tête lors d'un weekend à Londres.

Dans le monde imaginé par Jennifer Donnelly, les sirènes vivent cachés dans les eaux depuis la chute d'Atlantis. Leur société est divisée en plusieurs royaumes, et Serafina est sur le point de devenir l'héritière officielle du royaume de Miromara. Mais le royaume est attaqué et Sera doit fuir, sans savoir si sa famille a survécu. Attirée par un étrange rêve qui la hante chaque nuit, elle doit retrouver cinq autres sirènes. Ensemble, elles sont destinées à sauver les royaumes d'une conspiration qui menace l'existence de tout le peuple aquatique.

La trame parait assez classique, mais l'univers mi fantastique, mi fantasy, plongé (c'est le cas de le dire) dans un environnement aquatique, est tout simplement bluffant. Jennifer Donnelly a vraiment crée un univers, avec ses codes, ses modes de vie. On retrouve le plaisir de découvrir un univers calqué sur le notre mais pourtant si décalé, comme avec les sorciers de J.K. Rowling. De plus, l'auteure évite l'écueil (décidément, je file ma métaphore) habituel des premiers tomes, qui sont souvent plus descriptifs qu'actifs. L'action ne manque pas dans "Deep blue", et la fin ne nous donne qu'une envie : plonger dans le tome 2 dès sa sortie.

Une pépite dans l'univers YA, que je recommande à tous.

par Yomiko
Les Légendaires, Tome 1 : La Pierre de Jovénia Les Légendaires, Tome 1 : La Pierre de Jovénia
Patrick Sobral   
un début d'une série très impréssionant qui nous ouvre les portes d'une histoire géniale !!

par samsous
Les Légendaires, Tome 2 : Le gardien Les Légendaires, Tome 2 : Le gardien
Patrick Sobral   
de l'humour, de l'aventure, des dangers, une lutte contre le mal et même une petite dose de romantisme, un mélange qui donne l'eau à la bouche.

par myra44
Les Légendaires, Tome 3 : Frères ennemis Les Légendaires, Tome 3 : Frères ennemis
Patrick Sobral   
Les fabuleux sont... fabuleux ! La petite Toopie est à la fois trop mignonne et super agaçante... Cette fois c'est sur la vie de Shimy qu'on a des détails étant donné qu'on est dans le monde des elfes.
Astérix, Tome 1 : Astérix le gaulois Astérix, Tome 1 : Astérix le gaulois
Albert Uderzo    René Goscinny   
Eh ben il a fallu une imagination débordante pour inventer cette histoire et ses personnages. Chacun d'eux est en même temps très travaillé ayant un caractère très personel et chacun a un caractère amusant qui ne fait que grandir au fil des lectures.

par myra44
Astérix, Tome 6 : Astérix et Cléopâtre Astérix, Tome 6 : Astérix et Cléopâtre
Albert Uderzo    René Goscinny   
On ne peut que vivre l'aventure à leurs côtés. Astérix, Obélix, Idéfix, Panoramix, mais également Numérobis qui sont nos héros pour cette BD très bien dessinée et écrite. Le dessin animé qui en découle est bien fait et le film tout simplement hilarant. A lire, voir et apprécier !
Astérix, Tome 8 : Astérix chez les Bretons Astérix, Tome 8 : Astérix chez les Bretons
Albert Uderzo    René Goscinny   
Jolitorax, l'anglais cousin d'Asterix, sollicite l'aide de ce dernier et de son inséparable Obélix pour sauver un irréductible petit village du Cantum commandé par le non moins irréductible Zebigbos. Nos deux héros acceptent, embarquent avec eux un tonneau de potion magique, traversent le Channel et font connaissance avec de très surpenants voisins...tout en mettant en déroute ce que la Bretagne (Grande par nature) compte de Romains.

par Schima