Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de maty0106 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'Héritage des Darcer, Tome 1 : L'Envol L'Héritage des Darcer, Tome 1 : L'Envol
Marie Caillet   
Super livre!!! L'écriture fluide et entrainante de Marie Caillet nous projète dans une chasse au trésor surprenante et tout aussi géniale!!
Une quête avec pour héroïne My une jeune fille pour le moins attachante et déterminée ainsi que ses compagnons dont Orest l'homme sombre et mystérieux dont se rapproche My ;)
J'ai beaucoup aimé ce livre même si la fin ne ressemble pas en tout points à ce que j'avais imaginé.
Un bon livre à lire ^^

par butterfly
Les McCabe, Tome 1 : Dans le lit du Highlander Les McCabe, Tome 1 : Dans le lit du Highlander
Maya Banks   
Sympa : Mairin, fille illégitime de l'ancien roi d'Ecosse, vit cachée dans un couvent puisque, dès la naissance de son premier enfant, elle deviendra l'héritière par son père d'un domaine important. Cameron qui veut absolument sa dot, l'enlève du couvent. Après avoir été battue pour avoir refusé de se marier avec lui, elle réussit à s'enfuir avec Crispin McCabe, un jeune garçon qu'elle a sauvé des mains de Cameron et qui la conduit sur les terres de son père le laird McCabe... Un 1er tome qui se lit rapidement et qui nous fait passer un bon moment avec un clan sympa et fier.

par Folize
Chasseuse de vampires, Tome 1 : Le Sang des anges Chasseuse de vampires, Tome 1 : Le Sang des anges
Nalini Singh   
Certains penseront que j'ai noté ce livre un peu large mais c'est ainsi, que je le veuille ou non, il fait incontestablement parti de " mes protégés ".
Malgré un début un peu délicat quant à l'écriture et la construction des phrases, j'ai été emportée par cette histoire de Chasseuse, d'Anges, d'Archanges et de vampires.
Raphaël, cet Archange à la séduction sensuelle et létale est auréolé de mystère, de froideur et d'impassibilité... sauf au contact de notre guerrière Elieanora qui semble le touché dans la solitude et l'ennui de ses siècles d'existence.
Bien que nous ayons à peine effleuré le passé torturé de l'héroïne et de l'Archange, on se doute que les prochains tomes ne manqueront pas de répondre à nos interrogations et expliqueront le comportement et les choix de chacun.
Un final SUBLIME...
A LIRE ! VRAIMENT !

par ccmars
Native, Tome 1 : Le Berceau des élus Native, Tome 1 : Le Berceau des élus
Laurence Chevallier   
Un très beau et très prenant roman fantastique. Il en faut pas d’arrêter au début qui plutôt centré sur une histoire d'amour, car une fois que les révélations sont faites et l'histoire sur les Natives lancés, pffffffffff c'est un déluge de découvertes et d'actions.
Ne vous fier pas à "jeune lycéenne, blablabla", ce livre est très chaud par moment et n'est pas du tout adolescent.
Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre qui est génial. La plume de l'auteure est fluide et on se retrouve vite captivé par l'écriture de Laurence Chevallier.
Bref, un roman addictif dont j'ai hâte de découvrir la suite

par dizouille
Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres
Roxane Dambre   
Une histoire originale et sympathique à lire.

La plume de l'auteure est agréable, c'est frais, léger et rempli d'humour. Le scénario ne manque pas de piment, ni de situations cocasses. Je souligne le fait que
Roxane Dambre est française, et oui malheureusement c'est de plus en plus rare face aux nombre de romanciers anglophones de pouvoir s'imposer sur le marché du livre. Elle nous amène dans un univers littéraire vraiment agréable avec un style personnel qui se démarque vraiment.

Je trouve intéressant d'avoir des tueurs à gages comme protagonistes car nous avons un côté vraiment décalé, contrastant avec le personnage de Charlotte, une humaine assez fragile en apparence et qui voit son quotidien bouleversé du jour au lendemain.

Les personnages sont attachants et hauts en couleurs. Le roman se lit rapidement reste sans prise de tête, et divertissant. J'ai passé un agréable moment de lecture avec de l'humour, de l'action, et certains passages qui pour moi vont devenir culte. J' aimerais vraiment tomber plus souvent sur ce type de récit.

Le côté créatures surnaturelles apporte un plus et une diversité de personnages et au vu du résumé du tome 2, ces êtres promettent de nous offrir des surprises... et des scènes hilarantes.

En plus d'être divertissant le livre dénonce aussi des problèmes de société comme le harcèlement au travail, le fonctionnement de la justice, etc. L'auteure fait réfléchir son lectorat sur des sujets sensibles et peu abordé dans la littérature. Derrière la légèreté apparente il y a vraiment un fond.

En conclusion : je ne m'attendais pas à trouver un titre de cette qualité, il rejoint ma liste de diamant sans problème. Une excellente découverte pour ma part, ce livre est une petite pépites et se détache des sagas commerciales. Je compte lire la suite.
Entre les mondes, Tome 2 : Les Descendants Entre les mondes, Tome 2 : Les Descendants
Maëlle Andals   
L'avis d'Esmeralda :

Je faisais partie des quelques lectrices qui n’avaient pas accroché au premier tome pour maintes raisons que vous retrouvez dans ma chronique (voir lien plus bas). A l’annonce de la sortie par la maison d’éditions, j’ai longtemps hésité à accepter : allais-je aimer ou pas ? Puis j’ai accordé une seconde chance à Maëlle Andals, va t-elle me conquérir ? C’est donc avec beaucoup de craintes que j’ai débuté ce deuxième tome « les Descendants ». Tiens donc, un titre accrocheur qui me met de suite la puce à l’oreille, l’auteure va t-elle nous dévoiler enfin les réponses aux questions énoncées dans le premier volume ? Avec nonchalance je m’y jette enfin et je met de côté tous mes aprioris.

Les chapitres s’enfilent à mon grand étonnement aussi rapide que l’éclair. Et j’en suis la première soufflée. Malgré la longueur de ces derniers que je désapprouvais au premier tome, ici elle n’est aucunement gênante et au contraire j’ai beaucoup apprécié car l’action très présente a pris la place aux descriptions quelquefois trop longues et imposantes (toujours dans le premier tome). Premier bon point !!! Autant que je vous le dise dés maintenant je vais en distribuer beaucoup de bon point !

Je retrouve donc notre trio d’enfer : Néva, la guerrière intrépide, Adrian, le beau chevalier et Joshua l’irrésistible vampire. Quels beaux mondes ! Un trio d’amoureux qui jouent parfaitement leurs rôles de possessifs, de jaloux et d’intransigeants. Honnêtement, mon cœur n’a pas su les départager : je les aime tous les deux. Leurs traits de personnalités, leurs défauts et leurs qualités réunis en feraient un homme parfait. Par ailleurs Néva, également joue sur les deux tableaux, la coquine. Oui quelle coquinette cette Néva ! Elle nous offre des scènes torrides (rien de vulgaire, elles sont magnifiquement enjolivées par la plume de Maëlle Andals). Elles apportent une touche sensuelle dans ce monde de brut. En effet, elle va être confronter à de terribles événements tragiques et morbides. Néva va souffrir physiquement et psychologiquement. Tout se déchaine autour d’elle. Pour le coup j’admire cette force qu’émane de ce petit bout de femme. Elle mène son monde en désolation par le bout du nez et insuffle une énergie vitale. C’est une tornade à elle toute seule. Elle améliore ses capacités surnaturelles et nous en met plein les yeux. Ce deuxième tome permet aux personnages de s’affirmer et de se dévoiler. Leurs assurances magnétiques et écrasantes rendent la lecture encore plus addictive. La plume de l’auteure n’est pas en reste car elle m’a totalement hypnotisée. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteure glisse quelques clins d’œil sortis du premier volume. Il est vrai qu’en l’absence de prologue, j’ai eu peur d’avoir oublié l’essentiel et que ceci nuirait à ma compréhension de cette suite. Mais que nenni tout est parfaitement ficelé pour rendre la lecture d’autant plus agréable.

Ce deuxième tome m’en a mis plein les yeux et m’a conquise. L’action omniprésente avec une intrigue bien menée et la révélation du secret d « Entre les Mondes« m’ont enchantée et émerveillée. Un pur régal pour un final tonitruant et qui bien évidemment m’a laissée sur ma faim.
Aurora Aurora
Roxane Dambre   
Télécharger le jour même de sa sortie, il m'a fallu environ 4h pour le finir, je n'ai pas pu décrocher une seule seconde.
C'est un très bon roman, à l'image des autres livres de l'auteur.
Aurore est une jeune fille drôle qui pose des question que nous nous posons tous un jours et qui n'a pas peur de demander des réponses même si elles semblent loufoques.
J'ai un gros coup de coeur pour Oncle Yann, j'aurais adoré avoir un oncle comme lui. Mais mon personnage favoris reste Hariel qui est pour moi la représentation parfaite d'un ange, ou du moins la façon dont je l'imagine ;)

Je donne à ce roman un 15/10 !!!

S.
Slayer, Tome 1: Initiation Slayer, Tome 1: Initiation
F. V. Estyer   
Un très bon livre ! Je suis devenue addicte, terminé en une journée :3 Mila est une héroïne qu'on a envie de baffer et de câliner en même temps <3 un humour décapant que j'ai particulièrement aimé. On est sur la romance teen avec de la bit-lit très prononcée, mais j'ai succombé. A lire absolument !

par Peluuches
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.