Livres
528 630
Membres
548 770

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de MaudT : Mes envies

Mathilda Shade, Tome 1 : Muladhara Mathilda Shade, Tome 1 : Muladhara
Liz E. Myers   
?L'HISTOIRE?

Dans ce monde mêlant fantastique et urban fantaisie, les créatures magiques sont choses communes, il y a les êtres de magies pures et les hybrides. La différence entre ces deux races se fait par leur naissance si l’on peut dire.

Un jour, des failles sont apparues afin de rééquilibrer notre monde où la magie même si étant présente était encore cachée. Depuis, les hybrides ont fait leur coming-out et l’apparition des êtres de magie pure s’est ajouté aux particularités de cet univers que je vous laisse découvrir.

Nous suivons donc Mathilda, une héroïne à plusieurs facettes, d’un côté elle est infirmière humaine s’occupant de ses patients avec une attention toute particulière, surement due à son don d’empathie caractéristique des êtres tels qu’elle. Et de l’autre côté, elle est miss je suis douée pour me fourrer dans la merde et j’adore la bagarre de surcroit. Elle passe donc son temps libre à se battre, souvent pour aider les autres car il ne faut pas oublier que c’est une gentille, même si elle ne cache pas son sadisme ou son plaisir quand elle découpe ses adversaires.

Mais voilà, que sa petite vie ‘’tranquille’’ de par sa routine habituelle- boulo, castagnes, dodo-, se voit bousculer par des meurtres sordides et des attaques d’hybrides enragés… qui la conduisent droit à une prophétie dont elle semble faire partie.

Mathilda se retrouve donc mêlée à toute cette m*rde où elle est censée contrer un homme qui souhaite la disparition des hybrides. Mais voilà, Mathilda n’aime pas qu’on lui dise quoi faire même si sa nature profonde est de défendre les autres. Son caractère grognon au naturel et sa capacité à chercher les embrouilles ne vont pas être de tout repos pour la guilde qui souhaite son aide ! Dont un loup pas commode chef de la sécurité, une princesse de glace jalouse et un docteur humain qu’elle embarque malgré elle dans tout cela.

Action, aventure et castagnes sauront accompagner la lecture sur un rythme soutenu.

Bon j’arrête ici et vous laisse découvrir par vous-même le déroulement de cette histoire.

Chose n’est pas coutume, je vais marcher en points positifs et points négatifs.
Alors le positif : L’humour de Mathilda et son caractère de chien ! Elle ne tient pas en place et a toujours besoin d’aller au-devant des problèmes. Elle est très attachante, car malgré les piques qu’elle lance et sa façon de tenter d’éloigner tout le monde et les rejeter, on se rend vite compte que c’est pour ne pas les faire souffrir eux plus qu’elle.

L’univers est très particulier, c’est la première fois il me semble que je m’approche de l’urban fantaisie. J’apprécie vraiment ce côté fantaisie, à la limite du fantastique, mais dans un univers urbain.

L’humour reste très présent dans le livre et je n’ai presque pas arrêté de rire en lisant.

Le négatif maintenant : Parfois l’histoire est too much, l’héroïne trop badass qui peut tout défoncer et sait presque tout faire, même si cela correspond à son caractère, l’enchainement des actions les unes après les autres où elle sort toujours vainqueur ou presque est un peu trop pour moi.

?LA CONCLUSION?

J’ai passé un très bon moment, même si le côté too much me titillait par moment, ce sentiment était rapidement rattrapé par l’attachement que l’on développe pour Mathilda et ses amis (ne lui dites pas que j’ai dit ça où je risque une décharge d’énergie) et surtout par cet humour présent du début à la presque fin. Et en parlant de fin, je déteste l’auteure de ce dénouement qui m’a surprise, je n’ai plus qu’à lire la suite !

par Lillys-1
Mathilda Shade, Tome 2: Svadhisthana Mathilda Shade, Tome 2: Svadhisthana
Liz E. Myers   
Portsmouth après l'éveil, période pendant laquelle la magie a transformé la vie de tous : créatures hybrides, mythiques, magiques et autres sont là et ne font pas toujours bon ménage avec les humains. Après avoir éliminé le responsable d’une tentative d’extermination des êtres magiques dans le tome 1, Mathilda Shade, guerrière empathe, hésite à quitter la ville et la guilde de ses amis, quand une organisation humaine tente de saboter les efforts des gouvernements à établir un traité entre humains et hybrides.
Elle va donc reprendre le combat et créer de nouveaux liens, amis actuels, amis revenus du passé, ami inconnu et amour naissant… trop peut-être pour une solitaire.

Dans ce nouvel opus, Mathilda va tenter de comprendre pourquoi son chakra Svadhisthana, le chakra sacré celui de l’identité, est déréglé et la pousse à des excès sensoriels.

Elle ne comprend pas pourquoi le bel hybride loup Anton, qui semblait attiré par elle, ne la frôle plus, ne lui parle plus mais hurle de jalousie quand elle se rapproche d’un beau biker.

Elle se bat contre cette organisation, pour défendre le futur traité entre humains et êtres magiques, et révèle un peu plus de son passé. Ce qui explique pourquoi elle recherche la solitude mais comment partir alors que tous veulent ou son aide ou sa compagnie ?

Un inconnu s’incruste dans ses pensées sans qu’elle sache si il est ami ou ennemi.

Beaucoup de batailles, de sang, de blessures et trop de sentiments pour Mathilda qui cherche à rétablir son équilibre.

Dans ce nouveau tome, l’auteur nous donne quelques clefs du passé de l’héroïne mais de nouveaux mystères s’ajoutent avec un humour toujours aussi présent. C’est vrai que la valse hésitation du beau loup agace un peu, que le biker est très sexy et que quand tout semble s’expliquer un nouvel événement met le bazar.

La couverture est moins intrigante que la précédente : une moto dans un hangar, abandonnée, parce que j’ai oublié de le dire, Mathilda se déplace à moto : badass un jour…

L’écriture est toujours fluide et sarcastique, rien n’entame mon goût pour cette série, moi elle me fait rire la guerrière, elle est attachante dans sa façon de protéger ses proches mais d’avoir peur des liens. Je veux savoir comment tout cela va continuer…. Alors rendez-vous au 3ème tome.

par Danilomzb
Ennerya Ennerya
Annie J.Ledoux   
J'ai beaucoup aimé ce livre !
Après avoir passé l'épilogue où il faut se concentrer un peu pour mémoriser tous les personnages et tous les mondes, on plonge facilement dans cette histoire fantastique, carrément originale. L'auteure a une imagination débordante, on se jète dans son univers immense avec l'envie d'en découvrir encore plus. J'ai adoré Eden, même si je ne suis pas sûre de la vouloir comme copine :D
Il y a de nombreux rebondissements et un côté sombre que j'ai vraiment appréciés.
J'espère lire la suite....
Un palais de cendres et de ruines Un palais de cendres et de ruines
Sarah J. Maas   
«We will occasionally remind each other that what we think to be our greatest weakness can sometimes be our biggest strength.»

Petit trou de mémoire : Qu'est-ce que je faisais de ma vie avant ACOWAR déjà?

J'ai besoin de boire un truc. «A bottle of wine. "It's fine if you drink directly from it", was all Mor said.» Je me contenterai d'un coca, merci.

Oh. Je ne sais pas quoi vous dire. J'ai le cœur brisé. En un million de petits morceaux qu'un milliard d'années ne pourraient réparer.

Et maintenant, je ne sais absolument pas quoi faire. Est-ce que je ris? Est-ce que je pleure? Est-ce que je me roule par-terre? JE NE SAIS PAS.

Petit conseil pour survivre à Sarah J. Maas: ACCEPTEZ VOTRE DESTIN, VOUS ALLEZ MORFLER. AGONISER.

Alors pour la petite histoire, je ne me suis pas autorisée à lire plus de 100 pages par jour pour faire durer ma lecture sans pour autant finir frustrée. ^^ Et je n'ai dit nulle part, à personne, que j'étais en train de lire ACOWAR. Pourquoi? C'était entre Sarah J. Maas et moi. Je ne voulais personne entre deux. Et je voulais pouvoir pleurer toutes les larmes de mon corps en paix. Merci.

Je ne sais pas quoi vous dire. Sarah J. Maas ne me déçoit jamais. Elle me fait souffrir, oui. Elle me fait rire, oui. Elle me fait pleurer, oui. Elle me fait, oui vous avez compris. Mais jamais elle ne me déçoit.
En gros, je viens de me faire tabasser par 699 pages et j'en veux encore.

«There are more tales to be told in the land of Prythian... The series will continue in 2018.» Ta gueule. Ta gueule et donne-moi le quatrième tome! Par pitié, je ne survivrai pas jusque 2018. Je serais gentille. Avec Tamlin. (uh.)
Ah oui aussi, j'ai eu des envies de meurtres en lisant ACOWAR. Coucou TamTam! [spoiler]Quoi que j'admets que je lui pardonne, un peu. Pour le «Be happy, Feyre.»[/spoiler]

Est-ce que je dois vous préciser que ACOWAR est fabuleux ou est-ce que vous l'aviez déjà compris? Non parce que ça ne me dérange PAS DU TOUT de vous le dire encore et encore.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
J'ai tout aimé. Du début à la fin. Des surprises à la Sarah J. Maas jusqu'au plus petit détail. Qui n'est jamais véritablement un détail avec SJM quand on y pense. Je l'ai appris à la dure, maintenant je me méfie. ;)

Comme à chaque fois que je lis un bouquin -et surtout un livre de Sarah- j'ouvre un traitement de texte où j'écris tout ce dont je veux me souvenir, mes réactions, mes pensées, etc pour pouvoir au final fournir un commentaire plus ou moins complet. Eh bien, mon traitement de texte pour ACOWAR c'est le livre, réécrit à la sauce Louan avec des insultes et des OMFG un peu partout. Voilà.

J'ai même fait un tableau avec tous mes ships de la série qui dit si les deux personnages sont en couple et mates, en couple mais pas mates, mates mais pas en couple, etc. Ça ne sert à rien, mais j'avais besoin de faire ce tableau.
Et le temps qu'on en parle, Azriel is mine. C'est mon mate, je le sens! ^^ Du coup, je me ship avec lui. Soyons fous. #Lazriel

Donc l'histoire était géniale. Avec des moments franchement comiques, des moments romantiques, des moments badass, et j'en passe. Clairement, ACOWAR ne nous laisse pas une seconde pour reprendre notre souffle.

Je n'essaierai même pas de vous faire un résumé. Je me connais. Il va faire cinq pages (précis) et il n'y aura que des spoilers. Donc. Mieux vaut pour vous que je ne le fasse pas. Ça serait tellement dommage de vous gâcher toutes les surprises, tous les rebondissements, tous les retournements de situations, toutes les révélations, tout. N'est-ce pas?

Cependant, je tiens juste à préciser que je me casse. Je fais ma valise et je pars pour Velaris. Ras-le-cul de ce monde pourri. À moi la Court des Rêves!

Maintenant, place aux PERSONNAGES. Inutile de vous dire que je les adore, bien-sûr. OK. Il faut que je le dise: Je les adoooooooooooooooooooooooooooore!

Azriel. Comme vous l'avez sûrement compris: je l'aime d'un amour fou. C'est l'anti-social (psychiatriquement parlant il n'est pas antisocial mais bon) le plus mignon et sexy que je connaisse. Je vous assure qu'il est fait pour moi. Et j'ai savouré chacune des scènes où il était présent.

Morrigan. Mor, c'est Mor. Elle est belle, intelligente, et on était au courant qu'elle était badass. Mais dans ACOWAR elle nous le prouve et j'ai adoré.

Amren. C'est un personnage que j'ai toujours beaucoup aimé. Mais j'avais l'impression que par rapport aux autres personnages, elle restait assez inaccessible (ce qui faisait partie de son rôle). Dans ACOWAR, on la découvre un peu plus en profondeur et je ne pouvais qu'adorer. Maintenant, j'en veux plus. Toujours plus. Je n'aurais jamais assez d'Amren.

Feyre. Je trouve qu'elle a bien évolué depuis le premier tome. C'est une héroïne que j'aime beaucoup et un personnage auquel je me suis indéniablement attachée.

Rhysand. "Ah, Rhys", soupira-t-elle d'un ton rêveur.

Nesta. Mon modèle dans la vie c'est Nesta. Je veux être forte comme Nesta. Froide comme Nesta. Belle comme Nesta. Badass comme Nesta. Sauvage comme Nesta. Tout comme Nesta. Cette fille ferait même peur à la mort. Je suis sa fan numéro 1. ;)

Elain. Eh, bien. J'admets que j'ai eu envie de la secouer pendant une bonne partie du livre. Elle m'agaçait! Heureusement, arrivé la fin elle a commencé à s'éveiller comme une jolie fleur qui éclot et j'ai compris que ça faisait partie de son personnage et ce que j'ai ensuite découvert m'a vraiment plu. ^^

Lucien. J'étais plus que ravie de le retrouver. Lucien aura toujours une énorme place dans mon cœur et j'approuve les choix qu'il a fait dans ACOWAR. Et je crois qu'ils m'ont même fait l'aimer encore plus. Mais je n'ai pas encore eu assez de lui. J'en veux pluuuuuuuus!

Cassian. Cassian. Je ne sais pas quoi vous dire. Il est parfait. Un véritable rayon de soleil qui vous donne envie de fermer les yeux et de savourer sa présence, sa chaleur... *in love*

Et puis il y a tout un tas d'autres personnages que j'ai adoré. Le Suriel (Ah, celui-là. Un rêveur.) [spoiler]On a enfin l'occasion de rencontrer Myriam et Drakon qui sont extraordinaires.[/spoiler] Il y a Jurian (si, si, je l'ai adoré.) Et puis, il y a Varian qui est un véritable coup de cœur pour moi. Et aussi Vassa (un nouveau personnage). Etc.

Un livre de Sarah J. Maas sans personnages géniaux, sans problèmes qui vous font frôler la crise cardiaque, et sans romances qui vous font hyperventiler, ce n'est pas du Sarah J. Maas.

ROMANCES.

Les romances de Sarah me font désespérée. Elles font de moi la personne la plus désespérée et romantique (berk) du monde! Mais qu'est-ce que je les aime! De Feyre et Rhys jusqu'à Cassian et Nesta en passant par Amren et Varian. Please, épargnez-moi. Mon pauvre petit cœur...
[spoiler]Pour ce qui est du couple Elain/Lucien, je suis contente que Sarah n'ait pas décidé que parce qu'ils sont mates ils s'aiment directement. Lucien désire bel et bien Elain, et il aimerait vraiment apprendre à la connaître, etc. Mais du côté d'Elain, c'est bien plus compliqué. Et à la fin d'ACOWAR ils ne sont toujours pas en couple.

Du côté de Azriel et Mor, Sarah nous a offert une belle surprise à laquelle je ne m'attendais pas. du. tout. Effectivement lors d'une conversation, Mor avoue à Feyre qu'elle aime le sexe avec les mâles et les femelles mais que d'un point de vue romantique, elle préfère les femmes. OMG! J'ai cru que je ne m'en remettrai pas. Je suis sincèrement heureuse que Sarah ait pris ce chemin-là. Mor a véritablement une histoire touchante. Mais j'admets qu'en l'apprenant, je lui en ai voulu un peu. Parce que ça fait 500 putains d'années qu'elle connaît les sentiments d'Azriel et qu'elle ne lui a jamais dit. Cependant, je comprends pourquoi et je pense qu'Azriel s'en doute d'une manière ou d'une autre. Tout ce que j'espère c'est que lorsqu'elle sera prête à l'avouer aux autres (pas dans 500 ans please) elle prendra Az à part et lui dira en premier. Il mérite au moins ça. Et j'espère qu'ils trouveront tous les deux la personne dont ils ont besoin et qu'ils méritent.[/spoiler]

BROMANCES.

«You belong to all of us, and we belong to you.»
Comme si j'allais louper une occasion de parler bromance. Non mais pour qui vous me prenez? ^^ Bon, c'est pas comme si j'avais plein de trucs à dire. Honnêtement, l'amitié n'a pas vraiment d'importance dans ma vie personnelle et j'ai parfois du mal à même apprécier une amitié dans un roman. Avant Sarah, je ne connaissais même pas le terme "bromance". Et justement Sarah J. Maas présente des amitiés fortes et sincères qui me plaisent énormément, qui me font autant fangirler (toujours pas grammaticalement correct, quand est-ce qu'on l'ajoute au dictionnaire celui-là?) que les romances. Sarah nous offre le genre d'amitié où on s'accepte les uns les autres avec nos points communs et nos différences, les choix qu'on fait et ceux qu'on ne fait pas, des amitiés qui se rapprochent d'avantage d'une famille sur laquelle on peut compter même dans les moments les plus difficiles et pour qui on ferait n'importe quel sacrifice.
«Our family - our court. The Court of Dreams.»
Entre Rhys, Cassian, Mor, Az, Amren, et Feyre, on a le droit à une belle brochette de bromances. Et j'adore quand les garçons s'appellent des frères avec un véritablement sentiment d'attendrissement. Vous voyez où je veux en venir?
«The great joy and honor of my life has been to know you. To call you my family.»

LA FIN.

La fin est tout ce que j'attendais. Tout en émotions et sourires idiots de ma part. Et je ne sais sincèrement pas quoi vous dire.

Un tas d'évènements se déroulent à la fin. Des évènements qui m'ont fait passée par toutes les émotions possibles et imaginables. Des moments qui m'ont fait désespérée, rire, simplement sourire, ou même pleurer. Un peu. Et même des moments qui m'ont amenés un petit peu de paix intérieure.

À la fin, il y a toujours ce silence. Quand vous venez juste de lire le dernier mot et que l'espace d'une seconde votre monde arrête de tourner. Une fraction de seconde pendant laquelle vous êtes perdu, où vous ne savez pas quoi faire. C'est une seconde douce et brutale. Et ACOWAR me l'a donné. Sarah J. Maas me l'a donné. Merci, Sarah.

Maintenant, je n'ai plus qu'à attendre 2018. Je vais me torturer l'esprit jusqu'en 2018. Pauvre petit cerveau... OMG. Je ne sais pas si je survivrai jusque-là! Avant de l'avoir entre les mains, il y a le titre qui sera révélé, le synopsis, et la couverture. Et déjà rien que d'attendre ces petits moments va être une torture. En tout cas, j'ai besoin d'un synopsis. Vite. Au moins pour savoir! Parce que là, on ne sait rien. du. tout. sur le quatrième tome. C'est l'horreur! ^^

Aussi, j'admets avoir une liste de ce que j'espère voir dans les prochains tome. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Voici cette liste : [spoiler]∴Je veux découvrir le fils de Feyre et Rhys (celui dont le Carver prenait les traits aux yeux de Feyre). Mais je ne sais pas encore si je veux le voir enfant ou au début de l'âge adulte.

∴ Je veux plus de Cassian et Nesta. Parce qu'à la fin de ACOWAR ils ont certes des sentiments l'un pour l'autre mais il n'y aucune officialisation ni rien qui nous dit qu'ils soient en couple. Je voudrais donc les découvrir sous le point de vue de Nesta ou de Cassian, comme dans Wings and Embers (nouvelle à la fin d'une édition spéciale de ACOMAF). Et puis, je serai curieuse de découvrir s'ils sont mates ou non. Et si c'est le cas, quand le mating bond m'a se déclencher, etc. Et si ce n'est pas le cas, est-ce que ça les dérangerait d'être ensemble en pensant qu'il y a sûrement quelqu'un quelque part qui est leur mate, etc. Tant de questions. ^^

∴ Pareil concernant Varian et Amren. Surtout qu'après la fin de ACOWAR Amren est à présent une High Fae à part entière donc. Et simplement, je voudrais voir d'avantage de ces deux-là. Leur retrouvailles à la fin page 556/557 étaient délicieuses. ♥

∴ Je voudrais en savoir plus sur Eris, l'héritier de la Court de l'Automne. Parce qu'il m'intrigue et que je pense que c'est un personnage que je pourrais véritablement aimé. J'aimerai donc que Sarah se penche sur beau Eris.

∴ Lucien et Elain? À la fin de ACOWAR Elain semblait seulement commencer à faire un pas vers Lucien et j'aimerai vraiment voir leur relation se développer. Elain va finir par définitivement faire le deuil de sa vie d'humaine et de son ex-fiancé humain. Et je pense qu'ensuite elle pourra véritablement avancer vers Lucien qui n'attend que ça. Désespérément. ^^

∴ Je veux découvrir d'avantage de Vassa, qui était l'une des six reines humaines. Cette reine évoquée dans ACOMAF mais qu'on n'avait pas encore eu l'occasion de rencontre avant la fin de ACOWAR. Elle est sous l'emprise d'une malédiction et retenue captive sur le continent par un mystérieux lord. J'aimerai en savoir plus sur sa malédiction; pourquoi elle l'a reçue et comment elle va la briser. Je voudrais savoir qui est ce fameux lord... Et puis, Vassa a proposé une place à Jurian à sa court (quand elle se sera débarasser de son lord et de sa malédiction, je suppose) alors j'aimerai les découvrir tous les deux. Voir une alliance se former entre Vassa et Jurian. Ce qui permettrait de retrouver Jurian (que j'aime beaucoup). Alors pourquoi pas?

∴ Pour finir, je voudrais voir quand et comment Mor va annoncer à Azriel (et aux autres) sa préférence pour les femmes. Je voudrais la voir dans une romance F/F. Et du côté de Azriel, je voudrais qu'il ait une nouvelle histoire d'amour. Qu'il rencontre quelqu'un qui l'aime comme il le mérite. Parce qu'il le mérite. J'arrête pas de me dire que leur mate respectif est quelque part et je voudrais les voir découvrir le mating bond et tomber amoureux de quelqu'un de nouveau... [/spoiler]
Je sais, ça fait beaucoup. Mais je croise les doigts pour que Sarah cale tous ça dans les prochains tomes. Je lui fais confiance. :)

Alors voilà, je crois que c'est tout, je m'arrête là. Waouh. En conclusion, ACOWAR est un troisième tome génial, addictif, et un énorme coup de cœur. C'est la fin de l'histoire de Feyre et Rhysand mais pas la fin de la saga ACOTAR. Ce qui fait que j'ai leur cœur seulement à moitié brisé, en fait. ;)

«I'll see you on the other side.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/12/a-court-of-wings-and-ruin-sarah-j-maas/

par Sheo
Démon Démon
Valentine Bayol   
"DEMON" est l'histoire d'une lycéenne de 17 ans, Vickie, qui fait la connaissance d'un garçon spécial et terrifiant, Dann. Très vite, un autre garçon entre dans sa vie, prétendant être le Diable. A la suite de ces deux recontres, sa vie va se baser sur ces deux hommes particuliers, qu'elle apprendra à aimer et à détester, à désirer et à craindre. Partagée entre sa vie d'humaine, et la vie qui se dessine brusquement sous ses yeux, Vickie vivra une aventure hors du commun, mélant larmes et rires, sang et peurs, et haine et amour...
La malédiction du loup-garou: Une enquête avec pièces à conviction et fac-similés La malédiction du loup-garou: Une enquête avec pièces à conviction et fac-similés
Guy Adams   
Ce livre est en lui-même très beau, il est illustré on y trouve des enveloppes avec des documents qui nous aident à comprendre cette enquête. Nous avons donc 3 fac-similés dans ce livre sur 3 pages.

Le défaut du livre est qu’il n’est pas assez approfondi, ici nous avons une double page par mythe et cela donne l’impression que l’on s’éloigne du sujet mais cette lecture reste une bonne lecture, on en apprend d’avantage sur les mythes et les légendes et un design accrocheur. En bref un livre simple, une bonne petite lecture que je ne regrette pas.

Un livre-enquête qui comprend les pièces suivantes : 12 fac-similés

- une lettre décrivant la chasse à la mystérieuse bête du Gévaudan;

- la confession d’un loup-garou;

- le journal de Glendon Pierce décrivant sa transformation au jour le jour;

- des recettes et remèdes pour guérir un loup-garou;

- une carte de l’Ohio indiquant le lieu des attaques.

le lien de ma critique sur mon blog -> http://unepetitebibliotheque.over-blog.com/2017/04/la-malediction-du-loup-garou-guy-adams.html
j'ai aussi une page facebook "une petite bibliothèque"
Temps de Lune, Saison 2 - Episode 2 : Totale Eclipse, La Malédiction des Déviants Temps de Lune, Saison 2 - Episode 2 : Totale Eclipse, La Malédiction des Déviants
Céline Mancellon   
Si le premier épisode tranche beaucoup avec le ton de la première saison, l'épisode spécial 4 avec les différents points de vue l'annonçait pourtant. La saison 2 commençait sur les chapeaux de roue et pour ceux qui n'ont pas relu ou n'ont pas découvert la réédition, ça a dû faire un peu mal.

Ce qu'on pouvait regretter c'était l'absence des autres perso, Erwan, Koran notamment, mais surtout Cahl(ichoux) et le trop-plein d'actions sans réponses. Du coup cet épisode fait du bien, car il réinstalle l'échange entre Beth et Cahl, il structure également la situation passée et à venir.

Temps de Lune a toujours été question d'une langue sacrée, d'une malédiction, d'un sorcier fou, même si les premiers épisodes donnaient plus l'impression d'un harem de mecs avec une héroïne avec bagout, mais qui subissait un peu beaucoup. Maintenant, le girl power est de la partie et Dieu merci, même avec un personnage complexe comme Cahl qui peut paraître le plus psychopathe des trois est celui qui lui donne le plus de choix, celui qui la change le plus.

Céline Mancellon a vraiment évolué dans son style, la plume est bien plus travaillée et soignée qu'à ses débuts. Elle construit de mieux en mieux les sentiments, là où elle réussissait dans l'humour avec une simplicité de dingue, elle peinait bien souvent avec les émotions les plus intimes. En ayant laissé cette pudeur de côté, elle nous permet alors d'avoir certains passages d'introspection où Beth nous livre ses pensées. C'est ce que j'ai le plus aimé, on évolue dans le bon sens.

par LLyza
Sang Secret, Tome 1 : Sang Secret Sang Secret, Tome 1 : Sang Secret
Kate Callahan   
Made in France.
Un bon livre, écrit par une auteure française, y a de quoi nous rendre fière.
Des thèmes récurrents, loups garous, vampires...Mais l'écriture et les personnages nous rendent très vite accro à ce livre.
500 pages de plaisirs.
J'espère que l'auteur nous avertira très vite de la date de sortie du tome 2

par Adèle
Le Clan Kahill, Tome 1 : Éternelle Le Clan Kahill, Tome 1 : Éternelle
V. K Forrest   
Certaines séries ont du mal parfois à démarrer mais à fur et à mesure elles se bonifient...cette série, je le pense, en fait partie.
L'intrigue, les personnages ne sont pas inintéressants en soit mais il y manque ce petit quelque chose qui fait la différence entre le "Waouh!" et le "Pas mal"
Attention, j'ai quand même apprécié ce moment de lecture qui m'incite d'ailleur à lire immédiatement la suite.
A VOUS DE JUGER MAINTENANT!

Créatures des ténèbres, Tome 1 : Fruit défendu Créatures des ténèbres, Tome 1 : Fruit défendu
Jacquelyn Frank   
C'est avec une certaine impatience que j'attendais cette nouvelle saga, Le Clan des Nocturnes, Tome 6 : Adam n'ayant pas répondu à tous les questionnements restés en suspend, notamment au sujet de la prophétie annoncée par les Anciens impliquant les enfants du Temps et de l'Espace. Et c'est pourtant bien un spin-off et non une suite que nous entamons ici même si dans le prologue nous retrouvons Kestra et Bella dans la bibliothèque du roi des Démons Noah, déchiffrant un papyrus annonçant une terrible guerre entre les 12 clans des Nocturnes. Nous connaissions les démons, les vampires, les druides, les lycanthropes, le peuple des ombres et les Mistrals, le monde de Jacquelyn Franck s'étoffe encore avec ici les gargouilles, les djinns, les changecorps: un humain, le véhicule, et l'âme d'un ancien Egyptien momifié, le duplicata. L'hôte du symbiote a eu une mort violente et injuste, il a accepté d'accueillir un passager avec lequel il va devoir apprendre à vivre en fusionnant...

Menes, grand unificateur de la Haute et Basse Egypte, Hachepsout première reine à avoir régner en tant que pharaon, voilà de quoi ravir les passionnés d'Egypte antique, d'autres illustres noms ayant également leur place dans cette histoire mais ils sont associés à des termes tirant sur la science fiction, et nous voilà dans un remake de Stargate SG1,(les nexus faisant office de porte des étoiles), alors que jusqu'ici nous baignions dans un univers paranormal fait de magie et poésie. L'ensemble est plutôt déstabilisant d'autant que je n'ai absolument pas reconnu le style lyrique de l'auteur qui m'avait pourtant enchanté dans la première saga malgré une traduction souvent approximative. L'écriture manque de maturité et donne bien souvent dans la simplicité brouillonne voire confuse avec pas mal de langage familier qui ne sert pas forcément le récit. C'est une grande déception à ce niveau, même si l'intrigue extrêmement bien conçue m'a embarquée malgré tout.

Docia s'imaginait être une fille banale, surprotégée par Jackson son frère policier maitre-chiens et couvée par ses collègues, jusqu'à ce qu'elle devienne la cible de criminels déterminés à la tuer. Déclarée morte par les médecins, elle revient miraculeusement à la vie après avoir accepté d'héberger une âme, qui, selon ses nouveaux protecteurs Ram et Asikri, est celle de la grande reine Hatchepsout. Cette dernière est l'âme soeur du Grand Ménès qui doit revenir à la vie pour combattre à nouveau les thaumaturges s'opposant aux légitimistes dont il est le roi. Oui mais, Ram meilleur ami du roi et son hôte Vincent sont irrésistiblement attirés par Docia qui ne commence qu'à entrevoir les implications de son choix pour rester en vie dans ce monde qui lui est étranger. Elle va devoir apprendre, et vite, car des dangers la menacent de toute part, d'autant que la mission assignée à son symbiote risque d'être déterminante pour l'avenir de toute une race.

C'est un premier opus intéressant tant au niveau de la trame que de l'idée de base de cette nouvelle mythologie qui nous plonge dans une fiction qui n'a pas de réel rapport avec l'histoire de ces pharaons. L'intrigue peine à se mettre en place, la romance n'a rien de transcendant même si elle oscille entre celles de Lancelot et Guenièvre et Roméo et Juliette, les scènes sensuelles peu nombreuses heureusement n'enjolivent en rien le récit dépourvu de passion et de souffle épique. J'ai eu beaucoup de mal à cerner la psychologie des protagonistes qui manquent de personnalité à mon sens, ce qui m'a désagréablement surprise tant j'avais apprécié chaque héros du Clan des Nocturnes, tous finement et soigneusement étudiés dans chacun des tomes. Cette nouvelle série peut se lire séparément de l'autre, peut-être en attendais-je trop, mais ce "fruit défendu" me laisse dubitative, peu convaincue par cette entrée en matière. Je dois avouer cependant que le dernier quart du livre commence à émettre quelques signaux plus distinctifs du talent de Jacquelyn Franck, à confirmer donc avec le suite Créatures des ténèbres, tome 2 : Amour éternel.


par Seregan

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode