Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MaudT : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Nuit du Solstice : L'Intégrale La Nuit du Solstice : L'Intégrale
L.J. Smith   
http://wandering-world.skyrock.com/3101922245-La-Nuit-Du-Solstice-L-integrale.html

Le plus gros avantage de ce roman est devenu pour moi un énorme inconvénient : La Nuit Du Solstice regroupant deux opus en un seul, je me sentais obligé d'avaler les deux tomes en même temps. Mais, malheureusement, en terminant le tome 1, je dois me rendre à l'évidence : je n'accroche vraiment, mais alors vraiment, pas à l'histoire. Je déteste ne pas terminer un livre. C'est horriblement frustrant, mais c'est ainsi. Je peux au moins me dire que j'ai été au bout du premier tome, ce qui me déculpabilise un peu. Je suis d'autant plus gêné de ne pas arriver à la conclusion de La Nuit Du Solstice car les Édition Michel Lafon me l'ont très gentiment offert grâce à notre partenariat. Moi qui voulait tenter à nouveau du L.J. Smith, je dois bien avouer que je suis déçu. Explications.
Au départ, l'intrigue qui se met en place m'a très agréablement surpris. Les personnages principaux, à savoir Alys, Claudia, Charles et Janie, sont tous adorables. Comme ils sont frères et soeurs, on sent bien qu'il y a une vraie complicité et un véritable attachement entre eux. C'est vrai qu'au niveau des protagonistes, La Nuit Du Solstice ne m'a pas chagriné. Du moins, dans les premiers chapitres. Ils m'ont paru très profonds, pleins d'humanité et très protecteurs les uns envers les autres. Il est vrai que là, Lisa Jane Smith marque des points.
Malheureusement, très vite, plusieurs évènements vont se succéder. Et là... C'est la débandade. Dès le départ, j'ai trouvé que l'auteure utilisait beaucoup trop la facilité. Les réactions des personnages face à certaines situations m'ont semblé surfaites et peu travaillées. Trop simples, trop prévisibles, les surprises et les dénouements de ces dernières m'ont juste énormément déplu. J'ai eu l'impression que L.J. Smith optait, à chaque fois, pour le chemin le plus basique à prendre. Dommage, car j'aime lorsqu'une histoire me surprend et me coupe le souffle. Ici, je n'ai rien ressenti de cela.
Même si j'adore me casser la tête pour comprendre une énigme ou une histoire, il y a bien une chose que je déteste faire pour déchiffrer l'univers que l'auteur a voulu nous transmettre : relire sans cesse la même page pour tenter de digérer la mythologie qu'on veut nous offrir. Les descriptions de Lisa Jane Smith concernant Féerie m'ont juste complètement perdu. Je suis incapable de vous expliquer le fonctionnement de ce monde magique. Tout est confus, et j'ai eu l'impression, à plusieurs reprises, que nous découvrions des choses d'un seul coup au milieu de l'histoire, alors qu'elles auraient dû nous être expliquées auparavant. Soit on reçoit une tonne d'explications d'une traite, soit les non-dits se multiplient et on se perd totalement dans l'histoire. Pourtant, j'ai insisté, je vous assure !
Malgré tout, je dois bien avouer que l'atmosphère du roman rattrape un tout petit peu les bémols cités plus haut. Le cadre dans lequel se déroule l'histoire est tout de même agréable à découvrir. Dans le monde réel, plusieurs éléments rendent le climat prenant : vieille bâtisse sur la colline, nuit noire, pleine lune, forêt et histoires de sorcières. C'est sûrement grâce à cela que j'ai adhéré à l'histoire au départ. Il en va de même une fois plongés dans Féerie. Là, nous faisons la connaissance d'une myriade de personnages intrigants, mais pas assez développés à mes yeux. L'ambiance est fascinante également, car nous baignons dans un cadre enchanteur et littéralement ensorcelant.
On parvient à la conclusion du roman sans trop s'en apercevoir. Lisa Jane Smith tente de nous décrire une scène de bataille magique dans les dernières pages, mais ça n'a pas vraiment eu d'effet sur moi. J'ai peiné à y croire, voilà tout. Les réactions et les sentiments m'ont paru, une fois de plus, surjoués et trop simples. Le grand dénouement de l'histoire est lui aussi, pour moi, trop rapide et pas assez approfondi. La toute fin du premier tome est assez étrange et ne m'a pas convaincu. ( Je vais éviter les spoilers au maximum : ) Comment peuvent-ils laisser Janie avec elle sans verser une seule larme ? On dirait qu'il est normal "d'abandonner" un frère ou une soeur au bord de la route. Vraiment, cette fin est... Spéciale.
En conclusion, je pense que si "Solstice d'Hiver", le premier tome de La Nuit Du Solstice, était sorti sans sa suite, je n'aurai pas lu cette dernière. Et, malheureusement, c'est ce qu'il m'arrive aujourd'hui bien que le tome 2 soit déjà disponible dans le roman. Le premier opus n'a pas su me convaincre de m'engager pour les aventures à venir de Charles, Alys, Janie et Claudia. Malgré un début captivant et qui m'a beaucoup plu, La Nuit Du Solstice se révèle être une petite déception ( petite car je n'en attendais pas énormément de ce livre ). Trop confus, doté de trop de simplicités et d'émotions qui m'ont semblé fausses, ce roman n'a pas su me toucher. J'ai eu l'impression de rester trop longtemps en surface, sans pénétrer pleinement dans l'intrigue. J'aimerai insister sur une chose : ceci n'est que mon ressenti. J'ai de plus en plus de mal avec Lisa Jane Smith, mais ce n'est pas obligatoirement le cas de tout le monde. Si vous aimez cette auteure, vous aimerez sûrement cette histoire. Personnellement, je n'ai pas su apprécier l'univers qu'elle a voulu m'offrir à sa juste valeur. Il ne me correspondait pas, c'est aussi simple que cela.

par Jordan
Histoires de vampires, Tome 1 : Bons baisers du vampire Histoires de vampires, Tome 1 : Bons baisers du vampire
Kerrelyn Sparks   
J'ai vraiment adoré ce livre, il faut juste un peu de temps pour s'adapter à la traduction canadienne, mais sinon il y a de l'action, des rebondissements, de l'humour (j'ai beaucoup rit)...
Je le recommande vraiment !

par stella67
Celia et le conte inachevé Celia et le conte inachevé
Valérie Brun   
C’est parti pour ce roman jeunesse d’une autrice que je ne connais pas c’est le moment ! Au début, c’est un peu tristounet, une grand-mère malade (no spoil c’est dans le résumé) on ne comprend pas pourquoi. En tant que lecteur on sait que c’est une conteuse et avec le titre « un conte inachevé » on peut avoir un début de réponse. Oui ce conte, il va falloir le finir. Mais qui va l’écrire ? Celia ? ou sa mère ? Mima va-t-elle s’en sortir ? Ce sera peut-être trop tard… mais après tout, elle n’est pas seule !
L’adolescente va tomber dans un Dauphiné imaginaire et c’est là que réside le secret de cet ouvrage. Une bonne connaissance de la région, avec des noms un peu transformés qui fera sourire les habitués ! Leho est un personnage avenant qui va éclairer Celia dans sa démarche. Un chapitre lui est consacré avec le titre « ange gardien » oui mais est-il véritablement un ange ? Nous avons également une fée, Soldanelle(très bien décrite au passage)qui va devoir épouser un géant qui est l’ennemi de ce monde.

Suite de ma chronique :
https://www.facebook.com/la.magie.du.destin/posts/2938156286242062?__tn__=K-R

par Maritza
La Reine Rouge, Tome 1 : Le Prince des Fous La Reine Rouge, Tome 1 : Le Prince des Fous
Mark Lawrence   
J'ai beaucoup aimé le premier tome de cette nouvelle trilogie de Mark Lawrence.
Les personnages sont attachants, l'humour vraiment sympathique et bien placé, et l'univers qui commence à m'être agréablement familier m'accueille à nouveau entre les pages.
Cette série est peut-être plus accessible que la première, parce que les personnages en sont plus conventionnels : là où Jorg était un meurtrier de masse précoce, Jalan est bien plus posé et amical (en comparaison, en tous cas). Je la recommande donc à ceux qui ne connaissent pas encore l'univers de l'auteur aussi bien qu'aux habitués.
Ça faisait aussi plaisir de voir que les deux trilogies se croisent et de voir les personnages de la première du point de vue de ceux de la seconde.
Bon, le livre a les mêmes défauts que la première série, mais ils se sont nettement amenuisés et la qualité d'écriture s'est améliorée (il y a moins de longueurs, notamment). Il reste ces petites incohérences et questions irrésolues (dont on sait qu'on aura pas pas la réponse parce que...??), mais je considère qu'elles font partie du style de Mark Lawrence et que c'est pas cher payé pour profiter de ces livres qui me font toujours passer un bon moment.
Je retournerai bientôt dans l'Empire Brisé pour la suite!

par Natiguane
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée
Cassandra O'Donnell   
EXCELLENT!!!

J'ai ADORE ce premier tome, ce fût pour moi un vrai COUP DE COEUR.
J'ai dû me faire violence pour ne pas le finir d'une traite et m'octroyer une petite heure de sommeil ;-).
Voilà une héroïne comme je les aime, une guerrière intrépide et farouche qui n'hésite pas à faire ce qu'il doit être fait, avec un humour sarcastique et corrosif, tout en étant sensible.
Dans ce livre une grande partie de la communauté surnaturelle est représentée : sorcières, vampires, lycanthropes, démons, muteurs, chamans, potionneuses...
On s'attache à une vitesse déconcertante à la quasi totalité des personnages, quant au vampire Scythe Raphael...hum, disons qu'il est à la fois troublant et délectable!
Voici une nouvelle série qui rejoint mes chouchous et dont j'attends la suite avec une impatience non feinte.
A DECOUVRIR SANS DELAI ET SANS RESERVES!

PS : il était dispo dès hier soir chez Virgin.

par ccmars
Le Voleur de baisers Le Voleur de baisers
L.J. Shen   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/le-voleur-de-baisers-de-l-j-shen/

Une romance atypique…

Dans ce roman, nous suivons l’héritière de la mafia italienne de Chicago, Francesca, élevée pour être mariée à une autre famille influente de l’outfit, mais aussi un Don Juan au passé tumultueux, sénateur et aspirant à monter dans la vie politique du pays, Wolfe, qui n’a qu’une envie : détruire le père de Francesca.

J’ai globalement bien aimé cette romance qui m’avait franchement attiré par son résumé qui sort un peu de l’ordinaire. L’auteure nous présente alors deux personnalités particulières et fortes. Francesca est à la fois une femme enfant naïve, préservée par les traditions italiennes, alors que Wolfe se présente comme un homme cruel et déterminé, prêt à tout pour accomplir la vengeance qu’il prépare depuis l’enfance… Ces deux personnalités explosives vont donner lieu à plusieurs quiproquo et malentendus, pas mal de conflits, le tout rentrant dans le schéma habituel des romances : on se déteste, on commence à s’apprécier, un élément perturbateur, on se pardonne tout et on s’aime ever ever after… Rien de bien original là-dedans donc !

Cependant, je pense qu’on aurait pu imaginer un dénouement plus réaliste et c’est ce qui m’a un peu agacé (en plus de certaines scènes d’un Wolfe-macho-à-souhait !). L’histoire manque de réalisme dans son dénouement au profit d’une ode à l’amour qui m’a franchement fait lever les yeux au ciel et c’est dommage. Les personnalités sont travaillées et intéressantes pour finir totalement écrasées face à l’amour qui emporte tout sur son passage : la vengeance, les malentendus et tous les principes exposés au départ. Sauf que l’amour, ça n’est pas renoncer à soi et à ses convictions, c’est avancer avec à la rencontre d’une autre personne qui peut les moduler sans totalement les effacer. Et c’est donc dommage que l’histoire n’ait pas plutôt pris cette tournure !

Côté personnages, j’ai autant détesté Wolfe que je l’ai apprécié à certains moments. Il est cruel, intransigeant, franchement sexiste et horrible au début du roman, pour finalement évidemment changer du tout au tout en rencontrant l’amour. C’est beau, c’est sur, mais c’est aussi très naïf. Les gens ne changent pas comme ça, et surtout, on n’a pas le pouvoir de les changer contre leur gré ! Quel dommage que ce message soit encore véhiculé dans les romances d’aujourd’hui…

Enfin, j’ai bien aimé le message lié à l’indépendance et à l’autonomie des femmes dans un milieu régi par des traditions italiennes très dures où la femme n’est qu’un faire-valoir ou un instrument de commerce… Un message brillant et exposé de façon intéressante !

Le voleur de baisers a été une bonne lecture pour moi, malgré des scènes, des propos et des aspects de certains personnages qui m’ont dérangé. Je n’ai pas vraiment apprécié la fin qui véhicule un message irréaliste en lequel beaucoup croient encore… (et que je m’évertue de démonter en thérapie !) Les personnalités sont bien travaillées, mais malheureusement trop vite balayé au profit d’un amour sans borne sans limite et aussi important qu’il est irréaliste. Le schéma de la romance est habituel, mais comporte quelques éléments surprenants. J’ai malgré tout passé un bon moment avec la plume addictive de L. J. Shen.

par Mayumi
Mystic city, tome 1 : Mystic city Mystic city, tome 1 : Mystic city
Theo Lawrence   
La couverture est magnifique ! *.*

Quant à l'histoire, on peut plus ou moins accrocher, mais c'est pas vraiment une merveille. Le scénario est vraiment bateau, même cliché. Un peu trop simple, et pas assez dystopique à mon goût.

Parce que bon, c'est quand même censé être une dystopie, et on nous décrit même pas les choses. Quelques éléments pour se faire une idée, et le régime politique, mais bon, ça manque quand même de quelque chose pour créer un univers unique et nouveau, et vu le flot de dystopies qui paraît, ça me semblait nécessaire. A moins d'avoir une histoire en béton derrière ça, je veux dire. Parce que bon, dans tous les cas, une bonne intrigue aurait pu rattraper les choses.

Mais en l'occurrence, le scénario, c'est juste une histoire d'amour interdit entre deux familles qui cherchent à gagner le pouvoir lors d'une élection. Y'a quasiment rien d'autre, un peu de violence à la fin, avec une petite bataille qui éclate entre les deux familles en question, mais ça reste moyen quoi.

D'autant que le début m'a vraiment fait marrer. Je veux dire, c'est bien la première fois que je vois un mariage arrangé expliqué de façon aussi foireuse. Alors dans l'idée, c'est okay, mais qu'on donne comme argument "Vous vous mariez parce que vous vous aimez ! Tu ne te souviens pas de lui ? Mais c'est pas grave ! Je t'assure que tu l'aimes quand même !", c'est un peu du grand n'importe quoi. Qu'elle soit dupe je veux dire.

Et je crois que c'est un des principaux points faibles de ce livre, c'est que tout repose sur des éléments des plus prévisibles. Rien qu'en lisant la première page, on devine TOUT ce qu'il va se passer par la suite. Il n'y a absolument rien d'étonnant, même dans les "révélations", dont les plus grosses sont d'ailleurs de savoir qu'un tel est supporter d'une famille plutôt que d'une telle.

L'histoire est bien trop simple, trop prévisible, mais aussi trop plate. Mais vraiment plate. Juste avec ces histoires de politiques tyranniques, et les histoires d'amour, y'a rien d'autre, pas d'action, pas de suspense. Que dalle.

Bon, au vu du résumé, on se doute que c'est principalement une histoire d'amour, mais là, c'est quand même un peu trop, ça tourne vraiment au niais par moment.

D'autant que les personnages correspondent plutôt bien à l'ensemble du livre : plats, ennuyeux, totalement inintéressants.

Heureusement que l'auteur a un style plutôt fluide et prenant parce que sinon, je ne suis pas sûre que je l'aurais terminé.

par Jenna95
Loup, Tome 1 : Le Loup, le protecteur, le mari Loup, Tome 1 : Le Loup, le protecteur, le mari
Penelope Sky   
Charmée par le résumé de ce premier tome, j'attendais impatiemment la sortie des 2 autres pour me faire la totale (oui, je déteste vraiment attendre entre 2 tomes ^^).
J'ai bien aimé ce tome 1. Les personnages me plaisent. J'aime que leur relation change doucement, que ce mariage "forcé" ne les empêche pas de vivre comme ils l'entendent et qu'ils s'apprivoisent petit à petit. J'aime qu'Arwen ne soit pas une petite chose fragile tout de suite sous le charme et que Maverick ne devienne pas comme par magie un homme fidèle et gentil quasi dans l'instant.
Bon, un petit couac sur l'écriture... Enfin pas sur tout mais j'ai vite compris que monsieur était grand, magnifique, hyper musclé, aux veines saillantes, aux abdos en béton... Je ne sais combien de fois c'est répété mais j'avoue que ça m'a fait lever les yeux au ciel à force...

par Xisca14
Avril, Tome 1 Avril, Tome 1
Léa Como   
Oh la la, ce livre est juste génial ! On vit tout avec des sensations intenses, on se sent à la place d'Avri, on a peur pour elle, on est triste avec elle, on est fâché contre elle... On ne peut pas s'en détacher en fait. J'ai beaucoup aimé, je le conseille.

par Elle-5
ASPIC, Détectives de l'étrange, tome 1 : La Naine aux ectoplasmes ASPIC, Détectives de l'étrange, tome 1 : La Naine aux ectoplasmes
Thierry Gloris    Jacques Lamontagne   
Un premier tome réussi, pour cette série partagée entre fiction et enquête.
L'auteur met en scène deux personnages bien différents : le détective aguerri, beau gaillard, la cinquantaine, et la jeune détective en formation, la vingtaine bien tassée. Dans une période où les femmes n'ont pas encore toute leur place dans la société, cela donne quelques moments d'anthologie et d'humour.
Ils vont enquêter, chacun à leur manière, sur la disparition d'une voyante dont on n'a retrouvé que les globes oculaires. La mafia locale est également sur le coup car, avec tout le bruit que fait cette affaire, elle ne peut plus travailler tranquillement dans son coin....
Le dessin se met au niveau du scénario, et les couleurs sont également très réussies.