Livres
564 717
Membres
617 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maux d'enfants



Description ajoutée par Moridiin 2016-06-05T20:16:13+02:00

Résumé

Tristan, un petit garçon rondouillard, fait sa rentrée en classe de sixième. Souffre-douleur de ses camarades à l’école primaire à cause de son surpoids, il espère que l’entrée au collège lui apportera enfin la liberté qu’il recherche. Mais il va très vite déchanter, allant de désillusion en désillusion. Jusqu’à l’arrivée dans sa classe de Kevin, qui deviendra son meilleur ami. Grâce à Kevin, Tristan va prendre de l’assurance et retrouver goût à la vie. Mais Kevin est-il réellement celui qu’il semble être ?

Source : Amazon

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

C’est un autre livre sur le harcèlement scolaire, sujet qui me tient à cœur, ayant vécu quelques déconvenues moi aussi. Toutefois, mes camarades étaient des « gentils » quand je lis certains témoignages qui glacent le sang.

Dans ce roman, nous découvrons Tristan, élève laissé seul et moqué par ses camarades à cause de son surpoids.

Classique, j’en conviens, mais l’auteur précise que c’est tiré de faits réels. Sébastien Tissandier ne s’est pas contenté d’écrire une histoire type et a creusé le sujet pour nous offrir un dénouement inattendu. Je peux vous dire que c’est excellent. (Je précise que je me suis honteusement coupée l’herbe sous le pied en feuilletant le livre et en laissant mes yeux errer et cibler des mots-clés.)

Tristan est victime de harcèlement depuis très longtemps et espère que sa rentrée au collège lui permettra de changer ça. Évidemment, ça n’arrive pas. Ce n’est qu’à l’arrivée du nouveau qu’il peut enfin apercevoir un peu de lumière, respirer et connaître les joies de l’amitié.

Ce roman se lit d’une traite. Il est bien écrit. Il intrigue autant qu’il dégoûte. Croyez-moi, ce que vit Tristan, c’est moche, très moche mais c’est malheureusement le quotidien des enfants jugés différents des groupes dominants. Bien sûr qu’il existe des degrés de violence et des degrés de souffrance. Pour autant, faut-il minimiser les choses ? Il y a un nombre infini de traumatismes qui résulte du harcèlement scolaire. Vous ne pouvez jamais savoir l’impact réel d’un évènement de ce genre surtout lorsque vous le jugez insignifiant. Alors que la personne qui le vit et le subit le prend pour elle et à cœur, puisqu’elle est visée, elle est au centre, ne possède pas le recul nécessaire et n’a assurément pas la confiance pour contrer ou ne pas se laisser atteindre. C’est de la violence gratuite, morale ou physique. C’est incompréhensible pour la victime.

Je ne prolonge pas plus mes pensées à ce sujet. Sachez simplement que ce roman est une petite merveille (bien trop courte) mais qui transporte du début à la fin, qui touche et percute. Personne ne doit être indifférent à Tristan, les jeunes comme les moins jeunes. Le harcèlement ne doit pas être banalisé.

Ce roman se range parmi mes coups de cœur de cette année par sa capacité à nous entraîner et les messages qu’il transmet.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Brigitte-Alouqua 2016-05-12T14:29:06+02:00
Diamant

Une histoire très forte émotionellement parlant.

L'histoire de Tristan, m'a profondément touchée, peut-être plus que d'autres personnes, simplement parce que je n'ai eu aucune difficulté à me mettre à sa place pour certaines choses qu'il vit. Tristan, ce fut moi pendant plusieurs années d'école, pas pour l'entièreté de son histoire, mais pour la partie souffrance et moquerie. Je n'étais pas obèse, mais je n'ai jamais été mince, je ne suis jamais rentrée dans le moule comme on dit.

Tristan n'est pas mince (désolée j'ai un souci pour dire "gros"), il en fait les frais à l'école. Les moqueries des autres enfants, il en a l'habitude.

Avec son passage en sixième il espère que tout cela va changer, que cela fera partie du passé et qu'il pourra passer à autre chose. Il met beaucoup d'espoir dans cette nouvelle vie qu'il voit s'offrir à lui. Sa souffrance, il l'a toujours gardée pour lui, même ses parents ne sont pas au courant. C'est vrai que ce n'est pas simple de parler de notre souffrance, de ce que l'on ressent face au rejet des autres, encore plus lorsque l'on a 10 ans.

Malheureusement pour lui, ses anciens bourreaux sont très vite remplacés par d'autres, il est de nouveau la cible de tout ce qu'il croyait derrière lui et il va encore plus s'enfoncer dans le silence.

Jusqu'au jour où une lumière apparaît dans l'obscurité, cette lumière elle porte le prénom de Kévin.

Mais cette lumière est-elle réelle ?

Tout au long de l'histoire de Tristan, il y a beaucoup d'émotions qui nous donnent envie de rentrer dans les pages du livre et de faire justice, de prendre sa défense, de le cajoler et le protéger.

Le pire moment, c'est la chute que l'on ne voit pas arriver, même si à plusieurs reprises j'ai eu des doutes, surtout quand une surveillante intervient, mais au final je peux dire que je ne l'ai pas vu venir.

Les enfants sont cruels entre eux, tout le monde le sait, et pourtant cela n'empêche pas que des Tristan il en existent beaucoup trop encore à l'heure actuelle.

Un livre à mettre entre toutes les mains afin que peut-être un jour les bourreaux comprennent.

Afficher en entier

Date de sortie

Maux d'enfants

  • France : 2016-03-26 (Français)

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 2
Commentaires 2
extraits 0
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode