Livres
515 293
Membres
528 678

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Mariine 2010-08-02T19:40:44+02:00

- Marre de cette puce ! Je veux m'en débarasser, ai-je raconté de façon hachée. (J'ai baissé la tête. Fatiguée. Honteuse. Une semaine plus tôt, j'avais eu mon premier rendez-vous, embrassé un mec pour la première fois, du haut de mes quatorze ans. Maintenant, j'étais redevenue moi, la mutante, en cavale pour échapper à un destin qui se refermait sur moi comme un étau.)

-Regarde un peu ce que tu fais ! m'a dit séchement Fang. Tu vas te vider de ton sang, imbécile !

Afficher en entier
Extrait ajouté par lalisa78 2012-08-28T13:06:44+02:00

-On dirait qu'Anne aime les animaux ! a remarqué Fang tandis que l'on suivait Angel. Des chevaux, des moutons, des chèvres, des poules, des cochons.

-Oui, ai-je reconnu. Je me demande lequel d'entre eux on mangera ce soir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par breitz01 2016-06-01T16:11:59+02:00

- Tu savais que ce n'était pas moi, l'autre Max ?

- Ouais.

- Quand l'as-tu su ?

- Tout de suite.

- Comment ? Ai-je insisté. On se ressemble comme deux gouttes d'eau. On a les mêmes cicatrices, les mêmes blessures. Elle portait mes vêtements. Comment t'as fait pour nous distinguer ?

Il s'est tourné vers moi et m'a souris. Ça m'a fait chaud au cœur.

- Elle a proposé de préparer le petit déjeuner.

Afficher en entier
Extrait ajouté par OeilDeLynx 2011-12-27T17:42:26+01:00

"Instantanément, une sueur froide a envahi mon front et l'arrière de mon cou .

J'ai dégluti et l'Eraser Max, dans le miroir, a fait de même.

En ouvrant la bouche ,j'ai aperçu les longues canines affûtées. Toutefois, lorsque je les ai touchées du doigt, elles m'ont paru petites, lisses et tout a fait normales. Au toucher, la peau de mon visage semblait elle aussi douce, bien que le miroir me renvoyât une image de moi totalement métamorphosée."

Afficher en entier

Loopings, descentes en piqué, montées en flèche, mon­tagnes russes sur des courants d'air : impossible de rêver mieux ! Seuls, nous étions seuls sur des kilo­mètres à la ronde, avec pour toile de fond un ciel ouvert, bleu, radieux, infini. Envie d'une décharge d'adrénaline ? Essayez de plonger tête la première et de vous laisser tomber telle une bombe, les ailes repliées, sur une distance d'un ou deux kilomètres, puis zoum ! Déployez celles-ci et laissez-vous porter par un courant aussi doux qu'un pitbull... Accrochez-vous. C'est parti pour le tour en grand huit de votre vie ! Il n'y a pas à dire : plus chouette, plus drôle et plus grisant, ça n'existe pas ! D'accord, on était des mutants zarbis, en cavale, mais bon sang, on volait ! Et croyez-moi, ce n'est pas un hasard si tout le monde en rêve un jour ou l'autre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode