Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de maximum_lectrice : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Dance with me Dance with me
Thaïs L   
Lien direct vers ma chronique : https://addiction-livresque.blogspot.com/2019/03/dance-with-me-jamais-vivre-sans-toi-de.html

Avec ce nouveau roman l'auteure va nous conter une histoire d'amour, qui, à cause d'une décision prise à seulement 17 ans, va faire souffrir deux personnes pourtant faîtes l'une pour l'autre.

C'est à l'âge de 14 ans que nous découvrons Nawel et Gabriel, adolescents vivants dans une cité. Nawel est une rêveuse, toujours enfermée dans sa bulle et l'arrivée de Gabriel il y a quatre ans l'a fait se sortir de sa solitude au profit d'une amitié complice et fusionnelle. Ces deux personnages ont une passion commune, que Gabriel a fait découvrir à Nawel - La danse. Tous les deux, malgré leur jeune âge, ont un potentiel énorme, seulement ils ne le savent pas encore mais cette passion va venir s'interposer dans leur amitié....
Nawel et Gabriel sont talentueux et inséparables, mais ont-ils les mêmes rêves?


Plus le temps passe, plus le désir va faire son entrée dans leur relation, provoquant même un dérapage qui va enivrer nos héros, mais ce ressenti va disparaître avant même de vraiment exister.
Puis vient le moment de la prise de conscience, de la décision qui sera sans appel et de l'ultimatum douloureux qui va venir casser ce lien qui unit Gabriel et Nawel.
Un moment émouvant et déchirant, qui marque le début des regrets, de la tristesse et de la colère qui va hanter nos héros au fil des années.

Tout au long de l'histoire l'auteure m'a transporté avec sa plume sensuelle, émouvante,fluide et comme à chacune de ses histoires c'est cette écriture particulièrement addictive que j'ai retrouvé et adoré. Le récit est rythmé par les années qui s'écoulent et par l'évolution des personnages qui vont vivre chacun de leur côtés les instants importants de leur vie. Les chemins de Nawel et Gabriel vont se croiser, s'entrelacer, se séparer et voir ces années défiler était douloureux, c'est vraiment une des choses que je redoute le plus dans les romances... le temps qui passe et être spectatrice d'un amour gâché.


Pendant combien de temps Nawel et Gabriel vont-ils continuer à s'infliger des blessures?
Vont-ils réussir un jour à tourner cette page pleine de remord?
L'auteure va t-elle finir par les réunir ou trouveront-ils le bonheur ailleurs?

Les personnages de cette histoire sont vraiment attachants, nous allons pouvoir les voir grandir, mûrir et se construire au fil des pages. Leurs sentiments, leurs séparations et leurs douleurs vont les transformer, et pour moi celui qui a le plus souffert c'est Gabriel. Nawel aussi, je l'ai ressenti, mais avec Gabriel j'ai trouvé son changement plus flagrant.
Dans tous les cas les deux héros m'ont touché et j'ai moi aussi souffert de leur séparation, j'ai eu plein d'espoir à chaque retrouvailles, j'ai été déçu de leur comportement à chaque rejet mais j'ai toujours cru en leurs sentiments.

Une lecture qui allie fraîcheur et émotion.
Une lecture qui raconte un rêve brisé avant même qu'il ne se réalise, qui fait mourir une relation avant même qu'elle ne naisse mais une lecture qui fait perdurer des sentiments malgré le temps qui passe.

Un ensemble frais, bouleversant et superbe, Thaïs L. a encore réussi à m'atteindre en plein cœur.
Prude à frange, Tome 2 : Second round Prude à frange, Tome 2 : Second round
C. S. Quill   
Rien ne va plus au Round, Mas se sent trahie par celle qui commence à prendre un peu trop de place pour lui. Furieux, dévasté, il décide de faire une pause mais ne peut pas abandonner Virgin chez un fou furieux. Il la dépose chez Tara, en qui il a confiance, pour s’occuper de la jeune femme.
Faire le point, remettre ses idées en place, voilà ce dont il a besoin pour mener sa mission à bien.Mais le destin en a décidé autrement !!!
Gin se retrouve propulsé chez Tara, Mas lui manque, elle ne comprend pas ses sentiments mais c’est plus fort que sa raison. Pourtant elle doit retrouver ses esprits pour retrouver Ingrid et fuir ce monde écœurant.
Une soirée permet à Mas et Gin de se retrouver, Mas se retrouve face à celle qui hante ses pensée et une fois encore elle le met hors de lui et le fascine en même temps, les retrouvailles , d’abord glaciales vont vite se réchauffer et c’est ensemble qu’ils quittent la soirée.
Mais voilà, Virgin a pris de la valeur et qui dit argent dit danger et le couple va devoir affronter les pires menaces pour atteindre leur but. Sans compter sur la lutte interne qui ravage le jeune homme, il connaît bien Virgin puisqu’elle est le fruit de son œuvre mais il découvre Cadence, la jeune femme passionnante et attirante qui se cache derrière, cette femme qui s’immisce de plus en plus dans sa vie professionnelle et personnelle.
Il en est de même pour Cadence qui découvre l’homme derrière le tuteur, un homme juste, aimant qui risque de la faire succomber !!!
Mais nous ne sommes pas dans un comte de fée, les princes charmants ne sont que des tuteurs sans cœur, des macs avide de sexe et d’argent et les princesses de vulgaires putes prêtes à vendre leur corps et leur âmes pour des billets !!!!
Dans cette triste réalité, notre couple va devoir s’adapter, se faire violence pour garder la tête froide et ne pas perdre de vue leur objectif premier car rien ne doit les éloigner de leur quête, pas même un sentiment étrange qui comprime leur poitrine et qui les pousse toujours plus loin l’un envers l’autre !!!

Que dire de ce deuxième round ? Je ne sais pas trop, les mots me manquent tant l’émotion m’a comprimé le cœur. Je m’attendais à une suite intense et riche en émotions mais là je suis scotchée, ce tome m’a transformé en fontaine, impossible de lâcher l’histoire sans avoir ce poids sur la poitrine , impossible de faire autre chose en sachant la liseuse dans les parages je me suis retrouvée envoûtée. Une fois les premières lignes attaquée c’est une tornade d’émotions qui vous transporte, on est secoué par des émotions de plus en plus fortes, de plus en plus violente qui nous entraîne dans le cœur de l’ouragan Mas/Gin.
P….n quel voyage, c’est un déferlement de péripéties, de rebondissements, d’événements tous plus chauds les uns que les autres, chaque page nous réserve son lots de surprises , de frayeur, de bonheur, de peur, de joie… On est happé par tous ses sentiments contradictoires qui font grossir cette angoisse qui nous comprime la poitrine et qui nous fait couler les larmes .....

Mon avis complet :http://aucoeurdunepassion.over-blog.com/2018/04/chronique-delphine-mon-avis-sur-prude-a-frange-deuxieme-round-de-c.s-quill-chez-fyctia-la-condamine.html
Winner, Tome 3 : The Kiss Winner, Tome 3 : The Kiss
Marie Rutkoski   
*Attention, ce commentaire peut contenir des spoilers des deux premiers tomes qui ne seront pas cachés.*

Je voudrais tellement que ça ne soit pas terminé. Je déteste les fins autant que je les aime. Je n'avais même pas encore terminé ma lecture que tout me manquait déjà !

The Winner's Kiss fut un troisième et dernier tome à couper le souffle. Une fin superbe à une trilogie qui n'en méritait pas moins.

Je ne sais pas par quoi commencer... je sais, je dis souvent ça, mais c'est l'effet que me font les romans que j'aime. Ils me font ressentir tellement de choses en même temps que je ne sais plus où donner de la tête.

Il m'a fallu de longs mois avant que j'ose me lancer dans cette trilogie. Et à présent, j'ai terminé de la lire et je suis partagée. D'un côté je regrette d'avoir mis autant de temps avant de lire The Winner's Trilogy. Et d'un autre, je suis heureuse de l'avoir fait il y a si peu de temps. C'est bête mais je me dis qu'il y a un temps pour tout. Même pour lire tel ou tel livre. Tous ces mois que j'ai passé à regarder ces livres de loin (sauf ce tome-ci vu qu'il vient de sortir) sans les lire, je me dis que c'est parce que ce n'était simplement pas le moment. Du coup, ça me fait penser que si je m'étais forcée à les lire des mois en arrière, je ne les aurais probablement pas autant aimé.

Enfin bref.

J'aime ces livres, point barre. Marie Rutkoski m'a fait vivre une aventure sur laquelle je n'ai pas l'impression de pouvoir mettre le moindre mot. Pourtant je m'en sens obligée. Je ne pourrais plus jamais dormir si je ne le fais pas.

The Winner's Kiss est juste parfait. Je ne peux pas le définir autrement. Je me suis plongée dans cette lecture en me disant que même si je n'avais pas envie que ça se termine, je ne pouvais pas passer un seul instant de plus sans le lire. J'ai l'impression que ça a été les 484 pages les plus courtes de ma vie, je ne les ai pas vu défiler !
Je sais que je vais me répéter mais j'ai adoré ma lecture.

The Winner's Kiss c'est un plan où tout est au bon endroit et à la bonne échelle. C'est un jeu où rien n'est laissé au hasard et où chaque pion a un rôle à jouer. J'ai aimé chaque passerelle de l'histoire : les stratégies militaires aussi passionnantes à découvrir et très astucieuses et intelligentes. L'auteure nous offre de superbes actions et des retournements de situations à la hauteur d'un véritable jeu d'échecs. Tout est mené à la perfection.

La plume de Marie Rutkoski est fluide, entraînante et captivante. J'aime sa façon d'écrire. La manière dont elle le fait mais aussi le fait que ça soit si facile d'imaginer les scènes, les lieux, les personnages...

Je n'étais jamais déçue par tel ou tel déroulement. Je me disais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire et que c'est pour cela que l'auteure l'avait mis dans son histoire. Je vois Marie Rutkoski comme quelqu'un d'organiser qui ne choisit pas au hasard telle ou telle situation. Il y a toujours une raison pour laquelle elle décide qu'il se passera ça ou ça. Et j'ai savouré chaque découverte.

Et les personnages... Je les aime.

Kestrel est un personnage super. Elle change dans ce tome-ci mais en même temps elle reste la même. En fait, je dirais plus qu'elle se révèle. Et je n'ai pu que l'adorer un peu plus.

Je ne pensais pas que je pouvais aimer Arin plus que je ne l'avais déjà aimé dans le premier et second tome. Et pourtant ! Il m'a tellement plu que je ne saurais pas comment le décrire.

Roshar est génial. Je l'adore, je l'adore, je l'adore. Tout simplement.

Verex est un gars que j'apprécie énormément ! Il est l'exact opposé de son père. On ne le voit pas beaucoup mais on n'a pas besoin de ça pour s'y attacher. Je me suis attachée à lui.

De même pour Sarsine. Ce n'est pas un personnage qu'on voit à toutes les pages mais je m'y suis malgré tout beaucoup attachée. Je l'aime beaucoup.

Dans ce troisième et dernier opus, la relation entre Arin et Kestrel prend évolue, elle avance. Et j'ai adoré comment les choses se font entre eux. Je n'ai pas été déçue, pas le moins du monde.

L'histoire de The Winner's Kiss reprend là où Marie Rutkoski nous avait laissé à la fin de The Winner's Crime. Arin, les Herrani et les Dacrans se préparent à une guerre contre les Valorians pendant que Kestrel est envoyée dans un camp de travail au nord du Tundra.
[spoiler]Récapitulatif de TWK :
Les prisonniers du camp de travail (une mine de soufre) sont drogués et la drogue leur donne envie de travailler. Mais s'il n'y avait que ça ! Cette drogue leur fait efface la mémoire. Kestrel tente de manger et boire le moins possible (puisque c'est à ces moments-là que les prisonniers sont drogués).
Un jour, un sénateur arrive au camp pour une inspection. Dans la nuit, il vient voir Kestrel et lui annonce qu'il est là sur ordre du prince Verex. Le sénateur donne à Kestrel une clé qui lui permettra de s'échapper mais il lui demande d'attendre plusieurs jours après son départ pour que personne ne fasse le rapprochement.
Kestrel réussi donc à s'échapper peu après le départ du sénateur. Mais elle est rattrapée et ramenée au camp. Après son retour et après avoir été punie pour cette tentative de fuite, Kestrel décide de manger et boire tout ce qu'on lui donne en pensant que de toute façon son père l'a trahi en donnant la lettre qu'elle avait écrit à Arin à l'Empereur, que Jess ne veut plus la voir, qu'Arin non plus... À quoi bon se souvenir de ça ?
Du côté d'Arin, l'Herrani (Ilyan) que Kestrel a envoyé pour délivrer la mite à Arin arrive chez ce dernier mais il lui dit que l'espionne d'Arin est une Herrani car Kestrel parle très bien Herran et que le messager n'a vu que sa main donc il ne peut pas la décrire. Il lui dit néanmoins que son espionne a été envoyée au nord.
Roshar dit à Arin que Kestrel est morte. C'est ce que tout le monde le croit, comme l'espérait l'Empereur.
Arin se souvient de la tâche de naissance sur l'une des mains de Kestrel. Il se souvient qu'elle parle parfaitement Herrani, sans le moindre accent. Il se souvient que le messager n'a vu que la main de son espionne. Il ne croit pas en la mort de Kestrel. Il retourne donc voir le messager et lui demande à quoi ressemble la main de la jeune femme. Le messager lui dit qu'elle avait une tâche de naissance sur la main identique à celle de Kestrel.
Arin part donc pour le nord. Il s'infiltre dans les mines de soufre pour la trouver. Et il la retrouve. Sauf qu'à cause de la drogue, elle ne se souvient plus de lui.
(Pourquoi est-ce que dans les sagas, il y a toujours un moment où l'un des personnages principaux oublie son amoureux ? Me torturer vous fait-il plaisir à ce point ?!)
Kestrel et Arin s'échappent et rentrent à Herran.
Et petit à petit -tout au long du livre- Kestrel se souvient.
Plus tard, Arin part pour la guerre. Il avait donné rendez-vous à Kestrel avant son départ pour qu'elle lui demande de rester ou qu'elle lui dise au-revoir mais elle n'est pas venue. Plus tard, Kestrel le rejoint et s'engage l'armée pour se battre contre les Valorians, son père et l'Empereur.[/spoiler]

Quant à la fin de ce merveilleux dernier tome, elle est telle que je l'espérais ! [spoiler]Kestrel et l'Empereur se "retrouvent" et s'affrotent au Bite and Sting. Ils passent un marché : Si Kestrel gagne, l'Empereur fait cesser la guerre. S'il gagne, la guerre continue et Kestrel lui donnera ce qu'il veut (qu'importe ce qu'il veut). Kestrel perd la partie mais elle ne perd pas vraiment. Elle savait que l'Empereur gagnerait. Elle a donc empoisonné les cartes qui l'ont aidé à remporter le jeu. L'Empereur meurt.
De son côté, Arin fait face au Général Trajan durant la bataille finale. Au dernier moment il décide de ne pas tuer le père de Kestrel.
Les Valorians capitulent.
Arin trouve la lettre que Kestrel lui a écrit à la fin du second tome et il la lit, enfin.
Après la fin de la guerre, Verex et Risha décident de partir. Verex ne veut pas devenir empereur, il préfère donc passer pour mort.
Le général Trajan demande à Kestrel sa dague pour qu'il puisse mettre fin à ses jours mais elle refuse. Elle lui dit qu'elle a essayé de vivre dans son monde et que maintenant c'est à son tour (à lui) de vivre dans le sien. Il sera emprisonné.
Et tout est bien qui finit bien. Dacra et Herran ne sont plus sous la menace de Valoria et la paix s'installe donc entre eux.[/spoiler]

La dernier scène de cette trilogie est juste PARFAITE ! Elle m'a fait sourire et ça m'a presque donné envie de pleurer comme un bébé. ^^ [spoiler]Kestrel joue du piano et Arin chante.[/spoiler] Je me suis juste dit : Tout est à sa place.

Je recommande chaudement The Winner's Trilogy. Ces romans valent sincèrement le coup d'être découverts. Tout simplement et même si ça peut sembler bête, je suis heureuse d'avoir lu cette trilogie et d'avoir "rencontré" ces personnages auxquels je me suis attachée. Je crois bien que cette histoire a gagné sa place dans mon cœur littéraire. Et elle la mérite !

par Sheo
La Fille sans passé La Fille sans passé
Sarah Everett   
Je n'arrive pas à savoir si je suis satisfaite de la manière dont le livre s'est fini...
L'écriture était vraiment bien, ça au moins c'est clair!
[spoiler]maintenant je pense qu'il y avait moyen de faire finir bien l'histoire entre Zach et Addison, c'est clair.[/spoiler] Mais, je comprends qu'elle ne l'ait pas fait si elle voulait insister sur le fait que l'on peut surmonter ce qui a certains moments de la vie nous paraît insurmontable.

par pertadz
Stand-Out, Tome 2 : Diego Stand-Out, Tome 2 : Diego
Jane Devreaux   
L'avis de Galie de Words of love,
https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2018/03/24/stand-out-2-diego-jane-devreaux/

Stand out est la série spin off de Close up. Bien qu'il est possible de la lire indépendamment, je pense que vous ratez quelque chose si vous commencez par celle-ci. Ce tome 2 sur Diego et Melanie est un tome que j'attendais car je voulais savoir comment ils s'étaient rencontrés. La particularité de ce roman (si on a lu Close up bien sûr), c'est qu'on connaît la fin! Seulement, on ignore tout de la façon dont tous se retrouvent dans cette chambre d'hôtel le jour J...

 

Quand on voit Diego et Melanie dans le tome 2 de Close up, on ne peut s'imaginer un tel vécu! J'ai toujours vu Melanie comme la jeune femme douce, super gentille mais plutôt lisse...quelle erreur! Quant à Diego, Jane Devreaux ne l'a pas épargné non plus. Encore une fois, elle nous offre des personnages forts au passé trouble mais qui sont d'une grande sensibilité.

La narration est à trois voix et enchevêtrée de flashbacks. Habituellement, je ne suis pas fan des flashbacks car le risque est de perdre en fluidité. Mais là, l'auteure a réussi un exploit. La lecture est hyper fluide et tout est cohérent. En toute franchise, quand j'ai commencé le livre, je n'étais pas du tout disponible psychiquement et j'ai eu un peu de mal à me plonger dedans. Donc j'ai tout arrêté et j'ai repris depuis le début. Et là, je me suis obligée moi-même à fermer le livre en voyant 3h du matin.

Il faut dire aussi que le prologue est très perturbant. Ça m'a travaillé longtemps avant de devenir la raison principale de mon addiction. Même si des doutes se sont insinués dans mon esprit au fil des pages, je voulais le lire noir sur blanc. Et là, de la noirceur, j'en ai eu, croyez-moi! Cela m'a révoltée. J'aurais bien aimé avoir le fin mot également concernant ce qu'a subi Rachel une fois la porte du bureau fermée...ça s'apparente peut-être à du voyeurisme mais j'aurais voulu savoir comment cette être perfide s'y prenait pour imposer son emprise sur elle.

La force de Jane Devreaux est d'avoir réussi à nous faire vivre des histoires totalement différentes, que ce soit celle de Sandre et Josh, de Steve et Marcy, de Boby et Mila et ici de Diego et Melanie, avec chacune leur propre âme, et malgré tout on ressent bien qu'on est toujours dans le même univers, celui que j'aime tant depuis Close-up (et même Sinder en auto-édition). J'aime recroiser les autres personnages sans qu'ils ne prennent jamais le dessus sur nos héros principaux...ils ont déjà eu leur heure de gloire lol. J'ai aimé le petit clin d'oeil au prochain tome sur Colin. Comment? Vous ne l'avez pas vu? Lisez bien le résumé de ce tome 3 alors et un certain prénom devrait vous faire tilt 

Ce tome n'est pas mon préféré même si j'ai beaucoup aimé. Je ne sais pas trop comment me justifier, peut-être juste une question de feeling. Sandre, Steve et Boby étaient si puissants...
Le dernier tome sort le 12 avril. Je sens déjà la nostalgie pointer le bout de son nez. J'aime tellement l'univers de cette bande d'amis de Winsted que j'ai un pincement au cœur à l'idée de savoir qu'après Colin ce sera terminé..mais comme toute bonne chose, il faut qu'il y ait une fin.
Fallen Crest, Tome 3 : Public Fallen Crest, Tome 3 : Public
Tijan   
Ce tome est dans la lignée des précédents : puéril, mal écrit (même s’il est un peu mieux), et loin d’être passionnant.
Ma lecture de cette saga s’arrête là pour moi!

par Maelis31
Fallen Crest, Tome 4 : Nightmare Fallen Crest, Tome 4 : Nightmare
Tijan   
Voici donc le tome 4 de « Fallen Crest ».
Beaucoup de changements attendent nos personnages puisque Mason est parti commencer son année en faculté. Sam est donc en dernière année au lycée avec Logan, le frère de Mason.
Mais ne plus voir son petit-ami tous les jours, savoir qu’il est la star de son équipe de football américain et que de nombreuses filles peuvent lui tourner autour ne la rassure pas.
Pire, alors qu’elle pensait que Logan serait son soutien, son pilier, elle apprend qu’il l’aime.
Comment faire pour taire ce secret qui pourrait gâcher à jamais son histoire d’amour avec Mason, mais aussi la relation familiale qu’ils entretiennent tous les trois ?

On peut dire que ce tome se démarque un peu des précédents car il y a beaucoup de changements qui vont venir transformer le quotidien des personnages.

Tout d’abord, le fait que Mason ne soit plus au lycée avec Sam et Logan est la plus grosse différence avec les précédents tomes.
Les chapitres alternent entre les points de vue de Sam et de Mason, nous offrant ainsi une pleine vision de leurs deux quotidiens. Pour tout avouer, ce que vit Sam est plus ou moins ressemblant avec ce que l’on a pu lire avant. Quant à Mason, tout est nouveau. J’ai beaucoup apprécié les chapitres le mettant en scène, découvrir l’univers des facultés américaines avec les évènements sportifs et les fraternités.

Tout au long de l’histoire, Mason et Sam se cachent des secrets.
Pour Sam, c’est le fait qu’elle ait appris que Logan soit amoureux d’elle. Elle sait que si Mason l’apprend, il risque de la quitter pour ne pas perdre la relation fusionnelle qu’il entretient avec son frère. Sam va alors être constamment paniquée, stressée et ce secret va l’éloigner encore plus de son petit-ami.
Quant à Mason, il cache à Sam que son ex est dans la même faculté que lui, pire qu’elle est présente dans certains cours et qu’elle a essayé d’être de nouveau amie avec lui. Il sait que ça dérangerait Sam alors il préfère ne rien dire, même s’il sent que son ex a encore des sentiments pour lui.
Ces deux secrets vont être la ligne conductrice de ce tome et j’avoue avoir été par moment lassée, surtout en ce qui concerne les sentiments de Logan qui n’étaient pas un mystère pour les lecteurs.. Puisqu’on l’apprend dès le premier tome qu’il ressent quelque chose pour Sam.

En ce qui concerne le style de TIJAN, j’ai trouvé qu’il était un peu plus mature que dans les précédents opus. Peut-être que cela est dû au fait que Mason est maintenant scolarisé dans une université et qu’il est donc plus adulte.
Par contre, j’ai encore trouvé que des passages narratifs étaient trop familiers, écrits dans un parler oral qui m’a vraiment dérangé. Par moments, je ne comprenais pas où voulait en venir l’auteur car c’était mal exprimé.

La fin annonce encore des changements pour le prochain tome.
Je suis plus emballée que les fois précédentes à découvrir la suite de cette histoire qui va, je le pense, prendre un tournant encore plus adulte.


En conclusion, « Fallen Crest #4 » est certainement le meilleur des quatre premiers tomes. TIJAN se plonge dans un récit à deux voix plus adulte que ce qu’elle a fait précédemment. Même s’il y a encore des faiblesses dans la narration, on prend plus de plaisir à lire ce tome, à découvrir le nouveau quotidien de Mason qui est un vent de fraicheur dans ce récit qui tournait un peu en rond.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2018/05/fallen-crest-4-tijan.html )
Fallen Crest, Tome 5 : University Fallen Crest, Tome 5 : University
Tijan   
Dans ce cinquième tome de « Fallen Crest », nous changeons complètement de décors puisque Sam et Logan rejoignent Mason en faculté.
De nouveaux cours, de nouveaux lieux, des nouvelles têtes. Sam veut profiter de ce nouveau départ pour repartir de zéro.
Sauf que Sebastian Park se tient dans l’ombre, à attendre la moindre des occasions pour se venger de Mason.

J’ai trouvé ce tome plutôt rafraîchissant par rapport aux quatre derniers.
Cela est dû principalement au fait que les lieux sont nouveaux dans ce tome. Les personnages grandissent, mûrissent et aspirent à la tranquillité. Enfin, pour tout le monde sauf pour Logan qui lui, ne changera jamais.
Alors bien sûr, même s’ils sont plus « grands », nous retrouvons les éternelles disputes, joutes verbales et conspirations qui font la force de cette série. Logan est encore le maître des répliques chocs et cela pour notre plaisir.

J’ai également plutôt apprécié le combat que vont se livrer pendant tout le livre Mason et Sebastian.
Ils ont chacun leurs équipes, chacun essaie de gagner la bataille. Sebastian campe bien le rôle du gars de bonne famille complètement imbu de lui-même et détestable. On sent qu’il est plus dangereux que ce qu’il veut bien le montrer et qu’il a plus d’un tour dans son sac. Il apporte une noirceur un peu moins juvénile au récit, une intrigue plus mature que ce que l’on a pu lire avant dans l’univers de TIJAN.

Il y a également beaucoup de secret dans ce livre, beaucoup de personnages qui cachent un passé pour telle ou telle raison.
Même si c’est rapidement évident que certains protagonistes ne disent pas tout, on se prête au jeu à élaborer des théories et à faire défiler les chapitres pour savoir enfin la vérité.
J’avoue avoir été surprise par moments, comme quoi on ne peut pas tout deviner et que TIJAN a réussi cette fois-ci à bien cacher son jeu.

Par contre, comme dans les précédents tomes, il y a beaucoup de passages très longs et/ou qui ne servent aucunement à l’avancée de l’intrigue. Quel dommage que l’auteur se perde encore dans ces passages qui viennent alourdir notre lecture.

La fin arrive et emmène un nouveau problème.
Forcément, on commence à être habitués à ce fonctionnement, cette façon de tenir en haleine le lecteur. J’avoue, je suis déçue de ce qui attend les personnages dans le prochain tome, du personnage qui apparaît et qui sera celui qui viendra mettre certainement la zizanie entre Mason et Sam.
Peut-être que je me trompe. Cela sera à voir dans le sixième tome.


En conclusion, « Fallen Crest #5 » est un opus qui vient souffler un vent de fraicheur sur la série. TIJAN a réussi à trouver un autre chemin pour se renouveler, sans pour autant laisser de côté les aspects de cette histoire qui en ont fait son succès.
J’ai apprécié cette intrigue plus mature, plus noire, avec plus de secrets que ce qui avait été écrit avant.
A voir si dans les deux précédents tomes l’histoire continue sur cette lancée.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2018/07/fallen-crest-5-tijan.html )
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Je me sens en totale dépression livresque, trois des grosses sorties attendu depuis des mois m'ont totalement laissé insensible. J'étais tellement excité après Room Hate que ça ne m’est pas venu à l'idée que je serais déçue du récit. Il y a quelques points qui ont fait que ce récit, n'était pas très convaincant, des scènes pas toujours connectées et des dialogues dérangeants. Pour tout vous dire, c'est l'impression dominante qui avait animé ma lecture de Step Brother, le fond de l'histoire est plaisant, mais sans jamais vraiment décoller.

Pour ceux qui n'auraient pas lu Step Brother, il faut savoir que Chelsea est connectée à l'histoire puisqu'il s'agissait de la petite amie de Elec et bien évidemment si ce tome compagnon existe, c'est qu'ils ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche. A vrai dire, leur rupture a été assez brutale et la jeune femme se remet difficilement de la perte de cette relation. Le changement semble être la clé d'un nouveau départ, alors un déménagement c'est la solution rêvée, si seulement son mystérieux voisin ne la rendait pas dingue avec ses deux chiens bruyants. On dit souvent que le premier contact est déterminant et on peut dire que ces deux-là vont partir sur une relation explosive.

On est tous passé par une rupture difficile et ce tome aborde un angle intéressant de l'amour. On se questionne notamment sur les degrés d'amour que peuvent éprouver les personnes et bien que cette histoire ait parfois raisonné comme un boomrang sur ma vie personnelle, j'ai apprécié cette manière d'évoquer les sentiments amoureux et on réalise qu'il n'y a pas de recette miracle pour se remettre d'une rupture. Seul le temps guérit les blessures et la tristesse de Chelsea va progressivement se transformer en autre chose au contact de Damien. La jeune femme va passer par une palette d'émotions, oubliant ses tracas à force d'être poussé à bout par son voisin, mais c'est bel et bien le trouble qui va définitivement l'aider à passer à autre chose, il faut dire qu'une relation amicale va rapidement naître entre eux et elle va réapprendre à aimer d'une manière totalement différente. La limite entre l'amitié et l'amour est fragile et Chelsea et Damien vont en faire l'expérience.

Mon gros problème à la lecture de cette histoire, c'est que le sujet est fort et j'ai l'impression d'être resté de marbre, le récit manque parfois de naturel et ça enlève une part de crédibilité. Damien est un personnage haut en couleur et son caractère est le parfait reflet du bad-boy, mais en creusant un peu son histoire va s'avérer surprenante. Beaucoup de mystère demeure et on comprend difficilement ses réactions, il est parfois très contradictoire dans ses actions et il est évident qu'on n'a pas toutes les cartes en mains, mais ce côté passif ça ne m'a pas séduite. Il y a un contraste entre son caractère désinvolte et sa manière de se comporter avec Chelsea.

On retrouve l'humour de Penelope Ward et c'est l'une des choses que je préfère dans ses romans, ce sentiment de liberté et cette part de légèreté, alors qu'on aborde plusieurs thèmes difficiles. La romance se construit d'une belle manière et l'amour/amitié qui naît montre une connexion d'abord physique, puis sentimentale. Je ne nie pas que le couple ait de beaux moments ensemble, mais ça n'aura pas suffi à faire éclater un millier de papillons dans mon cœur. Peut-être est-ce les prémices d'une panne, ou est-ce lié à la traduction, toujours est-il que je suis passé complètement à côté de cette histoire. J'ai tendance à monter mes exigences quand j'apprécie une auteure et c'est peut-être ce qui n'a contribué à rendre cette lecture agréable, mais pas inoubliable.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Wu

par Luxnbooks
Sinners of Saint, Tome 2 : Devious Sinners of Saint, Tome 2 : Devious
L.J. Shen   
Je dois avouer que Vicious m'avait laisser un mini peu perplexe. Bien que l'histoire était bien manier et que la plume de l'auteur était fluide, agréable mais surtout addictive et bien que j'avoue avoir bien aimer détester Vicious... j'ai eu beaucoup de difficulté a m'attacher a son personnage. Malgré tout j'avais bien aimer et compris ou l'auteur voulait amener son lecteur. J'étais aussi grandement intriguer par ce groupe plutôt unique d'amis. Donc je ne pouvais pas m’empêcher de me lancer dans Ruckus par curiosité mais aussi parce que j'avais vraiment bien aimer la plume de l'auteur.

Et ce que j'ai bien fait. Ruckus m'a surprise de la plus belle des manières. Je ne m'attendais pas à tomber si vite en amour avec cette histoire. J'avoue ne pas avoir apprécier Dean dans le tome précédent et j'étais sceptique au début des premières pages de ce tome mais Dean fut une belle surprise. Vraiment je ne m'attendais pas a découvrir chez lui un personnage différent de ce que je m'étais imaginer. Il est bien plus que ce qu'il laisse paraître et j'ai adoré le suive au fil du livre. Ce livre dans son ensemble était différent de ce que je m'étais imaginer. Rosie et Dean ont une histoire unique de bien des façons et l'auteur exploite de la plus belle des manières leur romance. Et croyez-moi cette histoire d'amour loin d'être quétaine et cliché vaut vraiment le détour. J'ai adoré comment L.J. Shen aborde leurs histoire et comment elle l'a fait se développer. Et le plus important est comment l'auteur a battis ce livre autour de la maladie de Rosie pour en faire un point focal, sans toutefois nous saturer avec cette dites maladie. Ce fut manier avec brio et je dois avouer que ça offre quelque chose de profond et touchant à l'histoire. Rosie est forte, indépendante, fière, belle et j'ai adoré son personnage. J'ai aimer son courage, sa résilience, sa force de caractère. Mais mon grand coup de cœur pour ce livre, ma plus belle surprise fut Dean. Quel personnage unique, je ne rentrerais pas dans les détails sur Dean puisque ce serait un peu spoiler le livre d'une certaine façon mais vraiment il est un personnage a découvrir et son histoire m'a bcp toucher. Et ensemble ces deux-là sont simplement géniale. Et ne vous inquiétez pas l'auteur reste fidèle aux personnages, à ce groupe d'amis un peu fous, hors normes.

''(...) You shine, Baby LeBlanc. So fucking bright sometimes you're the only thing I see.''

J'ai aimer le côté mystère qui plane autour de Dean, et tout au long du live j'ai imaginer, j'ai pensée certaine chose jusqu'au dernier moment pour ensuite être totalement surprise. L.J. Shen offre une intrigue travailler à la perfection. Le tout donne au livre ce côté bien addictif qui nous fait tourner les pages l'une après l'autre. Tout dans Ruckus m'a plus , le bon, le mauvais, le triste, le sérieux, le joyeux, tout vraiment. La plume fluide, c'était bien mener et surtout bien rythmé, rendant le tout captivant et addictif comme j'aime.

Je lève mon chapeau a L.J. Shen pour le magnifique travail qu'elle a accompli avec Ruckus. Ce fut une lecture unique, captivante, addictive, poignante et une belle leçon sur la vie et comment profiter de chaque moment. Sans cliché, sans fla fla, que du vrai. Un petit coup de cœur qui prend place dans ma Pal d'Argent. Je commence Scandalous sans plus tarder.

par Marieno89