Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maxreggie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?
Philip K. Dick   
Un chef-d'oeuvre de science-fiction, tout simplement.
Réflexion sur l'être humain, sa psychologie, son humanité, dans un monde noir, pessimiste, sale (tellement propre aux obsessions de Dick), Blade Runner nous entraîne moins dans une chasse à l'homme que dans l'auto-introspection d'un homme, en proie à ses doutes et ses démons.
Notamment à cause de sa relation avec Rachel, qui va le mener à douter de son propre statut d'humain.

Le roman interroge aussi sur la définition même de l'Humain.
Par leurs ambitions, leur psychologie, les Nexus 6 ne sont-ils finalement pas plus humains que les humains eux-mêmes?
L'Homme est au centre du récit de Dick.Dans sa lumière comme dans son ombre.Ni glorifié, ni diabolisé.

Au-delà du "simple" roman de science-fiction (dont il est clairement un mètre étalon), Blade Runner est aussi un véritable essai philosophique particulièrement pertinent sur la nature humaine.
Une oeuvre culte, et à raison.

par Lonewolf
Seuls sont les indomptés Seuls sont les indomptés
Edward Abbey   
Un chef d'oeuvre... La trame est simple, sans détours, sans fioritures. On suit un homme que tout éloigne de cette société américaine en mutation au XXème, obligé de quitter le sauvage pour se compromettre dans la civilisation, afin de libérer son (ancien) meilleur ami de prison. Le rythme est tranquille, inéluctable, notre protagoniste embrasse son destin avec la sérénité de celui qui l'a toujours anticipé et même attendu.
Si vous cherchez un livre efficace, un page turner qui marque, en nous ramenant à des expériences fondamentales, parfois prosaïques, alimentaires, sensitives, d'autre fois plus abstraites (ce que cela fait d'être habité par un élan de liberté qui ne peut plus être compris par ceux qui ont abdiqué et accepté les chaînes de la société), alors c'est ce livre-ci. Ce livre qui nous rappelle l'incroyable force des indomptés, mais aussi leur fragilité.
Probablement le meilleur Gallmeister que j'ai pu lire, comme si on tenait dans ses mains l'essence même de ce que l'on cherche dans cette collection.

par Remi-5
Le Parc Jurassique, Tome 1 : Jurassic park Le Parc Jurassique, Tome 1 : Jurassic park
Michael Crichton   
"Jurassic Park" fait parti de ces films qui ont bercé mon enfance, et pour cause, il rassemblait un coté amusant et effayant à la fois. Quelle surprise quand j'appris, il y a quelques années, que ce film n'était qu'une adaptation. Il s'en suivit une envie folle de le lire, de le dévorer tout autant que j'ai dévoré le film.

Me voilà donc parti pour une lecture courte. En effet, ce livre se dévore vraiment aussi facilement que les personnages se faisant dévoré par ces terribles oiseaux prédateurs venu d'une autre époque. Je ne connais pas l'auteur, sa vie, ses études, mais à ce que j'ai pu en lire, ce devait être un passionné de sciences car il faut bien le dire, on ne ressort pas de ce livre sans connaissances. Certains éléments sont décris de façon pédagogique à la différence du film qui reste de l'ordre du divertissement.

Ce livre n'en est pas moins passionnant, l'horreur est toujours présente et même beaucoup plus terrifiante que dans le film. Les personnages sont tous attachant mis à part Hammond que j'appréciais dans mon enfance et que je déteste maintenant. Le fantastique est bien sur mis dans un contexte tellement réel qu'on se laisse avoir par cette théorie pourtant irréalisable.

Pour résumé, lisez la première page et si vous réussissez à vous arrêter, je vous tire mon chapeau car moi, je n'ai pas pu m'arrêter avant la fin et pire encore, je suis maintenant plongé dans la lecture de la suite "Le Monde Perdu".

par odin062
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Joanne Kathleen Rowling   
Je le conseille à tout lecteur ! Quelque soit son âge, son niveau de lecture, Harry Potter est une perle ! Il se démarque par sa simplicité, son scénario révolutionnaire certes mais qui s'inscrit dans un monde que Rowling parvient à recréer parfaitement ! En tout cas à ne pas manquer.

par Romaiin
Player One Player One
Ernest Cline   
2044. Dans un monde touché de plein fouet par des crises énergétiques et environnementales, Wade, un garçon de 17 ans, échappe à un quotidien sordide en passant la majorité de son temps connecté à l'OASIS, un monde virtuel créé par le fantasque et richissime James Halliday. Comme les autres chassœufs, il essaye de décoder les énigmes, laissées en guise de testament par le milliardaire, pour trouver l'Easter Egg caché dans l'OASIS et remporter ainsi la totalité du pactole, 250 milliards de dollars. Halliday ayant conçu cette quête comme un grand jeu de piste à travers les années 80, seuls ceux qui maîtriseront les arcanes de la culture geek ont une chance de l'emporter... Mais les chassœufs feront-ils le poids face à la compagnie IOI, fournisseur d'accès et géant d'Internet, prête à tout pour mettre la main sur l'OASIS et en finir avec la protection des données personnelles que ce monde garantissait jusqu'alors?
Comme annoncé dès la couverture Pac-Man, le livre est blindé de références aux jeux vidéos, chansons, films, séries etc. des années 80. Étant moi-même dans la tranche d'âge visée (un tout petit peu plus jeune en réalité, mais mes cousins se chargeaient de mon éducation) j'ai vraiment apprécié cet espèce de retour en enfance et n'ai pas eu de mal à me prendre au jeu (aaah, D&D! aaaaah les Atari! aaaah Sacré Graal!...bon bref, je vous épargne la suite). Toutefois, je ne suis pas tellement persuadée que ce livre soit intéressant pour quiconque en dehors de cette tranche d'âge car en dehors de l'argument "rétro/vintage", l'intrigue est somme toute très simple et manichéenne. Ni les personnages, ni la Terre version "2044" n'ont vraiment la possibilité d'être développés entre tous ces gros morceaux d'année 80, malgré quelques bonnes idées entr'aperçues ici ou là. Une recharge de mana, pour geek only?

par Mereiane
Le sicilien Le sicilien
Mario Puzo   
j'ai pas aimé la facon dont l'auteur depeint les siciliens comme des bandits et des hors la loi surtout dans ce qu'il dit la " depuis des siecles l'enlevement des riches etait une specialité sicilienne" on voit bien que puzo ne porte pas a coeur la sicile je voyais dans ce roman comme si il voulais salir son image
Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d'heureux Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d'heureux
Marianne Chaillan   
J'ai adoré lire ce livre, j'avais déjà lu son roman sur Amélie Nothomb, je n'ai pas été déçu et j'apprécie grandement la façon dont elle rédige ces textes et les relis aux grand philosophe de manière simple.
Philosophie en série – Saison 2 Philosophie en série – Saison 2
Thibaut De Saint Maurice   
À travers la figure du vampire, Truc. Blood invite à réfléchir sur la question de la différence au sein de l'humanité ; les dernières aventures des survivants de Lost mettent en scène le problème du destin ; le royaume de Kaamelott est le lieu idéal pour tenter de définir la bêtise et Mad Men propose une réflexion inattendue sur les rapports entre les hommes et les femmes. Dans la continuité de Philosophie en séries, cette 2e saison poursuit le projet d'une navigation philosophique à travers les grandes séries télévisées de notre temps. Elle révèle ainsi la complexité de ces oeuvres essentielles de la culture d'aujourd'hui. Les séries reposent en effet sur une forme particulière de divertissement qui invite à critiquer les évidences et à tester de nouvelles options politiques, sociales, morales ou métaphysiques. Chaque chapitre s'inscrit dans l'univers fictionnel d'une série pour y déceler un problème philosophique et organiser une rencontre, parfois inattendue, entre des textes de philosophie et des personnages, des intrigues ou des situations. En prenant ces fictions au sérieux, en regardant la télévision autrement, ce livre est l'occasion de philosopher autrement.

par anonyme
Philosophie en série – Saison 1 Philosophie en série – Saison 1
Thibaut De Saint Maurice   
C'est le premier livre introduisant la philosophie que j'ai eu. Je l'ai trouvé plutôt intéressant car il nous fait entrer dans le monde de la philosophie à travers ce que les lycéens et étudiants ont si souvent l'habitude de regarder: les séries. J'ai beaucoup aimé le passage sur la liberté avec comme appui la série Prison Break (que j'apprécie beaucoup également).

par danoline
Le Dernier Homme Le Dernier Homme
Margaret Atwood   
Roman de science fiction, dystopie...on peut apposer différentes étiquettes au roman de Margaret Atwood mais pour moi il s'agit tout simplement d'un monde visionnaire. Visionnaire quand aux avancés technologiques et biologiques d'aujourd'hui qui feront le monde de demain, à travers les manipulations de masses et génétiques qui traduisent les dérives de l'Homme. J'ai ressenti dans cette plume, le fantasme de transposer notre humanité en créant des êtres supérieurs physiquement et intellectuellement. La question est de savoir pourquoi ne pas sauver notre propre espèce avant d'en créer une autre. Mais évidemment je ne peux en dire plus sans spoiler... L'égoïsme de l'être humain est à son paroxysme dans ce récit. Non seulement il s'agit d'un égoïsme défiant l'éthique mais aussi social puisque la population la plus pauvre se voit vivre en marge dans des "plébzones" alors que des privilégiés comme Jimmy "Snowman" dans des "compound". Fascinant, dérangeant mais surtout alarmiste il réuni beaucoup de thèmes cher à l'auteure.
En passant par l'écologie, l'environnement, l'espoir et le désespoir, la romancière éclaire une dimension effrayante d'une réalité: la solitude. Son protagoniste est seul, malgré l'interaction avec cette autre vie humaine, il ne peut communiquer sur ce qu'il a connu et n'y arrivait déjà pas avant la catastrophe. Même en ayant les toutes dernières technologies, les relations humaines n'ont jamais été aussi disparates. Et si nous en prenions le chemin?
Reste quand même à dire que le roman est surtout dans sa première partis un peu ennuyeux.

par Henri-1
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3