Livres
524 112
Membres
542 213

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de May_ : Liste d'Or

Le Comte de Monte-Cristo Le Comte de Monte-Cristo
Ena Moriyama   
Ce manga est vraiment magnifique !!! :D Je ne connaissais pas l'histoire du Comte de Monte-Cristo, mais cette adaptation me l'a fait découverte, et je l'ai vraiment beaucoup aimée ! En plus, les dessins sont superbes : les personnages, les décors... ! Un vrai petit trésor ! ♥

par Arwen14
The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House
Kaiu Shirai    Posuka Demizu   
Comme beaucoup, j'ai énormément entendu parler de The Promised Neverland depuis sa sortie en France, mais je pense que même s'il n'avait pas eu autant de succès, j'aurais tout de même été attirée par son résumé intrigant et par sa jaquette colorée et attrayante.
L'histoire captivante et mystérieuse annoncée en quatrième de couverture a su très vite attiser ma curiosité, et en feuilletant quelques pages à la librairie, je me suis doutée que ce manga me plairait.
Et pourtant, en commençant ce premier tome, j'avoue avoir eu peur d'être déçue. À cause de sa si grande notoriété, j'avais d'énormes attentes en débutant ma lecture, et je craignais qu'elles ne soient pas comblées, mais finalement, elles l'ont largement été.
The Promised Neverland est un gros coup de cœur que j'aime un peu plus à chaque tome, et il fait partie des meilleures découvertes littéraires que j'ai pu faire dans l'année 2018.
Chaque volume est toujours plus surprenant et addictif que le précédent, et pour l'instant, aucun des cinq tomes que j'ai lu ne m'a déçue. En lisant ce manga, il est tout simplement impossible de s'ennuyer car l'intrigue est toujours emplie de suspense, d'action ou de passages angoissants. Et même si ce premier tome n'est pas le plus mouvementé, il représente à mon avis une très bonne introduction à la série.
Dans ces sept premiers chapitres, les auteures prennent le temps de nous présenter les personnages principaux ainsi que l'orphelinat dans lequel ils vivent. Au début, le cadre semble idyllique, Maman paraît aimante et attentionnée, et les enfants ont l'air d'être tous très heureux, mais très vite, la joie et la bonne humeur laissent place à l'horreur qui se cache derrière ce pensionnat, et la réalité qui tombe sur Emma et Norman ne tarde pas à changer radicalement l'atmosphère du manga. L'ambiance, d'abord joyeuse et innocente, devient rapidement oppressante, et Maman, qui semblait si douce et bienveillante, se révèle en fait cruelle et effrayante.
À partir de ce moment-là, on angoisse en même temps que les personnages et on craint chaque fois que Maman découvre qu'ils sont au courant de ce qui est arrivé à la pauvre Conny et qu'ils projettent de s'enfuir de l'orphelinat. D'ailleurs, cela est d'autant plus stressant après l'arrivée de Sœur Krone, qui s'avère être encore plus terrifiante que Maman, et encore plus suspicieuse à l'égard d'Emma, de Norman et de Ray. Sa tendance à surgir de nulle part pour les prendre de court et ses tentatives d'approches destinées à découvrir leurs secrets la rendent tout aussi redoutable que Maman et obligent nos trois protagonistes à se montrer encore plus vigilants.
En suivant toutes leurs mésaventures et en les voyant surmonter toutes ces abominables épreuves, on ne peut d'ailleurs qu'admirer leur intelligence, leur courage et leur ténacité.
Emma est une héroïne extrêmement attachante, car malgré tout ce qu'elle endure, elle se montre toujours adorable avec les autres enfants, est à l'écoute, généreuse, et très altruiste. On voit bien qu'elle serait prête à tout pour aider ses frères et sœurs, quitte à affronter des dangers qui pourraient mettre sa vie en péril, et je dois avouer que sa bonne humeur apporte une touche de fraîcheur dans cet univers si sombre et si cruel.
Toutefois, Norman et Ray sont tout aussi attachants qu'Emma, même s'ils sont tous les trois différents. Norman est le génie du trio, c'est lui qui s'occupe des plans, qui prévoie les moindres petits détails à l'avance et qui prend la plupart des décisions. Mais il n'est pas seulement le cerveau du groupe, c'est aussi un garçon adorable et doux, qui adore tous les enfants de l'orphelinat et en particulier Emma à qui il tient énormément, et qui fait passer les autres avant lui.
Quant à Ray, même s'il est très mystérieux, solitaire et difficile à cerner, il est lui aussi attachant à sa manière, car il a beau paraître parfois un peu froid, on voit qu'il tient beaucoup à Emma et Norman, et qu'il a bon fond. Son aide sera d'ailleurs très précieuse à ses deux amis puisque même si Norman est le plus intelligent du groupe, Ray le suit de très près et peut également se montrer très astucieux, rusé et perspicace.
Pour faire court, Emma, Norman et Ray sont donc d'excellents protagonistes et même si j'ai une préférence pour Norman, je les adore tous les trois.
Dans tous les cas, ce premier tome se lit très vite, est bourré de suspense et de rebondissements, et en le terminant, on a qu'une envie : lire le suivant !

par Cassy33
The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle
Kaiu Shirai    Posuka Demizu   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/the-promised-neverland-tome-2-de-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Un manga qui n’arrête pas de me surprendre !

J’avais absolument adoré le premier tome et je n’ai pas compris pourquoi je ne l’avais pas sorti de ma PAL dès son achat en avril ! Du coup, une fois ce premier coup reçu en plein dans le cœur, j’ai décidé de me procurer très rapidement les deux autres tomes déjà sortis…

J’ai passé un excellent moment avec ce second tome. On continue de découvrir les secrets de l’orphelinat, et même si je commence à m’habituer au rythme, j’ai tout de même été très surprise par quelques révélations !

Le plan pour s’évader s’échafaude, l’entraînement est en cours… Mais on ressent vraiment cette force obscure qui plane sur ces enfants. Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux, même si tout le monde dans cette histoire devient rapidement suspect… ! Chacun est présenté avec ses forces et ses faiblesses et n’en devient que plus attachant !

Une intrigue qui n’en finit pas de me surprendre, je me demande vraiment ce que les tomes suivants nous réservent !

En conclusion, il s'agit là d'un second tome tout aussi passionnant que le premier, avec des révélations presque plus surprenantes ! Je n’ai qu’une envie : me plonger dans la suite. Vous pouvez être certain qu’il s’agit là d’une saga que je lirai jusqu’au dernier tome !

par Mayumi
The Promised Neverland, Tome 3 : En éclats The Promised Neverland, Tome 3 : En éclats
Kaiu Shirai    Posuka Demizu   
Un tome qui tient en haleine par ses multiples rebondissements !

Quand je lis cette série j'oublie presque que je lis un manga car j'ai l'impression de regarder véritablement une série télévisée se dérouler sous mes yeux.

Je suis toujours adepte des notes de l'auteur en début de tome et j'ai bien réussi à trouver le "Happy New Year" dissimulé dans une planche.

Pour moi le moment le plus marquant de ce tome n'est même pas la fin mais plutôt la destinée de soeur Krone. Toutefois, je suis bien contente d'avoir le tome 4 sous la main !
The Promised Neverland, Tome 4 : Vivre The Promised Neverland, Tome 4 : Vivre
Kaiu Shirai    Posuka Demizu   
Empli de rebondissements et chargé d'émotions, ce quatrième tome est pour l'instant mon préféré de la série.
Jusqu'à maintenant, chaque volume de The Promised Neverland m'avait toujours captivé page après page et m'avait chaque fois donné envie de me précipiter sur la suite, mais je dois dire que ce tome est encore plus addictif, intrigant et angoissant que les précédents. Après le coup de théâtre survenant à la fin du troisième volume, il était évident que les prochains chapitres seraient très mouvementés, mais je ne m'attendais tout de même pas à ce qu'ils soient aussi riches en action et à ce que le tome se termine de cette manière.
En tout cas, j'ai été particulièrement émue par les premiers chapitres qui m'ont fait aimer encore davantage mon personnage préféré. [spoiler]Au fond, je me doutais un peu qu'il n'existait aucun échappatoire pour Norman et qu'il devrait se faire livrer le lendemain, mais j'ai tout de même espéré jusqu'au bout qu'Emma et Ray parviennent à le sauver. Jusqu'à ce qu'il parte avec Maman, j'ai cru qu'il restait de l'espoir, que ses amis trouveraient un plan qui lui permettrait de s'enfuir avant eux ou de repousser la date de sa livraison, mais finalement, rien n'a pu changer le sort que Maman lui a réservé... Ses adieux avec Emma étaient vraiment déchirants et douloureux, et c'était horrible de voir Emma et Ray, d'habitude si sûrs d'eux, incapables de faire quoi que ce soit pour sauver la vie de leur ami. À chaque fois qu'ils se sont retrouvés face à un obstacle, ils ont toujours su rebondir, mais cette fois-ci, malgré toutes leurs idées destinées à protéger Norman, celui-ci s'est quand même fait livrer. Et même si ce dernier a accepté de se sacrifier pour sauver les enfants de l'orphelinat, sa volonté de vivre était bien réelle et a rendu ce passage encore plus émouvant. D'ailleurs, je me suis parfaitement identifiée à Emma tout au long de ces chapitres marqués par la tristesse et la désolation. Ses plans pour sauver Norman, sa tristesse non dissimulée le jour de son départ, ses dernières tentatives de le faire échapper à un destin aussi cruel au moment de lui faire ses adieux, son incapacité à lui sourire au moment où il doit quitter l'orphelinat... Toutes ses réactions sont tellement réalistes et désespérées qu'il est impossible de ne pas sentir son cœur se serrer en assistant à une telle scène. Et même si Ray est plus discret, il est évident que lui aussi souffre énormément, montrant une fois de plus à quel point ce trio était uni et soudé. En tout cas, pour en revenir à Norman, je dois avouer que je ne peux toujours pas accepter sa mort. Etant donné qu'on ne le voit pas se faire tuer par les démons et qu'il n'y aucun indice prouvant qu'il est vraiment mort, je pense qu'il n'a pas été véritablement livré et qu'il avait un autre rôle à accomplir avant. Après tout, au moment de mourir, certaines filles sont sélectionnées pour devenir Maman, alors peut-être que les garçons les plus intelligents peuvent également choisir un autre destin. Ce qui est sûr, c'est que je ne peux pas imaginer qu'il se soit fait tuer aussi rapidement alors qu'il fait partie des protagonistes. J'espère vraiment ne pas me tromper en pensant qu'il est toujours vivant, et j'attends avec impatience d'avoir des nouvelles de lui.[/spoiler]
Pour ce qui est de la suite, même si j'ai eu du mal à ne pas repenser à ce qui venait de se passer dans les chapitres précédents, j'ai trouvé la deuxième partie de ce tome aussi addictive que la première car même si au début, Emma et Ray semblent complètement apathiques, l'action ne tarde pas à pointer le bout de son nez. [spoiler]Et je dois avouer avoir été très surprise par la tournure qu'ont pris les événements. À vrai dire, je ne savais pas trop ce que les auteures avaient prévu pour la suite, mais ce qui est sûr, c'est que je ne m'attendais pas du tout à ce que Ray tente de se sacrifier la veille de sa date de livraison en mettant le feu à l'orphelinat afin qu'Emma et les autres en profitent pour s'échapper. Pendant quelques secondes, j'ai vraiment eu peur que Ray meurt à son tour, et j'ai été soulagée de voir qu'Emma avait réagi à temps pour le sauver. Mais je n'ai pas eu le temps de souffler très longtemps car de nombreux rebondissements se sont enchaînés tout de suite après. Et je dois admettre avoir été bluffée par l'intelligence de Norman, qui avait tout prévu à l'avance, qui savait que Ray voulait se sacrifier, et qui avait prévenu Emma afin qu'elle suive son propre plan et qu'elle veille à ce que plus personne ne meure. D'ailleurs, le plan de Norman était excellent, et voir enfin Emma, Ray et les autres s'enfuir du pensionnat m'a vraiment fait plaisir, depuis le temps qu'ils espéraient pouvoir s'évader.[/spoiler]
En quelques mots, ce quatrième tome était aussi addictif et surprenant que les précédents, particulièrement émouvant, et très prometteur pour la suite. Et cette fois encore, je suis ressortie de ma lecture avec une seule pensée : vivement que je puisse me procurer le prochain tome !

par Cassy33
The Promised Neverland, Tome 5 : L'Évasion The Promised Neverland, Tome 5 : L'Évasion
Kaiu Shirai   
Ce tome était juste ... époustouflant. J'avais comme l'impression de regarder le nouvel épisode d'une de mes séries préférées ! Je pense que ce tome est jusqu'à présent mon tome préféré puisqu'on rentre enfin dans le vif du sujet : l'évasion !

On découvre enfin les secrets et les dangers du monde extérieur. Les enfants sont toujours aussi ingénieux, les démons toujours aussi cruels et le monde dépeint dans "The Promised Neverland" nous réserve toujours son lot de surprises ! J'ai adoré notamment le passage dans la grotte avec les serpents d'Alvapinera : frissons garantis ! Le personnage de William Minerva prend de l'ampleur et on veut toujours en apprendre plus ! Cela va être très difficile d'attendre jusqu'en Février pour avoir la suite ...
The Promised Neverland, Tome 6 : B06-32 The Promised Neverland, Tome 6 : B06-32
Kaiu Shirai    Posuka Demizu   
Encore un excellent tome empli de mystère et particulièrement intrigant.
L'action n'y est pas spécialement présente, à part dans le premier chapitre, mais cela n'empêche en rien ce sixième volume d'être aussi addictif et captivant que les précédents. Après deux tomes très mouvementés, les auteures nous laissent davantage souffler ici, mais le suspense et l'angoisse sont toujours aussi présents, notamment à cause de l'arrivée de deux nouveaux personnages qui s'avèrent particulièrement énigmatiques.
Ayant constaté à plusieurs reprises qu'il est difficile de faire confiance à qui que ce soit dans The Promised Neverland (à part aux enfants, bien sûr), je me suis méfiée d'eux tout du long mais je dois tout de même avouer qu'ils ont énormément apporté à ce tome. Sans eux, Emma, Ray et les autres auraient eu beaucoup de mal à échapper aux démons et à parvenir au point B06-32 sans encombre, et ils n'en auraient pas autant appris sur le monde qui les entoure. Car grâce à ces deux personnages, de nombreuses révélations sont faites dans ce tome, aussi bien au sujet des démons que des fermes ou du passé. Certaines questions que l'on se posait depuis un moment trouvent enfin des réponses, et même si les informations que nous détenons maintenant restent encore un peu floues et ne sont évidemment pas suffisantes pour comprendre parfaitement le fonctionnement de ce monde, elles sont tout de même très intéressantes et nous permettent de mieux appréhender la suite de la série.
[spoiler]Nous avons notamment droit à quelques explications sur l'origine du conflit opposant les humains et les démons et même si certains détails me semblent un peu faciles ou irréalistes (j'ai par exemple trouvé un peu étrange que les humains aient pu être en position de force sur les démons à un certain moment, mais ce qui m'a paru le plus étrange, c'est surtout que malgré leur avantage sur leurs ennemis, ils ont décidé de leur envoyer des tributs humains pour conclure un pacte qui séparerait le monde en deux pour que chaque peuple vive de son propre côté, alors que les démons n'ont subi aucun sacrifice), j'ai aimé en savoir plus sur ce passé encore très sombre et mystérieux. Les informations obtenues au sujet des fermes sont également surprenantes, car je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y en ait autant et à ce que la plupart de ces exploitations ne ressemblent en rien à l'orphelinat dans lequel ont grandi Emma, Ray et les autres. Je pensais que toutes les fermes étaient identiques, mais en vérité, quand on voit les conditions dans lesquelles vivent la plupart des enfants, on se rend compte que nos protagonistes étaient plutôt chanceux. En ce qui concerne Sonju et Mujika, les deux nouveaux personnages, je me suis méfiée d'eux dès le début mais je ne pensais tout de même pas qu'il s'agissait de démons. Toutefois, il est intéressant de voir qu'il existe autant de types de démons différents, mais je dois avouer que même si ces deux-là semblaient beaucoup plus pacifistes que ceux qui les traquent, j'ai eu peur à de nombreuses reprises qu'ils changent brutalement d'attitude et qu'ils se mettent à vouloir dévorer les enfants. D'ailleurs, j'ai bien fait de rester suspicieuse, car à la fin du tome, on se rend bien compte qu'il est impossible de faire vraiment confiance aux démons. Sonju avait l'air d'apprécier les enfants et en particulier Emma à qui il a appris beaucoup de choses, mais finalement, il ne les a sauvé que dans son propre intérêt et ne souhaite qu'ils réussissent leur mission que pour pouvoir dévorer certains des humains vivant de l'autre côté du mur. Quant à Mujika, même si c'est celle qui semble la plus sincère des deux, je pense qu'il vaut tout de même mieux rester sur ses gardes, que ce soit avec elle ou avec Sonju. En tout cas, je me demande bien ce qu'ils vont faire tous les deux, maintenant qu'ils ont laissé les enfants au point B06-32.[/spoiler]
Pour finir, le dénouement du tome annonce une suite intrigante, car même si elle sera certainement moins rythmée que les quatrième et cinquième volumes, je pense que la découverte du lieu associé au point B06-32 ainsi que l'apparition d'un nouveau personnage dont il me tarde de découvrir l'identité ne peuvent que laisser présager un prochain tome mystérieux et sûrement rempli de nouvelles révélations.

par Cassy33
Magus of the Library, Tome 1 Magus of the Library, Tome 1
Mitsu Izumi   
Dans un univers à la mille et une nuit, une bibliothèque centrale emploie des bibliothécaires particuliers. Parmi leur mission, on trouve récolter un exemplaire de chaque écrit existant, restaurer les livres, partager les connaissances à tous…
Dans un petit village perdu, Shio est un jeune garçon métisse et pauvre qui tente par tous les moyens d’accéder aux livres de la bibliothèque municipale. Quand les envoyées de la bibliothèque centrale arrive, Le monde de Shio va changer.
Avec des dessins très détaillés et beaux, on navigue dans une histoire qui arrive à mêler une ode à la lecture et un appel à l’aventure. Bien que lecture et aventure ne forme pas un couple évident, leur association fonctionne bien. C’est une belle histoire pour les amoureux des livres. De nombreux thèmes intéressants apparaissent dès ce premier tome. Sous couvert de lecture divertissante, on aborde la différence, la pauvreté, la gentillesse, le pouvoir, le savoir… C’est plein de bons sentiments sans être neuneu. J’ai beaucoup aimé l’aspect sur la connaissance source de pouvoir avec le conflit entre la volonté de donner accès à tous et l’envie de n’ouvrir une bibliothèque qu’à une élite riche. Une excellente découverte

par kadeline
Magus of the Library, Tome 2 Magus of the Library, Tome 2
Mitsu Izumi   
https://lapommequirougit.com/2019/08/22/magus-of-the-library-2-%e2%80%a2-mitsu-izumi/

Je suis toujours autant impressionnée par ce manga. Autant par le style de dessins que par l’histoire en elle-même. Même si l’histoire prend beaucoup son temps pour mettre en place une grosse intrigue. D’ailleurs, l’autrice se joue de nouveau là-dessus. Parfois elle nous dit qu’un grand destin attends Shio, mais que ça c’est une autre histoire, car pour le moment c’est juste un enfant qui rêve de devenir Kahunas.

Shio n’est d’ailleurs plus le petit garçon de six ans qu’on avait connu dans le tome précédent. Il a maintenant treize ans et est en âge de passer l’examen pour devenir Kahunas. Mais pour ce faire, il va devoir se rendre à la grande bibliothèque centrale. Une longue route l’attend.

En cours de chemin il va s’arrêter dans deux trois villages. Parmi eux, il rencontrera différente personnes, qui ont à peu près sont âge et qui prennent également la route pour passer le concours.

L’autrice prend vraiment son temps dans cette histoire, mais d’un côté, ce n’est pas plus mal. On a un objectif concret, mais elle nous promet une intrigue encore plus lourde et puissante dans l’avenir ! Pendant ce temps, elle nous détaille gentiment l’univers et cela nous permet de nous accoutumer à ce nouveau monde.

En bref, ce deuxième tome me plaît toujours autant. L’univers et le style graphique est toujours aussi beau et éblouissant. On comprend bien le monde dans lequel l’autrice nous embarque, malgré sa complexité. J’imagine très bien ce manga adapté en anime et j’en serais plus qu’heureuse. En attendant, je suis très impatiente que le troisième tome sorte !
Créatures fantastiques, Tome 1 Créatures fantastiques, Tome 1
Kaziya   
L’histoire

On suit le quotidien de Ziska une petite fille descendant d’une lignée de mages. Elle a hérité de sa culture des connaissances en botaniques mais surtout en herboristerie, lui permettant de créer de potentiels remèdes « magiques ». Doté d’une grande sensibilité et d’un amour tendre pour les animaux, elle est devenue apprenti vétérinaire chez un certain maître Nico. Ce dernier, en tant que scientifique dans un monde ou la science est maître mot, ne pratique pas la magie de Ziska. Comment cela va-t-il se passer avec les créatures de ce beau monde ?
-
De beaux dessins

Les dessins sont merveilleux, touchants, sensibles et mignons. C’est une lecture qui fut plutôt longue pour un manga tant je voulais savourer chaque dessin. Les personnages ont des traits tendres, les animaux sont magiques, les décors mais sont tellement beaux. Devant certaines scènes je mourrais d’envie de me transporter à leurs côtés. Les espaces ont un aspect « atelier » avec des sortes de collections d’objets divers, des pierres, des plantes, de gros livres d’anatomies ou de manuels sur les animaux… Que dire de plus ? L’univers est fantastiquement mignon.

-

Des thématiques intéressantes :

Ce manga est parsemé de débats/notions « sensibles » ! Les sujets abordés descendent de questionnements éthiques et scientifiques dans les branches de la médecine et de la botanique. On retrouve par exemple :

Être vétérinaire c’est émotionnellement un métier difficile. (Pour un vrai vétérinaire qui ne pense pas qu’au blé bien évidement). Il faut réussir à faire un bon diagnostic puis soigner le patient. Pour ce faire, on sent le recul que ce doit d’avoir le professionnel pour ne pas se laisser envahir par la tristesse de la situation, puis, pour réussir à soigner correctement. Le vétérinaire sait qu’il a la responsabilité d’une vie entre les mains et qu’un mauvais diagnostic ou un « oubli » peut condamner un être vivant. Il doit aussi émettre la possibilité de « laisser partir » un animal et de ne pas s’acharner pour essayer de le sauver. Après tout dépend de notre point de vue envers l’euthanasie… Il doit aussi supporter le fait que certains amis sont « mieux loties » que d’autres, les fameux privilèges ou préférence selon le type d’animal, la maltraitance qu’il peut y avoir. Sur la couverture (sans le rabat) on remarque aussi une petite pique, ça donne le ton.

Les méthodes pour soigner. La « magie » ? Les plantes ? La médecine moderne ? Que choisir ? C’est un débat dont on entend de plus en plus parler dans les médias. Il souligne des méthodes à l’aspect « révolutionnaire » suivit d’une fiabilité contestée. Avec l’essor de nouvelles pratiques, comme l’aromathérapie ou la lithothérapie, mais aussi l’apprentissage, en France, de pratiques médicales traditionnelles pour la plupart d’origines asiatiques, ou encore des propriétés des plantes, les interrogations sont multiples. Il est difficile d’avoir un avis constructif et de ne pas remplacer d’éventuelles connaissances par notre expérience personnelle. Normalement, il faudrait se référer à la méthode scientifique basée sur des hypothèses, la réalisation d’expérience avec le moins de biais possible, des résultats fiables, encore des études et pour finir le consensus scientifique. Sachant que la science a ses limites notamment au niveau de la santé, par exemple au niveau du biote, des microorganismes, des menstruations (coucou l’endométriose) ; sachant que cette science est « positionnée » encore une fois en faveur des hommes (coucou les gynécologues) ou de certaines ethnies (coucou les dermatologues) ; on peut se questionner sur les limites de la médecine moderne. Un autre problème s’ajoute à cela avec les pratiques « différentes », l’ostéopathie et l’acupuncture ne sont pas perçues comme de véritables médecines en raison du manque d’études (les échantillons ne sont pas assez grands, la difficulté de reproduction des soins), la lithothérapie se base sur aucune source, et le pouvoir des plantes que dire ? C’est quelque chose qui me chagrine un peu (ou je vais prendre position) parce que les médicaments sont composés de principes actifs comme les plantes, c’est chimique, mais il n’y a pas d’études et en l’absence de celles-ci que faut-il penser ? Par rapport à ses « méthodes pour soigner » que pense la médecine moderne dans ce débat ? Parce qu’en regardant l’Histoire, la majorité des populations ont utilisé ou utilisent encore des plantes pour se soigner ou soulager les maux. Sans s’occuper de l’aspect « sorcellerie », ces usages étaient parfois contestés et d’autres fois très apprécier. Aujourd’hui certaines personnes songent à apprendre ses techniques dans des buts thérapeutiques afin de minimiser l’utilisation de médicaments (pour éviter l’accoutumance aux microbes ou peut-être pour une question de bien-être) cependant aucun diplôme de ce type en botanique n’est valable en France (sauf pharmacien mais c’est une sous branche).

Ce ne sont surement pas les seuls thèmes, on pourrait peut-être évoquer l’héritage culturel de certaines pratiques ou que sais-je. Peut-être aussi que ces thèmes ont été idéaliser par un intérêt personnel ou pour les avoir évoqués en cours, mystère.

-

Finalement,

Il semblerait y avoir que du positif avec ce livre ! Ce fut une très belle découverte de voir des personnages aussi tendres et bienveillants, un joli bestiaire, de beaux dessins, une histoire pleine de sens. Encore une fois ce fut une belle découverte avec les éditions Komikku !

Pour essayer de faire des parallèles cette série m’a beaucoup fait penser à Somali et l’Esprit de la forêt, l’Atelier des sorciers ou Minuscule. ?

(J’espère ne pas m’être trop emballé le mélange animaux + botanique + le côté antiquaire me plait tellement ! d’ailleurs si vous avez des conseils de lectures dans la même branche je suis toute ouïe ^^)

https://lescuriositesducameleon.com/2020/01/26/creatures-fantastiques-de-kaziya/

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode