Livres
505 473
Membres
513 196

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Venus13013 2020-05-01T19:14:26+02:00

On ne se dit pas je t'aime avant de s'endormir.

Parfois, quand deux personnes partagent un moment de silence si profond, si puissant, une simple phrase, comme je t'aime risque de perdre tout son sens si on la prononce à haute voix.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chrxniqueuse 2020-05-24T21:17:03+02:00

On ne devrait pas laisser nos vies s'articuler autour de leur fin possible mais autour des expériences qui mènent à la fin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chrxniqueuse 2020-05-24T21:16:22+02:00

Il fallait peut-être que je souffre avant d'obtenir une si belle compensation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chrxniqueuse 2020-05-24T21:15:57+02:00

Chaque phrase compte et nous mène vers une fin heureuse, triste ou gaie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chrxniqueuse 2020-05-24T21:15:34+02:00

L'ennui, quand on ne s'aime pas et qu'on est seul, c'est qu'on n'a personne pour vous rappeler vos qualités. Et on ne s'en déteste que davantage, jusqu'à saboter tout ce qu'on a de meilleur en soi et dans sa vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2020-05-24T14:58:23+02:00

La plupart des gens vivent leur vie comme s’ils allaient subsister cent ans. Ils planifient leur carrière, leur famille, leurs vacances, leur avenir dans une sorte d’éternité. Mes pensées ne vont pas dans ce sens-là puisque je sais que je ne serai jamais vieille. Dans mon état de santé actuel, j’aurai de la chance si je vis encore dix ans. Et c’est bien pour ça que je pense à la mort chaque minute de chaque heure de chaque jour de ma vie.

Jusqu’à maintenant.

Jusqu’au moment où en sautant de l’avion, j’ai vu la Terre, toute petite, insignifiante, au point que j’ai éclaté de rire. À ne plus pouvoir m’arrêter. Tout le temps qu’a duré la descente, je n’ai arrêté de rigoler que pour me mettre à pleurer tant cette expérience était belle, enthousiasmante, au-delà de toutes mes espérances. Tout le temps que j’ai foncé vers le sol à plus de cent cinquante kilomètres-heure, je n’ai pas une fois songé à la mort. Je me disais juste que j’avais trop de chance de me sentir à ce point vivante.

Les paroles de Jake me trottaient dans la tête alors que je fonçais à contrevent.

— C’est ça, la vie !

Afficher en entier
Extrait ajouté par WordsofLove 2020-05-05T20:23:24+02:00

Je sais que vous voulez sauter parce que vous allez mourir, mais je dois vous avertir que vous vous trompez lourdement ! Ceci n'est pas la mort, Maggie, c'est la vie !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode