Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maymar : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cœur d'encre, Tome 3 : Mort d'encre Cœur d'encre, Tome 3 : Mort d'encre
Cornelia Funke   
Un troisième ouvrage très très satisfaisant!!
Une trilogie inoubliable mais je suis déçue qu'il n'y ait pas de quatrième tome.Mais je pense qu'il vaut mieux finir un livre et avoir envie de connaître la suite plutôt que d'être complétement dégoûté.

par lanka85
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
Cœur d'encre, Tome 2 : Sang d'encre Cœur d'encre, Tome 2 : Sang d'encre
Cornelia Funke   
J'ai encore plus aimé que le premier, je pense ! Le monde d'Encre est plus exotique que le nôtre, on découvre tout un nouveau mode de vie, de nouvelles villes, de nouveaux personnages, tout en gardant nos favoris qui vivent de dangereuses aventures pleines de rebondissements. La fin laisse présager un tome 3 fascinant, et j'ai hâte de le lire !
Le Cycle d'Ender, tome 1 : La stratégie Ender Le Cycle d'Ender, tome 1 : La stratégie Ender
Orson Scott Card   
Un (très) grand livre de science-fiction qui pourrait très bien devenir un très grand classique du genre. Oeuvre d'anticipation post-apocalyptique, ce premier tome d'une série retrace l'éducation très particulière que reçoivent les élus destinés à sauver l'humanité.
Une histoire interpellante où la "formation" de petits enfants-soldats est à la limite du soutenable tant l'innocence de ces derniers est mise à l'épreuve.
Grandiose !
Le Jardin des secrets Le Jardin des secrets
Kate Morton   
J'ai lu ce livre durant un voyage et, grace à lui, j'ai pu passer 5h d'affilé dans un autre monde, sans meme m'en apercevoir !
Un trame intéressante, les trois générations s’entremêlent à la perfection.
Toutefois, mon coup de coeur reste pour les contes qui m'ont fascinée.

par dadotiste
Le coeur des louves Le coeur des louves
Stéphane Servant   
Ce livre est une claque, une claque magistrale...
Au fil des pages tout n'est que ténèbres, on n'aperçoit jamais ne serait-ce qu'une once de lumière. L'histoire est dure, sombre, grave... On suit le parcours d'une jeune fille torturée, ravagée par mille questions auxquelles elle n'a aucune réponse...
L'écriture est sublime, au vocabulaire d'une richesse incroyable, on en a la souffle coupé...
Cette histoire je pense n'est qu'un miroir, un reflet de la dure réalité de la vie....
Sirius Sirius
Stéphane Servant   
http://revesurpapier.blog4ever.com/sirius-de-stephane-servant-1

Après la guerre et la propagation d'un virus, le monde a sombré et la vie l'a quitté. Cela fait maintenant cinq ans qu'Avril et Kid vivent dans la forêt, isolés du reste du monde. Alors qu'ils partent en expédition pour trouver de la nourriture et rendre visite à Madame Mô, les deux enfants sont contraints de fuir. Le passé d'Avril les rattrape et les Etoiles Noires sont à leurs trousses...

Avril est une jeune fille farouche, prudente et protectrice. Elle a vu le monde s'écrouler et a tout fait pour préserver son petit frère. Elle est déterminée à survivre, à fuir aussi loin qu'elle le pourra pour rester aux côtés de Kid. Il y a pourtant quelque chose dans son passé qui, rapidement, nous interpelle. La jolie histoire qu'elle a raconté à Kid semble bien loin de la vérité et on se questionne sur ce qu'elle nous cache. Kid, quant à lui, est un petit garçon insouciant et rêveur. Son lien tout particulier avec les animaux le rend aussi attendrissant que spécial. D'ailleurs, cet enfant nous fait davantage penser à un petit animal sauvage.

Guidés par Sirius, un troisième personnage remarquable que je vous laisse le plaisir de découvrir, Avril et Kid errent sur des terres dévastées. On ne sait pas bien où ils vont, si ce n'est qu'ils se dirigent vers la Montagne. La Montagne les appelle. On ne sait pas vraiment si elle existe mais tout au long de l'aventure, elle est porteuse d'espoir. Leur traversée se fait tout de même lente et éprouvante. On profite alors de ce long voyage pour découvrir de quelle manière leur monde, notre monde a sombré. Puis on découvre ce qu'est devenu l'Homme. On rencontre des êtres seuls et blessés, mais aussi des cœurs fanatiques envahis par la noirceur, ou d'autres au contraire remplis de bonté et d'amour. Mais ce qu'on retient finalement, c'est que nos protagonistes trouvent de l'aide là on ne l'attend pas...

C'est un roman qui m'a beaucoup surprise dans le sens où les vrais héros sont les animaux. Oui, vous avez bien lu. L'auteur nous offre un voyage étonnant et unique en son genre, au plus proche de la nature, et bien loin de notre monde actuel si agité. Un ensemble plus sauvage et plus fragile. C'est sa dimension écologique qui le rend si différent des récits du genre. J'ai aussi découvert la merveilleuse plume de Stéphane Servant, douce et poétique avec laquelle je ne pouvais passer qu'un agréable moment. Belle découverte !
La Scène des souvenirs La Scène des souvenirs
Kate Morton   
Ce roman est pour moi l'exemple parfait d'un roman de gare. Mais d'un bon roman de gare.

L'histoire alterne entre notre époque et Londres de 1941 avec certains passages plus courts à d'autres dates. Ce n'est pourtant pas un roman historique. L'auteur a fait des recherches mais cela ne se voit pas beaucoup dans son récit car au final, la guerre et l'Histoire est très peu présente. On suit surtout la petite vie de Dolly avec ses amies, ses amours, ses emmerdes. De tout le récit nous n'entrendrons pas parler de Churchill ou de la guerre en général. Le seul personnage qui nous la présente est Jimmy, photographe de guerre.

Cela se lit bien, les personnages sont attachants et on a envie de savoir la suite. On a des surprises à la fin du roman et c'est plutôt bien écrit. Mais on est loin du livre renversant qui change notre vision du monde. Je ne lis pas beaucoup de contemporain alors je ne suis peut être pas la mieux placée pour en parler, mais comparé à du John Irving, rien à voir.


Au final, je pense que cela s'oublie assez bien, mais reste une lecture à recommander si vous avez déjà le livre chez vous.

par Kirlan
Neige Neige
Maxence Fermine   
Un livre magnifique, un petit bijou d'une incroyable pureté et d'une grande poésie. Un texte d'une simplicité étonnante, d'une vérité absolue, d'un naturel profond où tout est limpide et épuré. Ou comment un jeune poète, dans le japon du XIXeme siècle, s'initie à l'art du haiku aux côtés de Soseki, samouraï empli de sagesse et vieux peintre aveugle.
Le Passeur de Temps Le Passeur de Temps
Mitch Albom   
Mitch Albom est l'un de mes auteurs favoris. En cette oeuvre en est ma favorite. Il joue avec le temps, la réalité et l'espace. Une histoire de vie, d'apprentissage.
Un livre vivant qui fait son temps.