Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mayumi : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Tortues à l'infini Tortues à l'infini
John Green   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/10/21/tortues-a-linfini-de-john-green/

Un roman plus personnel et tellement pertinent…

Il s’agissait de mon premier roman de cet auteur. Avec tous les échos concernant ses précédents livres, je dois avouer que j’avais un peu peur d’être déçue par sa plume que tout le monde vantait…

Et j’avais tellement tort !

Dans ce roman, John Green évoque un sujet qui lui tient à cœur et contenant ses pensées les plus personnelles. En effet, le personnage principal, Aza, est atteinte de TOC. Ses pensées intrusives concernent surtout la saleté et la population microbienne et on découvre à quel point il est difficile pour elle, pour eux, de sortir de cette spirale infernale une fois un pied mis dedans. On voit que l’auteur sait de quoi il parle car il en souffre lui-même et j’avoue que les pensées livrées d’Aza semblent terriblement authentiques. J’ai eu l’impression de m’immiscer dans l’esprit, dans les ressentis de l’auteur et c’était très intéressant car tous les patients ne le décrivent pas si bien et rarement de façon si poétique !

Ce roman a été un véritable plaisir à lire ! Il parle de l’adolescence tout en suivant une jeune fille au quotidien sortant un peu de l’ordinaire sans tomber dans le destin fantastique. C’est touchant, sans l’être trop. En effet, tout est dans la subtilité et c’est surement ce que j’ai le plus aimé. Finalement on en ressort grandi, souriant et pourtant, quand il s’agit d’en parler, de se souvenir d’un élément qu’on a particulièrement aimé, c’est là l’exercice le plus difficile. Aucune page ne m’a plus marquée que le reste et pourtant j’ai beaucoup apprécié cette lecture. Les pensées d’Aza sont omniprésentes et c’est logique, c’est réellement le cas dans ce genre de pathologie.

Et puis, il y a aussi la question de la filiation avec notamment la disparition du père de Davis, mais surtout le décès du père d’Aza. John Green reste à nouveau très subtil et c’est vraiment très intéressant de voir le retentissement de ces deux terribles événements sur leurs enfants. Le rapport à l’autre que cela soit avec ses parents ou ses amis, est vraiment mis en avant ici. Les personnages secondaires sont vraiment attachants et j’ai beaucoup aimé la pétillante Daisy !

J’ai adoré le fait qu’on utilise ENFIN les technologies dans un livre young-adult comme cela se fait dans la réalité. C’est vraiment très bien fait sans que cela soit trop. Encore une fois, ça reste subtil. On a des conversations SMS mais qui sont très bien intégrées à l’histoire car c’est exactement comme cela que ça se passerait dans la réalité. On a tous notre portable tout le temps sur nous, et on s’en sert parfois sans y penser. C’est exactement ce qui se passe ici.

Enfin, on est face à une petite enquête qui est très loin d’être au cœur de l’histoire. Le père d’un personnage a disparu et Aza va contribuer à résoudre l’enquête. Pourtant, cela n’est qu’une partie du roman et on ne le rappelle pas à chaque fois ; tout comme la petite romance. Le sujet principal est vraiment l’adolescence mais aussi la maladie d’Aza, sa spirale infernale.

Je dois dire que j’ai été bluffée par le rapport au titre qui est fait au court du récit. En effet, la première fois que j’ai entendu le titre de ce livre, je me demandais ce qu’il voulait dire par là. C’est très bien expliqué dans le roman et cela nous fait nous interroger sur nous-même, les autres, notre rapport avec les autres mais aussi notre place dans l’univers.

Pour finir, je dois vraiment saluer ce roman pour la portée psychologique et psychiatrique qu’il porte. Le sujet principal étant la maladie d’Aza au cœur de l’adolescence, vous vous doutez que cela avait piqué ma curiosité. J’ai découvert avec plaisir que la psychiatrie était ici démystifiée et surtout qu’on ne stigmatisait pas ceux qu’on appelle trop souvent « fous ». John Green nous permet de mieux comprendre cette pathologie dont il souffre en la rendant accessible, compréhensible et en y ajoutant une petite touche de poésie. On ne peut que déborder d’empathie pour Aza qui vit, survit, avec l’enfer qui est le sien.

Je suis ravie d’avoir découvert la merveilleuse plume de John Green via ce roman. J’y ai découvert une grande subtilité cachant de belles et terribles idées, mais surtout des notions très importantes. John Green peut être lu à tous les âges tant l’analyse de ce roman peut-être différente selon l’expérience, les connaissances et le vécu de chacun. Ce roman déclenchera d’abord de l’empathie envers Aza mais aura aussi pour rôle d’exposer cette maladie méconnue, démystifiera ceux que l’on qualifie trop souvent de « fous » et surtout abordera une nouvelle fois l’adolescence et le deuil d’une façon tellement bien pensée. Je suis conquise.

par Mayumi
La Traque des Anciens Dieux, Tome 1 : Les Deux Princes La Traque des Anciens Dieux, Tome 1 : Les Deux Princes
Claire Dufresne    H. Lenoir   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2016/02/05/la-traque-des-anciens-dieux-tome-1-les-deux-princes-h-lenoir/

Globalement, il s’agit là d’un très bon livre de fantasy vous emmenant dans une quête fabuleuse et féerique avec une bonne touche d’humour.

H. Lenoir porte dans ce roman un regard humoristique sur les contes de fées et leurs enchantements. On le comprend rapidement car, comme vous avez déjà du le lire dans le résumé, la princesse à éveiller dans cette histoire-ci est … finalement un jeune prince !
De là, Marc et Eleuthère, les deux personnages principaux de l’histoire, découvrent qu’une grande quête s’offre à eux et s’y livrent corps et âmes, accumulant des compagnons de voyage tous plus étonnants les uns que les autres !

L’intrigue est prenante. Cette quête emmènera nos sacrés personnages dans des univers fabuleux allant des longues prairies aux montagnes glaçantes en passant par un désert brûlant à perte de vue. Ce roman vous fera clairement voyager et vous évadera dans un monde merveilleux.
Le dénouement est vraiment génial et j’ai adoré passer d’un univers à l’autre. C’est un vrai roman d’aventures. C’est dépaysant !

Passez d’un environnement à un autre au gré des différents chapitres en priant pour que tout se passe bien pour nos héros !

En conclusion, ce roman est une véritable perle en terme de fantasy et d’aventure et vous ne voudriez certainement pas passer à côté surtout avec un petit prix pareil !

Oubliez tout ce que vous savez des contes de fées et préparez-vous à entrer dans cette quête merveilleuse qui vous dépaysera le temps d’un chapitre.

par Mayumi
Madame la Marquise, Tome 1 : Save my soul Madame la Marquise, Tome 1 : Save my soul
Keira Quinsley   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/12/26/service-pressemadame-la-marquise-save-my-soul-de-keira-quinsley/

Ce roman chick-lit nous entraîne dans un tourbillon de bon goût, de petits fours et de champagne. C’est léger et agréable et on en redemande.

Nous suivons donc la jeune et jolie Ava, timide, réservée et à la vie sociale quasi inexistante. Opprimée par tous, elle dit oui à tout & à tout le monde.
Fort heureusement pour elle, la Marquise de l’Epine, Victoire-Alexandrine de Lance (s’il vous plait !), un fantôme datant du 18ème siècle (siècle du libertinage pour ceux qui seraient un peu perdus) apparaît dans sa vie et change la donne.
Ava va alors être totalement métamorphosée physiquement et psychiquement par notre délicieuse marquise.

Ava est très attachante de par sa timidité première et sa touchante naïveté. J’ai beaucoup aimé son évolution au fil des pages et des conseils de la pétillante Victoire-Alexandrine. Ava vit dans un immeuble où habitent différents personnages hauts en couleur, tous assez caricaturaux avec une personnalité qui leur est propre. Malgré leurs différences, leur solidarité est sans faille et j’ai beaucoup apprécié ces moments d’amitié simples. J’ai adoré les découvrir.
Le meilleur pour la fin, venons-en à notre chère Marquise. Insolente et sure d’elle, pétillante et au goût sûr, elle ne doute de rien en ce qui la concerne et croque la vie (enfin, la mort maintenant) à pleines dents. Pleine d’humour et de finesse, je me suis délectée des passages où elle apparaît ! C’est une véritable bouffée d’air frais !

Le récit se déroule aux USA. La Marquise ayant vécu en France, nous avons droit à quelques allusions sur notre Histoire et j’ai trouvé ça vraiment bien.

L’intrigue consiste à voir comment la Marquise va réussir à dévergonder Ava et jusqu’où cela va aller. C’est léger et drôle, très agréable à lire. Une fois commencé, vous souhaitez vraiment continuer et savoir où la Marquise va bien pouvoir vous emmener. On ne s’ennuie pas, il y a plusieurs rebondissements.

Ce livre n’est pas à mettre dans toutes les mains cependant, sachez qu’il contient plusieurs scènes érotiques que j’ai trouvé un peu trop longues (enfin surtout celle sur la fin, le reste ça allait!). Ava se dévergonde, certes, mais je ne m’attendais pas forcément à cette partie érotique bien développée alors qu’il n’y avait rien de la sorte dans la première moitié !
Cependant, je ne compte pas ce point comme négatif étant donné que cela rentre très bien dans le récit et que cela convient très bien à la population visée par le roman !

J’ai beaucoup aimé les différents mails et les réponses de la Marquise à ceux-ci. C’est drôle et ça permet des petites pauses bien placées.

En conclusion, je recommande vivement ce chick-lit au prix laaaargement abordable. Attention cependant à l’âge du lecteur compte tenu des scènes érotiques.
Laissez-vous embarquer dans un tourbillon de rire et de parfum de rose, iris poudré et litchi : vous ne le regretterez certainement pas !

( J’ai d’ailleurs tellement aimé que j’ai directement enchaîné sur le tome 2 qui est déjà disponible ! )

par Mayumi
Miss Peregrine et les enfants particuliers Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/11/11/miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers-ransom-riggs/

Il s’agit là d’un magnifique livre objet bourré d’imagination. Sachez que le lire en ebook, c’est se priver de pas mal de choses !

Ransom Riggs donne généreusement une histoire agrémentée de nombreuses photos d’époque, photos qu’il a pu trouver chez certains collectionneurs. Les photos sont pleinement intégrées au fil de cette histoire fantastique.
C’est brillant et ça ajoute une note vraiment nouvelle à ce genre de récit.
Les photos sont très souvent étranges, parfois assez noires. J’ai beaucoup aimé cette ambiance pour le moins mystérieuse.
Il est question du passé, de la seconde guerre mondiale et d’enfants tout à fait particuliers ….

Nous suivons donc Jacob dans ses péripéties. C’est un jeune garçon américain bercé par les histoires singulières de son grand-père ayant vécu durant la seconde guerre mondiale.
Jacob est pas mal associé à son père qui souhaite toujours le protéger du mieux qu’il peut, même si ce dernier n’est que peu présent durant l’histoire.
Les autres personnages principaux sont bien évidemment Miss Peregrine et les enfants particuliers. Je ne vous en dirai bien sur pas davantage histoire de ne pas vous gâcher le roman !

L’histoire commence à l’époque actuelle, tout d’abord aux USA puis sur une petite île. J’ai bien aimé le changement d’espace et adoré l’ambiance de l’île !

Je ne peux absolument rien vous dire concernant l’intrigue car un rien serait vous spoiler.
Tout est beaucoup lié au grand-père de façon générale. Concernant le résumé, je vous ai mis la quatrième de couverture au lieu du résumé réel. Je pense que c’est vous gâcher le livre que de vous donner les éléments présents dans celui-ci…
L’histoire a un bon rythme, l’intrigue est bien menée et contient pas mal de rebondissements avec pas mal de mystères entretenus au fil de l’histoire.
La fin ouvre bien vers le tome 2 que j’ai d’ailleurs acheté avant même d’avoir fini ce tome 1…

Je regretterai simplement quelques incohérences retrouvées au fil du récit que je ne peux détailler sans spoiler…

En conclusion, ce livre est vraiment bien mené, original et bourré d’imagination.
Je vous le recommande chaleureusement si jamais vous avez envie d’en découvrir les secrets … !

par Mayumi
Arena 13, Tome 1 Arena 13, Tome 1
Joseph Delaney   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/10/26/arena-13-joseph-delaney/

Un superbe premier tome qui détonne ! Il est très addictif et a réussi à me prendre en otage pendant quelques jours. Une fois commencé, vous ne pouvez plus le lâcher.

L'écriture est très agréable et vous transporte rapidement dans un autre monde pas toujours très tendre. Ce roman arrive à révolutionner le genre pourtant déjà bien exploité en alliant dystopie, combat, technologie et couple apprenti-maître.
Plutôt destiné à un public jeune adulte, il n'en est pas moins violent de par ses combats et même parfois effrayant de par son terrible personnage Hob, terrorisant la population.

L'intrigue est très bien menée avec plusieurs rebondissements. Je vous conseille cependant de ne pas lire le résumé avant de vous plonger dedans car il vous apporte des éléments que l'on n'a pas forcément dès les premières pages. J'ai commencé le livre sans parcourir le résumé et je ne le regrette pas : ainsi je n'ai pas vu venir quelques rebondissements et ai pu être surprise par le dénouement.

La fin est habilement amenée, laissant une belle ouverture vers un tome 2 qui s'annonce être radicalement différent et que l'on attend dorénavant avec une grande impatience !

Comme vous l'aurez certainement compris, je vous le recommande vivement : laissez-vous emporter par le courage et la fougue du jeune Leif !

par Mayumi
Princesse Melybel au Royaume des elfes, tome 2 : L'échec au roi Princesse Melybel au Royaume des elfes, tome 2 : L'échec au roi
Marie-Charlotte Nuisement   
Un 2ème opus dans la veine du 1er. Sauf que là, notre princesse se retrouve confrontée à toute une série d'événements qui nous donne l'impression d'être sur un grand 8 avec elle.
Donc, la suite svp Mme l'auteure !!!

Ps : Une nette amélioration de l'orthographe mais il subsiste quelques fautes encore.

par YvieSan
Princesse Melybel au Royaume des elfes, 1 - L'héritage du tigre Princesse Melybel au Royaume des elfes, 1 - L'héritage du tigre
Marie-Charlotte Nuisement   
Un premier tome sympa où nous accompagnons Diane qui s’est récemment découverte princesse elfe. Livre lu très rapidement ! Un monde fantastique, de l'humour, des beaux garçons...que demander de plus ? ^^
J'attends la suite avec impatience !!

par sounette
Red Rising, Tome 1 Red Rising, Tome 1
Pierce Brown   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/07/08/red-rising-pierce-brown/

Red Rising est une bonne lecture, palpitante, addictive.
Ce livre m’a à la fois fait penser à Red Queen de par la hiérarchie avec les couleurs et Hunger Games de par l’intrigue menée par des adolescents poussés à l’extrême, poussés à tuer, mis dans des situations sordides sans aide des adultes qui les regardent faire avec amusement.

Red Rising nous offre de belles situations d’amitié, de confiance mais aussi de trahison et beaucoup de stratégie.
Cette histoire contient énormément de violence, voir de barbarie et ce roman n’est donc pas à mettre dans toutes les mains. Si vous n’aimez pas les animaux morts, les membres arrachés, etc, alors passez votre chemin.

Nous suivons donc Darrow, le personnage principal de cette grande histoire. Il est très courageux, résistant aux épreuves que cela soit physiquement ou psychiquement et rempli d’amour. Son amour est clairement sa force et sans celui-ci, il n’aurait jamais réussi toutes ces épreuves.
Il est amené voir forcé à réaliser de terribles choses tout en étant immergé dans un monde qu’il ne connait pas. En effet, il vient des mines rouges et se fait catapulter dans la société des Ors, les dirigeants. Il est bluffant.
A côté, les autres personnages changent énormément. On apprend bien à en connaître certains avant qu’il n’y ait un rebondissement et que l’on se retrouve avec d’autres. Ce défilé de personnages différents est très logique et parfaitement mené : on ne se perd absolument pas !

L’histoire se déroule sur Mars. La Lune a été colonisée elle aussi depuis la Terre. Il s’agit d’une dystopie où la société est hiérarchisée en fonction des couleurs : les rouges sont les esclaves, dans les mines de Mars et les ors sont l’élite de la société, les dirigeants, les plus riches. Ce sont eux qui orchestrent et commandent tout. La société est axée vers une conquête spatiale quasiment totale. Ils parlent souvent d’investir d’autres planètes.
J’ai beaucoup aimé cet univers même si j’en avais un peu marre d’être sur Mars … je n’aurais pas du enchaîner Phobos et Red Rising !

L’intrigue est excellente. Le récit est bourré de rebondissements et d’action, il n’y a pas de temps morts. Le dénouement est bon, loin d’être prévisible dès le départ à cause de la multitude de rebondissements. On reste scotché la plupart du temps, désireux de savoir la suite.
Darrow nous balade même de temps en temps, on ne sait pas toujours ce qu’il prépare et c’est vraiment génial !
L’ambiance est cependant parfois dérangeante. Des animaux meurent beaucoup et j’y suis très sensible (plus qu’à une mort humaine, allez savoir pourquoi). Beaucoup d’adolescents meurent, sont blessés, amochés, etc. Les personnages sont globalement attachants mais on se méfie jusqu’à la fin de tout le monde.
Darrow est immergé dans un « jeu » de guerre grandeur nature contre ses petits camarades divisés en maisons et qui doivent régner pour gagner. La clé de ce jeu est la stratégie. Darrow y prend goût, il y a de gros enjeux pour lui. L’évolution de Darrow est vraiment magnifique : il apprend en allant, il mûrit beaucoup au fil de l’histoire.
La barbarie est vraiment très présente, le discours est parfois vulgaire. Il est étonnant de voir ce que les enfants nés avec une cuillère dans la bouche peuvent devenir dans ce genre de situation.
Petit bémol pour moi, j’ai trouvé la transition de Darrow un peu trop facile. En effet, il passe de l’esclave manipulable n’aspirant à rien à un guerrier vengeur stratège ultra sanguinaire … Même s’il est vrai qu’on ne peut pas vraiment savoir comment évoluerait un être humain après avoir traversé les même épreuves que lui !

En conclusion, Red Rising est un roman qui a clairement de l’avenir. Si vous ne l’avez pas encore lu alors préparez-vous à l’acheter car, à l’image d’Hunger Games ou de Divergente, je pense que Red Rising deviendra un » must have » que tout le monde finira par avoir lu. L’histoire est époustouflante de rebondissements, la fin donne clairement envie de continuer avec le tome 2 (uniquement sorti en VO pour le moment, le tome 3 n’est même pas encore sorti aux USA ! )
En bref, si vous n’avez pas trop l’âme sensible, je vous le conseille !

par Mayumi
Atlantia Atlantia
Ally Condie   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/06/16/atlantia-ally-condie/#more-751

Je ressors de cette dystopie globalement mitigée. J’ai bien aimé et je l’ai lu relativement rapidement. Il est un peu addictif car on veut vraiment savoir ce qu’il en est, comment elle va s’en sortir, comment ça va se passer. On a pas mal de personnages mystérieux, pas mal de secrets. Ce roman est axé majoritairement sur le thème de la famille, l’amour familial (entre Rio et sa soeur Bay mais aussi sa mère et sa tante qui sont d’importants personnages dans le récit)
Les croyances sont très importantes dans ce nouveau monde, ils ont une nouvelle religion basée sur des animaux comme le tigre. On aborde un thème important au cours du roman qui est le racisme avec une certaine forme de ségrégation entre les humains et … autre chose ! (promis, pas de spoil dans mes critiques !)
Il existe un peu de romance au sein du récit mais elle est globalement peu développée.

Du côté des personnages, nous suivons Rio qui a toujours voulu vivre en haut pour voir les étoiles, les arbres, apprécier les grandes distances … Elle est déterminée, courageuse, disciplinée et appliquée. J’ai beaucoup aimé ce personnage, elle est loin d’être parfaite et ses faiblesses sont très appréciables. Elle aime de tout son coeur sa jumelle, Bay, qui est dévouée et très gentille. Elles sont orphelines et se soutiennent mutuellement. J’ai beaucoup aimé leur relation forte, leur dévouement mutuel.
Ensuite, nous avons la tante de Rio & Bay, Sea, la soeur de leur mère. Elle est mystérieuse et puissante. Elle est pleine de secrets.
D’autres personnages sont importants comme True & Fen, de jeunes garçons qui sont meilleurs amis, adorables et aidants.
Le récit se déroule majoritairement dans le monde d’en bas du coup la majorité des personnages vit à Atlantia.

Le monde dans lequel les personnages évoluent est divisé en 2 depuis, justement la Division. Dans le monde d’en haut, l’air est très pollué occasionnant des cancers pulmonaires très rapidement et le rendant inhabitable. De ce fait, une cité a été crée dans les profondeurs de l’océan : Atlantia. Cette cité a été vue comme la seule solution pour que l’espèce humaine perdure. Elle est composée de plusieurs » bulles » reliées entre elles. Les habitants ont donc été divisés entre les deux mondes interdépendants. En effet, Atlantia nécessite les vivres d’en haut et donne en échange les minerais. On a donc une grosse notion de sacrifice car les habitants d’en haut se sacrifient pour que l’espèce humaine puisse perdurer en bas. Vous vous doutez que cela ne peut pas durer indéfiniment !
Des miracles sont apparus après la Division mais je ne vous en dirai pas plus !

L’intrigue est très intéressante. On se demande comment Rio va bien pouvoir aller en haut, sans se faire tuer ou repérer. La cité aquatique est pleine de secrets levés un par un. Parfois, j’ai trouvé qu’on en faisait un peu trop de ces » secrets » qui ne représentent bien souvent pas de gros rebondissements. L’intrigue est bien articulée, peut-être même un peu trop bien car du coup on n’est pas surpris par la plupart des rebondissements comme on aurait pu l’être si ça avait été amené autrement.
Globalement je dois admettre que j’étais très emballée par ce roman et que je m’attendais à bien mieux du côté du dénouement. Ça reste très très simple, assez élaboré mais tellement bien articulé que l’élaboration de l’histoire tombe du coup un peu à l’eau car on n’arrive pas forcément à être surpris par les choses qui devraient pourtant être étonnantes. D’ailleurs, la chose extraordinaire que Rio est censée accomplir dès le départ m’a vraiment vraiment déçu. On en fait tout un pataquès et au final … c’est si peu ! Dans l’idée c’est génial mais dans le récit … J’ai trouvé ça un peu bâclé. Il y a peu de rebondissements ou alors ils sont minimes. C’est un peu décevant.

Globalement, cette dystopie avait tout pour plaire avec un excellent potentiel . L’histoire est novatrice. Cependant le peu de rebondissements et les secrets trop bien amenés pour être étonnants ne le servent malheureusement pas. Dommage, je m’attendais à mieux même si cela reste une très belle histoire !

par Mayumi
Ce qu'on fait sans plaisir Ce qu'on fait sans plaisir
Morgan Caine   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/06/08/rokh-editions-ce-quon-fait-sans-plaisir-de-morgan-caine/#more-664

Globalement, c’est un très bon roman policier. L’intrigue est excellente, le suspense est terrible. Morgan Caine nous balade tout du long. Ce livre est rédigé de telle façon que l’on suit plusieurs enquêtes en même temps (comme vous pouvez le voir dans le résumé) qui sont plus ou moins reliées entre elles du départ. Les personnages sont très approfondis et il est particulièrement agréable de changer continuellement de point de vue sans se perdre pour autant au fil des pages. Au contraire, c’est vraiment très pratique et agréable.
Les indices sont révélés au compte goutte, l’auteure nous tient en haleine en ne nous disant certaines choses que quand elle le souhaite. On ne sait plus qui croire, on a du mal à distinguer les gentils des méchants mais on n’est pas perdu pour autant.
Les chapitres sont réalisés en fonction des jours passés. Au sein de ceux-ci, on a différents points de vue séparés par un chiffre. C’est ultra pratique, on ne se perd pas. On entre dans différents esprits et on tire nos conclusions. Cela nous permet de pouvoir nous mettre à la place de la plupart des personnages et de ressentir pas mal d’empathie pour la quasi totalité de ceux-ci.
J’ai beaucoup aimé la dimension psychiatrique avec de nombreuses explications tout au long du roman.

Ce qu’on fait sans plaisir est un très bon polar, habilement mené et j’en suis ressortie émerveillée car l’auteure m’a totalement baladée en m’envoyant vers de fausses pistes. Evidemment, on a soupçonné les vrais coupables au cours du roman mais sans véritable certitude et c’est là tout le génie de ce policier ! Ce roman est passé très près du coup de cœur et je vous le recommande donc vivement !

par Mayumi