Livres
464 129
Membres
424 372

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Méchamment dimanche



Description ajoutée par ninanina 2009-08-13T22:08:10+02:00

Résumé

Date et lieu

En 1957, et en 2004, à Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges).

Sujet

13 juillet 1957. À la tombée de la nuit, Zan, le fils du Grand Marcel, a donné rendez-vous à Tipol, Belette et ses sœurs au cimetière de St-Maurice-sur-Moselle. En cette veille de fête nationale, l'exploration d'un mystérieux souterrain va bouleverser la vie de ces gamins. Pourtant, l'été 57 semble un été comme les autres. La bande joue aux Indiens, attaque un train, pêche à la truite, construit des cabanes. Mais la face sombre des vacances éclate : incendie criminel, amours contrariées, disparition de cadavre, Méline et ses vilaines idées.

2004. Un forcené a tué des ouvriers alors qu'ils démolissaient la vieille maison des Baillon. Rien ne peut expliquer la folie qui s'est emparée de lui. Rien... sauf l'histoire de ces mômes quarante-sept ans plus tôt, où les jalousies des uns et l'amour des autres se mélangent pour aboutir à cet inexplicable massacre !

La noirceur des tourments sous la pâleur des visages d'enfants, la vie tumultueuse comme ces rivières des Vosges, la relation exclusive, soudain troublée, d'un fils pour son père...

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2012-01-01T19:20:22+01:00

Le jeune homme en bonnet rouge arrêta son taxi devant la gare et souligna :

- Voilà, on y est.

Il ajouta :

- Vous l'avez manqué. C'était sûr.

Le passager à l'arrière haussa imperceptiblement une épaule et attendit que le chauffeur lui ouvre la portière. Il descendit, entre ses mains la boîte à chaussures ficelée, comme s'il craignait qu'elle lui échappe et que son contenu se brise à ses pieds.

- Vous connaissez les horaires ? s'enquit le jeune homme au bonnet.

- Je trouverai, ne vous en faites pas.

- Je ne m'en fais pas, assura le chauffeur de taxi avec l'air de s'en faire quand même un peu.

De tout le trajet, il n'avait cessé de lui décocher des coups d'œil intrigués dans le rétroviseur intérieur. Ni l'un ni l'autre n'avait prononcé un mot.

Barthe paya la course, le chauffeur sortit sa valise du coffre et lui proposa de l'aider à porter « tout ça ». Barthe déclina l'offre :

- Pas la peine, ça ira très bien. Merci. Au revoir.

- Au revoir, alors, dit le chauffeur de taxi.

- Au revoir, dit encore Barthe, tenant la boîte à chaussures pressée d'une main contre son torse, la valise de l'autre.

Il ne reconnaissait pas la gare où il était descendu, mais c'était la nuit, presque une semaine auparavant. Il prit un billet au guichet, demanda les horaires à l'employé, il avait un train dans deux heures. Sans changement. Le buffet de la gare était fermé depuis des années.

- Je vais attendre.

Sa boîte sous le bras, il composta son billet qu'il glissa dans la poche intérieure de son blouson, empoigna sa valise, alla s'asseoir le long du quai sur le banc de bois. La gare était parfaitement déserte. Il attendit son train, la boîte sur ses cuisses et les mains posées dessus. Il fit machinalement un nœud supplémentaire à la ficelle.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Méchamment dimanche

  • France : 2004-12-01 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 12
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode