Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Medg : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés... Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés...
Jenny Han   
Je n'ai pas pu me passer de ce livre ! On devient addict. Le scénario est très bien construit et original. Ce livre fait partit de mes préférés ! Je l'ai littéralement dévoré ! J'ai hâté de voir la suite. Je recommande ce livre !

par Jessica02
Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles
Battista Tarantini   
http://www.my-bo0ks.com/2019/01/orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-battista-tarantini.html

L'habit ne fait pas le moine, je le sais. Pourtant, lorsque j'ai découvert la couverture de ce premier tome d'Orion, j'ai su que je voulais découvrir son contenu. Une fois de plus, je vais aller à l'encontre des nombreux avis que j'ai vu passer dernièrement et vous dire pourquoi je n'ai pas aimé Orion, ainsi soient les étoiles car cela a été ma seconde grosse déception de l'année.

Avant ça, un bref résumé de l'histoire pour vous mettre dans l'ambiance du roman. Leonie alias Leo est danseuse depuis de nombreuses année touche enfin au but. Elle devient première ballerine à l'Opéra pour une représentation qu'elle a énormément travaillé. Toute sa vie se résume à la danse pourtant, lorsque le célèbre Orion débarque pour choisir sa nouvelle muse, et danseuse, tout se bouscule et entre eux une relation intense et étrange s'installe.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'avoue ne pas avoir été tant que ça emballée par le style de l'auteure, qui m'a paru assez brouillon et manquait de piquant pour rendre l'histoire captivante dès les premières lignes. Malheureusement, j'ai senti dès le début que cette lecture serait compliquée pour moi et que ma note allait en pâtir. Je ne m'étais pas trompée car plus j'avançais dans l'histoire et moins j'appréciais.

Tout d'abord, j'ai détesté Leo. A dire vrai je l'ai trouvé très immature, cruche à l'extrême et vraiment agaçante. Elle m'a d'ailleurs rappelé une certaine Ana (cf : Cinquantes nuances de Grey) alors étant donné que je n'ai pas aimé ce dernier, la cohabitation entre elle et moi s'est assez mal passée. Elle est molle et se laisse totalement manipuler et façonner par Orion. Vous l'aurez compris, sa personnalité s'efface totalement, telle une page blanche à réécrire.

De son côté Orion, bien que mystérieux et passionné par son travail, je lui accorde ce point m'a déplu de A à Z. Non vraiment il est quasiment tout ce que je n'aime pas dans les personnages masculins. Il est possessif à l'extrême, un brin manipulateur, parce que quand il veut, il obtient, quitte à faire des choses pas très correctes pour y arriver. Et puis bien sur, il ne pense qu'au cul, et ça, c'est le cerise sur le gâteau. Une vierge à déflorer, SUPER, réglons ça rapidement histoire de passer à autre chose. Et alors pour couronner le tout, il est comme le cliché du français que l'on aperçoit souvent dans les romans américains (je pense notamment au second tome de Calendar Girl avec Alec) et j'avoue ne pas avoir compris, puisqu'il s'agit d'un roman français... Alors certes, cela se passe en Australie mais quand même. J'aurais aimé éviter ces clichés du type qui ne pense qu'au sexe et dont les tiques verbales sont répétitives pour bien montrer qu'il est français. On s'abstiendra de sa relation spéciale qu'il a avec Claudia, parce que là aussi j'ai été "dégoûtée" de ce que je lisais...

L'histoire en elle-même avait tout pour me plaire, car déjà très jeune, les seuls romans que je lisais étaient sur la Danse, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans Orion pour ces mêmes raisons. Un roman qui n'épargne pas le lecteur, qui montre l'envers du décor d'une ballerine, des dérives mais aussi la beauté des représentations. Je lui accorde donc ce point, un univers qui peut captiver le lecteur.

En revanche, pour ma part, ça ne l'a pas fait. Principalement à cause des personnages que j'ai tout simplement détesté. Mais aussi par le rythme du roman, assez lent et pourtant trop rapide concernant la relation Leo/Orion. Dans ces circonstances, il est difficile d'apprécier sa lecture. Je m'arrêterai donc là et laisse la suite à ceux qui ont apprécié ce premier tome.

par Carole94P
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Je me suis tout de suite prise d'affection pour Teagan, surtout le Teagan enfant.
Une histoire magnifique j'attends impatiemment le 2

par Emy-3
Reckless Love Reckless Love
Diane Hart   
C'est un bon roman, je l'ai trouvé très sympa, l'histoire est prenante et l'attirance entre Jack et Lauren est très bien décrite. C'est addictif... Mais qu'est-ce que c'est long !!!!!! Heureusement que c'est bien écrit, mais pour que ça devienne en effet addictif je dois avouer que j'ai sauté un bon paquet de paragraphe, sans que j'ai l'impression de manquer quelque chose. Ce qui est paradoxal, c'est que ce ne sont pas des redites, c'est juste les pensées des protagonistes qui sont très détaillées. Mais plus court ça aurait été bronze !!!
Maintenant je vous laisse seul(e)s juges et j'espère tout de même avec impatience une suite avec Will et Poppy.
NB: je suis la seule à être étonnée que ce livre se déroule presque 30 ans après Babbysitting love et qu'on est l'impression que les héros de ce tome vivent à la même époque que ceux du tome précédent ? Parce que bon en 30 ans il s'en passe des évolutions non ???

par cicrane
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Chronique de Diana disponible sur Follw the Reader : https://followthereader2016.wordpress.com/2017/10/27/sinners-of-saint-tome-1-vicious-l-j-shen/

Tout d’abord je vais rassurer les lectrices. Ce roman n’est pas une dark romance malgré l’inscription sur la couverture française (ou alors je suis devenue complètement blasée mais c’est un autre débat). C’est une super romance contemporaine dans le style New Adult et je pense sincèrement que vous allez adorer Vicious et Emilia.

Emilia fait connaissance avec Baron (aka Vicious) peu de temps après son installation dans le domaine de son père. Elle est la fille des employés de maison et la première rencontre ne se fait pas sans heurt. Emilia prend peur et par la suite ses rapports avec le fils ne seront jamais simples. Vicious va s’évertuer à faire de la vie de Millie un véritable enfer. D’un naturel décalé mais volontaire ce dernier ne ménagera pas l’année de terminale de la jeune fille. Elle le retrouve des années après alors qu’il vient boire un verre dans le bar où elle travaille.

Vic n’a pas changé et il place à nouveau la jeune femme dans une position délicate. Elle se voit dans l’obligation de travailler à nouveau pour lui en tant qu’assistante. Mais détaillons plus nos héros.

Emilia est une artiste, un peu bohème mais perspicace et elle est très protectrice envers les siens. Elle n’a jamais compris pourquoi Vicious avait une telle animosité envers elle et pourquoi il lui avait littéralement pourri la vie pendant sa dernière année de lycée. Vic est un écorché vif, par moment inadapté social mais surtout immature dans ses relations avec les autres. On pourrait dire qu’il agit comme un petit garçon de 5 ans avec Emilia en lui tirant les cheveux sauf qu’il emploie des moyens bien plus radicaux comme un jeune homme et non un garçonnet. Impulsif, arrogant on a envie par moment de détester l’homme imbu de sa personne qu’il présente à tous. Cependant Millie arrive à gratter ce vernis et là on découvre un autre homme. Bon n’allez pas imaginer que c’est un agneau. Vic est un loup, il est brillant, calculateur et vicieux lorsqu’il veut obtenir quelque chose ou quelqu’un.

Entre eux va commencer une sorte de parade amoureuse, bancale mais très attractive pour le lectorat. On se retrouve complètement pris dans cette histoire avec l’envie de découvrir toujours plus sur nos personnages. Entre la famille, la vengeance, les rancunes entre amis mais aussi tout simplement le fait de grandir, se projeter dans le futur et vouloir construire une histoire, on en s’ennuie jamais avec ce récit.

J’ai découvert une auteure dont j’adore la plume, c’est rythmé, les personnages sont bien construits et ils sont complexes. Vicious est le parfait anti-héros qui vous fera cependant craquer. Cette romance, passionnée et passionnante est pour vous si vous souhaitez une super lecture.
Colocs & sex friends Colocs & sex friends
Jeanne Pears   
Je n'ai malheuresement pas apprécié ce roman, j'y ai cru au début pourtant.
L'arrivée quelque peu fracassante et originale de l'héroïne m'a laissé présagé une bonne lecture mais j'ai du revoir rapidement mes attentes à la baisse.
Pendant la premier moitié du roman j'avais un sentiment de redondance. (nouveau mois, Jordan est jaloux, ils couchent ensemble et on passe au mois suivant) Et c'était tellement long.
En faite, je n'ai pas bien compris l'auteur. Parce qu'il y a des scénes qui me semblaient intéressantes et qui passent trés rapidement alors que d'autres dont clairement je n'en avais pas grand chose à faire, étaient étirées en longueur et me paraissaient sans fin.
Passé cette premiére moitié du roman, j'ai espéré quelques changements qui donneraient un nouveau rythme à l'histoire mais malheureusement, encore une fois tout est resté bien plat.
Les personnages ne m'ont pas vraiment embarqué dans leur histoire. Sarah m'a fait l'effet d'une fille un peu naïve, quelque peu crédule, qui pleure beaucoup et qui se laisse vite submergé. Quant à Jordan, on sent que l'auteur a voulu lui donné un caractére un peu taciturne mais ça ne marche pas vraiment.
Au final, c'est un roman qui m'a paru trés long, pas toujours crédible et qui m'a pas mal déçu.

par allie
Egomaniac Egomaniac
Vi Keeland   
Une lecture agréable et drôle .
J’ai vraiment été attirée par le résumé et la couverture de ce livre et comme à chaque fois avec Vi Keeland je n'ai ps été déçue .

Mes points positifs :
1- L'humour :
C'est mon gros coup de coeur de ce livre j'ai souvent au cours de ma lecture éclaté de rire et j'adore ça dans mes lectures .
Les personnages sont vifs et pleins de répartie avec une pointe d'arrogance qui fait le charme de Drew .
Pour celles qui ont lues et aimées Cocky Bastard de la même auteure alors foncez vous allez adorer !!
2- Le sujet :
Sans trop en dévoiler et même si au départ on croit avoir affaire à une histoire relatant une cohabitation de bureau détonante entre Emerie et Drew , l'histoire prend une tournure qui va au dela de ça et nous parle d'un sujet souvent abordé d'un point de vue féminin , lire cette situation d'un point de vue paternel est assez innovant et révélateur .
3- L'auteure et sa plume :
A chaque fois je ne suis pas déçue ce qui fait pour moi une valeure sure .
J'aime son humour , sa plume légère et additive qui nous transporte à chaque fois avec une facilitée déconcertante .
On s'attache aux personnages de manière systématique et on les quittent toujours avec regret .

Mes points faibles :

Si je devais trouver un point faible à ce livre je dirais que j'ai trouvée l'épilogue un peu court à mon gout et le titre que j'aimais bien au départ m'a paru une fois le livre lu moins pertinent , je trouve que ce n'est pas vraiment le terme qui définirai le plus Drew.

Conclusion :
Je ne parlerais pas de coup de coeur à l'état pur mais j'ai beaucoup aimé ce livre et Vi Keeland garde pour moi le statue de valeur sure.
Une romance touchante et passionnée qui nous fait passer un super moment avec la touche d'humour qui fait du bien .

Du livre aux Larmes
Diana Garnier
It's Raining Love ! It's Raining Love !
Emma M. Green   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/09/its-raining-love-emma-m-green/

Lors d’une traversée du désert littéraire, j’ai demandé conseil à Aurélia, qui m’a alors entre autres parlé d’Emma Green et plus particulièrement (Im) parfait que j’ai adoré et dévoré. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans leur nouveau roman. Autant vous dire que je ne regrette en aucun cas ce choix et que cela a été un réel plaisir de retrouver la plume de ces deux auteures.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai tout de suite été séduite par notre héroïne, Pippa et tout particulièrement par les petites références faites à La petite maison dans la prairie. Désolée, mais cette série m’a suivi toute mon enfance grâce ou à cause de ma mère… toutes ces rediffusions, ces épisodes que l’on connaît par cœur, bref vous l’aurez compris : j’étais (et suis encore un peu à l’occasion) une adepte. Nous avons là un personnage pétillant, drôle, qui a de la répartie, mais également un côté sensible qui va nous être dévoilé tout au long de l’histoire, qui m’a profondément touchée et qui me l’a fait aimer de plus en plus. Dans ce soi-disant spa, appelé Finding Yourself, elle va rencontrer Alistair qui va se montrer arrogant, mystérieux, sarcastique et que j’ai trouvé plutôt discret.

En passant les premiers chapitres, je me suis tout d’abord dit : « Wow, elles planaient Emma Green ou quoi quand elles ont commencé à écrire ? » j’ai même été relire le résumé pour être sûre… Mais non aucune erreur possible. Je me suis donc laissée porter, spectatrice des événements complètement barrés et hilarants, curieuse de voir où tout ça me menait. Les deux personnages ne vont pas s’apprécier aux premiers abords, mais ils vont se retrouver un peu seuls contre tous, ce qui va les pousser à faire équipe ensemble. Je me suis posé plusieurs fois la question à savoir comment les auteures allaient les mener au sujet principal de l’histoire et il est vrai que j’étais un peu sceptique et inquiète de voir arriver ce moment. Mais elles ont réussi à faire la transition avec brio et j’avoue que voir notre couple essayer de se sortir de cet endroit isolé et improbable m’a bien fait rire. C’était une bouffée d’air frais dans la campagne anglaise.

Par la suite, les deux personnages vont se retrouver dans la réalité et je les ai perçus différemment, ils ne peuvent plus se cacher l’un de l’autre, ils doivent se faire face et montrer leur véritable identité. J’ai pu découvrir le côté solitaire et taciturne d’Alistair, mais aussi apprendre à l’apprécier un peu plus par ses petites attentions ; ainsi que le côté dévoué, battant et quelque peu inquisiteur de Pippa. Dès l’instant où leur situation est annoncée, ils vont devoir faire face à des épreuves qui vont venir mettre en péril leur lien naissant. Alistair prisonnier de sa culpabilité venant du passé n’arrange en rien les choses. À la moindre difficulté il met à distance Pippa et a des comportements qui n’ont de cesse la blesser. Pour sa part, les auteures ne vont pas l’épargner et vont la confronter à son lot de problèmes. Ne dit-on pas que l’union fait la force ?

Grâce à tous ces petits rebondissements et à l’intervention de nombreux protagonistes, les auteures ont su donner du rythme à l’histoire. Il n’y a aucun temps mort et cela m’a d’autant plus fait aimer ce roman. De plus, elles nous offrent un épilogue tout à fait original, quoiqu’un peu court, mais c’est agréable de terminer sur une touche distrayante.

J’ai été transportée dans cette très belle aventure complètement addictive qui réunit humour, quelques touchent de sarcasmes, des personnages authentiques, vrais, hauts en couleur, un peu effrontés pour certains, mais tellement attachants, un dépaysement total où la pluie et la boue font la paire. Je n’avais qu’une envie c’était de continuer au-delà du « et ils vécurent heureux ».



#Em