Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Medora : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin
Sarah Raughley   
https://aliceneverland.com/2017/04/14/the-effigies-tome-1-les-flammes-du-destin-sarah-raughley/

Sarah Raughley ne prend pas de pincettes : elle nous plonge directement dans le bain de cet univers alternatif au notre. En effet, on se croirait presque dans notre monde contemporain, si ce n’est que celui-ci est attaqué par les spectres depuis le XIXème siècle. Seuls des systèmes anti-spectre protègent les villes et leur population des attaques de ces monstres cauchemardesques. Car, la seule arme efficace contre eux, ce sont les Effigies : quatre jeunes filles dotées de pouvoirs représentant chacun des quatre éléments. Quand une Effigie meurt, son âme, ainsi que tous ses souvenirs, sont transférés à la personne suivante, celle qui prend la relève. Alors, quand Maïa se retrouve, du jour au lendemain, Effigie du feu, elle comprend immédiatement que sa vie ne sera plus jamais la même..

Dès les premières pages, New York est attaquée. On découvre ainsi, sous nos yeux, les principaux éléments mis en place dans l’univers de Sarah Raughley, que ce soient les Effigies, les spectres ou encore les systèmes anti-spectres. Et cela donnera le ton pour tout ce premier tome : action ultra présente, retournements de situations… On ne s’ennuie définitivement pas, le rythme est intense pour un univers riche et complexe.

J’ai vraiment beaucoup aimé le mythe des Effigies que met en place l’auteur. Entre secrets et mystères, on ne sait pas grand chose sur ces jeunes filles, et pourtant, ce que l’on découvre petit à petit laisse sans voix. J’ai vite senti que quelque chose de plus grand était à l’œuvre ; je ne sais pas vraiment ce que nous réserve l’auteur sur ce point mais le peu que l’on découvre dans ce premier tome nous promet quelque chose de phénoménal.

Nos quatre Effigies ne sont pas en reste. Maia, notre narratrice, est très lucide sur les évènements qui se produisent. Certes, elle est la nouvelle Effigie du feu, mais elle n’est pas (encore) une super héroïne. Alors quand elle se retrouve au milieu d’une attaque de spectres, elle ne sait pas comment réagir, clouée sur place par la frayeur. Mais, plus l’histoire avance, plus son côté « humain » prend de l’ampleur : elle va devoir apprendre à être une Effigie, mais cela ne l’empêche pas pour autant d’essayer de résoudre les problèmes, à sa façon même si dans une moindre mesure.

Les autres Effigies sont loin de l’image que l’on pouvait avoir d’elles. D’ailleurs, Maïa se fera avoir à plus d’une reprise, mais elle sera également la première à reconnaitre ses torts (un aspect de sa personnalité que j’ai tout simplement adoré). Et, plus on les découvre, plus on se pose de multiples questions à leur sujet. Il faut dire qu’elles sont très différentes les unes des autres ; l’auteur a vraiment travaillé ses personnages et cela les rend si réelles que l’on se retrouve un peu dans chacune.

Pour conclure : je me suis tout simplement régalée avec ce livre qui se dévore en un temps record. Ce premier tome met en place l’intrigue et les personnages de nos Effigies et, même s’il peut paraitre assez introductif, ce qu’il laisse apercevoir reste plus qu’accrocheur. Sarah Raughley a construit un univers spectaculaire qui nous donne immédiatement envie d’en découvrir plus encore. Et les mystères qu’elle dissémine ici et là renforce ce côté addictif de cette série. Une très belle découverte, j’ai hâte d’en découvrir bien plus encore sur ce monde !

par Kesciana
La Sélection : La Reine La Sélection : La Reine
Kiera Cass   
J'ai passé un agréable moment avec cette nouvelle qui fait à peu près 90 pages. LA REINE m'a bien plu, bien que de toutes les nouvelles que comporte LA SÉLECTION, ce n'est pas ma préférée.
Découvrir Amberly jeune a été un pur plaisir.
C'est une Quatre qui n'a pas vraiment confiance en elle mais qui espère malgré tout devenir princesse à la fin de la compétition et épouser Clarkson.
Elle est douce, agréable, un peu naïve sur les bords, elle croit en ses rêves et elle est éperdument amoureuse de Clarkson depuis son enfance. Elle l'accepte et l'aime tel qu'il est et elle ferait énormément pour lui.
Je l'ai bien aimé.
Quant à Clarkson un peu moins. C'est peut-être l'homme qu'il est devenu et qu'on a pu découvrir dans la sélection de Maxon et America qui a influencé mon jugement sur ce personnage ou pas mais en tout cas, je ne l'ai pas aimé des masses.
C'est un jeune homme puissant et beau et qui en a conscience. Il m'a souvent paru froid, brusque aussi. Et je n'ai pas vraiment aimé le fait qu'il ait l'air si sûr de lui dans ses paroles et la façon dont il pouvait s'adresse aux autres personnages. Il n'est pas spécialement méchant. Je ne saurais pas comment l'expliquer... [spoiler]Par exemple quand il dit qu'il n'aime pas spécialement les enfants à Amberly qui veut des enfants mais qu'au pire, c'est les nourrices qui s'en occupent donc ce n'est pas gênant. Ou quand il donne des ordres. C'est peut-être le fait que je n'aime pas quand on donne des ordres à quelqu'un mais ça m'a dérangé.
Enfin, c'est mon point de vue, bien-sûr.[/spoiler] De mon point de vue, il soumet quelque peu Amberly mais elle est tellement amoureuse de lui qu'elle ne s'en rend pas compte. Et aussi, il l'aime même s'il n'use pas de la meilleure manière pour le lui prouver. Enfin... je suis perplexe face à ce personnage qui n'est pas vraiment.... facile ?
En tout cas, je ne suis pas une grande fan de cet homme.
Les autres Sélectionnées sont sympathiques à découvrir aussi. Elles ne sont franchement pas mal.
La reine et le roi ne sont pas mal à découvrir non plus d'ailleurs. J'ai bien aimé leur façon de se parler; ils ne se supportent pas vraiment et ils ne s'en cachent pas. Tout du moins quand ils sont seuls.
Bien-sûr, on savait dès le début comment cette nouvelle allait se terminer puisqu'ayant lu les tomes de LA SÉLECTION, on sait que Clarkson épousera Amberly mais il n'empêche que ça a été super de découvrir leur sélection, la façon dont leur histoire est née...
C'était donc une très bonne lecture, que je conseille aux fans de LA SÉLECTION. :)

par Sheo
Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall
Shannon Messenger   
Originalement posté sur : http://sous-ma-couverture.blogspot.fr/2013/08/let-sky-fall-de-shannon-messenger.html

Les débuts de Let The Sky Fall étaient... plutôt... difficiles. Non pas que j'aimais pas. Non, c'est juste que le contexte m'étaient tellement inconnu. Le vocabulaire, le champ lexical, m'était étranger. Au point d'avoir trouvé 3 façons différentes de dire "rafale" en anglais. Et les explications du contexte ne viennent pas tout de suite, en plus. Donc j'étais un peu paumée, j'ai galéré, et j'ai avancé dans ma lecture à l'aveuglette. Puis j'ai compris! ET C'ÉTAIT UN DÉLICE!

Un délice par bien des points:

Un délicieux environnement

Le "décor" mais surtout l'environnement sont des éléments importants de l'intrigue: le genre d'environnement que l'on ressent par tous nos sens. Et C'ÉTAIT FABULEUX! Croyez-moi, leur description est tout simplement fabuleuse. Les effets de l'environnement sur les sens des protagonistes sont très envoutants, et j'ai beaucoup aimé me laisser porter par les mots de Shannon Messenger.
Là, j'avais très envie de dire "vous me prenez sûrement pour une folle" mais je suis sûre que c'est déjà le cas. Peu importe.

La narration

Let The Sky est narré à la première personne, et les chapitres alternent les points de vue des deux protagonistes: Audra et Vane. ET C'ÉTAIT EXCELLENT. Vane et Audra sont deux personnages très opposés. Et l'écriture de l'auteur varie énormément en fonction de ses personnages. Elle a su adapter son écriture à ses personnages, à leur personnalité, sans jamais défaillir, et j'admire ça, franchement.

Deux protagonistes opposés

Vane est un garçon borné, carrément fénéant. J'ai d'ailleurs pu me reconnaitre en lui. Mais tellement TELLEMENT génial! J'ai adoré ses pensées, son involontaire humour, sur l'instant présent. Je l'ai préféré à Audra, même si je l'ai beaucoup aimé elle aussi.

Audra est un personnage qui agit plus sous l'influence de ces promesses que par sa personnalité, qu'elle nous laisse entrevoir quelque fois. Malgré tout, c'est un personnage que j'ai trouvé bien plus humain que les autres héroïnes, étant donné sa facilité à mentir pour se protéger, et la peur de mourir. Parce que attends, quand je vois des héroïnes prêtes à mourir, je me dis MAIS COMMENT C'EST POSSIBLE?
Audra est aussi un personnage attristé par son passé et ses erreurs, qui lui rappelle chaque jour comment elle doit vivre sa vie. Mais cette tristesse est loin de la pleurnicherie. Elle n'est pas lourde. Au contraire, je l'ai trouvée poétique, harmonique. Audra contraste énormément avec Vane, et pourtant... les opposés s'attirent

La romance entre Vane et Audra est, sans surprise, parfaite, electrique, enflammée. ET C'ÉTAIT MAGIQUE. Leur attirance et leur alchimie est juste magique, c'est une tempête d'émotion et de frustration.

L'intrigue en général

L'intrigue, racontée par les deux personnages donc, est tout aussi douce que les descriptions, malgré quelques moments qui traînent en longueur, où je me suis un poil ennuyé. Mais pas trop hein, après ça passe.
Malgré un aspect très enchanteur d'une mythologie que j'ai eu le plaisir de découvrir à travers ce roman, on ressent la menace, le danger d'un combat pour un langage et pour le pouvoir. Et là, j'ai bien peur de vous avoir perdu, parce que je ne peux pas aller plus loin sans spoiler - PARDON. Mais lisez, lisez pour comprendre, ne vous gênez pas.
Ce tome 1 se termine sur un cliffhanger difficilement acceptable. J'ai cru que j'allais franchement pleurer en voyant la date de sortie du second tome - à savoir le 4 mars 2014 - et-c'est-trop-loin-et-je-sais-pas-comment-je-peux-survivre-à-autant-d'impatience.
Le Joyau, Tome 1 Le Joyau, Tome 1
Amy Ewing   
Véritable coup de foudre pour ce roman magnifique...
J'en ressors toute chamboulée waouh...
Tous les ingrédients son dedans ...
Amour.
Intrigue.
Suspense.
Complots et j'en passe véritable coup de cœur pour ce premier tome d'une nouvelle trilogie qui va plaire à coup sur...
En plus d'une couverture sublime un vrai joyau ce livre.
J'adore.

Red Queen, tome 0.1 : Queen Song Red Queen, tome 0.1 : Queen Song
Victoria Aveyard   
Pas encore de description mais un éditeur : Haperteen, une date de sortie : 1er septembre 2015 et la notion qu'il s'agira de la nouvelle 0.5 ... On ne sait pas encore de quel point de vue ... Cal ? Maven ? A suivre !
Cependant, déjà en précommande sur Amazon ! (attention, en anglais uniquement pour le moment !! )

par Mayumi
Au delà de l'apparence, Tome 6 Au delà de l'apparence, Tome 6
Fumie Akuta   
Dans ce sixième tome Yui qui reste habituellement dans sa zone de confort décide d'ouvrir sont cœur à Chitose et Itsuki. Cette discussion va également permettre a Itsuki de faire le point sur sa relation avec sont frère même si il l'agace toujours autant.
L'autre partie de ce tome est consacré sur les choix futur de nos héros , Chitose commence a se documenté sur les universités potentiel ou elle voudrait étudier , mais a l 'instar de certains de ces amis elle se rend compte qu'il y a certaine limites financières qui peuvent tout remettre en cause .
Dans ce tome on se rend compte de l'évolution des personnages, notamment , Chitose qui à enfin trouvé sa voie maintenant c'est a elle de mettre toutes les chances de sont coté pour que sont rêves se réalise, heureusement elle peut compté sur le soutient inconditionnel de Itsuki et Yui.

par harumina
Tugdual, Tome 1 : Les Cœurs noirs Tugdual, Tome 1 : Les Cœurs noirs
Cendrine Wolf    Anne Plichota   
Ce premier tome n'est autre qu'une pure merveille ! Je l'attendais depuis des mois... J'étais tellement impatiente qu'il sorte, j'avais envie de le lire, j'avais besoin de le lire. J'ai dévoré la saga Oksa Pollock qui est de loin la meilleure saga qu'il m'ait été donné de lire, je me suis attachée comme cela n'était pas permis aux personnages créés par Anne Plichota et Cendrine Wolf, et en retrouver une partie dans ce premier tome de leur nouvelle saga, cela m'a procuré un bonheur incommensurable! Je dois tellement à ces deux auteures, je les trouve absolument incroyables et extrêmement talentueuses. Je ne saurais leur exprimer toute ma gratitude, tout ce que leurs écrits m'ont apporté. Les personnages qu'elles ont créés me semblent à présent tellement réels, je me suis attachée à eux, comme à leurs aventures, à leurs vies qui ont bouleversées la mienne. La plume de ces deux auteures est exceptionnelle, belle et touchante. Ce fut un régal de les lire à nouveau, cela m'avait beaucoup trop manqué pour être supportable.

Dés les premières pages de ce roman, j'ai été transportée aux côtés de Tugdual, Mortimer, Zoé, Barbara et Abakoum. J'étais tellement heureuse d'évoluer à leurs côtés à nouveau, et ce pour un tome complet. J'aime toujours autant le personnage de Tugdual, il est réellement captivant et son mystère et sa personnalité le rendent terriblement attachant. Il m'avait séduite dans la saga d'Oksa Pollock et ce fut avec une joie immense que j'ai suivi son évolution dans ce nouvelle saga qui lui est dédiée. Zoé est une jeune fille que j'apprécie énormément également. Elle est adorable, gentille et totalement indispensable à ses deux frères qui ont besoin d'elle pour les ramener à la raison lorsque les choses tournent mal. Mortimer est peut être celui qui a le plus changé au cours de six tomes de la saga où nous avons fait sa connaissance. Dans ce tome, c'est un autre jeune homme que nous découvrons, plus attachant qu'auparavant. Ce trio maudit est très uni, et leurs liens si forts m'ont beaucoup touchée. L'un sans l'autre, ils ne sont rien. Zoé a besoin de ses deux frères qu'elle aime profondément comme ils ont besoin de leur P'tite Madone, comme dirait Tugdual. Ce surnom affectueux m'a rappelé la façon dont il surnommait Oksa: P'tite Gracieuse. J'étais tombée amoureuse de la façon dont il l'appelait, il y avait tant d'affection dans ce simple surnom. Cela m'avait beaucoup plu, comme cela a à nouveau été le cas dans ce premier tome. Ils sont inséparables, malgré les disputes, malgré les tensions. Ils sont forts, ils se doivent de l'être pour supporter le mal qui les ronge. Ils n'y parviendraient peut-être pas sans la sagesse et l'amour d'Abakoum, leur grand-père, et l'amour maternel et l'affection de Barbara, la mère de Mortimer devenue la mère adoptive de Zoé et Tugdual. Abakoum est, sans le moindre doute, l'un des personnages que j'ai le plus aimé lors de ma lecture de la première saga écrite pas ces fabuleuses auteures. Je me suis énormément attachée à lui, et mon bonheur fut à son comble lorsque j'ai vu son nom écrit sur les pages de ce nouveau roman. Barbara est une femme attentionnée et son cœur déborde d'amour pour ses trois enfants. De l'amour, ils en réclament, ils en ont besoin. L'amour de leur famille, c'est tout ce à quoi ils peuvent se raccrocher à cause du terrible poison qui coule dans leurs veines.

Ce poison, cette malédiction, leur vient d'Orthon, le père de Tugdual et Mortimer, un être maléfique dépourvu de tout sentiment, dépourvu d'humanité et heureusement pour eux et le monde entier, mort. Les personnes qui les entourent sont irrémédiablement attirées par eux, les désirent, les aiment, mais un seul baiser de l'un des trois adolescents peut les tuer. Une attraction mortelle, un fardeau on ne peut plus lourd à porter. Mais l'amour, comme on peut s'en douter, fait son apparition dans leur vie et bouleverse tout. Les sentiments qu'ils peuvent éprouver sont forts et vrais, mais malheureusement mortels pour les personnes concernées. Ils sont d'autant plus dangereux si cet amour est réciproque. Il est injuste que ces adolescents si attachants n'aient pas droit à une histoire d'amour digne de ce nom! Ils le méritent tellement... On fait la rencontre de personnages secondaires qui ont toute leur importance, tel que Josh, que j'ai énormément apprécié. Mortimer et lui forment un duo qui m'a immédiatement plu et que je veux impérativement revoir dans le second tome! Victoria, une jeune fille singulière et mystérieuse qui envoûte notre sombre Tugdual. Connor, un garçon au sens de l'humour aussi développé que sa culture générale, qui amuse Zoé et reste à ses côtés coûte que coûte. Et les fameux OMG, qu'on ne connait pas très bien, finalement... Ce groupe aux allures bienveillantes va aider notre trio préféré, mais les raisons de leurs actes demeurent obscures et à la fin de ce roman, nous nous posons toujours de nombreuses questions à ce sujet. Réponses qui, je n'en doute pas, vont nous être données dans le prochain tome que j'ai plus qu'envie de lire, car il ne fait aucun doute qu'il sera fabuleux. La fin de ce tome m'a beaucoup ému, et je dois avouer avoir versé quelques larmes. Le décès d'un des personnages est brutal, inattendu, et terriblement triste. Je n'étais pas prête pour cela. J'ai été pratiquement aussi bouleversée que les héros de ce roman.

Un des points forts (Mais, il n'y a que des points forts!) de ce roman est qu'il est très musical. En effet, deux membres du trio que je chéris tant fondent un groupe nommé les No-body. Je vous invite plus que grandement à écouter leur chanson principale "Black Hearts" qui est absolument sublime, leurs voix sont magnifiques, et la mélodie et les paroles sont splendides.
Tous les éléments sont là pour que cette saga soit une pure merveille: Cendrine Wolf et Anne Plichota, deux auteures à l'imagination incroyable et débordante, une histoire passionnante, des personnages terriblement attachants, de l'action, de l'amour, une couverture splendide et mystérieuse... Un bouquet explosif et délicieux dont je ne me lasserai probablement jamais.
Winner, tome 1 : The Curse Winner, tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
Letter Bee, Tome 20 Letter Bee, Tome 20
Hiroyuki Asada   
Et voilà, dernier tome d’une belle série : hâte de voir la fin mais triste à l’idée de ne plus suivre les aventures de Lag et Niche.
L’histoire est assez complexe et il me faudra sûrement une deuxième lecture pour tout assimiler. Cependant, il y a tout de même des choses qui ne sont pas claires...
Ce tome est intéressant et poétique.
Je suis très frustrée par cette fin, je n’ai pas eu tout ce que je voulais, [spoiler]le système mis en place et le ressenti de la population, ce que Gauche comptait faire, sa relation avec Aria comme celle de Lag et Sylvette. Alors certes, on peut faire marcher l’imagination mais ici ça ne marche pas pour moi.[/spoiler] J’ai un goût d’inachevé. Ce tome n’est pas à la hauteur de mes espérances, je m’attendais à plus d’actions, de tension, d’émotions et de surprises. Cela reste une fin tout à fait jolie, j'avais trop d'attentes.
Globalement, ce fut tout de même une belle lecture et un plaisir de suivre les dernières aventures de nos amis.

Concernant mon avis global du manga, ce titre est une vraie jolie découverte. Je me suis vite attachée aux différents personnages. Bien que d’habitude je n’apprécie pas une ambiance sombre-les dessins sont assez sombres-l’auteur a su rendre l’atmosphère agréable et les dessins sont très jolis. L’idée concernant les Bees, les lettres et le cœur est originale, intéressante et bien mise en valeur. Tout comme celle des dingos qui permet de développer des relations entre les personnages intéressantes surtout avec Niche, personnage atypique. D’ailleurs, les personnages sont vraiment bien travaillés globalement. L’intrigue se développe petit à petit. Au début, on apprend à connaître et aimer cet univers puis on comprend que tout n’est pas aussi simple, énormément d’éléments attisent notre curiosité. Le suspense est bien maintenu mais les révélations arrivent peu à peu. L’intérêt de la série monte, généralement, en crescendo ; plus on avance, plus on veut savoir. Certains tomes ressortent du lot et sont vraiment très bons et propose un mélange d’humour, d’action et d’émotions. Malheureusement le seul personnage qui n’est pas exploité à sa juste valeur, selon moi, c’est Gauche et c'est plus que dommage. Il apparaît comme un personnage secondaire dans une histoire où tout commence grâce à lui. Cela m'a beaucoup gênée durant ma lecture.
J’ai apprécié la métaphore de la ruche tout au long de la série avec les petites abeilles représentant les facteurs.
Plus je lisais, plus la série m'emballait, malheureusement la fin n'a pas fini en apothéose comme je l'ai espérais. Une fin sans réelle surprise pour un manga plein de surprises, c'est dommage.
Je conseille tout de même vivement cette série aux amateurs d'héroïc fantasy et même aux autres. C'est une série intéressante, émouvante et intelligente, un divertissement inédit illustré sublimement.

par MayDavis
Gone, Tome 7 : Monster Gone, Tome 7 : Monster
Michael Grant   
La première chose qui me vient en tête pour commenter le livre est que je ne sais pas où commencer... Donc je vais commencer par dire que je suis mitigée par rapport à ce roman. D’une part, je suis contente de retrouver certains des anciens personnages et d’apprendre à en découvrir d’autres. Mais, j’ai l’impression que je me suis moins attachée aux personnages que dans les six premiers tomes puisque, selon moi, les protagonistes sont moins recherchés et moins profonds, ce que je trouve vraiment dommage. De plus, certains détails de certains personnages m’ont vraiment déplu. Pour le personnage de Peaks [spoiler] comment se fait-il qu’une personne qui avait des bonnes intentions devienne tout à coup quelqu’un de sadique qui se fait une liste d’individus à tuer tout ça parce qu’il a perdu son emploi? Comment ça se fait ? [/spoiler] Pour ce qui est du personnage de Shade, vers la fin, ses réflexions me dérangeaient vraiment. Comment se fait-il quand décidant de devenir un héros, elle n’a pas compris qu’il y aurait des conséquences à ses choix? C’est un personnage intelligent qui a lu beaucoup de bandes dessinées de superhéros. Il me semble que celles-ci parlent souvent de conséquences que les héros doivent vivre avec. Pourquoi elle n’a pas compris qu’il est valait de même pour elle quand elle est devenue une héroïne? Un autre point est que ce tome a réussi à me divertir tout au long de ma lecture, ce qui est un point positif, mais je ne l’ai pas trouvé addictif. Je pouvais déposer le livre pour plusieurs jours sans ressentir une attraction irrésistible envers le livre. Je suis vraiment attristée par ce fait puisque je voulais vraiment entrer dans l’histoire, mais ça n’a pas fait comme je l’aurais aimé. Mais pour ce point, je ne blâme pas le livre. Il se peut que le fasse que ça fait plusieurs années que j’ai fini le sixième tome de Gone qui a tari mon enthousiasme pour cet univers. Dans le livre, il y avait beaucoup de références à certaines bandes dessinées comme Hulk, Superman et Batman, parfois il y avait des références à des classiques comme Le seigneur des anneaux et Stars Wars. Donc, pour ceux qui sont friands de littérature, vous allez vous régaler. De plus, il y avait beaucoup de références aux six premiers livres. Je recommanderais de les lire avant de commencer la lecture de ce tome. Par contre, par moments, il y a des récapitulations qui peuvent aider à comprendre ce qui s’est passé avant pour ceux qui ne veulent pas lire les six premiers tomes. Bref, j’ai apprécié ma lecture, mais je ne l’ai pas autant aimé que les autres livres le précédant, mais ce n’est pas parce que je n’ai pas réussi à tomber sous son charme que vous n’allez pas y arriver. Donc, allez tenter votre chance!

par Jo1o