Livres
439 354
Membres
368 732

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Meg Corbyn, Tome 5 : Cartes Ivoire



Description ajoutée par Gkone 2017-11-30T08:22:45+01:00

Résumé

L'insurrection humaine a été brutalement réprimé par les Aînés, ces terra indigene plus sauvages et dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Les humains qui ont survécu savent à présent qu'il faut craindre ce qui rôde dans les territoires interdits au-delà de leurs frontières. Heureusement, l'Enclos de Lakeside n'a subi que peu de dégâts grâce aux efforts de Simon, Meg et de la meute humaine. Mais l'arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s'enrichir aux dépens des autres, menace tout ce qu'ils ont accompli. Car si les Aînés, curieux face à ce nouveau type de prédateur, sont prêts à attendre qu'il commette de lui-même une erreur fatale, Meg a vu dans ses cartes l'ombre de la mort qui plane...

« Par moments brutalement réaliste, ce roman centré sur le combat d'une jeune femme en quête de liberté dégage aussi une certaine mélancolie. À ne surtout pas manquer ! » Romantic Times

« L'un des meilleurs romans de bit-lit de tous les temps. » All Things Urban Fantasy

Afficher en entier

Classement en biblio - 721 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Clavel 2016-10-04T13:47:43+02:00

Traduction personnelle :

Windsday, Messis 1

Désireux de rejoindre ses amis pour une course matinale, Simon Wolfgard, chef de l’enclos de Lakeside, se précipita vers les Loups Terra Indigène qui utilisaient les arbres et les arbustes pour se camoufler tout en surveillant la route goudronnée qui encerclait l’enclos. En fait, ils surveillaient plutôt l'homme qui pédalait sur cette route à un rythme léger.

-"C’est Kowalski", gronda Blair.

C’était un grondement discret, mais l'humain scanna immédiatement les alentours comme si ses petites oreilles avaient capté quelque chose.

-"Sur un vélo" gronda Nathan à son tour.

-"Nous lui avons donné la permission d’utiliser les routes pavées", répondit Simon, un peu inquiet de les voir si focalisés sur un homme qu'ils connaissaient portant plutôt bien.

Karl Kowalski était l'un des officiers de police humains qui interagissaient directement avec les Terra indigenes pour minimiser les conflits entre les humains et les Autres. A cause de cela, il avait été étiqueté "Ami des loups" et avait eu droit à sa part de conflits avec les autres humains. Le dernier incident en date avait eu lieu la semaine précédente quand une voiture avait "accidentellement" fait une embardée et pratiquement écrasée Kowalski alors qu'il se promenait à vélo avant le travail. Parce que les Teera indigene considéraient cela comme une menace envers un membre de leur meute humaine, Simon, Vladimir Sanguinati, et Henry Beargard – membres de l’Association commerciale de l’Enclos – avaient décidé d’autoriser la meute humaine à utiliser les routes pavées de l’Enclos.

Simon avait pensé que tous les Loups avaient été informés de cette décision, plus particulièrement Nathan, le Loup de garde du Bureau de Liaison et Blair, la sentinelle dominante de l’Enclos, mais c’était la première fois que des humains osaient emprunter une route qui portait encore les panneaux "Tout intrus sera mangé" comme un avertissement.

-"Vélo, Simon". Le grondement de Blair n’était plus aussi discret cette fois.

Il avait même dû être audible pour des oreilles humaines car Kowalski commença à pédaler un peu plus vite.

Oh. Vélo. Maintenant, Simon comprenait mieux l’attention et l'excitation des Loups. Certains humains avaient déjà chevauché des vélos jusqu'au Complexe vert, ainsi que dans d’autres endroits de l’Enclos, et les loups avaient été intrigués par ces véhicules à deux roues. Mais ces manifestations s’étaient limitées à de simples déplacements entre deux tâches à accomplir. Cette fois c’était peut-être différent.

-"Une chasse pour jouer ?" interrogea Jane, la guérisseuse Wolfgard, avec espoir.

-"Kowalski pourrait être une proie-pour-jouer", dit Nathan.

-"Est-ce qu’il sait jouer à la chasse ?" demanda Blair.

-"C’est un officier de police", répondit Nathan, "il chasse d’autres humains tout le temps".

-"Ça ne veut pas dire qu’il comprend notre jeu." Simon avait tendance à penser que l’opinion que se faisait Nathan du travail de la police humaine était plus optimiste que réaliste. Cependant, rien ne les empêchait de lui proposer de jouer. Si Kowalski n’acceptait pas, ils pourraient toujours profiter de la course. Mais ... un vélo. Simon avait vraiment envie d’en chasser un. « Allons le découvrir »

Les loups se déployèrent sur la route, Simon et Blair en tête alors qu’ils réduisaient rapidement la distance entre la meute et leur proie-pour-jouer. Mais y aurait-il seulement un jeu ?

Kowalski jeta un regard en arrière, écarquilla les yeux et pédala plus vite.

Oui !

-"On n’attrape pas, on chasse simplement" déclara Simon.

-"Il est rapide !" Jane bondi devant les mâles, se rapprochant de la roue arrière de la bicyclette en quelques secondes.

-"N’attrape pas la roue", dit Nathan, "Si tu te coinces un croc dans un rayon tu peux te casser la mâchoire ou pire."

-"J’écoutais quand l’officier Karl a expliqué aux louveteaux les dangers de mordre une roue", cracha Jane sèchement, clairement offensée par l’avertissement importun de Nathan. Elle se déplaça encore un peu, désormais en position de mordre-pour-jouer le mollet de Kowalski.

Kowalski jeta un coup d’œil à Jane et accéléra encore la cadence. Au lieu d’emprunter le pont qui les mènerait dans la section des Faucons – et entrainerait l'humain sur la grande boucle de l’Enclos de plus d’un kilomètre – Kowalski tourna sur la route longeant le lac des Elémentaires, retournant vers le Complexe vert.

Les Loups coururent, gardant leur distance même lorsque Kowalski ralenti dans la montée. Ils tournèrent autour de la bicyclette, poussant leur proie à courir et courir. Ou pédaler et pédaler. Alors qu’ils atteignaient l'intersection avec la route principale de l’Enclos, Kowalski pivota sur la gauche vers le Complexe Vert au lieu de tourner à droite vers la Place du Marché.

La majorité de la meute, après avoir ralenti en trottinant alors que leur proie fatiguait, fit demi-tour en direction du complexe Wolfgard. Nathan se dirigea vers la place du marché et le Bureau de liaison d’où il surveillait les livreurs et gardait un œil sur Meg Corbyn, l’agent de liaison humaine de l’Enclos. Simon et Blair suivirent Kowalski jusqu’au Complexe Vert. Puis Blair continua sa route en direction des Ateliers tandis que Simon s’élançait vers le bac d'eau dans la zone commune qui formait le centre ouvert du seul complexe multi-espèces de l’Enclos. Il lapa l'eau, puis changea vers sa forme humaine et y plongea la tête, faisant gicler l'eau tandis qu’il se relevait et dégageait ses cheveux noirs de son visage. Il s’éclaboussa les bras et la poitrine, puis sourit à Kowalski quand celui-ci gara son vélo et s’approcha de l'auge avec méfiance.

-"C’était une bonne chasse-pour-jouer", déclara joyeusement Simon. "Vous comprenez comment être une bonne proie-pour-jouer."

-"Vraiment?"

-"Oui". Simon inclina la tête, intrigué par la méfiance de l'humain. Ne venaient-ils pas juste de jouer, de s’amuser?

-"Voulez-vous un peu d'eau ?"

-"Merci." Kowalski jeta un peu d’eau sur son visage et son cou, puis sur ses bras. Mais il ne but pas.

Simon réfléchit à cela pendant un moment. Les humains étaient des prédateurs intelligents et invasifs qui avaient récemment montré une nouvelle fois aux Terra indigene pourquoi ils ne pourraient jamais être digne de confiance, pas même les uns envers les autres. Mais physiquement, ils étaient tellement plus faibles que les autres prédateurs. Ne pas boire, par exemple. Il n’y avait rien de mal avec l'eau de l’auge. Quelqu'un avait déjà vidé l'eau d'hier, l’utilisant pour arroser l'arbre en pot ou d'autres plantes de l'espace ouvert, et rempli la cuve avec de l'eau fraîche pour boire et s’arroser. Les humains buvaient sans problème l'eau pompée dans le puits si elle leur était offerte dans un verre, un seau ou un autre petit récipient, mais ne pouvaient pas boire la même eau dans récipient extérieure commun ?

Ça le poussait à se demander comment, en tant qu’espèce, les humains avaient survécu assez longtemps pour devenir un tel problème.

-"Bon alors, qui ne comprend pas cette histoire de proie-pour-jouer ?" Demanda Kowalski en se passant une main sur le visage.

-"La meute de femelles. Chaque fois que nous les invitons à jouer, elles s’arrêtent de pédaler pour nous demander si elles peuvent nous aider." Simon écarta les bras dans un mouvement suggérant "Mais qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire". Puis il désigna Kowalski.

-"Mais vous nous avez invités à jouer, et nous avons tous eu droit à une bonne course."

Kowalski rit doucement.

-"Eh bien, j’ai définitivement eu droit à une bonne course."

-"Etant donné que les femelles ne peuvent pas pédaler aussi loin ni aussi vite que vous, peut-être qu'elles pourraient jouer à la chasse avec les louveteaux." Les petits apprendraient comment fonctionner en meute sans courir le risque d'être blessé par une vraie proie.

Simon étudia Kowalski, qui l'étudia en retour.

-"Je parlerai à Ruthie", lâcha finalement Kowalski.

Ils entendirent tous deux un tintement de verre et regardèrent en direction du salon d'été situé sous l'appartement de Meg Corbyn.

-"Il doit être plus tard que je ne le croyais", déclara Kowalski. "Je ferais mieux de rentrer à la maison et de me nettoyer avant d’aller travailler."

Simon regarda l'homme marcher en direction du vélo - et du salon d'été. Pendant un moment, il sembla que Kowalski allait y entrer et parler à Meg, et Simon sentit ses dents s’allongeaient à leur taille de Loup tandis que ses lèvres se retroussaient sur un grondement silencieux. Mais Kowalski leva simplement la main en guise de salutation avant de lancer un "Bonjour Meg", et de partir.

Simon fit le tour de l’auge, puis s’arrêta soudainement en se rendant compte qu’il était nu et sous sa forme humaine. Cela n’avait jamais eu d’importance jusqu’à ce que Meg s’installe dans l’Enclos. Mais les humains réagissaient de façon différente en se voyant sans vêtement, même lorsque les vêtements n’étaient pas nécessaires pour se protéger ou se garder au chaud. Meg s’était plutôt bien habituée à voir ses amis prendre leur forme humaine pour lui transmettre un message ou répondre à une question avant de reprendre à leur forme préférée à fourrure ou à plumes, mais c’était différent avec lui - peut-être parce que leur amitié était différente de toutes celles qu’elle entretenait avec les humains et les Terra indigene.

Il passait la plupart des nuits avec elle sous sa forme de Loup. Ils avaient leurs propres appartements, mais les deux endroits étaient reliés par le salon d'été et un couloir arrière menant à l'étage, et de plus en plus, cela devenait une unique tanière au lieu de deux. Mais ils n’étaient pas partenaires de la même manière que Kowalski et Ruthie étaient partenaires. Il faut dire que les Loups Terra Indigène ne s’accouplaient qu’une fois par an, lorsque les femelles entraient en chaleur. Meg avait les mêmes saignements typiques que les femelles humaines, mais elle n’avait pas manifesté d’intérêt physique particulier à l’idée d’avoir un partenaire. Sauf que…

Elle lui avait demandé de se baigner nu avec elle il y a quelques semaines. Tous deux nus, sous forme humaine. Elle avait été nerveuse à l’idée d’être dans l'eau avec lui, et semblait effrayée lorsqu’il avait embrassé la cicatrice sur le côté droit de sa mâchoire - une cicatrice faite par une coupure qui avait sauvé les Wolfgard de Lakeside, ainsi que beaucoup d'autres Loups dans toute la région du Nord et même au-delà.

Il l'avait déjà embrassé sur le front une ou deux fois. Mais quand il avait embrassé cette cicatrice, il avait senti un changement en lui, et dans les jours qui avaient suivi, il avait commencé à comprendre à un niveau instinctif qu'il n’était plus tout à fait le même que les autres Wolfgard de Lakeside. Plus maintenant.

Peut-être n’était-ce pas seulement pour la sécurité de Meg qu’après ce baiser, il l'avait invité à jouer à un jeu de Loup en dépit de leur forme humaine. Par la suite, elle n’avait plus été effrayée. Et depuis ... Eh bien, il n’avait pas manqué de noter que, par ces températures d’été, les mâles humains ne portaient pas grand-chose à l’intérieur et autour de leurs propres tanières et personne ne trouvait à redire.

"Il fait chaud à l'étage", déclara Meg, sans élever la voix parce qu'elle n'en avait pas besoin. Ses oreilles pouvaient sembler humaines, mais il était toujours un Loup et pouvait parfaitement l'entendre. "J'ai apporté un peu de nourriture ici pour le petit déjeuner."

"Je vais prendre une douche rapide et je te rejoins."

Il se précipita à l'intérieur et grimpa les escaliers jusqu’à la salle de bain de son appartement. Laver ses cheveux et son corps ne lui pris pas longtemps, mais il se trainait sous la douche, profitant de l'eau fraîche qui coulant sur son corps alors qu’il songeait à cette complication qu’était Meg Corbyn.

Il l'avait fait entrer dans l’Enclos en lui offrant le poste d’humain de liaison avant de découvrir qu'elle était une prophétesse de sang, un cassandra sangue - une race de femmes humaines capable de voir l’avenir lorsque leur peau a été coupée. Elle avait échappé à l'homme qui l'avait possédé et utilisé, et Simon et le reste des Terra indigene de Lakeside l’avaient pris sous leur aile.

Cela paraissait simple, mais ça ne l’était pas. Rien au sujet de Meg n’était simple. Elle était le pavé lancé dans cette mare qu’était l’Enclos de Lakeside, et les ondulations de sa présence avait changé tant de choses, y compris les Terra indigene qui s’étaient liés d’amitié avec elle. A cause de Meg, les habitants de l’Enclos interagissaient avec les humains d'une manière qui ne s’était jamais vu jusque-là ou, au moins, ne s’étaient plus vu depuis des siècles. A cause de Meg, les Terra indigene à travers tout Thaisia avait tenté de sauver le reste des prophétesses de sang qui avaient été jetées dehors comme des chiots indésirables par les humains qui les avait possédées. A cause de Meg, l’Enclos de Lakeside avait une meute humaine qui fournissait une expérience d'apprentissage unique pour les Terra indigene qui recevaient une éducation centrée sur les humains et qui souhaitaient pouvoir s’entrainer avec des humains qui ne tireraient pas avantage de leurs erreurs.

A cause de Meg, il avait le sentiment désagréable qu’un peu d'être humain était irrémédiablement attaché à sa forme de Loup.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J'ai trouvé ce dernier tome excellent, comme les autres. Il est beaucoup moins sombre que le précédent, et on est non-stop à Lakeside avec nos héros ce qui fait plaisir.

Pour moi cette fin est bien réussie et colle avec le reste de la série, je n'ai rien à y redire sauf que Sam, Simon et Meg vont me manquer. Skippy aussi je l'avoue, j'avais bon espoir pour lui dans ce tome.

Je n'ai pas envie de vous gâcher la surprise en vous faisant un résumé, tout ce que je peux vous dire c'est que ce livre est aussi riche que les autres et que vous ne dormirez pas avant de l'avoir fini.

Vivement la spin off prévue pour 2018 avec une nouvelle héroïne, Victoria “Vicki” DeVine. L'histoire ne se passera pas à Lakeside mais dans un village contrôlé par les terra indigene et il y aura plusieurs meurtres, donc une enquête.

Je ne pense pas qu'Anne Bishop arrivera à faire mieux que Meg, mais bon, tout est possible...

Afficher en entier
Diamant

J'ai littéralement dévorer ce dernier tome... Quand j'ai commencer la série je ne m'attendait pas du tout à cela... D'abord parce que cette série est classée bit-lit alors qu'en réalité il s'agit d'urban fantaisy (enfin c'est se que je pense) ... Ensuite elle m'a surprise par son originalité... Une vraie bouffe d'air frais. Ensuite je me suit prise d'une réel affection envers tout les personnage que j'ai pu rencontrer au cours des tomes de la série. Spoiler(cliquez pour révéler)j'ai pleurer comme une madeleine à la mort de Joe dans le tome 4

Ce tome si au lui aussi était riche en émotion je suis tellement triste de les quitter et même si je continuerai de côtoyer leur univers grâce au spin off qui est sorti "les mondes de Meg corbyn" Meg, Simon, Sam, Vlad, Tess, Henry, Meery Lee, etc tous me manquerons énormément... J'espère qu'un recueille de nouvelle sortira bientôt dans lequel on pourra les retrouver... Voir dans quel direction prend la relation entre Simon et Meg. Voir également ce que devient Sam ainsi que les élémentaires...

Quand au question qui nous restent j' espère qu'elles trouverons des réponses dans le spin off de cette super série...

Si certain d'entre vous hésitent encore à lire cette série surtout n'hésiter plus... Foncer... Vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lnf80 2018-12-12T19:46:57+01:00
Or

Et voilà c'est fini :'( on quitte les terra indigene et Mec. Je ne trouve pas tellement que cette série colle avec du bit lit mais par contre elle apparaît clairement illustrer la société actuelle...

Afficher en entier
Bronze

Comparé aux quatre autres, je trouve ce tome trop sentimentaliste. L'histoire traine en longueur, elle aurait pu ne faire que 250 pages et toute l'intrigue serait entièrement dedans. Le frère du lieutenant est une vermine, mais que fait le lieutenant après que ce rat tente de cambrioler ? Une petite séance au poste et après on lui achète de la pizza. Si tu sais que ton frère est un rat pourquoi tu continue d'être gentil avec lui ? Ça m'a soulé ! Et la candeur de Meg était mignonne au début, mais ça fait un an qu'elle vit avec eux c'est bon okh, on arrête avec l'innocence forcée ! Ce tome m'a sincèrement déçue, je m'attendais à mieux pas un ramassis de sentiments inutiles. La plupart des problèmes auraient pu se résoudre avec des gifles bien distribuées. La dernière scène, okh, pendant 5 tomes on attend ça, et on nous donne des miettes. Le moment le plus émouvant pour moi, c'est la scène du dîner de dinde avec Bug, il m'a fait tellement de la peine.

Afficher en entier
Argent

J'ai lu ce tome en même pas un jour (14h /3h30) tellement je n'ai pas pu le lâcher. On est hypnotisé.

Dommage que la relation Meg et Simon ne soit pas plus dévoilé

Afficher en entier
Or

C'est un très bon dernier tome, je l'ai dévoré tellement j'avais envie de connaitre la fin! Il y a de l'action, des rebondissements et une fin à 100 à l'heure. C'est juste frustrant de ne pas en savoir plus sur la relation Meg/Simon Spoiler(cliquez pour révéler)même si enfin ils échangent des baisers à la fin J'espère qu'on aura droit à quelques informations dans le livre dérivé de cette série.

Afficher en entier

https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2018/11/meg-corbyn-cartes-ivoire-anne-bishop.html

Ayant adoré les tomes 1, 2, 3 et 4, j'avais hâte de connaître le dénouement de cette magnifique saga !

Si les précédents opus se concentraient plutôt la situation globale entre les Humains et les Terra Indigene, ici tout se focalise sur la meute humaine de Lakeside avec l'arrivée du frère de Monty. Ce dernier vient semer le désordre, pensant pouvoir une nouvelle fois abuser de sa famille pour être nourri et logé gratuitement par l'enclos, fragilisant l'équilibre qui régnait entre les 2 espèces, alors que 2 membres des griffes et crocs de Namid, appelés également les aînés, débarquent pou observer les interactions entre les Humains et Terra Indigene.

La tension est donc bel et bien-là. On sent qu'il va se passer quelque chose mais on ne sait pas quand, jusqu'au dernier quart du livre plein d'action ! C'est d'ailleurs l'une des grandes forces de la plume d'Anne Bishop !

Je ne vais pas vous reparler des personnages car je pense vous en avoir bien assez parlé dans mes précédentes chroniques ! Ils sont égaux à eux-même, bien que certains soient amenés à choisir leur camps, tandis que Meg s'affirme davantage tout en privilégiant de plus en plus les cartes au lieu de se couper pour ses prédictions.

D'autre part, j'ai vraiment apprécié retrouver Bug, que je trouvais effacé auparavant. L'auteur nous donne à nouveau à réfléchir à son sujet !

Pour conclure, j'ai eu un petit pincement au cœur en quittant ces magnifiques personnages auxquels on ne peut s'empêcher de s'attacher au fil des tomes !

La fin est davantage mouvementée que dans les précédents tomes car elle concerne directement Meg.

De plus, malgré une fin que j'attendais plus intense concernant Meg et Simon, cette petite pépite vient parfaitement clore cette saga ! Merci Anne Bishop !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par melywen 2018-11-29T09:59:29+01:00
Or

Un tome qui finit bien cette saga,même si j'aurai aimé voir un peu plus de l'enclos après tous ces événements.Ce n'est pas une saga pleine d'action, tout est dans l'univers retranscrit par l auteur.

Les personnages sortent de l'ordinaire pour certains,leur diversité devient addictive,on veut les voir évoluer au sein de ce groupe de métamorphe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gkone 2018-11-27T20:35:51+01:00
Diamant

Et voilà (si je me trompe pas) dernier tome de Meg Corbyn, et que dire, là encore, l'auteur me transporte dans son univers avec ses différents personnages, son fonctionnement avec les Autres et leur rapport aux humains.

Bref une excellente fin pour moi, ça finit comme ça a commencé à savoir que j'ai donc accroché encore à ce tome. Il me tarde de lire les autres livres situés dans le même univers.

En tout, n'hésitez pas à vous jeter sur cette série de livres, c'est vraiment génial ! J'adore tout simplement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lucile62 2018-11-26T00:22:17+01:00
Diamant

Une fin magnifique qui nous fait en désirer encore un peu plus. La monde se retrouve à un croisement. Les terra indigènes vont statuer sur sont évolution.

Dans ce tome on voit apparaître une personne sournoise qui ne cherche que son plaisir et comment s'aider lui-même. Sa présence crée des tensions, mais rapproche aussi des gens. Les Aînés cherche comment cohabiter avec les humains et pour ça observe l'Enclos de très près. La fin est magnifique mais pour ma part j'aurais aimé une suite pour voir comment tout cela va s'enclencher.

La relation de Meg et Simon évolue dans ce tome, et je trouve très dommage que l'on ait pas pu voir comment va évoluer se couple que l'on attendait tous avec envie.

J'espère que d'autres livres nous apporterons des réponses, et continuera à faire vivre cette univers qui m'a transporté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimy 2018-11-17T17:19:12+01:00
Diamant

Toujours aussi génial et si bien écrit que l'on a l'impression d'y être, je suis tout de même déçu de ce tome final qui n'a pas répondu à toutes les questions laissé en suspens dans les tomes précédents. Pour la fin, si belle soit elle, on reste sur un goût d'inachevé.

Afficher en entier
Or

Un tome qui vient parfaitement clore la saga Meg Corbyn. Je l'avais déjà dit, mais je trouvais que le tome 4 était déjà pour moi une fin, et j'ai en effet été un peu déçue de ce 5ème volume.

Je l'ai trouvé un peu long, et surtout répétitif dans son schéma : un élément perturbateur (Jimmy), par qui vient tous les problèmes mais que personne ne semble capable d'arrêter... Au départ quelqu'un le suivait pour anticiper ses méfaits : tu te dis parfait. Et ensuite plus personne.. J'ai trouvé ça parfaitement illogique et cela m'a gêné.

D'autant que Jimmy semble un homme complètement fou, qui n'apprend aucunement de ses erreurs, et n'est pas effrayé par la force brute. Cela m'a presque gêné car il ne faisait plus si vrai en fait, mais juste un condensé de toutes les horreurs humaines. Je sais que certains personnages aussi bêtes existent, mais au moins ils restent la plupart du temps effrayables. Là non, Jimmy voit plein de monde mourir, mais il se dit systématiquement que lui ca va... Je ne l'ai, de ce fait, pas trouvé crédible et cela m'a agacé durant toute ma lecture.

Heureusement il y a beaucoup de moment très agréables où les humains et les autres se côtoient et se découvrent, et c'est ce qui fait la beauté de ce roman je trouve.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Meg Corbyn, Tome 5 : Cartes Ivoire" est sorti 2018-09-19T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 19 Septembre

Dates de sortie

Meg Corbyn, Tome 5 : Cartes Ivoire

  • France : 2018-03-21 (Français)
  • France : 2018-09-19 - Poche (Français)
  • Canada : 2018-05-03 (Français)
  • Canada : 2018-10-26 - Poche (Français)
  • USA : 2017-03-07 (English)

Activité récente

audro89 l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-14T07:25:19+01:00
melywen l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-29T09:53:00+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 721
Commentaires 94
Extraits 21
Evaluations 305
Note globale 9.06 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Etched in Bone (The Others #5) - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode