Livres
477 213
Membres
457 467

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Migabo 2015-02-27T14:42:02+01:00

(Traduction perso ^^)

Vlad retira un livre de l'étagère. La couverture montrait un homme musclé qui était partiellement vêtu, l'air menaçant, et était censé être quelque terra indigene. A ses pieds se trouvait une femme à demi dévêtue, probablement humaine, qui, malgré sa posture soumise, avait le menton relevé dans une attitude de défi et avait son dos cambré d'une manière qui exposait une impressionnante paire de seins.

(...)

Vlad lut quelques pages, puis posa le livre sur le chariot.

"Certains d'entre nous le liraient peut-être si tu le classes en comédie."

Simon le regarda, puis examina la couverture. "Ou bien on le met avec les livres de cuisine ?"

Afficher en entier

- Tu grognes après moi parce que je veux sentir tes cheveux, mais tu ne le rouspète même pas?

Définitivement quelques sentiments douloureux.

- C'est un chiot! protesta-t-elle.

- Et?

- Eh bien... mais...

- Je ne te grogne pas dessus quand tu veux caresser ma fourrure, dit Simon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Migabo 2015-02-27T14:40:09+01:00

(Traduction perso ^^)

" Vous pouvez vraiment vous transformer en loup ?", demanda Robert.

"Je suis toujours un Loup," répliqua Simon. "Parfois je mute pour avoir l'air humain."

Afficher en entier

- Lizzy croit que Boo Bear la protège des mauvaises choses, et maintenant il n'est plus avec elle quand elle a à parler de ce qui est arrivé à sa mère. C'est pourquoi elle aimerait que Nathan vienne avec nous. Elle dit qu'il a de grandes dents, même plus grandes que celles de Boo Bear.

Ils fixèrent Montgomery. Finalement Simon dit :

- Boo Bear n'a pas de dent, alors tout le monde a de plus grandes dents.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2016-04-06T15:58:43+02:00

Simon la rejoignit.

- Ça ira, assura-t-elle. Va à ta réunion.

Elle attendit de savoir si une sorte de réaction prophétique suivrait ces mots.

Rien.

- D’accord, dit-il enfin. Henry emportera le bouquet au consulat pour qu’il ne te dérange plus. Vlad prévient la police.

- L’Enclos n’est pas assujetti aux lois humaines.

- Non, mais la menace ne se trouve pas dans l’Enclos. D’autre part, vu que l’agent MacDonald est le cousin de Theral, la police l’apprendra de toute manière et voudra en savoir davantage.

Elle hocha la tête avant de lui adresser un timide sourire.

- Je ne me suis pas coupée.

- C’est bien.

Il se dandina d’un pied sur l’autre, l’air hésitant.

- Tu ne devrais pas faire attendre Henry.

Il s’attarda encore un moment, puis poussa un soupir et quitta le bureau.

- Tu es sûre que tout va bien ? demanda Merri Lee à voix basse quand Nathan se fut de nouveau lové dans son panier et que les autres terra indigene eurent repris leurs occupations respectives. Je resterai, si tu as besoin de moi.

- Ça ira.

Meg réfléchit quelques instants. Simon était un Loup. Les règles humaines ne s’appliquaient pas toujours à son attitude, car, même quand il ressemblait à un homme, il ne raisonnait pas comme un homme. Et pourtant…

- Il paraissait… déçu… quand il est parti. Simon, je veux dire.

Merri Lee se pencha sur la table de tri.

- Quand je suis avec Michael et que l’un de nous deux doit s’en aller, on s’embrasse pour se dire au revoir. Simon aurait peut-être aimé l’équivalent Loup.

Meg la considéra en fronçant les sourcils.

- Je ne vais tout de même pas lui lécher le visage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Carole94P 2016-09-26T18:50:37+02:00

Ce n'était pas pareil qu'avec Sam. La main de Simon, plus large, passa lentement sur sa tête. Ses doigts puissants s'arrêtèrent derrière son oreille, là où les muscles étaient tendus, pressant, décrivant des cercles, massant.

Elle chancela. Ce n'est que lorsque son front reposa contre la poitrine de Simon qu'elle prit conscience qu'ils s'étaient rapproché.

- Oh ! murmura-t-elle. Ça ne m'étonne plus que tu restes allongé sur mes genoux quand on regarde un film.

Simon rit, lui effleurant les cheveux de son souffle.

Il retira sa main et recula, trop tôt au goût de Meg.

Afficher en entier
Extrait ajouté par jessika01 2016-10-07T22:54:37+02:00

Steve Batelier la dévisagea.

- vous vous étés coupé les cheveux.

Meg poussa un soupire exaspéré.

- Oui, ça ressemble à du duvet de louveteau. Et non, vous ne pouvez pas toucher.

Il s'efforça à grand peine de ne pas sourire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SakuraTales 2016-03-21T11:47:36+01:00

-Nous sommes allés chercher quelques pizzas à Croustipizz, et Tess prépare une salade. Nous avons prévu de nous retrouver dans le foyer pour regarder des films.

-Quels films ? s'enquit Meg

-Est-ce que ça a une importance ?

Elle préférait avoir la possibilité de se cacher derrière Simon pendant les passages effrayants, et la plupart des films terra indigene comportaient des passages effrayants.

-J'imagine que non.

-Alors joins-toi à nous, proposa Vlad avant d'esquisser un sourire. Je dirai à Simon où te trouver quand il aura fini de courir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SakuraTales 2016-03-21T11:13:20+01:00

-Papa ? gémit la fillette, des larmes commençant à rouler sur ses joues. Bouh est blessé.

-Je sais ma chérie, mais...

-J'ai appelé la marchecorps Wolfgard, annonça Henry Beargard dans un grondement en émergeant du passage voûté. Elle nous retrouvera au cabinet médical et fera de son mieux.

-Mais c'est un ours ! geignit Lizzy.

Un peu plus de rembourrage jaillit des déchirures de la peluche.

-Moi aussi, répliqua Henry. Mais je suis le seul Grizzli de l'Enclos. Quand je me fais mal, la Louve s'occupe de moi.

[...]

-L'ours Bouh est malade, décréta Henry. Il doit se faire soigner.

Afficher en entier

En attendant, Meg et lui visiteraient un endroit qu'elle ne connaissait pas et vivraient une nouvelle expérience. Ensemble.

Il n'était pas humain et ne le serait jamais. D'ailleurs, Meg n'attendait pas cela de lui. Mais, en sentant sa main dans la sienne, Simon se dit que, peut être, il pourrait apprendre à être suffisamment humain.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode