Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Megara1 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Marie-Anne, fille du roi, tome 6 : Le fantôme de Chambord Marie-Anne, fille du roi, tome 6 : Le fantôme de Chambord
Anne-Marie Desplat-Duc   
Cela faisait très longtemps que je n'avais pas pu lire la suite de cette merveilleuse série. Moi qui suis fan de Versailles et de l'époque de Louis XIV, j'aime évidemment l'histoire et la façon tellement crédible dont l'auteure (qui a également écrit la série géniale: Les colombes du Roi Soleil) fait preuve.
On remarque que Marie Anne a bien grandi depuis le dernier tome et qu'elle a des attitudes plus matures même si le côté enfantin reste assez présent, ce qui ne me dérange en rien personnellement. Les personnages que l'on connaissait sont bien sûr toujours aussi attachants (Louis par exemple) tout comme les nouveaux.
J'adore le château de Chambord, et je l'ai visité beaucoup de fois alors ça m'a fait plaisir de sortir un peu de Versailles pour aller explorer d'autres merveilleux châteaux. D'ailleurs ce que l'on apprend est très instructif et je me demande si les indices sont vraiment comme tels dans le château... L'enquête est agréable.
Bref, j'ai beaucoup aimé.
Le Porte-bonheur Le Porte-bonheur
Nicholas Sparks   
J'étais réticente, une histoire avec la guerre sa ne m'intéressait pas trop mais on m'a prêté le livre et je dois dire que je ne regrette pas de l'avoir lu. J'avoue que je sautais les parties avec la guerre mais je n'ai pas manqué grand chose du fil de l'histoire et j'ai été surprise par la fin. A vous de voir

par Solstice
Il était une lettre Il était une lettre
Kathryn Hughes   
Des fois il suffit d’une couverture, d’un titre puis on découvre le résumé et l’on se dit alors que ce livre est prometteur mais à la lecture on se rend compte qu’il va au delà de ce que nous pensions.
"Il était une lettre" est magnifique, quand je l’ai commencé je n’ai pas pu me résoudre à m’arrêter, je l’ai lu d’une traite, c’est un énorme coup de coeur.
Je remercie les Editions Calmann-Lévy qui m’ont permis de découvrir ce chef d’oeuvre.

C’est une lettre qui va changer la vie de Tina. Jeune femme qui vit dans les années 70 auprès de son mari assez pauvrement car il ne travaille plus, elle est seule à assumer les charges du foyer. Rick est alcoolique et depuis leur nuit de noces, il lui a dévoilé cette facette et la violence qui va avec, Tina vit constamment dans la peur de le mettre en colère.
C’est ainsi que tous les samedis, elle a besoin de fuir le domicile conjugal pour travailler dans une boutique caritative : c’est là-bas qu’elle fera la découverte de cette lettre, fermée et timbrée mais qui semble ne jamais avoir été postée, trouvée dans la veste d’un costume d’homme. Quand elle se décide à la lire, elle se rend compte que c’est une lettre d’amour d’un homme qui doit partir à la guerre et qui souhaite épouser la jeune femme qui porte son enfant. Bouleversée par cette lettre, Tina pense alors qu’elle doit la remettre à la femme à qui elle était destinée qui porte le même prénom qu’elle : Christina, pour qu’elle sache que cet homme Billy l’aimait.

C’est alors que la narration se passe en deux temps, passant du présent de Tina au passé de Christina, qui commence en l’année 1939 juste avant que les Etats-Unis n’entrent en guerre.
Elle a alors 17 ans, sa mère est sage femme et son père médecin, d’éducation assez stricte, Christina commence à sortir en douce avec son amie. C’est lors d’une ses sorties qu’elle va faire la connaissance de deux amis : Billy et Clark. C’est ainsi que démarre une belle histoire d’amour entre Billy et elle qui n’aura de cesse d’être mise à mal par la cruauté d’un père. On découvre comment leur relation est née, comment ils vont être séparés. Quand Tina va commencer ses recherches, elle va commencer par rencontrer la famille de Billy mais Christina reste un mystère.

En même temps, sa vie bascule, Tina est jeune mais elle n’est pas heureuse avec son mari, elle le craint. Elle décide de le quitter, épaulée moralement par ses amis qui l’encouragent à partir, mais très vite elle se rend compte qu’elle est enceinte et Rick lui dit qu’il a changé et elle revient auprès de lui.
Mais la jalousie de Rick va de nouveau faire basculer la situation et c’est cette lettre qui causera ce choc qui bouleversera sa vie. Son histoire conjugale est dramatique, c’est désolant de voir qu’elle puisse tant espérer que Rick puisse réellement changer, de la voir croire qu’il y a une chance pour que ça marche, la conséquence de ses espérances en sera lourde et douloureuse !

On découvre ainsi la vie de Christina depuis sa rencontre avec Billy en 1939 jusqu’à aujourd’hui. Cette jeune femme a eu un destin tragique, elle a énormément souffert. Les épreuves qu’elle a pu traverser quand son père la fait partir en Irlande enceinte sont déchirantes, il a tout manipulé autour de lui pour que tout se passe comme lui le souhaitait. C’est une jeune femme admirable et courageuse, elle a su rebondir suite à toutes ses épreuves.
Tellement de choses lui ont été cachées, elle n’avait en ce temps aucune possibilité de décider de son propre chef, la femme à cette époque, d’autant plus si elle était jeune, ne pouvait pas faire ce qu’elle souhaitait.

Que l’on soit en 1973 ou en 1939, les vies de ces deux femmes sont bouleversantes, elles n’ont pas été épargnées. Le cheminement que cette lettre va engendrer dans leur vie aura des conséquences positives mais si elle avait été remise en temps voulu, Christina n’aurait pas tant souffert dans le passé. L’histoire est très bien conçue, on y découvre vraiment leurs vies en détail, on apprend à les connaitre et on est fière de voir que deux femmes de générations différentes ont pu être si fortes. L’immersion dans deux périodes du XXème siècle est très intéressantes, on ne souffre aucunement du passage d’une période à l’autre, on est heureux de suivre leurs deux histoires.

Cette lettre aura fait énormément souffrir Christina mais elle aura sauvé Tina.
Deux femmes, deux destins, une histoire bouleversante qui nous montre à quel point la société change et avec elle la condition de la femme.

http://www.livresavie.com/il-etait-une-lettre-de-kathryn-hugues/

par Beliwei
Ne m'appelle plus Anastasia Ne m'appelle plus Anastasia
John Boyne   
Tout d'abord, j'ai aperçu la couverture de ce livre dans la bibliothèque de ma grand-mère, et je l'ai tout de suite beaucoup aimé, et ensuite c'est le titre qui m'a donné envie de le lire. J'ai toujours été fascinée par la famille Romanov, et surtout par Anastasia.
J'ai trouvé l'histoire magnifique, et j'ai adoré le personne de Gueorgui, que j'ai trouvé vraiment attachant, pleins de contradictions... J'ai beaucoup aimé les changements de décennie, où on découvre le personne sous plusieurs angles, différents âges, et toujours très différents.
En bref, magnifique.

par Fauva
Highland's Lairds, Tome 3 : La musique des sombres passions Highland's Lairds, Tome 3 : La musique des sombres passions
Julie Garwood   
L'histoire (hors prologue) débute 2 ans environ après la fin du tome 2, (le maître chanteur).

Gabrielle héritière et Princesse du royaume de saint-Biel ( désormais aux mains du roi d'Angleterre), est une demoiselle extrêmement belle et convoitée. Suite à la décision de son Roi, elle prend la direction des Highlands pour prendre époux, le Laird Monroe. Mais tant de convoitise tant du côté Anglais que des Highlands, va tout perturber.

Rentrons dans le vif du sujet, nous sommes très nombreuses à avoir attendu ce tome. La musique des sombres secrets clôturant la série highlands laird's bien que je vous avoue, certaines situations dans le tome pourraient laisser supposer une suite avec Liam MacHugh.

MacHugh, le nom vous dit quelque choses en effet nous avions fait la connaissant du laird Colm très succinctement vers la fin du tome 2 au moment où Brodick allait sauver sa femme.

Je vais être totalement honnête avec vous, je suis déçu par ce tome, même s'il a une identité propre et les personnages sont "charismatiques", l'auteure nous offre un remake du tome 2 : Légende..... Anglaise .....Trahison....

Sans pour autant approfondir l'histoire, celle-ci m'a tenue en haleine, en effet, mais beaucoup d’éléments ont perturbé ma lecture et surtout même si Julie Garwood nous parle des lairds Maitland, Buchanan, Ramsey, il m'a manqué une vrai fin, digne de ses plus grandes histoires.

Vous l'aurez compris, je suis mitigée. L'histoire débute sur une légende celle de Saint-Biel, un royaume qui a attisé les convoitises pendant des années. Gabrielle est la princesse de ce royaume héritière par le sang de sa mère, elle garde en mémoire depuis sa plus tendre enfance, les contes qui lui sont racontés et qu'elle devra perpétuer avec les futures générations filles uniquement.
Gabrielle est une anglaise d'adoption suite à la prise de pouvoir du roi sur Saint-Biel, elle a un caractère fort, elle s'est se battre, nous l'avons remarqué grâce à son exploit au tir à l'arc, mais voilà le premier hic. En effet tout le long du récit, la jeune héroïne est décrite comme très combative, vous allez rire sur beaucoup de joutes verbales très cocasses, cependant l'auteure n'a pas développé la caractéristique du combat à l'arc et des capacités de la demoiselle. En effet, elle qui se rebiffe, laisse le doute sur son habileté. J'ai eu beaucoup de mal à la comprendre.

Sa phrase de prédilection : Si vous le dites ......

Colm, lui est un highlander respecté craint, puissant et légendaire. Dans le tome 2, il m'était apparu, comme une ombre, un homme que j'avais envie de découvrir. Dans sa propre histoire, il me laisse perplexe. En effet, lui qui est connu pour son devoir envers son clan, ne vouloir aucune dette, aucun châtiment ne sera mis de côté, par moments il donne l'impression d'avoir peur. En effet, il trouve face à lui une jeune femme qui lui tient tête, mais en même temps, je n'ai pas trouvé la combativité que j 'aurais aimé découvrir en lui. Il fuit. Heureusement que Brodick et Liam apportent du piquant, de pep's. Colm devenant l'homme devrait être à la fin : Sexy, brutal.

Vous l'aurez compris, l'histoire pour moi n'est pas assez approfondie.

Julie garwood nous offre un style littéraire très différent de ce qu'elle nous avait habitués. L'histoire se déroule entre narrations et points de vues très diversifiées. Tel un ménestrel qui commencerait la narration de sa légende, puis nous passons au point de vue de l’héroïne, d'highlander, d'anglais, diversifiant un peu trop l'histoire. Même si je vous avoue, que certains narrateurs, permettent de ne pas laisser un vide dans l'histoire, ceci est grandement appréciable, mais tous les points de vue ne sont pas utiles, n'apportant rien de plus, surtout apportant un manque considérable de joutes verbales entre nos deux héros : Colm et Gabrielle.

Pour conclure, vous passerez quand même un très bon moment de lecture avec Colm, nous retrouvons Brodick qui restera sans contexte mon chouchou de cette trilogie.
L'histoire que vous allez découvrir est riche, une demoiselle qui vous fera rire, un highlander têtu et borné, Liam piquant et séduisant. Mais si comme moi vous attendiez ce livre depuis plus de cinq ans, que vous connaissiez la plume de l'auteure au travers de ses écrits, autres que la trilogie : Un mari féroce ou la série lairds fiancées sur ordre du roi ou un ravisseur sans scrupules. Vous comprendrez ma déception.
j'en attendais peut-être trop, je l'imaginais tout simplement différemment.

Julie Garwood reste quand même maître des histoires des highlanders dans le top Five, des écrivains du style.

Par contre une question que je me pose pourquoi avoir mis une couverture avec une blonde, alors que Gabrielle a les cheveux de nuit ? Par moments je reste perplexe mais bon c'est comme ça.
http://jewelrybyaly.blogspot.fr/2015/11/chronique-aly-la-musique-des-sombres.html

par Jbyaly
Highlands' Lairds, Tome 2: Le Maître Chanteur Highlands' Lairds, Tome 2: Le Maître Chanteur
Julie Garwood   
L'histoire est très belle, la recontre de ces deux mondes différents et de ces deux êtres aussi différents qui les lies à tout jamais grâce à l'amour, Brodick et Gillian.
Mais ce livre parle aussi de l'amour de Brigid et de son chef de clan Ramsey.
Bonne lecture.

par Selene
Highlands' Lairds, Tome 1: Le Secret de Judith Highlands' Lairds, Tome 1: Le Secret de Judith
Julie Garwood   
Un autre récit de Julie Garwood sur les Highlanders tout à fait délicieux!
Les dialogues ainsi que l'interaction des personnages sont très souvent désopilants, vous arrachant un rire involontaire. Cette auteure a cette particularité d'allier le romantique, l'historique et l'humour avec une facilité et une aisance déconcertante.
Judith rencontre son amie France Catherine alors qu'elle n'a que quatre ans et leur amitié naissante ne cessera de grandir au fil des ans, bien que l'une soit Anglaise et l'autre Ecossaise.

C'est pour honorer une de ses promesses que Judith se rend au chevet de son amie, escortée par un Laird Ecossais tout ce qu'il y a de plus viril, farouche, ténébreux et néanmoins sensuel, tendre et passionné. Durant le trajet qui durera une semaine, ces deux êtres se rendront compte à quel point l'attirance, le désir et le trouble les submergent lorsqu'ils sont à proximité.
Nombres de péripéties s'enchainent tant lors du voyage qu'une fois arrivé à bon port.
Bien qu'étant Anglaise, les qualités de coeur, le courage, la témérité et l'entêtement de Judith n'auront de cesse de séduire et charmer son entourage, à commencer par Ian, cet Highlander intrépide et insatiable qui se retrouve complètement dérouté et totalement envouté par ce petit bout de femme.
A LIRE !


par ccmars
Rouges Baisers Rouges Baisers
Fabienne Michonnet   
Pour qui aime la romance sentimentale contemporaine, Rouges baisers est un petit bijou. J'ai aimé John et son équipe et l'histoire d'amour entre Peter et Blandine est fort bien écrite. Le fait que l'histoire se passe en Californie dans des studios de cinéma ajoute un cadre qui fait rêver. Le roman se lit facilement, l'écriture est très fluide et on se laisse porter avec plaisir. L'héroïne sait ce qu'elle veut et son côté "hors mode" m'a plu. Quant à Peter je l'ai trouvé carrément craquant...

par Fabie1
Pour une Danse Pour une Danse
Heidi Cullinan   
Suite à une grave blessure qui aurait pu mettre sa vie en danger, Ed se voit dans l’obligation de mettre fin à sa carrière professionnelle, en tant que footballeur … Le football qui était en quelque sorte toute sa vie …. Il se retrouve donc, bien malgré lui, à donner des cours de musculation dans un petit centre communautaire ….
C’est en ces lieux, qu’il fait la rencontre de Laurie, danseur professionnel, donnant des cours de fitness à la jeunesse du quartier … La rencontre entre ces deux hommes va faire pas mal d’étincelles, et c’est à coup de piques et de réparties bien senties qu’ils communiquent …. Jusqu’au jour où, Laurie va faire une proposition des plus farfelues à Ed … Danse avec Moi …
« Pour une danse », c’est la rencontre, de deux êtres aux caractères et aux physiques diamétralement opposés, qui vont grâce à la danse, s’apprivoiser et combattre ensemble leurs démons personnels… qui vont apprendre au rythme des pas d’un tango, tout en douceur, à se faire confiance, à prendre soin l’un de l’autre, a se guérir et à s’aimer tout simplement …
La danse, leur petite bulle de douceur, ou seul eux deux comptent … ou leurs corps ondulent, fusionnent pour ne faire qu’un, ou la sensualité transpire dans chacun de leurs mouvements, ou la complicité et l’alchimie embellissent le tout …. ou l’amour transcende au-delà des mots. Cette Fusion sensuelle, passionnelle, que l’on retrouve aussi lors de leurs relations plus intimes … La Danse qui fait d’eux, un seul et même cœur.
Mais malheureusement rien n’est acquis, et la blessure d’Ed, peut tout remettre en question, mettre en danger leur relation ….
Que va-t-il, de ce fait advenir de leur couple ? Ont-ils un avenir ensemble malgré tout ?
L’auteure avec délicatesse, tendresse et pudeur, nous offre une belle et tendre romance, où la danse sublime, tout en volupté, l'histoire d'amour entre Ed et Laurie.

Un petit coup de cœur pour le personnage d'Ed, il est juste sublime, touchant, époustouflant dans toutes ses attentions, ses gestes de tendresse ou d'amour ... ♥

Juste deux petits bémols :
1 : Je trouve qu’une certaine scène, à la fin du roman, était totalement inutile et quelque peu inappropriée dans cette merveilleuse histoire (surtout quand nous connaissons tous les protagonistes de l’histoire et leur relationnel)
2 : Pourquoi avoir changé le titre pour la version VF ? Pourquoi ne pas avoir carrément traduit le titre de la version VO ? ... Pour ma part "Danse avec moi" définit à la perfection cette histoire ... L'auteure à su choisir le titre parfait !


http://wp.me/p7hZdc-8i
Ils m'ont appelée Eva Ils m'ont appelée Eva
Joan M. Wolf   
un récit bouleversant qui nous montre comment était les nazis durant la 2e guerre mondiale. L'histoire d'une petite fille qui a été choisie et qui va etre éduquée par des allemands nazis. On est tout de suite plongé dans l'histoire, c'est un très bon livre!

par litchi