Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Meggie-1 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La langue des bêtes La langue des bêtes
Stéphane Servant   
Il est de ces livres qu’on aime tellement qu’il nous est tout simplement impossible d’en continuer la lecture. Je sais, dit comme cela, c’est étrange, mais laissez-moi vous expliquer. Ce livre, il m’a fallu presque deux semaines pour le terminer, pour la simple et bonne raison que j’en savourais le moindre paragraphe, que je devais me retenir pour ne pas en recopier toutes les phrases sur mon carnet de citations, que je voyais avec angoisse la fin se rapprocher inexorablement à chaque phrase. Ce livre, il m’a secouée, clairement, indéniablement, au point que cela fait presque une semaine que je retarde l’écriture de cette chronique, car je sais que je vais avoir toutes les peines du monde à vous en parler, à trouver les mots pour exprimer les émotions et les sensations qu’ont fait naitre en moi ces mots mis bout à bout, ces lettres ordonnées en une histoire aussi féérique que terrible. Une histoire dont on ne sort pas indemne, quoi qu’on fasse pour se prémunir de ce bouleversement radical entrainé par ce conte qui fait réfléchir sur notre monde, sur notre vie.

La Petite a toujours vécu là, au Puit des Anges, avec Belle, le Père, Franco le lion et les autres. A vrai dire, la Petite ne sait pas vraiment ce que cela veut dire, toujours. La Petite voit les jours qui passent sans chercher à les compter, voit le temps qui défile sans chercher à l’arrêter. La Petite vit entourée d’histoires, sans savoir que les histoires sont des histoires, car pour la Petite, la vie est une histoire, et les histoires sont la vie. La Petite sait les choses telles qu’elles sont, sans avoir jamais eu besoin d’apprendre. Elle sait les liens qui unissent les hommes entre eux et avec la nature, elle sait que l’homme n’est qu’une bête privée du langage fondamental. Mais un jour, elle ne sait plus, tout son monde s’évapore dans les rugissements d’une machine terrible venue détruire la forêt et les arbres et les animaux. Et pour sauver le Puit des Anges, la Petite ne voit qu’une solution : réveiller la Bête, celle qui a volé la langue des bêtes aux hommes, celle qui a sauvé l’Enfant de la colère du Patron. Quand les histoires se mêlent à la réalité, quand la réalité devient une histoire comme les autres, tout bascule et tout s’écroule.

Ce roman est très probablement l’un des récits les plus étranges qu’il m’ait été donné de lire. C’est à la fois beau et horrible, léger et dramatique. On sort des sentiers battus pour atterrir au cœur de l’inconnu. On se laisse surprendre par cette narration si particulière, cette narration qui va à l’essentiel sans jamais le dire vraiment, cette narration qui raconte sans jamais raconter. Les scènes se déroulent devant nous, en nous. Car finalement, l’histoire que nous raconte cette histoire n’est rien d’autre que notre histoire : quand vint le temps de quitter définitivement l’enfance insouciante (mais emplie d’une sagesse bien plus profonde qu’on ne le pense), notre monde s’écroule douloureusement pour se voir remplacer par un univers aux règles incompréhensibles, nos yeux s’ouvrent à ce qu’on préférait jusqu’à présent éviter de voir, nos oreilles comprennent ce qu’elles s’obstinaient à reformuler différemment pour préserver notre joie. Cette histoire, c’est ça : la Petite découvre qu’elle n’est plus la Petite d’hier, sans pour autant savoir ce que sera la Petite de demain. Cette histoire, c’est la douleur de cette enfant que tout oblige à grandir, brutalement, cruellement, sans y avoir été préparée, sans l’avoir demandé. Cette histoire raconte la mort de l’enfance.

Ce roman se fait le messager d’un regard sur le monde, d’un regard qui remet en question bon nombre de nos attitudes, de nos comportements. Ici, l’humanité est présentée comme « enfermée dans des cages de bêton avec pour seule fenêtre l’écran des télévisions », esclave volontaire de ces « paradis colorés, bruyants et artificiels ». Prisonniers de l’inutile, dirait Manset. La Petite vit loin de tout cela, loin de ce Village et de cette Ville qui se font ici le reflet de tous les Villages et de toutes les Villes du monde, et à ses yeux ces individus sont des sauvages, qui ne respectent ni la nature ni les animaux ni les hommes, qui se sont enfermés dans leur vision du monde sans songer une seule seconde que c’est la diversité qui fait la richesse de l’humanité. Tout le monde devrait lire ce livre une fois dans sa vie. Car ce livre fait réfléchir. Ce livre nous invite à nous poser cette essentielle question : « qu’est-ce que l’essentiel ? ». L’essentiel, est-ce l’argent, est-ce la normalité, est-ce l’essentiel présenté par les médias ? Mais ce livre, c’est aussi une invitation à laisser tomber notre vision purement rationnelle du monde pour se laisser emporter par les histoires et les rêves, par les intuitions et les émotions, par tout ce qui se passe du matériel pour exister. Ce livre nous invite à ouvrir les yeux et le cœur.

Et quand bien même on déciderait de lire ce roman comme n’importe quel autre roman, sans chercher à se laisser entrainer par ces réflexions sous-jacentes à l’histoire, croyez-moi, il vaut le détour. C’est beau. Chaque mot de ce livre a trouvé sa juste place pour faire de chaque phrase une poésie. On pourrait passer des vies entières à savourer ces phrases, à les murmurer, à les crier, à les chanter. Les mots et les phrases et les paragraphes sont emplis d’une fluidité rare, d’un rythme délicat, d’une harmonie parfaite. Tout dans ce roman invite à la lecture à voix haute, au coin du feu ou au cœur de la forêt, pour soi-même ou pour un public. Le langage occupe dans ce récit une place primordiale, centrale, cruciale, et cela se ressent dans la narration. Les mots ont été choisis avec soin, autant pour leur signification que pour leur sonorité, pour leur connotation que pour leur beauté. Je ne peux que vous encourager à lire ce roman, ne serait-ce que pour découvrir cette plume si singulière, cette plume qui vous fait retenir votre souffle à chaque instant, cette plume qui fait vibrer tout votre corps et votre cœur d’émotions brutes.

Dire que ce livre est un coup de cœur serait à la fois un euphémisme et un mensonge. Ce livre, c’est une expérience que vous ne voulez pas manquer. Jusqu’à présent, je n’ai jamais rencontré un livre tel que celui-là, et je doute fortement en rencontrer un autre un jour. Car ce livre ne ressemble à aucun autre livre, autant par son fond que par sa forme. Je peine à exprimer avec précision ce que je pense à propos de ce livre, pour la simple et bonne raison que les mots ne suffisent pas toujours à décrire les émotions et les sensations. Ce livre bouleverse, mais il réconforte aussi, ce livre ébranle, mais il amuse également. Ce livre n’est ni une comédie ni une tragédie, ni un roman ni une poésie, ce livre est tout et rien à la fois. N’hésitez plus et laissez-vous appeler par ce livre unique en son genre, qui ne vous décevra pas.

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2016/12/la-langue-des-betes-stephane-servant.html

par Aryia
L'été où je suis devenue jolie, Intégrale L'été où je suis devenue jolie, Intégrale
Jenny Han   
L’été où je suis devenue jolie est l’histoire de Betty mais pas seulement. C’est aussi celle de Conrad et Jeremiah Fisher.

A première vue, il semblerait qu’il s’agisse d’une romance des plus classiques portant sur un tout aussi classique triangle amoureux. Très simple en apparence, ce livre, en réalité, va aborder des sujets beaucoup plus profonds et complexes. Je craignais qu’il ne soit superficiel et très prévisible et, vu son épaisseur, de m’ennuyer. Or il n’en a rien été, au contraire !

Ce livre est une romance qui sent bon l’été, le soleil et la mer. Je ne peux donc que la conseiller à tous les amateurs de jolies histoires d’amour. Simple et rafraichissante, cette romance addictive se lit très rapidement.

Notre chronique : http://drunkennessbooks.blogspot.fr/2014/07/lete-ou-je-suis-devenue-jolie.html
L'Été où je suis devenue jolie L'Été où je suis devenue jolie
Jenny Han   
Un excellent livre qui promet une excellente série! Il nous donne carrément un avant-goût de l'été! Belly, l'héroine du livre est tout simplement adorable, elle est jeune, intelligente, mais un peu naïve ; pour notre plus grand plaisir. On ne peut pas s'empêcher de s'imaginer à la place de Belly : quel gars choisir? comment réagir? Depuis que j'ai fini de le lire, je ne penses qu'à quel point j'ai hâte de lire la suite! ^^ Je vous recommande fortement ce roman. Bonne lecture! ;)

par Pamie
Inside Out, Tome 1 : Enfermée Inside Out, Tome 1 : Enfermée
Maria V. Snyder   
Respire, respire. Mon dieu j'arrive pas à me ravoir.
Bon, l'avais de ce roman va être particulièrement positif car avec la note que je viens de lui attribuer, je suis sous le charme.
Dans cet aventure, nous suivons Trella une jeune gratteuse qui va voir sa vie chambouler à cause d'un prophète qui ne cèsse de parlé d'une " porte " en promettant mon et merveille à ceux du bas de l'échelle sociale, tout ceux qui sont de même conditions que la jeune fille. La particularité de ce roman c'est au niveau des années sont traduite par des centisemaines, que leurs semaine ce traduite pas cents heures,...
Je me suis vite fait à ce mode de lecture.
Bon revenons à Trella qui vit dans " l'intérieur ", un enorme cube sans orginalité ou tout est scrupuleusement surveillé par les Pop Cops, une sorte de police millitaire qui contôle tout l'intérieur, depuis les niveaux inférieur jusqu'au supérieur.
Bon je vais pas tout vous raconter non plus. Mais sachez que le style de l'auteur est bel et bien présent, si vous avez lu le poison écarlate, vous ne serez pas déçus. Et ne vous entendez pas à de la romance dès le début du roman car elle est légère et subtil ^^.
La rencontre de Trella avec un habitant des niveaux supérieur, Riley , va un peu plus sa vie car il va l'aider dans la quète à trouvé la porte et à mener une révolution contre Karla la colonelle tyran des pop cops.
Bon, c'est un roman qui est remplis de rebondissement, d'action, de suspence, remplis de surprise et vous plonge dans un tout autre univers. Et vu que c'est de la science-fiction, je suis encore plus étonné d'aimer ce style. Faut dire que le style de l'auteur vous plonge dans l'histoire dès le départ et ne vous laisse pas une minute de répit.
Un roman que je conseille et moi c'est sur je suis sous le charme et je lirai avec un grand plaisir la suite du roman.
Fairy Tail, Tome 2 Fairy Tail, Tome 2
Hiro Mashima   
Rire pendant toute une lecture est devenue possible grâce à Fairy Tail que je qualifierais de Meilleur Shōnen de l'Univers! Ce tome est Fantastique (comme tous les autres d'ailleurs) Comme d'habitude L'action, l'aventure et L'humour s'y trouve. Quand je pense à Fairy tail et à ses personnages déjantés, un seul mot me vient à l'esprit: GÉNIALISSIME!

par Mimanga
Maïna, tome 1 : L'Appel des loups Maïna, tome 1 : L'Appel des loups
Dominique Demers   
Si vous l'avez aimer, lisez le deuxième tome, il est encore beaucoup meilleur que celui-ci et l'histoire de natak et maina est romanesque mais jaurais aimer un troisième tome a cette série

par venusee
Ensemble, c'est tout Ensemble, c'est tout
Anna Gavalda   
J'ai adoré le livre.
C'est un fragment de vie qui aurait pu se passer, qui s'est surement passé. On y croit, puisqu'il n'y a aucune raison de ne pas y croire. Les personnages sont attachants, le livre est bien écrit. Ce que j'aime chez A.Gavalda c'est qu'il y a juste à ouvrir le livre et à se laisser bercer. C'est fluide, ça coule tout seul, c'est magnifique.

L'adaptation filmique est très réussie. Pour une fois je n'ai pas été déçue (oui c'est rare) et les acteurs sont tellement à leur place dans cette histoire ... =)

par Gomette
L'Été devant nous L'Été devant nous
Jenny Han   
Ce tome met un point final à la saga et répond enfin à la grande question que l'on se pose depuis le début de "L'été où je suis devenue jolie". Belly finira-t-elle avec Conrad, son premier amour, ou avec Jérémiah, son meilleur ami d'enfance. Les frères Fisher mettent ses sentiments à rude épreuve, rien n'est facile pour elle. La meilleure surprise est d'avoir le point de vue de Conrad, on comprend mieux son comportement passé et l'on s'attache encore plus à lui... Par contre Jérémiah est beaucoup moins appréciable par son comportement, il n'est plus le jeune homme aux réactions parfaites que l'on a connu dans les autres livres, même si on peut comprendre pourquoi. En bref, j'ai adoré cette saga, c'est difficile quand on sait que c'est fini et que l'on aura pas la suite de la vie de Belly, il n'y a plus qu'à laisser travailler notre imagination...

par maya18
Nés à minuit : Renaissance, Tome 3 : Délivrance Nés à minuit : Renaissance, Tome 3 : Délivrance
C.C. Hunter   
Mais que ce passe t il avec les livres de C.C. Hunter? Je ne comprends plus rien. Les livres en versions Anglaise ne cesse de s'accroitre et du couté Français c'est l'attente et la débandade.
Comme a chaque fois, grincement de dent et impatiente face a une série qui ne cesse d'être repousser.


par chacha13
Le Retour de l'Ange, Tome 2 Le Retour de l'Ange, Tome 2
Elizabeth Chandler   
http://wandering-world.skyrock.com/3068277651-Le-Retour-De-L-ange-Tome-2-La-Poursuite.html

Le Retour De L'ange Tome 2 s'inscrit dans la lignée des autres tomes des deux sagas. C'est un ouvrage doux, prenant, possédant ( trop ) peu d'action, et doté d'un vrai effet addictif. Retrouver Ivy, Tristan, Will, et toute leur bande, a de nouveau été un réel plaisir que j'ai hâte de pouvoir ressentir à nouveau en lisant le prochain opus de cette série !
Cet ouvrage nous ramène directement après la fin du premier. Beth est toujours possédée par Gregory, Tristan a disparu, et Ivy recherche activement une piste qui pourrait la diriger vers son âme-sœur. Dès le départ, on sent que l'intrigue va essentiellement être dirigée sur Luke et son assassin, ainsi que sur l'enquête que Tristan et Ivy vont mener sur eux.
Vous n'avez pas rêvé, j'ai bien écrit "Tristan et Ivy" ! Hé oui, nos amoureux transis se retrouvent une nouvelle fois après s'être perdus à la fin du premier tome de la trilogie dans des circonstances dévastatrices. Leurs retrouvailles sont magnifiques, et la romance qui est omniprésente pendant notre lecture dégouline presque des pages. Nos deux protagonistes principaux sont liés l'un à l'autre par un lien puissant, presque palpable. Leur histoire d'amour est magique, et j'ai adoré me perdre dans leurs déclarations enflammées. Chaque instant qu'il passe ensemble est une vraie bouffée d'air frais, car, autour d'eux, rien ne va plus !
En effet, de nombreuses ombres planent au-dessus d'eux ! Tout d'abord, nous avons notre pauvre petite Beth qui est toujours ensorcelée par Gregory. Ce dernier est prêt à tout pour venger sa mort, et ira même jusqu'à s'en prendre directement à Ivy. Celle-ci va en voir de toutes les couleurs. Le stress et les soupçons autour d'elle sont omniprésents, et on tressaille à chaque fois qu'un nouveau personnage apparaît. Cette fois, tout le monde est suspect.
De plus, Ivy et Tristan vont se lancer dans une recherche sur le passé de Luke et de son meurtrier. Leur enquête va les conduire dans de nombreux lieux, et elle va mettre sur leur chemin de nombreux alliés... Qui pourraient ne pas en être. J'ai adoré cette sensation. Celle de ne pas savoir à qui faire confiance, d'ignorer à qui on peut se confier sans se remettre en question par la suite. C'était vraiment exaltant !
Le cadre de l'histoire est toujours aussi saisissant : la plage, l'océan, une auberge dans laquelle tout semble parfait au premier abord... Bref, le paradis. Le soleil, les amis, les sorties, tout pourrait être parfait. Ce contraste avec l'atmosphère qui s'échappe du livre est juste fascinant ! Quel bonheur de sentir la pression monter sans arrêt ! On sent bien que quelque chose ne va pas, et que la menace qui pèse au-dessus de nous risque d'éclater à tout moment.
A contrario, j'ai étrangement et souvent eu l'impression que le roman avait quelques lenteurs. Même si l'action est toujours présente, l'intrigue est peuplée de "creux". Je n'irai pas jusqu'à dire que je me suis ennuyé, ce serait un mensonge, mais j'avais quand même envie de tourner les pages pour arriver au dénouement final. Cette sensation me frustre vraiment beaucoup, car j'aime énormément cette saga. Ressentir une telle émotion m'agace, car j'ai peur que le dernier roman me déçoive, pour le coup.
À côté de cela, j'ai tout de même été subjugué par un personnage qui prend de plus en plus de place dans mon coeur : Lacey. Haaalala, qu'est-ce que je l'aime ! Elle est drôle, possède un humour décoiffant et des réparties hilarantes, et est toujours là quand on l'attend le moins ! J'avais oublié à quel point sa présence me manquait ! Même si elle est un peu trop en retrait ( oui oui, je veux plus de Lacey ! ), on s'attache à elle dès ses premières apparitions dans l'histoire. J'ai hâte de la retrouver !
L'aventure de nos deux tourtereaux nous fait traverser des tas d'émotions, et nous embarque dans une intrigue autant policière que mystique. Faits tangibles et fantastiques s'entremêlent et créent un univers prenant. Jusqu'à la fin, on se demande qui est la personne qui est la cause de tous les problèmes d'Ivy et de Tristan. De plus, la possession de Beth apporte un vrai plus à l'histoire, et permet de nous tenir en haleine jusqu'à la fin.
La conclusion du roman Le Retour De L'ange Tome 2 est atroce, car on veut désespérément la suite ! Même si quelques problèmes sont réglés, de nouveaux viennent de voir le jour, et Ivy va devoir les affronter. Seule ou non, ça, c'est à vous de le découvrir. En résumé, j'ai bien aimé cette histoire. Ce n'est pas un coup de coeur, mais pas une déception non plus, loin de là. On retrouve l'ambiance mystérieuse et romantique des premiers opus, et c'est pour notre plus grand bonheur. J'attends désormais de voir si le troisième roman relèvera un tout petit peu le niveau, et je suis vraiment pressé de me joindre à nouveau à toute la petite bande de Cap Cod pour m'évader à nouveau dans leurs captivantes et énigmatiques aventures !

par Jordan