Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MeianTsuki : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 1 Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 1
Sorata Akizuki   
Ce manga est une agréable surprise pour moi. Les dessins sont très beaux et les personnages vraiment attachants.
Zen est... incroyable ♥ Dés ce premier tome on peut voir son attachement à Shirayuki et j'aime vraiment. Les autres personnes sont tout aussi super et l'histoire est drôle, les personnages attachants. Un bon, non un TRES bon manga ;)

par takiko
Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 3 Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 3
Sorata Akizuki   
Un troisième tome plein de rebondissements, d'action, de découvertes et de surprises.
Il commence d'abord par l'arrivée de Raji à Clariness ; un épisode que j'ai trouvé plutôt comique et positif pour le prince de Tanbarun. À cause de son égoïsme, il avait donné une très mauvaise image de lui aux personnages ainsi qu'aux lectrices, et pourtant ici, on s'aperçoit qu'il n'est pas vraiment méchant et qu'il est même plutôt maladroit, mal à l'aise et drôle sans le vouloir. D'ailleurs, je suis vraiment contente que Sorata Akiduki ait décidé de le présenter sous cet angle qui lui donne davantage de profondeur, qui le rend bien plus attachant, et qui apporte même un côté humoristique au scénario.

L'auteure décide également de mettre en place un petit "flashback" qui nous permet d'en apprendre plus sur Izana, sa façon de diriger, et les valeurs qu'il prône. Ainsi, on s'aperçoit que malgré sa personnalité que l'on peut juger détestable au premier abord, c'est un prince honnête, qui ne se sert pas de son peuple, et qui veut le bien.

Ensuite, c'est au tour de Obi d'être approfondi et de recevoir enfin un titre qui justifie sa présence au palais. Je suis extrêmement satisfaite qu'il soit de plus en plus présent au fil des chapitres et que Zen lui demande de protéger Shirayuki. En effet, je dois avouer que même si j'apprécie énormément le prince et la relation qui progresse entre lui et notre héroïne, j'ai tout de même un véritable coup de coeur pour Obi, et c'est ses apparitions et ses répliques que j'attends chaque fois avec impatience. [spoiler]Ici, on le voit d'abord aider Shirayuki avec les plantes qu'elle doit couper, regrouper et ranger, et même s'il s'agit d'un passage assez simple et rapide, j'ai apprécié voir Obi se mélanger à la troupe de pharmaciens, et surtout, j'ai bien retenu le moment où il ôte, sans vraiment s'en rendre compte, le masque de Shirayuki. C'est un passage très doux qui soulève quelques interrogations et qui annonce sûrement d'autres rapprochements de ce genre par la suite ! D'ailleurs, quelques pages plus tard, alors que Shirayuki est à moitié soûle, Obi intervient de nouveau pour la rattraper quand elle tombe, sans oublier les passages où il l'écoute attentivement quand elle se sent mal.[/spoiler]

Pour finir, un nouveau personnage apparaît encore une fois dans le dernier chapitre du tome et il s'agit de Kiharu, une jeune fille accompagnée de son oiseau Popo, bien déterminée à sauver les animaux auxquels elle tient, et à défendre les intérêts de son peuple. J'ai beaucoup aimé cet épisode touchant et adorable, qui montre encore la volonté et la ténacité dont fait preuve Shirayuki pour aider les personnes dans le besoin et pour faire triompher le bien. D'ailleurs, ce que j'aime avec ce manga, c'est que même si certains passages semblent juste mignons ou drôles sans pour autant présenter une quelconque importance au récit principal, ils font en réalité eux aussi progresser le scénario, les relations entre les personnages, etc... En fait, rien n'est laissé au hasard, et c'est quelque chose que je tiens à souligner car généralement, dans les shôjos, on rencontre beaucoup d'obstacles qui sont vite résolus et dont on n'entend ensuite plus jamais parler, mais ici, ce n'est pas le cas. Bien au contraire ; tous les personnages présentés ont une importance bien particulière et on finit toujours par les revoir dans d'autres épisodes qui nous aident à en apprendre davantage sur eux.

par Cassy33
Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 2 Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 2
Sorata Akizuki   
Ce second tome apporte davantage de profondeur aux personnages et au scénario, nous plongeant totalement dans l'univers créé par Sorata Akiduki et nous incitant à nous jeter sur les tomes suivants.
En effet, même si j'avais déjà apprécié le premier volume de la saga, c'est tout de même à partir de celui-ci que j'ai vraiment eu envie de poursuivre ma lecture, et je pense que les protagonistes y sont pour beaucoup. Parce qu'au début, on les découvre et on apprend à les connaître rapidement, mais au fil des chapitres, on s'attache et s'identifie à eux, on commence à développer des préférences, on espère que tel ou tel personnage secondaire sera davantage mis en avant par la suite, etc...
On dit souvent qu'il faut apprécier les personnages d'une oeuvre pour vraiment se plonger dedans, et je trouve que cette déclaration s'applique parfaitement à Shirayuki. Même si la pharmacie, les remèdes à base de plante et la royauté ne nous intéressent pas forcément (ce qui est mon cas, d'ailleurs), il est impossible de ne pas accrocher à l'univers de Clariness une fois que l'on s'est pris d'affection pour les protagonistes. Et là dessus, je tiens à féliciter l'auteure. Elle a vraiment su créer de formidables personnages aux personnalités et réactions distinctes, qui interviennent régulièrement, et qui savent être tantôt drôles, tantôt sérieux, selon la tournure que prend le scénario.

Ici, l'histoire se focalise surtout sur un événement important : le problème de la tour de Laxd. C'est un épisode intéressant qui rapproche Zen et Shirayuki et qui nous dévoile encore le caractère déterminé et altruiste de notre héroïne. [spoiler]D'ailleurs, si je ne dois retenir qu'une seule scène de ce chapitre, c'est bien celle où Shirayuki manque de tomber et où Obi surgit de nulle part pour la rattraper et l'aider à se redresser ![/spoiler]

Enfin, ce deuxième volume nous fait découvrir un nouveau personnage qui occupe une place de premier rang à Clariness : Izana, le frère de Zen et le premier prince du royaume. Il apparaît pile au moment où les deux protagonistes ont commencé à développer des sentiments l'un pour l'autre sans toutefois s'en rendre encore compte, afin de les déstabiliser et d'ajouter un peu de piment à leur histoire. Personnellement, je ne le déteste pas, car je me doute qu'il n'empêchera tout de même pas Shirayuki et Zen de se mettre ensemble par la suite, mais il est vrai que ce n'est pas un personnage très agréable et bienveillant. Néanmoins, il faut bien quelques personnes mesquines et froides dans toute histoire, non ?

Pour terminer, autant j'avais été agréablement surprise par le premier one-shot, autant celui-ci m'a un peu dérangé du fait qu'il traite de la mort.

par Cassy33
Mimic Royal Princess, tome 1 Mimic Royal Princess, tome 1
Zenko Musashino    Utako Yukihiro   
J'ai beaucoup apprécié l'humour de ce manga ainsi que les passages sérieux. Le fait que se soit les femmes qui soient au pouvoir m'a intrigué mais je suis déçus par l'heure comportement.
Les dessins sont plutôt bien même si parfois on ne comprend pas toujours l'action.
J'ai absolument adoré la fin et j'espère que la suite sera à la hauteur.

Seul bémol, il y a trois bulles dans le mangas qui sont vides. Heureusement que l'on comprend avec la suite du dialogue.

par mokota
Mimic Royal Princess, tome 2 Mimic Royal Princess, tome 2
Zenko Musashino    Utako Yukihiro   
J'adore ce manga ! Il est vraiment génial ! Le graphisme est beau, l'histoire est intéressante et surtout, l'idée d'inverser l'inégalité entre les hommes et les femmes. A travers ce manga, l'auteur nous fait passer un message. Le monde ne serait pas forcément meilleur, si il était dominé par les femmes, et ainsi qu'on le retrouve dans le bateau pirate, seule l'égalité des sexes est idéale.
Kiss him, not me!, tome 1 Kiss him, not me!, tome 1
Nakano Junko   
En lisant ce premier tome de Kiss Him not me... J'ai ri... qu'est-ce que j'ai ri ! A chaque fois que je tournais une page, mon fou rire reprenait de plus belle ! Autant dire que cette série est vraiment hilarante.

L'héroïne est GÉNIALE. Une vraie otaku ! L'histoire est plutôt originale et très sympathique. L'auteure a un bon coup de crayon. Franchement, ce n'est pas le manga du siècle, mais pour une bonne partie de rire, je le conseille vivement ! Détente et rigolade garanties !

par Calypso-x
Kiss him, not me !, tome 2 Kiss him, not me !, tome 2
Nakano Junko   
Le tome 2 de Kiss Him, not me! est aussi poilant que le premier. Je n'en reviens pas. Quand je lis ce manga, j'ai limite envie de me rouler par terre ! L'héroïne est poussée à l'extrême, exagérée au possible dans ses réactions, mais bon sang qu'est-ce qu'elle est drôle ! Sa vie est en effet digne d'un otome game. Or, ce n'est pas du tout son truc, elle qui est à fond dans le Boys' love, et elle s'avère complètement perdue.

Niveau garçon, j'avoue avoir une petite préférence pour Mustumi. Il est calme, spontané, et beaucoup moins envahissant que les trois autres ? Il contrebalance avec brio le caractère de feu de Kae.

Bref, j'adoooore cette série, je ne m'en lasse pas. Ce manga est un vrai remède anti-déprime !

par Calypso-x
Confidences, tome 1 : Confidences d'une fille en colère Confidences, tome 1 : Confidences d'une fille en colère
Louise Rozett   
http://wandering-world.skyrock.com/3162184632-Confessions-Tome-1-Confessions-of-an-Angry-Girl.html

CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL est un roman qui fait du bien. Un roman comme je les adore, à la fois rafraîchissant, drôle, divertissant, léger, mais également touchant et émouvant, qui nous livre de beaux messages et de belles leçons de vie. J'ai adoré l'héroïne, Rose, son cynisme omniprésent, ses sentiments, ses réflexions, ses prises de conscience. Le côté réaliste du récit est vraiment maîtrisé à la perfection : on s'identifie à chaque protagoniste tout en comprenant chaque trahison, chaque mensonge, chaque dispute. CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL nous fait traverser toute une palette d'émotions, on passe du rire aux larmes en quelques pages seulement, et c'est tout simplement exaltant. Je me demande bien pourquoi j'ai attendu aussi longtemps avant de le sortir de ma PAL, vraiment. J'ai passé un trèèèès agréable moment en compagnie de Rose à découvrir son histoire aussi amusante et divertissante qu'attendrissante et ultra poignante.
CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL, c'est l'histoire de Rose Zarelli, une adolescente qui rentre dans sa première année de lycée, et qui n'est pas vraiment préparée à vivre tous les changements que cela entraîne. Dès le départ, je me suis lié à elle d'une manière vraiment forte, car tout ce qu'elle éprouve est réel et humain au possible. Qui n'a jamais eu peur avant de quitter le collège et d'entrer dans la vie lycéenne ? De voir ses habitudes bouleversées, d'affronter de nouvelles choses, et de devoir gérer tout cela tout en se remettant de la mort de son père ? Autant d'interrogations et d'expériences auxquelles Rose va faire face, et ce avec tact, humour, chagrin et colère. La colère... Halala, que le titre est bien choisi ! Rose est une héroïne irritée, mais absolument pas irritante. L'auteure est parvenue à créer un personnage en pleine crise qui ne nous tape pas sur le système, et, rien que pour ça, je pense que nous pouvons la féliciter. Alors que Rose pourrait être perçue comme agaçante, il n'en va pas du tout ainsi. Elle est en colère, certes, mais contre les injustices du lycée, contre les coups bas des adolescents, contre les faux-semblants et les espoirs brisés, contre la mort et contre la douleur.
En effet, notre héroïne est, grâce à son caractère déterminé et irrémédiablement attirant, touchante de part sa maturité. Car sous ses airs drôles et légers, le roman cache de sublimes messages. Rose, dont le père est décédé récemment, va devoir accepter son chagrin et sa rage. J'ai adoooooré cet aspect de l'intrigue. Tout est si émouvant, si déchirant, si réel, que je ne pouvais pas m'empêcher de vouloir serrer Rose dans mes bras pour la consoler. Ainsi, elle va devoir faire le tri entre sa tristesse et sa colère envers ses amis, les changements qu'entraînent le lycée, et les pensées qu'elle peut - ou non - dévoiler aux gens auxquels elle pensait pouvoir faire confiance. Dès lors, nous plongeons dans une histoire poignante et passionnante, où amitié, mort, désespoir, confiance et maturité se mêlent et se démêlent, formant un tourbillon de sensations ultra agréables à ressentir pendant notre lecture. CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL est un livre énormément plaisant grâce à cet aspect plus "noir" et plus "intime" que ce à quoi on peut s'attendre à première vue, et j'ai adoré ça !
Bien évidemment, j'ai également passé un super moment grâce à l'humour qui émane du livre. Seigneur, que Rose m'a fait rire !!! Sa répartie m'a tout simplement tué ! Entre les dialogues piquants avec sa mère, les disputes hilarantes avec son frère, Peter, et toutes les questions stupides que Rose pose à Jamie sans vraiment s'apercevoir qu'elles le sont, j'ai vraiment craqué pour le côté humoristique du roman. Rose possède un cynisme et un aplomb à tout épreuve qui, en s'ajoutant à son aspect touchant et adorable, la rendent encore plus sympathique et plaisante à suivre. C'est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut ou non, qui apprend à se connaître tout en ayant déjà pas mal d'opinions sur un tas de choses, et j'ai vraiment été charmé par cette idée. Louise Rozett a créé une héroïne à la fois drôle, forte, en colère tout en restant passionnante, mais également réservée et dévastée de l'intérieur, effet qui lui permet d'être encore plus parfaite et réelle.
Côté rebondissements, j'ai, là aussi, été très agréablement surpris. D'ailleurs, les surprises vont de pair avec les personnages secondaires, eux aussi rudement bien menés et construits comme je les aime ! Je n'ai pas pu m'empêcher de détester Regina, de sourire grâce à Tracy et Stephanie, d'adorer Jamie et Angelo, et de vouloir prononcer à Robert les mots que Rose n'arrivait pas à faire sortir de sa bouche. Les personnages secondaires, au même titre que Rose, nous attirent et nous paraissent réels. C'est comme si tout ce beau monde voyait le jour devant nous. C'était comme aller au lycée chez moi alors que je venais juste d'en sortir. Regina, Tracy et Jamie vont en faire voir de toutes les couleurs à Rose, et nous surprendre à de nombreuses reprises ! J'ai été ébahi de maintes fois devant la tournure qu'ont pris certaines situations. L'auteure ne nous livre pas une histoire où tout va bien, mais plutôt un récit ultra réaliste, ou les choses vont mal et où elles ne s'arrangent pas forcément. La vie, en fait. Entre amitiés perdues et histoires d'amour naissantes, préparez-vous à vivre les montagnes russes émotionnelles ! J'ai adoré le couple Rose/Jamie, qui mêle amour et amitié à la perfection. On doute avec Rose, on se pose les mêmes questions qu'elle, et on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'il va se passer après. Tout m'a plu dans ce roman ! Le côté "relationnel" du livre est vraiment captivant ! On croit au moindre changement, que ce soit une rupture ou une déclaration, tout est logique et cohérent. J'ai adoré ça !!!
Jusqu'à la fin du livre, l'auteure parvient à conserver cette justesse et cette plume prenante. Les derniers chapitres nous livrent des ultimes rebondissements que je n'avais pas vu venir, et qui nous empêchent de souffler alors qu'on pensait enfin pouvoir reprendre notre souffle ! Que c'est bon d'éprouver ça ! J'ai désormais terriiiiiiiiiiiblement hâte de lire la suite !!! Premièrement parce que Rose me manque affreusement, et que son humour m'a ensorcelé, et deuxièmement parce que je veux encore pluuuuuuuuuuuuuuuus de surprises, de revanche, de joie, de divertissement et de colère ! Vivement la suite !!!
En résumé, si CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL n'est pas un coup de cœur, c'est une véritable découverte que je vous recommande chaudement ! J'ai tout adoré dans cette histoire : l'ambivalence des sentiments que nous éprouvons - joie et peine s'entrechoquent sans arrêt -, l'héroïne tout simplement drôle et attachante au possible, les personnages secondaires amusants et qu'on adore détester, et le côté ultra rafraîchissant tout en étant profond de l'intrigue. CONFESSIONS OF AN ANGRY GIRL est un roman que j'ai vraiment beaucoup aimé, et que je conseille à tous les types de lecteurs. C'est une histoire irrésistible et craquante, pour laquelle vous ne pourrez que succomber !

par Jordan
Prémonitions : Intégrale Prémonitions : Intégrale
L.J. Smith   
On ne voit pas passer les 600 pages, car on s'attache très rapidement aux personnages et c'est avec un réel plaisir que j'ai suivi leur histoire. J'ai beaucoup aimé le personnage de gabriel et son côté sombre, complexe et attachant malgré tout. De même pour l'héroïne qui est entière et vrai. Pareil pour les personnages secondaires même si parfois j'aurais aimé avoir plus de détails quand a leur dons respectifs.
Encore une fois le style L.J. SMITH a fait mouche, même si pour une fois on sort du schéma vampire (ce qui 'est pas plus mal) je ne regrette pas ma lecture et c'est encore une très belle découverte.

par noeline
Hidamari ga kikoeru, tome 1 Hidamari ga kikoeru, tome 1
Fumino Yuki   
C'est un manga que j'ai beaucoup attendu. Le résumé m'a vachement plu, mais surtout, c'est l'originalité et la banalité du manga qui m'a séduite, notamment le fait que Kôhei soit mal entendant. Chez les mangas, ça sort du lot, clairement, et pourtant, le fait qu'un des personnages soit atteint de surdité, pas total mais tout de même, me fait chaud au coeur parce qu'il s'agit d'un problème récurent de nos jours ; voilà la banalité de la chose. De plus, la façon dont est exposée ce handicape qui ne se voit pas m'a beaucoup touchée et affectée. Une très jolie façon de faire comprendre à plus de public les conséquences et surtout le quotidien souvent difficile de personnes peut-être pas handicapées, mais en général, de certaines personnes tout court, qu'elles soient atteintes de problèmes d'audition, de vision, de parole, de timidité, de problèmes familiaux, ou autre encore.

En soit, je ne m'attendais absolument pas à ce genre d'histoire. J'ai été très surprise, mais agréablement. Que ce soit le déroulement des choses, ou les personnages en général, j'ai été étonné, et au moins, prit de court, je ne pouvais anticiper les choses, ce que j'apprécie beaucoup d'ailleurs.

Je dois avouer que c'est notamment Taichi qui m'a le plus surpris. J'étais complètement largué quand je l'ai découvert. Je ne l'avais pas du tout imaginer ainsi, et ça m'a un peu déstabilisé au début. Je pense que de toute façon, ce personnage est déstabilisant quoi qu'il arrive. Il est à la fois imprévisible et très prévisible. En fait, il y a des moments où je me suis vraiment demandée ce qu'il faisait ? Pourquoi ?! Mais d'autres fois, je me suis tellement doutée de ce qu'il allait faire. Non pas que ce soit prévisible - pas dans ce sens là en tout cas - mais surtout que c'est tellement... lui ! Même s'il est très énergique, qu'il s'égare un peu partout, qu'il est un véritable estomac sur pattes, il reste assez attachant. Ce n'est pas mon personnage préféré, notamment parce que je ne suis une très grande fan de perso dans son genre, mais il contraste bien avec l'histoire, la rendant vivante et dynamique. C'est ça, Taichi est une vraie pile inépuisable et surprenant ! Même s'il est parfois crédule, un peu simplet, ou complètement idiot, insouciant, insolent, ou désinvolte, il reste le booster de cette histoire. Je dois avouer que sur la fin, il est assez mignon.

En ce qui concerne Kôhei, c'est une autre histoire. Je l'aime beaucoup, même si des aspects de son caractère sont un peu sombres pour moi, et pour Taichi aussi d'ailleurs. Il a une VRAIE raison d'être renfermé. Son handicape est un vrai frein pour lui, et au final, ce bouquin permet au lecteur, selon mon point de vue, de remettre en cause la société d'aujourd'hui. D'accord, Kôhei a ses tords, mais ce que Taichi met à la lumière du jour, c'est la paresse de la société très inadaptée, la mentalité trop souvent corrompu des gens. Personnellement, je trouve que je me suis un peu identifié à Kôhei. Je n'ai pas de problème d'audition, mais cela importe peu au final. Avoir des problèmes de sociabilisation, ce n'est pas une question de surdité, loin de là. Et je pense que par ce livre, l'auteure expose des tares sociaux très - trop - fréquentes, du genre critiquer des personnes sans les connaître, ne faire que de minables efforts ou s'attaquer à des personnes dans leur dos. La liste est encore longue, et plus que cette histoire divertissante, je pense que ce livre passe un joli message, carrément au delà de l'homosexualité extrêmement légère. Et cette légèreté, franchement, elle est d'une fraîcheur et d'une innocence sans pareille ! Sérieusement, s'il y avait eu une romance - parce qu'ici ce n'est pas vraiment une romance, juste une amitié très tendre et touchante - je pense que le manga aurait perdu de la valeur de son message qui est selon moi le plus important : celui des relations humaines dans la société d'aujourd'hui. C'est un vrai problème à mes yeux, et j'ai été très contente de découvrir un manga qui en parle un peu, et pas juste axé sur l'amour des protagonistes. Ici c'est surtout de l'amitié, et franchement, des amis, ça fait du bien !

Ce livre, c'est vraiment une touche de fraîcheur ! Que ce soit l'intrigue ou les graphismes. Personnellement, je trouve la couverture tout simplement M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E ! Une pure merveille, un chef d'oeuvre sans nom : graphisme, couleurs, ombres, texture. Superbe !! Quant aux dessins à l'intérieur, ils sont aussi très beaux. Parfois légèrement brouillon, comme fait à la va vite, sans correction, mais par exemple, sur les fonds, rien à dire, je trouve certains paysages vraiment très beaux et bien faits ! Mais je crois que le plus beau reste les rayons du soleil à travers les feuilles des arbres, et les ombres que cela procure. Sublime, sincèrement. Il n'y a pas d'abus de trames selon moi. Le style graphique est reconnaissable, avec des touches d'humour vraiment sympa !

En bref, un très bon manga, assez surprenant, très frais, très actuel, qui laisse à réfléchir, avec une fin !! Sans voix tellement c'est adorable~
Je le conseille vivement.

par Kanon