Livres
553 799
Membres
598 292

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de mel1127 : Ma PAL(pile à lire)

Love, Tome 1 : Love Naked Love, Tome 1 : Love Naked
Laurie Eschard   
Je n’ai pas réussi à rentrer dans ce roman. C’est vrai que le scénario de départ est un peu gros et peu crédible mais après tout si c’est bien traité…
Mais je n’ai pas accroché avec les 2 personnages principaux. Ben est une caricature du fils à papa hyper égocentrique et superficiel. Quant à Selena, elle m’a agacée dès les 1ères pages en se plaignant constamment de sa situation, avec ses idées étroites et préconçues de ce qui est bien ou mal, très morale par rapport au sexe ou au strip-tease… Alors quand est venue sa réaction par rapport la proposition de rêve du mariage blanc, là je n’ai pas compris… Compte-tenu de sa situation illégale sur le territoire américain et de la santé de son fils plus que préoccupante, elle a dit NON d’un bloc sans même réfléchir ! Juste par principe et parce que c’est « pas moral » ! Franchement j’ai trouvé son orgueil mal placé et incohérent… Alors j’ai préféré m’arrêter là : les héroïnes à principes définitivement ce n’est pas pour moi….

par Nene33
Archer's Voice Archer's Voice
Mia Sheridan   
A toutes les âmes oubliées, perdues, dont les voix ne comptent pas parce qu'elles ne sont pas assez fortes pour atteindre le cœur du monde, ce livre est pour vous. Parce que comme pour Archer, il suffit parfois d'une personne, une seule personne qui accepte de vous entendre, et votre vie est changée, à jamais. L'histoire de Bree et d'Archer a touché une partie de mon être et l'a rempli de douceur.

Cette histoire fait de l'ombre aux étoiles et je garderai toujours un morceau de leur éternité avec moi. Ce roman est magnifique à tellement de niveau qu'aucune critique ne pourra jamais lui rendre justice.

Il se lit.
Il se pleure.
Il se vit.

Alors n'hésitez pas, car comme le dit Archer, " les mots les plus bruyants sont ceux que l'on vit ".

par Schweppy
Nos âmes tourmentées Nos âmes tourmentées
Morgane Moncomble   
Les thèmes que Morgane Moncomble aborde sont très durs et forts et il y en a deux en particulier qui m'ont extrêmement touchée, bouleversée. Je l’admire vraiment et la remercie pour avoir évoqué cela dans son roman, car j’imagine que cela n’a pas dû être facile. Surtout que, pour ma part, c’est la première romance que je lis qui aborde ceci, donc juste pour cela, lisez-le !

Malgré ses 476 pages, je l'ai dévoré en même pas une journée, il m'était impossible de le lâcher. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, donc conseil, ayez une (des) boîte(s) de mouchoirs à portée de main... C'est une romance qui ne ressemble à aucune que j'ai pu lire, en partie grâce aux thèmes mais aussi avec l'ambiance de l'histoire, les personnages, la plume de Morgane Moncomble et les messages qu'elle fait passer, qu'ils soient féministes ou non.

Les personnages, parlons-en quoi… Je veux tous les épouser… TOUS (sauf quelques un…) Déjà la force et le courage d'Azalée. Elle a enduré des choses extrêmement difficiles, mais elle est restée forte. J’ai tout bonnement adoré la voir se dévoiler à Eden. Parlons-en de cet homme. Tellement parfait, lui non plus la vie ne l’a pas épargné mais il apprend à vivre avec et se bat pour ceux qu’il aime.

La relation entre ces deux personnages est tellement magnifique, elle est douce, belle et m'a fait ressentir tellement d'émotions, ils prennent soin de l'autre avec un amour et une tendresse qui m'a coupé le souffle.

Pour finir, un roman fort, dur mais que j'ai adoré (et encore le mot est faible) et qui m'a valu un torrent de larme et un gros coup de cœur. Je vous recommande à 200% ce roman, et si vous n'avez pas encore lu de romances de Morgane Moncomble : QU'ATTENDEZ-VOUS ?!

MA CHRONIQUE COMPLETE : https://leslivres2lea.wordpress.com/2019/10/06/nos-ames-tourmentees-morgane-moncomble/
L'inconnu de la route 66 L'inconnu de la route 66
Lena K. Summers   
Croyez-vous au hasard des rencontres? Aux forces de la destinée et des statues de jade? À la force incommensurable que donnent la nécessité absolue et les sentiments profonds? À la passion capable de naître des plus improbables circonstances? Au pouvoir absolu du chocolat?
Si vous avez répondu à au moins une de ces réponses, l'Inconnu de la route 66 est pour vous!
Dans son nouveau roman, Lena K Summers nous propose de suivre les mésaventures de Cassie. C'est une jeune femme brillante, scénariste dans une société qu'elle a contribué à faire grandir, et une "gentille". Entendez par là qu'elle fait toujours passer le bien-être avant les siens, quitte à tolérer les abus manifestes de sa collègue, quitte à s'écraser devant l'ego surdimensionné de son petit ami. Je dois avouer qu'au départ, j'étais partagée entre compassion face aux abus qu'elle tolère et une bonne envie de la secouer un peu pour qu'elle réalise un peu mieux à quel point elle mérite le meilleur.
Le meilleur, ce n'est sans doute pas cette prise d'otage, dans une station service de la route 66, par un inconnu menaçant et pour le moins énigmatique.
Quoique.
Dans ce récit à deux voix, les interventions de l'inconnu -je suis sadique, je ne vous en dirai pas plus que l'auteure ;) - permettent de mieux comprendre ses motivations et j'avoue sans crainte que j'ai été pleine de sympathie pour lui. Apprécier un kidnappeur et trouver "compréhensible" sa démarche?
Un syndrome de Stockholm en moins de 300 pages?
Même pas! Plutôt le tour de force de Lena K Sumers qui saupoudre ce romantic suspens de tous les ingrédients nécessaires pour faire naître une très jolie romance aussi improbable sur le papier qu'évidente à la lecture des pages de ce roman qui se dévore aussi facilement qu'une barre chocolatée.
En effet, pas d'erreur, ce roman n'est pas une dark romance, malgré son cadre. C'est un road movie d'un genre particulier qui permet à nos héros de traverser les Etats-Unis pour une question vitale, mais les révèle aussi l'un à l'autre en dévoilant leur vie et tout ce qui les unit, par-delà les évidentes dissensions.
Et le contexte de cette histoire d'amour donne un petit plus à l'histoire. Les livres, les praticiens, la logique dit Syndrome de Stockholm (quand on finit par épouser la cause de son kidnappeur, voire le kidnappeur lui-même).
Cassie comme son inconnu savent que leur histoire n'est pas née sous les meilleurs auspices, qu'elle est peut-être la réaction de leurs instincts à une situation de danger imminent. Mais s'il y avait plus.
Parce que, quoi qu'en pense Cassie, c'est grâce à son inconnu qu'elle est capable de révéler un tempérament bien plus affirmé qu'elle ne se l'était autorisé jusqu'alors. Quant à lui, il est peut-être, le plus lucide sur ce que cette improbable rencontre fait naître chez lui.
Mais entre savoir ce que l'on veut et rattraper une situation pourrie de chez pourrie, il y un fossé qu'un bouquet de fleurs et de chocolats ne suffit pas forcément à combler. C'est là que commence la deuxième partie du roman, celle qui relève davantage de la romance traditionnelle, livrée avec peste, ex repoussant et copines en or à la clef.
Ce deuxième temps pourrait paraître un peu plus convenu. Il a été, au contraire, pour moi, une excellente surprise, une très jolie relance qui a su maintenir mon attention intacte jusqu'à la dernière page, et même au-delà.
Parce qu'il y a, parmi les personnages secondaires, une petite brunette à sacré caractère dont j'aimerais bien avoir des nouvelles.
Mais ça, c'est une autre histoire que celle que Lena K Summers a menée avec talent.
Les joutes verbales entre les personnages sont piquantes, les moments de confidences d'autant plus touchants qu'ils unissent subitement deux êtres que rien n'aurait dû approcher. Les rapprochements sont délicatement menés et apportent à chaque fois un vrai plus dans la progression de l'intrigue.
Au final, vous l'aurez compris, j'ai été conquise par cette plongée dans l'odyssée de Cassie et de son inconnu, par la qualité d'écriture de Lena K Summers, addictive comme un très bon chocolat! De ceux qu'on consomme sans modération, et sans autre risque qu'une dépendance totalement assumée.

par gwenny13
No way ! No way !
Céline Jeanne   
Céline tu peux respirer, ton pari est réussi.

J'ai été habituée à verser une larme dans chacun de ses romans, mais ici elle a fait plus léger.

Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas d'émotions, car il y en a.

Dante s'est fixé un objectif: devenir le prochain Messi (mon chouchou). Etant originaire d'Argentine, il rêvait d'être un grand footballeur, afin d'aider sa famille. Ce rêve il le partageait avec son meilleur ami, mais la vie ne se passe comme prévu. Alors c'est seul qu'il a gravi les échelons, pour se retrouver en équipe B d'un des plus grands clubs européens: le FC Barcelone (Mes que un club!). Oui Le Barca est plus qu'un grand club, il incarne des valeurs, qu'on retrouve dans n'importe quel sport, mais comment vous dire, c'est un tout. Dante veut à tout pris être dans l'équipe A.

Il souhaite que sa famille soit fière de lui. Il s'est éloigné d'elle et il en souffre. Auparavant il était proche de sa petite soeur, et cette dernière n'en fait qu'à sa tête, elle lui reproche d'être le seul héro de la famille, de les avoir abandonnés. Or ce n'est pas le cas, c'est comme si Dante s'empêchait de vivre pour lui. Alors oui il est le capitaine, il aime jouer au foot, mais il se doit d'être irréprochable.

Alors lorsqu'il rencontre Téo, chez elle, dans le plus simple appareil, il commence à comprendre qu'il n'y a pas que le foot dans la vie.

Théo est une jeune fille qui pourrait être normale. Mais loin de là, elle est la soeur jumelle de Jaume, joueur de football. Elle est là pour lui, elle a toujours été là pour lui éviter les frasques. Or, à force de tout contrôler, d'éviter les dérapages, elle aussi, s'est perdue en chemin. Elle pense oui à ses études, mais elle devrait penser un peu à elle.

Entre Téo et Dante c'est explosif, elle l'envoie balader car il est une menace, car c'est le coéquipier de son frère. Et plus il insiste, plus elle perd ses moyens. Avec elle, il n'est pas le footballeur. Il est juste Dante, il lui parle de son passé, de sa famille, et il sait qu'il peut compter sur elle.

Théo peut compter sur lui mais aussi sur sa colocataire Sil. Cette dernière n'hésite pas à lui montrer que même si c'est un sportif, elle peut vivre pour elle, et non pour son frère.

Il ne faut pas qu'elle se sente responsable et coupable des agissements de son frère. Elle ne peut pas tout contrôler, elle ne peut pas sous-vivre. Elle est jeune, elle doit vivre sa vie, même si cela implique tomber amoureuse du coéquipier de son frère.

Donc tous les deux vont apprendre à vivre pour eux avant tout, tout en réalisant leur rêve.
Et on a beau dire, encore une romance sportive, sur le football, il y en a jamais assez. Et puis inclure une iguane rouge-verte dans un roman, il faut le faire. Cet animal vous fera passer de bon moment de rigolade. J'espère que No More verra le jour, pour en savoir plus sur Sil et sur le frère jumeau de Téo

par siss42
VE.RI.TAS, Personne n'est parfait VE.RI.TAS, Personne n'est parfait
Isabelle Fourié   
En premier lieu, j'ai craqué pour la couverture de ce roman qui est très attirante et le résumé m'a tout de suite donné envie de découvrir cette histoire.
Je tiens aussi à souligner que l'auteure à gagné avec celle-ci le concours « Black Ink University ». Et je dois dire que c'est amplement mérité, car cette histoire est vraiment prenante et rentre parfaitement dans le thème.
Même si au début, j'ai eu un peu de mal à accrocher au monde dans lequel font partis les deux personnages, j'ai pu par la suite comprendre et avoir une autre vision des choses. Malgré que c'était nécessaire et que l'auteure l'a très bien fait, il y avait beaucoup d'explications et d'informations sur leurs rangs, leurs situations. C'était un peu complexe.
Cependant, j'ai accroché tout de suite à la plume de l'auteure.
Puis, j'ai aimé la rencontre des deux personnages principaux. J'avais vraiment envie de découvrir leur histoire, apprendre à les connaître davantage et ne pas m'arrêter à l'apparence.
Qui sont réellement Astrid et Léo ?
Ici, nous faisons la connaissance avec Astrid, 18 ans et sa sœur aînée Amaraah 25 ans. On peut dire que la vie ne les a pas épargnées et que malgré leurs jeunes âges, elles sont très fortes.
L'auteure a très bien décrit la psychologie des personnages que ça soit pour Astrid et Amaraah ou pour Léo. On ressent bien leurs émotions, leurs doutes, l'impact de leurs familles sur leur vie.
Astrid est une jeune femme difficile à cerner, complexe, différente des autres, mais ça en fait quelqu'un d'unique. Malgré ses peurs, ses angoisses, nous apprenons à l'aimer telle qu'elle est vraiment. Je dirai qu'au fur et à mesure des chapitres, elle évolue, elle change tout en restant elle-même. De chrysalide, elle se transforme en papillon. Astrid est aussi frêle que forte, surprenante qu'impressionnante, mais surtout, elle est épatante.
Extrait : Ma vie toute entière est dictée par mon nom, mon rang et l'argent de ma famille.
Astrid s'apprête à faire son entrée à Harvard et ça va être pour elle son « billet vers la liberté ».
Extrait : Je compte y trouver ma vérité, celle qui me fera grandir et briser le carcan qui enserre mon âme.
Avant de rentrer dans ce nouveau monde, la route d'Astrid va croiser celle du beau Léo.
Léo Montgomery a comme Astrid, une famille qui n'est pas commode, et même si au premier abord tout à l'air de les opposer, la vérité pourrait bien être tout autre.
Léo est un jeune homme de 23 ans qui malgré son côté mauvais garçon, sa réputation auprès de la gente féminine plus que sulfureuse, est attendrissant. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais il est tout de suite attachant. Il a ce petit truc qui m'a touché.
La rencontre de Léo avec la belle Astrid pourrait bien venir ébranler notre héros si sûr de lui et changer son destin.
Extrait : Au milieu du ciel, face à cette inconnue, je n'ai jamais été si vrai.
Entre les réparties d'Astrid et le franc-parler de Léo, ça va faire des étincelles !
Astrid et Léo sont attachants. On sent tout de suite ce lien si particulier qui les unit. Entre eux, rien n'est simple. Leur passé et leurs familles respectives ont une grosse main mise sur leur vie. Ce n'est pas facile de se livrer complètement lorsqu'il y a tant de secrets qui mettent des freins et quand en plus des doutes s'ajoutent à l'équation. Cela devient encore plus tendu. La tension est palpable et fait aussi monter en nous la tension et grimper la température. C'est un coup froid, un coup chaud et ça nous rend complètement dingue. On ne sait plus sur quel pied danser.
Au-delà d'Astrid et Léo, j'ai pu aussi apprécier certains personnages secondaires. Ils apportent vraiment un plus à l'histoire.
L'auteure véhicule à travers certains passages : la reconstruction, l'espoir, l'avenir.
C'est une histoire difficile, prenante, avec de l'amitié sincère et de l'amour véritable.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.
Je vous le recommande !
P.S. I Like You P.S. I Like You
Kasie West   
http://www.my-bo0ks.com/2017/06/ps-i-like-you-kasie-west.html

PS : I like you m’avait totalement tapé dans l’œil lorsque j’ai découvert son résumé avant sa sortie. Je l’attendais donc avec une grande impatience et curieuse de savoir ce qu’il nous réservait.

Je ressors toute chamboulée par ma lecture. Il y a des romans pour lesquels c’est une sorte de coup de foudre littéraire dès les premières ligns. Le genre de lecture que l’on veut garder pour soi. Comme j’aime les appeler : « livre doudou » : un roman qui nous met du baume au cœur, qui donne le sourire et nous fait rêver tout simplement. C’est ce qu’il s’est passé pour PS : I like you.

Lily griffonne toujours dans son carnet. Dessins, paroles de chansons, ses pensées les plus secrètes. Jusqu’au jour où elle n’a plus le droit à son carnet en cours de chimie. Elle écrit donc des paroles sur sa table. Le lendemain elle découvre que quelqu’un a écrire la suite. Entre elle et son interlocuteur secret, elle se sent libre de dire tout ce qu’elle pense. Mais arrivera un moment où l’anonymat devra cesser et on n’est pas toujours prêt à faire face à la vérité…

J’ai de suite accrochée au personnage de Lily. Timide, sensible et un peu effacée, je me suis beaucoup identifiée à elle. C’est surement ce qui fait que j’ai autant aimé l’histoire de PS : I love you. On la découvre au fil des lettres qu’elle écrit à cet anonyme. De son côté, le mystérieux inconnu a de suite fait fondre mon cœur. Pourtant, je me doutais de son identité depuis le début. Je m’en doutais et je l’espérais à la fois. Je ne vous dévoilerais donc pas son identité, car il est mieux de le découvrir par soi-même, mais sachez qu’il est… hyper chou !

Leur relation met vraiment du baume au cœur. Dès les premiers mots, on rit, on espère et on attend la prochaine lettre. Tout comme notre héroïne Lily. Les choses évoluent à leur rythme et j’ai toujours que celui-ci était parfait. A la fois lentement, pour qu’ils apprennent à se connaître sans pour autant s’ennuyer une seconde. Croyez-moi, les pages défilent toutes seules. Comme avec les autres romans de la collection New Way, les émotions sont au rendez-vous, la plume de l’auteure, Kasie West est tellement juste et sincère qu’on ne peut qu’aimer.

J’ai terminé PS : I like you sur un petit nuage. Un petit moment de plénitude loin de tout tracas. Une bouffée d’air frais que j’aurais bien prolongé ! Alors je n’ai qu’un conseil à vous donner, découvrir PS : I like you dès que possible !

par Carole94P
Good Girls Love Bad Boys, Spin-off : I Will Not Love You Good Girls Love Bad Boys, Spin-off : I Will Not Love You
Alana Scott   
C'est un livre que j'ai trouvé très long, il ne se passe pas grand chose et les personnages ne sont pas attachants du tout; Jenny est hérissante, c'est une peste, je la trouve même plutôt méchante avec Justin [spoiler]vers la fin du roman par exemple, elle se dit qu'il n'est pas très futé mais qu'il fait beaucoup pour elle !!![/spoiler], je n'aime pas du tout ce personnage qui pourtant aurait pu être un coup de coeur au vu de ce qu'elle a vécu. Mais pour moi ça ne marche pas. Justin ne m'a pas plu non plus, mais pas pour les mêmes raisons: c'est un mec arrogant dans le mauvais sens du terme, qui traite ses "frères" comme s'ils étaient ses esclaves, qui se croit mieux que tout le monde. De plus je n'ai ressenti aucune alchimie entre eux.
Bref vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé, ce qui est dommage parce que l'histoire était originale et qu'elle n'était pas mal écrite du tout, mais quand on aime pas les héros, c'est tout de suite plus compliqué.

par cicrane
Stand-Out, Tome 1 : Boby Stand-Out, Tome 1 : Boby
Jane Devreaux   
Cette romance est une lecture en douceur qui nous rappel nos différences sociales. Petite piqûre de rappel !!!
Par contre, elle ne m a ni embarqué, ni remué.... L auteure a oublié d y insuffler ce pourquoi on lit une romance les émotions quelques qu elles soient douleurs, amour, colère, joie, jalousie.... Et pour ma part le personnage de Boby ne m a pas plu....

par audlen
Hedard University Diary, Tome 1 : Mission Cupidon ! Hedard University Diary, Tome 1 : Mission Cupidon !
Elma Hilde   
Alors autant j'ai beaucoup accroché avec le tome 1, que sur le 2eme j'ai commencé à me lasser..j'ai trouvé que ça tournait bcp en rond ! Là je suis au 3e tome et j'avoue que j'hésite à le finir..ça fait plusieurs jours que je dessus et limite je me force pr enfin le finir !!

par Marion-1

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode