Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mel69 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas
Tahereh Mafi   
"Mon cœur se brise en mille morceaux."

Avant de faire ce commentaire, j'ai du attendre 2 bonnes heures pour pouvoir à peu près correctement, exprimer mon avis sur ce livre. Car après l'avoir refermé, la seule chose que j'aurais pu écrire serait " ... ". Juste cela. Car ce roman m'a laissé sans voix, sans souffle, sans mots, comme si ce livre avait aspiré mon pouvoir de raisonner.
N'ayant pas fait de commentaire sur les tomes précédents, ma critique englobera les tomes 1, 2, et 2/5, bien qu'il sera beaucoup plus centré sur le dernier tome. Je m'excuse donc d'avance pour la longueur, et pour les plus pressés, vous pouvez passez directement à ma critique du tome 3. (Cinquième paragraphe)
Durant la lecture du premier tome d’Insaisissable, le style de l'auteur m'a tout de suite séduite : Tahereh Mafi à une manière bien à elle d'agencer les mots, de les réunir pour qu'ils ne veulent plus rien dire du tout, ou au contraire, faire un mélange si explosif que nous mêmes, nous avons du mal à en capter le sens complet. Son style colle tout à fait avec le comportement de Juliette: fou, à fleur de peau, qui n'est sure de rien (D’où les phrases barrées, -beaucoup moins présentes, voire absentes lors du dernier tome-). Juliette, enfermée depuis 264 jours, est une fille brisée, anéanti, fragile vulnérable et tellement, tellement...faible. Elle en veut au monde entier mais se déteste par dessus tout. Elle se dégoûte, se veut morte, n'accorde aucune importance à la vie, elle se considère comme un monstre : En effet, tous ceux qui la touche et qu'elle touche se retrouve vidés de leur énergie vitale et meurent si son contact dure trop longtemps, c'est aussi la raison de son emprisonnement: l’empêcher de faire encore du mal à autrui. Ce qu'elle trouve dans un sens, juste. Et puis un jour...Adam. Adam arrive et là, c'est l'explosion, l’apothéose, la révélation: elle peut le toucher. Elle l'aime et ferai tout pour lui...Même quand elle découvre qu'il n'est venu dans sa cellule que sous les ordres de son chef. LE chef des chefs : Warner. Et même quand ce dernier l'a fait sortir de sa prison, lui offre un logement, de l'eau chaude, de la nourriture et des vêtements si luxueux qu'ils en défieraient l'entendement, Juliette reste (presque) de glace. De manière justifiée d'ailleurs, car Warner lui a fait clairement comprendre qu'il comptait l'utiliser comme une arme et qu'elle lui obéirait, comme une espèce de marionnette, sans qu'elle est son mot à dire. Warner apparaît dans ce tome comme l'Ennemi, celui qu'il faut fuir, la figure de tout ce qu'Adam, Juliette et bon nombre d'autres personnes déteste : le Rétablissement.
Bien évidemment, ils arrivent à s'enfuir et après beaucoup de péripéties et l'aide de Kenji, un soldat "déserteur "tout comme Adam (mais beaucoup plus drôle et sympathique, on sera d'accord) ils arrivent à se réfugier au Point Oméga, quartier général de la Résistance, où, tout comme Juliette (et Adam qui le découvrira plus tard),ces "réfractaires" ont des pouvoirs. C'est la fin du tome 1.
Le tome 2 se passe principalement au Point Oméga où Juliette pleurnichotte (Je confirme ce mot n'existe pas) la plupart du temps et où Adam la réconforte...aussi la plupart du temps. Puis Adam découvre qu'il a lui-même des pouvoirs et Juliette décide de "rompre" car son pouvoir risque de le tuer par sa faute.
Et, je ne sais plus trop comment, Warner est capturé et ramené au Point Oméga : On découvre qu'il à lui aussi des pouvoirs et qu'Adam et lui sont ( ATTENTION SPOILER POUR CEUX QUI N'ONT PAS LU LE TOME 2...)...demi-frères !...Et Juliette commence à avoir quelques doutes sur ses sentiments et n'accepte pas le fait d’être attiré par Warner. Mais les circonstances font, qu'à la fin du tome 2, elle soit "obligé" de collaborer avec Warner pour se venger de son père, Anderson; Une guerre à éclaté et beaucoup de gens du "bon coté" sont morts à cause de lui.
Le tome 2,5 est hors série et se place du point de vue de Warner. Un Warner que l'on découvre pas si insensible que ça et clairement amoureux de Juliette. Le carnet qu'elle gardait pendant son emprisonnement est trouvé et lu par Warner. Ses sentiments sont divers, face à la lecture des plus profondes pensées de Juliette; et il est de plus en plus fasciné par elle.
Et enfin, j'arrive à ma critique du tome 3. Un tome qui m'a inspiré beaucoup de sentiments, tellement, tellement de choses à dire de ce tome. Le style qui singularise Tahereh Mafi des autres auteurs est beaucoup moins présents dans ce tome que dans les deux premiers; néanmoins, je crois que des 3, celui-ci dépasse toutes mes espérances (surement aussi, parce que c'est le dernier) .
J'aimerais pouvoir vous faire part de mes sentiments le plus clairement possible. J'aimerais pouvoir vous faire ressentir les mêmes sensations que j'ai éprouvé en lisant ce livre. J'aimerais ne jamais avoir lu ce livre aussi rapidement. Pour le relire. Encore, et encore, et encore, et encore... Sans jamais m’arrêter.
On retrouve Juliette changé. Plus forte, plus féroce, plus...Insaisissable. Je ne sais pas comment Tahereh Mafi fait, a fait, pour que tous les mots de ce roman, ainsi que les autres, nous donne l'impression de nous révéler un interdit, un grand secret, comme si un ange descendait du ciel pour vous chuchoter à l'oreille le plus horrible de tous secrets... Je ne sais pas comment elle fait pour qu'ils donnent l'impression de vouloir dire quelque chose de si profond, de si vivant et de si réel, quelque chose de tellement plus réel que la réalité, tellement plus réel qu'un livre et bien trop réel pour des personnages de fiction; qu'ils donnent l'impression que le tangible devienne incertain et que l'incertain devienne tangible ... Chaque mots vous heurtent jusqu'à briser vos os, briser vos jambes et vos bras, briser votre esprit, vos pensées, briser vos convictions les plus solides,vous faire fondre et vous figer en même temps, vous transmettre tellement et si peu de choses à la fois, et vous faire
à
chaque
fois
de plus
en plus mal
et vous donnez l'impression de chuter et de voler, d’être bien plus vivant que vous ne l'avez été de toute votre vie ou plus proche de la mort à chaque instant... Vous tombez, toujours plus vite, toujours plus bas, toujours toujours...
Plus profond.
Et ma chute n'a été que plus rapide quand les doutes de Juliette se sont transformés en certitude et qu'elle à été sure[spoiler] que c'était Warner, et pas Adam, le véritable amour de sa vie (désolé de paraître clichée), et qu'elle était certaine [/spoiler] du choix qu'elle allait faire.
On découvre un Warner totalement à l'opposée du 1, et quelques parties de sa vie nous sont révélées. Adam, par contre, est presque [spoiler]pitoyable, par son comportement, ses cris et[/spoiler] méconnaissable. Je crois que l'auteure a choisi la solution de facilité pour le choix de Juliette et même s'il ne me déplaît pas, je l'ai trouvé trop facile à mon gout: le choix de Juliette semble évident.
La fin, quoique plutôt rapide, signe à la perfection ces 3 tomes mais donne l'impression de ne pas être le dernier de la série. (Une adaptation en film est peut être prévue.)
Quoiqu'il en soit, ce dernier tome est une merveille, j'aimerais tellement, dans 1 an, y repenser et ressentir exactement les mêmes sentiments que maintenant, un mélange de déception et de joie, d'avoir fini ce livre et de n'y avoir trouvé dans l'ensemble aucun défaut, et que ce souvenir reste intacte, ce moment où je me rends compte que ce livre restera gravé dans ma mémoire...

"Et j'aimerais, plus que tout, savoir comment immortaliser ces moments pour les revivre à jamais.
Parce que celui-ci
vaut tout l'or du monde."

par Fantalex
Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible
Jill Shalvis   
UN VÉRITABLE COUP DE CŒUR !

Cette nouvelle série de la nouvelle filière de Milady PROMET !
Avec un premier tome haut en romance avec aucune touche de paranormale, ça fait plaisir de revenir sur terre !

On rencontre une jeune femme, Maddie, (la sourie comme on la surnomme), plutôt discrète, complètement maladroite, attachante, drole (!!!) et fuyante.
Avec son passé de femme abusée, elle revient là où la dernière volonté de sa mère voulait : Lucky Harbor.

Elle retrouvera ses deux demie-soeurs, une complètement dégenté et l'autre plutôt stricte qui cache un grand secret...

Mais avant cela, elle fait la recontre (assez explosive) de Jax (MIIIIAAAAAMMMMM ! si j'aurais pu le sortir du livre celui-la... !!!)
Jax habite lucky Harbor et est tout ce qu'une femme peut aimé !
Du genre mauvais garçon avec un grand coeur, et vraiment, vraiment beau.
Avec ces deux la, impossible de s'ennuyer entre amour et humour, ce livre est une explosion pour les yeux, c'est juste un régal !

Ce premier livre m'a vraiment BEAUCOUP plu ! Une romance comme on aime, avec un homme sexy comme on aime aussi... bref, je le conseil à toutes les jeunes adultes, et adultes, ce livre vous fera vibrer !

par naiky
Les Héritiers de Blue Ridge Mountain, Tome 2 : Si l'amour s'en mêle Les Héritiers de Blue Ridge Mountain, Tome 2 : Si l'amour s'en mêle
Stephanie Bond   
Il y a quelques mois (deux pour être précise) je vous parlais du premier tome d’une nouvelle saga dans la collection Prelud’ de chez Harlequin. Aujourd’hui, je reviens pour vous parler du deuxième tome de la saga des Héritiers de Blue Ridge Mountain : Si l’amour s’en mêle, que les éditions Harlequin ont eu la gentillesse de me faire parvenir en avant-première.

La suite ici :
http://lune-et-plume.fr/si-lamour-sen-mele-de-stephanie-bond/
Friday Harbor, Tome 2 : Le secret de Dream Lake Friday Harbor, Tome 2 : Le secret de Dream Lake
Lisa Kleypas   

J'ai préféré ce tome 2 au premier pour une raison très simple : l'aspect « magie » et surnaturel y sont plus développés, assumés, puisque le fantôme évolue et communique avec Alex. Les deux histoires « d'amour » ( celle du fantôme et d'Emma, d'Alex et Zoé ) sont menées en parallèle d'une recherche dans le passé, à mesure que la grand-mère de Zoé perd la mémoire et la tête. Le dévouement de Zoé envers celle qui l'a tant aimée et soutenue, la gentillesse d'Alex avec la vieille dame, m'ont beaucoup touchée. Zoé compense son manque d'assurance avec sa cuisine, elle déborde d'amour et de gentillesse. Alex est plus tourmenté, et la petite cuisine de Zoé va lui apporter le soutien qui lui manquait pour sortir de son alcoolisme. Pourtant, Zoé a beau être maternelle, ce n'est pas un sentiment maternel qu'elle inspire à Alex, ni un tel sentiment qu'elle ressent pour Alex.
Pour moi la magie est le plus de l'histoire : le fantôme observe, interagit avec Alex qui est le seul à le voir et à l'entendre, ils se retrouvent liés au point qu'ils ne peuvent plus vivre l'un sans l'autre, et ce lien se renforce grâce à Emma et Zoé. Ce serait sinon une histoire très banale. Le fantôme, dont on découvre au fur et à mesure qui il est et pourquoi il erre sur terre joue le rôle de conscience d'Alex.


On entrevoit trop brièvement les autres membres de la famille Nolan, c'est dommage, mais on commence à soupçonner quelques petites choses sur Justine, la cousine de Zoé.

En bref, même si je préfère nettement les autres séries de Lisa Kleypas, celle-ci reste une petite bulle pas désagréable du tout.
Pour un jour avec toi Pour un jour avec toi
Gayle Forman   
Waou...
Je viens de finir ce livre...
J'avoue que ça fait un petit bout de temps que je n'avais pas ressenti de VRAIES émotions en lisant un livre. Lorsqu'on enchaîne bouquin sur bouquin, on a pas le temps de vraiment apprécier leur valeur, et surtout, on se perd. On ne sait plus ce que l'on souhaite lire. C'est en me promenant par hasard dans une petite librairie parisienne que j'ai découvert ce livre. Je pense que vous connaissez ce sentiment, lorsque vous voulez lire comme, comme un junky en manque, mais que vous ne savez pas ce que vous VOULEZ lire. J'ai donc acheté ce livre après avoir lu le résumé qui m'avait pas mal tentée, et j'ai mis 1 mois avant de l'attaquer (je l'ai commencé hier...). PAS MOYEN DE M'EN DÉTACHER! Ce livre est bourré de sentiments et de belles tournures d'esprit! Il vous transporte là où se trouve l'héroïne avec une telle abondance de détails, vous y êtes vraiment!
Une histoire qui vous prend aux tripes, un dénouement qui vous tient en haleine, une plume de maître... Ce livre est un petit bijoux!
Vivement la suite, l'attente va être longue!
La Fille du New Hampshire La Fille du New Hampshire
Shannon Stacey   
Jamais Teri Daniels journaliste d'un prestigieux magazine ne s'est servi de son amour d'adolescence avec Jo Kowalski célèbre écrivain pour en faire un article à sensation, mais le jour où sa responsable Tina Deschanel véritable piranha de l'édition la menace de licenciement ,elle est bien obligée de céder. Le problème c'est qu'ils ne se sont pas vraiment quittés en bon terme et que non seulement la jeune femme lui a brisé le cœur mais qu'elle n'est pas en odeur de sainteté auprès de la famille Kowalski.

Autant dire que cela parait mal parti surtout que Jo refuse obstinément les interviews et toute atteinte à sa vie privée depuis un procès retentissant qui l'a opposé à une ex petite amie. Et pourtant à la grande surprise de Keri il accepte non seulement de la revoir mais de lui accorder ce qu'elle souhaite mais à une condition: qu'elle l'accompagne lui et la famille Kowalski dans sa totalité durant leurs vacances qui doivent durer deux semaines. Par contre Keri n'aura le droit de lui poser qu'une seule question par jour, malgré la liste farfelue qu'il lui remet, les règles drastiques auxquelles par contrat elle doit se soumettre ainsi que ses doutes vis à vis de l'accueil que va lui réserver la dite famille la jeune femme accepte.

A sa grande surprise l'accueil de la tribu Kowalski est plutôt chaleureux excepté celui de Terry l'unique fille et jumelle de Jo,il faut dire qu'elle et Keri étaient les meilleures amies du monde jusqu'à la fuite de Keri et qu'il existe un lourd contentieux entre elles. Mais le problème principal de notre héroïne c'est de résister au charme de Jo car malgré les dix huit années qui les séparent de leur amour de jeunesse, la flamme est toujours là et une simple étincelle risque de rallumer cette relation qui ne s'est malgré la séparation jamais complètement éteinte.

C'est une romance contemporaine fraiche, amusante et très rythmée, on ne s'ennuie à aucun moment et les membres de la famille Kowalski sont très sympathiques. L'écriture est légère avec des répliques saupoudrées d'humour, pas de grands discours ou de situations tordues, simplement une histoire légère agréable à lire et sans prise de tête.

Liste transmise par Jo à Keri pour vous donnez le ton du livre:
APPORTER : anti-moustiques ; jeans ; sweaters, au moins un avec capuche ; une chemise en flanelle (obligatoire) ; pyjamas (en option) ; sous-vêtements (également en option) ; un maillot de bain (de préférence riquiqui) ; encore de l'anti-moustiques ; baskets ; bottes en caoutchouc ; écran total ; deux rouleaux de vingt-cinq cents.
NE PAS APPORTER : téléphone portable ; BlackBerry ; ordinateur portable ; appareil photo ; camescope ; réveil ; magnétophone ; autre appareil électronique.

par samba
Kaleb, Tome 3 : Fusion Kaleb, Tome 3 : Fusion
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3195600873-KALEB-T-3-FUSION.html

Oh my ! Il y a tellement de choses à dire à propos de FUSION ! Ce roman, c'est un monstre, un pur ovni de la littérature YA. C'est bien la première fois de ma vie que je lis une histoire aussi étrange et aussi obsédante. Je dois bien l'avouer : la trilogie KALEB m'a envoûté et m'a hypnotisé du premier au dernier volet. FUSION clôt à merveille cette saga, car c'est un opus qui répond à absolument toutes nos questions, tout en nous laissant la possibilité d'envisager bien des futurs pour nos héros qu'on adore détester. Malgré tout, je suis un peu plus mitigé qu'après ma lecture des deux premiers romans. En effet, FUSION est véritablement un récit à part, qui se détache à la fois de KALEB et d'ABIGAIL, mais également de tout ce qu'on peut connaître et expérimenter en termes de voyages livresques. J'ai vraiment vécu quelque chose d'unique et de particulier, et je ne sais pas encore si j'ai aimé ou détesté ça. D'un côté, je suis frustré, car Kaleb est assez absent du récit. A contrario, je suis également hyper satisfait et ultra impressionné du travail de l'auteure sur son univers. Bref, la trilogie KALEB ainsi que FUSION n'ont jamais rien fait pour me faciliter la tâche côté émotions et, ça, j'adore !
Le truc vraiment spécial avec FUSION, c'est que c'est un roman... Qui nous parle d'un roman. En effet, ce troisième opus de la saga KALEB nous offre de très nombreux extraits du Livre du Volcan. Ainsi, nous nous retrouvons confrontés aux histoires des EDV (Enfants Du Volcan), chose qui m'a particulièrement étonné. Je ne m'attendais absolument pas à ce que Myra Eljundir (si cette personne existe vraiment, d'ailleurs !) emprunte un tel chemin ! Du coup, j'ai eu besoin d'un peu de temps pour me faire à l'idée qu'on ne suivrait pas que Kaleb dans cette histoire. Je l'avoue, j'ai été déçu et un peu frustré. Kaleb m'a ÉNORMÉMENT manqué. Son histoire m'a toujours irrémédiablement attiré. Sa personnalité, son don, son caractère, ce qu'il projette, tout cela m'a TOUJOURS passionné et enivré. J'étais tellement impatient de pouvoir réitérer ces expériences que voir mes désirs mettre plus de temps à être assouvis m'a mis un petit coup au moral. J'ai profondément craqué pour Kaleb, c'est officiel. Il y a quelque chose d'envoûtant, de chaotique, de sensuel, de charnel, d'hypnotique, de sulfureux, d'inoubliable et de destructeur chez lui. Quelque chose qui nous pousse à sans cesse en redemander plus. Plus, plus, plus. Plus de Kaleb Helgusson. Vous l'aurez compris, une grosse part de ma "déception" provient du fait que le héros de la trilogie ait été effacé au profit d'une histoire encore plus complexe et encore plus intrigante. C'est un peu paradoxal, mais c'est exactement ça. J'ai aimé les éléments qui ont "remplacé" Kaleb, mais j'aurais encore plus aimé retrouver ce héros de la manière dont c'était le cas dans les deux précédents romans.
Concernant le Livre du Volcan, houlalalala ! Myra Eljundir est dingue, c'est sûr. L'auteure part tellement, tellement, tellement loin que je n'ai pu que rester admiratif et ébloui devant autant de travail. C'est juste B-R-I-L-L-A-N-T. Surtout que cela explique pourquoi Kaleb doit être estompé du paysage. D'où le fait que je sois perdu, en fait. Parce que je pardonne aisément à Myra le choix de faire disparaître son héros pour nous livrer un récit aussi mystérieux et envoûtant que celui du Livre du Volcan. Le Livre du Volcan, c'est une histoire gigantesque, ultra sophistiquée et subtile, à laquelle il faut vraiment s'adapter. J'ai eu besoin de beaucoup de temps pour me mettre dans le bain, en fait. On pénètre vraiment au cœur d'un tout autre univers, alors qu'on voyage déjà au beau milieu d'un monde lui-même hyper bien construit et possédant sa part de complexité. Préparez votre concentration pour dévorer ce roman, c'est un conseil !
Rencontrer Wothan, Edda, Hermeda, Järell, Östan ou encore Loki a été une aventure exceptionnelle. Vraiment. Une fois que je suis parvenu à me faire au Livre du Volcan, j'ai été aspiré dans un ouragan de rebondissements et de surprises à couper le souffle. Tous les protagonistes cités précédemment sont HYPER HYPER HYPER profonds. Ils sont tellement bien décrits, tellement authentiques et tellement humains qu'ils en paraissent presque réels. Ils sont presque là, avec nous. C'était pratiquement palpable, bordel ! Myra Eljundir est parvenue à donner une profondeur juste démente à ses héros. J'en suis encore tout retourné ! C'est juste un truc de dingue ! Leurs histoires s'entrecoupent, se croisent et se recroisent, s'entrechoquent pour nous faire halluciner et nous consumer. Puis elles nous mènent logiquement à l'histoire de Kaleb et, là, c'est carrément l'implosion.
Myra Eljundir est vraiment allée loin. Je me répète, mais vous comprendrez ce que je veux dire lorsque vous lirez le roman. Tout est si... Immense. J'ai vraiment eu l'impression d'avoir affaire à quelque chose d'énorme. A un monstre. Je n'arrive pas à m'enlever cette image de la tête. KALEB T.3 est un monstre, tout simplement. Plus on tourne les pages du Livre du Volcan, plus nous sommes possédés par cette espèce d'avidité et de curiosité toxiques qui rampaient déjà dans chacune de nos cellules depuis notre lecture du premier volet : quel sera le dénouement final de cette histoire ? Entre le récit des premiers EDV et les passages où nous retrouvons Kaleb, je vous assure que notre patience est mise à rude épreuve. J'ai vraiment été conquis par les moments relatés au présent, où nous rejoignions enfin Kaleb et ses acolytes. Malheureusement, j'ai trouvé que trop peu de place et d'importance leur était accordée. C'est dommage, car ils sont pourtant ultra intéressants et nécessaires au fil conducteur de l'intrigue. Si les choses avaient été un peu plus approfondies les concernant, tout aurait été parfait !

par Jordan
Pushing the Limits, Tome 1.5 : Plus forts à deux Pushing the Limits, Tome 1.5 : Plus forts à deux
Katie McGarry   
Cette nouvelle numérique sortira le 1er Avril chez Harlequin Teen.

Bonne lecture !

par Globule54
Vengeance en Prada : Le retour du diable Vengeance en Prada : Le retour du diable
Lauren Weisberger   
Ce roman est soporifique, franchement je suis super déçue, qui a décidé du titre??? Un pur attrape nigaud, non mais sans rire, le diable brille par son absence, le titre approprié serait plutôt "les états d'âmes d'Andy, ou d'An-dré-as Shars", voilà point... ça m'énerve que les éditeurs (ou qui que ce soit d'autre) entourloupe les lecteurs, je considère que c'est comme une publicité mensongère...On nous fait croire à une vengeance, et pas de n'importe qui, de Miranda Presly, Hé bien non!!! Le livre est ennuyeux, il ne se passe rien, peut-être à la fin mais encore, Alex arrive comme ça, comme un cheveux sur la soupe... non décidément ce livre et nulle et je trouve scandaleux de faire dépenser 20 euros pour un tel navet... Andy parait comme une gamine, sans caractère, elle passe son temps à ruminer, heureusement que Emily est là pour faire la garce, bon d'accord Miranda apparaît deux ou trois fois mais franchement rien à voir avec le premier opus... On ne fait que lire des suite de nom, de tenue, de condiment faisant office de buffet... En gros je suis super mega déçue!!

par bamby114
Chasseuse de la nuit, Tome 7 : Hors de la Tombe Chasseuse de la nuit, Tome 7 : Hors de la Tombe
Jeaniene Frost   
Je suis détruite.

Brisée, anéantie. J’ai déjà dit adieu à de nombreuses séries qui comptaient beaucoup pour moi. Les Vampires de Manhattan, Gone, Harry Potter, et des tas d’autres. Pour chacune d’entre elle, j’ai été au trente sixième dessous. Mais dire adieu à Chasseuse de la Nuit…Je ne le pensais pas possible, mais c’est encore pire. Cette saga, ce n’est pas seulement qu’elle est merveilleuse. C’est aussi LA saga qui m’a ouvert presque toutes les portes. Sans Chasseuse de la Nuit, jamais je n’aurais lu de Bit-Lit, d’érotisme, voir peut-être même pas de New Adult. Chasseuse de la Nuit, c’était le début des romans adultes, c’était le début de tout. A mes yeux, Cat et Bones sera toujours l’un des couples, voir le couple, le plus incroyable que je n’ai jamais lu dans mes livres. Quand j’ai commencée la série en janvier 2012 – ce n’était il y’a que deux ans et demi… J’ai l’impression que cela fait dix ans – je n’étais pas très emballée, c’était pour un défi. Je n’aurais jamais cru que cela changerait ma vie à ce point. Cette chronique est vraiment galère à écrire, parce que j’ai les émotions en pelote, je suis à vif. Mais c’est là qu’on écrit les meilleures chroniques, parait-il. Alors c’est parti !

Cat et Bones ont pu goûter à la tranquillité ces derniers temps. Mais le bonheur a été de courte durée, et les ennuis reprennent. De très gros ennuis… Cat découvre des étranges expériences faites par le gouvernement auquel elle est liée intimement. Mais il ignore de quoi il en retourne exactement, et Bones et elle doivent faire vite, car les tensions n’ont jamais été aussi fortes….

Cat et Bones… Ce couple. Ce couple mythique. Dans les quatre premiers tomes, leur relation est un CHEF D’ŒUVRE. Passionnée, puissante, remplie de tension et d’amour, explosif, c’est une romance qui nous a fait souffrir. Dans le tome 5, il y’a commencé à avoir une faiblesse. Dans le tome 6, c’est encore pire. Et dans le 7… Eh bien il n’y à plus rien. Attention, ne vous méprenez pas, ce tome n’est pas une déception, loin de là, c’est même un gros coup de cœur ! Mais ce n’est pas pour la romance, qui s’est vraiment détériorée. L’auteur a mis beaucoup de son énergie dans d’autres points, notamment l’histoire, ce qui fait que l’histoire n’a jamais été aussi excellente et addictive, mais à cause de cela, la relation de Bones et Cat en pâtit et a perdu quasi toute sa magie. On à vraiment l’impression qu’ils s’aiment seulement quand l’un où l’autre frôle la mort… Sinon, c’est quasi le calme plat. Sauf pour une scène, dans un certain silo, où on les retrouve comme on les à connus et comme on les aime, où on sent leur amour si fort et si intense, seigneur j’attendais tellement cette passion entre eux que je me suis effondrée en larmes dans cette scène ! Mais vous l’aurez compris, la relation de Cat et Bones est l’un des défauts de ce tome. Passons aux personnages secondaires. Jeaniene Frost, tu sais que j’adore ce que tu fais, mais bordel JE TE DETESTE POUR TATE ! Toute la Team Bones qui aura lu le tome 7 comprendra de quoi je parle, surtout pour la fin où pour certaines scènes dans le canapé au début du tome ! Il n’y à rien à faire, je déteste Tate, je le hais et je hais la place qu’il à dans ce tome, cela me donne envie de vomir, c’est vraiment sadique d’avoir fait ça. Mais on peut pardonner un peu – juste un peu… - à Jeaniene pour la merveilleuse place qu’à Ian dans ce tome ! Oh Ian ! C’est vraiment le rayon de soleil du tome 7 ! Il nous fait rire et délirée, et il nous fait fantasmer à mort, sincèrement on découvre des tas de petits trucs sur lui dans ce tome, il est très mis en avant, il est complètement dévoilée, au point où on se demande si l’auteur n’essaie de pas nous faire passer un message, de nous donner des indices qui indiquerait que le prochain spin-off qu’elle à prévu d’écrire pourrait être sur Ian… Cela semble tellement évident et inévitable ! Sinon, on retrouve tous les anciens personnages dans ce tome et franchement, c’est un régal, un bonheur pur ! Denise, Spade, Mencheres, Kira, Vlad, Leila, Annette, Timmie, Tyler, Marie Lavaux, Don, Juan, Cooper, Dave, Tate (c’est pas un plaisir lui), bref tout le monde est de retour et qu’est-ce que c’est bon, c’est là qu’on se rend compte qu’en fait on les aime tous, sans exception (à part Tate pour moi bien sur). Parmi les nouveaux, on a deux des pires psychopathes qu’on à jamais eu dans la saga, les deux méchants, Madigan et Trove, seigneur ils font vraiment froid dans le dos, c’est flippant. Et bien sur, on à Katie… Y’en à qui ne se sont peut-être pas spoiliers alors je ne dirais pas d’où elle vient ni qui elle est mais je l’adore. Elle est merveilleuse, complexe et si intéressante ! Et grâce (où à cause) à ma meilleure Aleksa, je vois trop cette Katie avec Ian ! Merci, Vasila ! :D Ou pas, car si on n’a pas de tome sur Ian et Katie… Bonjour la souffrance et la dépression youhou ! Enfin, pour moi et pour ma meilleure amie, le Katie/Ian est juste inévitable et évident. Ils sont faits pour être ensemble !

Comme je l’ai dit plus haut, l’histoire de ce tome est vraiment à coupée le souffle, peut-être même la meilleure de toute la série et rien que pour cela, et pour le fait que retrouver mes persos chéris me rend folle, je mets un 6/5. Mais il est vrai que la romance laisse un peu à désirer et que la fin n’est VRAIMENT PAS satisfaisante. Ce n’est pas une fin, ça ! L’auteur laisse trop de choses en suspend, surtout vis-à-vis de Tate, Bones et Katie ! On se pose tellement de questions qu’on ne peut que se dire : ce n’est pas fini ! Donc je pense que le spin-off dont à parlée Jeaniene Frost portera vraiment sur Katie (et sur Ian si le seigneur et Jeaniene le veulent bien !) pour répondre à nos questions, car c’est juste impossible. Mais sinon, ce dernier tome m’a achevée. Cette série m’a achevée et m’a rendu accro à vie. J’ai pleurée, j’ai rie comme jamais, j’ai ressenti tellement d’émotions que maintenant, je ne suis qu’une loque. Donc, malgré tout, ce tome est excellent et c’est un énorme coup de cœur pour ce final malgré ses défauts (qui sont vraiment emmerdants…). Mais j’avais oubliée à quel point c’était dur de adieu à une saga qui a changée notre vie. Chasseuse de la Nuit restera toujours le must du must, la crème de la crème de la Bit-Lit, complètement imbattable. C’est une saga à lire ABSOLUMENT, c’est juste une question de vie où de mort ! Ne pas connaître Cat et Bones… c’est ne pas connaître la romance en Bit-Lit. Donc voilà, une saga merveilleuse de plus finie. Et c’est atroce. Mais cette saga m’a fait rêvée. Je me console en me disant que tout n’est pas tout à fait finie car nous avons encore le dernier tome du spin-off sur le personnage de Vlad, Le Prince des Ténèbres, qui doit sortir plus ce mystérieux spin-off dont à parlé l’auteure. Mais c’est la fin de Cat et Bones et qu’est-ce que c’est déchirant. Un septième tome déchirant, une série à coupée le souffle…

A lire. Juste à lire coûte que coûte.