Livres
523 854
Membres
541 766

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Melaina : Ma PAL(pile à lire)

La maison des guidés, tome 1 : Dans l'œil du cyclone La maison des guidés, tome 1 : Dans l'œil du cyclone
Arielle Sautet   
Lorsque "La maison des guidés" a fait son apparition sur les réseaux, il a suscité beaucoup d'intérêt. Et le mien par la même occasion.
À commencer par sa couverture que je trouve vraiment belle. Elle donne le ton dès le départ. Ensuite on à le résumé, fort intriguant, il nous plonge dans l'univers sans trop nous en dire et ça c'est agréable.
Pour ne rien vous cacher, j'ai eu un peu de mal à démarrer ma lecture. Je me suis vite perdue et il a fallu que je m'accroche. En effet au début on fait la connaissance de chaque personnage, étant donné qu'ils sont dix, ça fait beaucoup. J'ai donc commencé à les confondre et j'ai du mal à m'y retrouvé. Mais bon après tout c'est un passage obligé si on veut aborder correctement l'histoire. Et puis au final sans même m'en rendre compte ça m'est tombé dessus : je suis devenue accro.
Vous savez c'est arrivé tous seul j'y suis totalement pour rien moi, c'est comme ça, c'est le genre de livre où on se dit qu'on va le commencer juste pour voir ce que cela donne car il est déjà tard et que demain on travaille, puis d'un coup on lève le nez, on se rend compte que l'on a plus beaucoup de temps pour dormir et qu'on a avaler la moitié du livre voir plus. Et là j'ai maudit Arielle Sautet. Mais bon ça c'est une autre histoire.
Revenons à nos moutons. On se retrouve donc dans le monde de la télé-réalité, on ne peux pas dire que je sois une grande fan de ce genre d'émission mais bon cela m'arrive d'en regarder certaines et de bien rigoler. Arielle place le lecteur dans la position de spectateur, j'ai pour ma part trouvé que cela aller même plus loin, car j'ai plutôt eu l'impression d'être à la place du cameraman. On voit tout, on entend tout, pas de filtres, pas de "biiiiiip" comme à la télé quand c'est inapproprié. Non non, rien de tous ça et c'est juste génial.
On plonge tête première dans ce show, on a la tête en vrac. On joue les voyeurs et c'est sans aucune honte que j'avoue avoir adoré ça. Et comme dans ce genre de show au fur et à mesure que l'on en apprend sur les protagonistes, il y a ceux à qui on s'attache, ceux qui nous énerve, ceux sinon veut secoué, bref ils finissent par prendre une grande place dans notre tête. On se prend au jeu à 100% nous aussi on veut comprendre, on veut savoir.
Et bien sûr tout ceci ne serait rien sans lot lot d'émotions, un bon gros mélange qui fonctionne bien. Un thriller mélangé à de la comédie.
La plume d'Arielle est vraiment belle et agréable. Elle nous surprend, nous fait rire, nous fait peur et nous mets des questions plein la tête. J'ai fait défilé les pages une à une s'en même m'en rendre compte. En deux jours il était finit. Enfin fini, parlons-en de la fin, on aborde le sujet qui fâche ? Bon j'ai vu pire, mais je ne m'attendais pas à ce revirement, mais j'aurais dû car il faut être honnête, Arielle a su s'insinuer dans nos esprits pour nous retourner le cerveau, alors il était normal qu'elle nous fasse une fin digne de ce nom.
En bref je dirais que ce livre vous happeras totalement, offrant son lot de suspens, une très belle découverte. Je vous le conseil fortement.
Je remercie Florence des Éditions Mots en Flots pour ce service presse.
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Enclave, Tome 2 : Salvation Enclave, Tome 2 : Salvation
Ann Aguirre   
Je suis définitivement amoureuse de ces livres et de Del.
Et ce deuxième tome est 100 fois mieux que le premier, plus addictif, plus prenant, plus touchant, plus tout !
En tant normal je préfère toujours les premiers tomes car j'adore découvrir l'univers et les personnages mais dans ce cas là, je préfère le deuxième tome et de loin.
Et ce deuxième tome est tout autant une découverte que le premier mais en mieux.

Dans ce deuxième tome nous nous retrouvons à Salvation, une ville un peu particulière, où la plupart des gens ont très peu d'ouverture d'esprit. Surtout concernant les rôles de l'hommes et de la femmes. Ce que Trèfle ne comprend pas. Et bien sûr, elle va à l'encontre de tout leurs mœurs et n'en fait qu'à sa tête. Et c'est ça que j'ai aimée !

Trèfle est une héroïne avec un âge jeune mais un esprit très mature. Elle est courageuse et prête à tout pour ceux qu'elle aime. Et elle est dans une découverte perpétuelle, c'est assez marrant de voir sa vision des choses pour des choses qui paraisse normal à nous lecteurs.

Del est un des personnages clé de l'histoire et je l'ADORE. Même si au début du livre j'avais envie d'aller lui botter le derrière... Après il s'est rattrapé donc ça allait mieux. J'aime ça façon d'être toujours fidèle à Trèfle, c'est mignon et touchant. Et je suis impatiente d'en apprendre plus sur lui et surtout de son évolution dans le tome 3, après ce qu'il lui est arrivait dans le tome 2...

Tegan, c'est un personnage dont je ne suis pas trop attachée, en fait au début du livre, je ne pouvais même pas me la voir. Je peux la comprendre mais je ne cautionne pas ça façon d'agir. Heureusement, elle se rattrape tout au long du livre et surtout à la fin.

Bandit, honnêtement, malgré toutes les horreurs qu'il a faites, comment ne pas le trouvé touchant ?! Surtout quand on voit son adoration, sa ténacité et la fidélité qu'il a pour Trèfle. Bon après certes, je préfère qu'il reste ami avec elle. Même si ça le fait souffrir. J'espère qu'il quand même sa fin heureuse.

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé leurs relations avec Trèfle pour la plupart et j'espère qu'elle les retrouvera dans le tome 3....

Maintenant, je tiens aussi à dire que je trouve les Monstres assez fascinant, horrible mais fascinant.

Voilà, cet avis est un peu brouillon mais j'avoue que pour ce livre j'ai un peu de mal à mettre par écrit ce que j'ai ressentie.
Je peux juste vous conseillez de foncez achetez les deux premiers tomes d'Enclave !

Je ne peux déjà plus attendre le troisième et dernier tome, vivement 2014 et en espérant qu'il sorte tout début 2014, avec de la chance !

par Megane84
Enclave, Tome 3 : Horde Enclave, Tome 3 : Horde
Ann Aguirre   
Je ressors de cette lecture complétement anéantie ! Complétement ébranlée.
Par ce que que je viens de lire.
Par ce que je viens de traverser à travers les pages de ce livre.

Je crois que j'ai du mal à m'en remettre.
Je crois que je suis encore perdue entre les pages de l'histoire de Trèfle, de Del et des autres personnages.

Le troisième et dernier de cette saga est puissant.
Il est dérangeant.
Complétement déconcertant.
D'une extrême violence.
Mais surtout, époustouflant !

Trèfle est une personne forte qui se bat contre quelque chose de beaucoup trop grand pour elle. Elle se bat pour l'espoir, pour la chimère d'une vie meilleure. Elle se bat parce que personne d'autre ne le fera à sa place.

Ce livre est un ouragan d'émotions. Un ouragan qui détruit tout sur son passage. Tout est réunis pour créer une palette d'émotions qui va vous malmenez, vous faire souffrir, vous réduire en miette.

Ce dernier tome est un appel au courage, un appel à l'humanité.
Ce dernier tome est un sublime final pour une saga exceptionnelle.
Un final qui marquera les esprits pendant un certain temps.

par MissNaais
Enclave, Tome 0.5 : Les Origines Enclave, Tome 0.5 : Les Origines
Ann Aguirre   
petite nouvelle qui ne nous éclaire pas vraiment, sans grand interêt ! dommage....

par persus
Les Fragmentés, Tome 1.5 : Le Peuple d'argent Les Fragmentés, Tome 1.5 : Le Peuple d'argent
Neal Shusterman   
Une nouvelle racontant le séjour de Lev dans une réserve du Peuple d'Argent après qu'il ait quitté CyFi.
On fait la connaissance de nouveaux personnages qui n'apparaissent pas dans le premier roman et surtout, on comprend les raisons de l'évolution de Lev après cet épisode. Les choix qu'il a faits, maintenant éclairés de la lumière (ou la noirceur) de cette nouvelle, prennent un tout autre sens. C'est comme si on découvrait un nouveau Lev, avec plus de profondeur que dans l'intrigue principale.
Tout cela pour dire que cette nouvelle apporte un réel plus à l'histoire, tout en immergeant le lecteur dans une autre culture le temps de quelques chapitres...

par memeJ
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
Joanne Kathleen Rowling    Jack Thorne    John Tiffany   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Le Jour des fourmis Le Jour des fourmis
Bernard Werber   
Cette suite ne m'a pas déçue. Avec Werber, j'en apprends toujours plus sur le monde fascinant des insectes. Les fourmis deviennent de plus en plus attachantes à mes yeux.

par stela15
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Christelle Dabos   
Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.
Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).
Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).
Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode