Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Melanie270503 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Nés à minuit, Tome 0.5 : Turned at Dark Nés à minuit, Tome 0.5 : Turned at Dark
C.C. Hunter   
C'est une nouvelle plutôt agréable à lire.
Turned at dark relate la transformation de Della en vampire, jusqu'à ce qu'elle décide d'aller à Shadow Falls. Dans la série, on sait que Chan l'a aidé pendant cette période, et dans ce tome 0.5, on le voit bien, et on comprend mieux ce qu'elle lui "doit".
Della est toujours la même personne, et on a un aperçu de sa relation avec Lee, ses parents et sa petite soeur.
Intéressant à lire, si on aime Della et son caractère!

par lisa0814
Nés à minuit, Tome 4 : Frémissements Nés à minuit, Tome 4 : Frémissements
C.C. Hunter   
OMG !! Je savais que ce tome 4 allait me tuer, mais je ne pensais pas que ça allait être à ce point, j’ai pleuré en lisant les dernières lignes du livre, et comme qui dirait « De battre mon coeur a cessé » et même si ça fait mal, j’aime ce sentiment d’impuissance, d’attente et d’espoir, car oui j’ai espoir que ça se finisse bien.
Je ne regrette vraiment pas de mettre lancée dans cette saga, je ne parle des couvertures que je trouve magnifiques, ni même du fait que je trouve le début de chaque tome un peu long, je vous parle de ce que je ressens à chaque lecture, et ça s’amplifie à chaque tome, je suis partagée entre l’anxiété, l’envie, la passion, la douleur, la découverte, les révélations, les silences, l’amitié et l’amour. Cette saga a du rythme, du suspense, et de la romance.
Ce tome est le tome des décisions tant sur le plan sentimental que sur le plan de l’évolution personnelle. Kylie va prendre des décisions qui vont la briser, surtout quand elle écoute enfin son cœur, mais elle doit en passer par là pour évoluer.
l'attente va être longue jusqu'à la sortie VF du tome 5 ... normalement septembre !


par coco69
Nés à minuit, Tome 4.5 : Saved at Sunrise Nés à minuit, Tome 4.5 : Saved at Sunrise
C.C. Hunter   
Vraiment bien! C'est une nouvelle très intéressante et enrichissante!
Je l'ai lu en attendant le cinquième tome, on y suit Della qui part en mission pour le FRU comme nous l'avait appris le tome 4, en compagnie de Steve. Nous savions déjà que Steve aimait bien Della, mais pour l'inverse on ne savait vraiment pas quoi penser, puisqu'elle cache ses émotions. On découvre donc ici tout ce qu'elle pense par rapport à Steve et à bien d'autres personnes! Della nous fait rencontrer sa famille, et... Lee. Mon Dieu, cette scène était horrible... Mais le tournant qu'elle prend est assez amusant et j'en ai même été contente!
Des personnages toujours aussi fabuleux, une petite aventure très bien écrite, qui est une bonne transition entre les tomes 4 et 5. Je n'ai pas encore lu le dernier tome de la série, mais je pense que les événements présents dans cette nouvelle auront un rôle, je recommande donc de lire cette petite histoire!

par lisa0814
Nés à minuit, Tome 5 : Crépuscule Nés à minuit, Tome 5 : Crépuscule
C.C. Hunter   
Lu en VO.

Juste magique ce dernier tome, je ne pouvais pas attendre la sortie française pour le lire. Mon niveau en anglais est à peine supérieur à un niveau seconde, et j'ai parfaitement compris!

Pour l'histoire, elle a été totalement à la hauteur de mes espérances. Pour ce final tout se résout: les problèmes avec Mario, avec la famille biologique/adoptive de Kylie, et même les problèmes amoureux. Même si ce sont ces derniers qui m'ont le plus intéressés, le reste de l'histoire était totalement addictive. J'ai même failli verser ma petite larme en terminant le livre, et de même la saga qui ne m'a jamais déçue!

Pour ce qui est de son choix amoureux, j'adhère entièrement, même si pendant la majeur partie du livre ce n'est pas gagné pour lui! Je ne dévoilerai pas son nom ici, mais celui ou celle qui ne peut pas attendre la sortie française, je suis disponible par MP !

Plus, ce que j'ai apprécié, c'est que l'histoire ne concentre pas seulement que Kylie, aucun personnage n'est oublié! Et j'ai toujours un gros coup de coeur pour Perry, Burnett et Steve.

En tout cas, je suis heureuse d'avoir lu cette série, et ne regrette absolument, les sous que j'ai mis dedans!

A lire !
Nés à minuit, Tome 6 : Frissons Nés à minuit, Tome 6 : Frissons
C.C. Hunter   
J'ai adoré ce dernier tome. Franchement cette série de livres est ma préférée de loin. J'ai lu le tome de Miranda en anglais et c'était TROP COURT !!! La fin est juste magnifique. J'ai adoré voir les personnages "murir" à travers ces livres. Juste un conseil, prenez votre temps pour lire ce dernier tome, pas comme moi qui l'a dévoré en une seule journée. C'est très dur de faire cela mais il faut en profiter. Mais l'histoire de ce tome-ci se passe juste après celle du deuxième tome de Nés à minuit Renaissance. Donc l'idéal ça aurait été mieux de lire celui-ci juste avant d'attaquer le troisième tome... Mais ce n'est pas très possible car le dernier tome de la trilogie de Della est déjà sorti, alors que celui-ci pas encore. JE SUIS TROP TRISTE D'AVOIR DEJA TOUT LU !!!!
Batman: Nightwalker Batman: Nightwalker
Marie Lu   
Agréablement surprise par ce roman! Suite à ma déception pour "Wonder woman : warbringer" j'avais l'espoir que celui-ci contiennent des personnages moins puérils et une histoire plus sombre. Ce fut le cas ! L'univers DC est quand même connu pour son atmosphère noir et complexe, et j'ai réussi à en trouver une trace dans ce roman. Bruce wayne est ici plus expressif et moins solitaire que le personnage original, mais il tient la route quand même. Le plus grand atout de ce roman reste quand même le personnage de Madeleine : un mixte entre Luna Lovegood et Sherlock Holmes, un perso complexe et mystérieux jusqu'au bout comme je les aimes !
En bref, il n'y a pas beaucoup d'actions (à part lors du dénouement final) donc il faut s'accrocher un minimum. C'est aussi un livre qui n'est pas exceptionnel, mais qui nous fait passer un bon moment.

par Nephelia
Superman : Dawnbreaker Superman : Dawnbreaker
Matt De La Pena   
http://www.unbrindelecture.com/2019/07/dc-icons-4-superman-dawnbreaker-de-matt.html
fan de Superman depuis longtemps je n'ai malheureusement pas vibré avec cette histoire qui reprend un peu trop les standards sans y ajouter cette petite touche d'originalité qu'on aime tant. Rien de neuf donc sous le soleil et c'est une déception pour moi même si c'est bien écrit et que l'univers de ce super héros est toujours aussi captivant.
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
Nils Johnson-Shelton    James Frey   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL
Endgame, Tome 2 : La Clé du ciel Endgame, Tome 2 : La Clé du ciel
Nils Johnson-Shelton    James Frey   
J’avais adoré le T1 d’Endgame malgré un certain scepticisme, notamment la crainte d’une réécriture à la Hunger Games. Il s’était avéré que ce n’était pas le cas. Absolument pas. C’était un cran plus haut glauque : là où il restait une part d’Humanité dans HG, il ne reste aux Joueurs d’Endgame qu’une amoralité sans nom ; la fin du monde, qui était en train de se mettre en place dans le T1, devient de plus en plus imminente. Dès ce second tome, on est replongé dans cette atmosphère de panique, de peur et de mort, bien plus forte que celle de Suzanne Collin.


Le principe du Jeu est le même que dans le T1 avec quelques variations : il ne reste plus que 9 participants, les plus forts et les plus déterminés. Représentant une civilisation immémoriale, une part de la population terrestre, ils Jouent dans un jeu qu’eux seuls sont en mesure de comprendre. Enfin, plus si seuls que cela car quelques hommes ordinaires décident d’agir… Mais un principe demeure : tout est permis tant que l’on gagne.


Dès le début, le lecteur est pris dans l’intrigue. Les Joueurs sont blessés, mais qu’importe pour ces machines à tuer. On halète et on s’inquiète du dénouement face aux morts qui se multiplient. Ne vous attachez pas trop à un personnage, il risque bien de disparaitre. On ne sait même pas lequel soutenir, ils sont tous fous et irrémédiablement dangereux. Comme toujours dans Endgame, rien ne nous est épargné et le niveau monte même d’un cran. Actions macabres en tout genre se mêlent aux trahisons et les humains sont pris entre ces multiples feux. Les Joueurs sont acculés et en deviennent d’autant plus dangereux et le lecteur va jusqu’à ressentir l’adrénaline des Joueurs. Une fois encore, on alterne avec les différents points de vue et on se demande lequel est le pire : l’amoureux transi qui joue pour la mort, le psychopathe qui est trop jeune pour comprendre de quoi il en retourne, ceux qui veulent sauver le monde, la mère qui ne souhaite que sauver son enfant mais qui est prête à tuer des innocents. Voilà la chose la plus glaçante selon moi dans Endgame : les Joueurs sont des animaux et ils réagissent comme tels. Leur éducation leur a enlevé cette part d’Humanité mais pourtant on ne sait pas comment les juger. Coupables ou non ? La cruauté augmente d’un cran, certes, mais l’ambivalence aussi. Et nous, comme les humains du livre, nous suivons impuissants cet itinéraire vers la fin d’une civilisation, d’un monde censé. Glaçant et bouleversant. A plusieurs reprises, je me suis surprise à penser : « non ? Ils vont pas oser ? » et à plusieurs reprises, les Joueurs et les auteurs ont réussi à me choquer. Vous voyez Janice dans Friends, son « Oh. My. God. » ? Et bien c’était moi ^^ La multiplicité des points de vue, la chasse au trésor, la cruauté et l’écriture font de cette série une vraie « page-turner » où le lecteur, comme les Joueurs, ne peuvent pas s’arrêter un instant.

Mon avis sur le T1, des extraits et des infos sur le T3 ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/10/endgame-t2-la-cle-du-ciel.html
Endgame, Tome 3 : Les Règles du jeu Endgame, Tome 3 : Les Règles du jeu
Nils Johnson-Shelton    James Frey   
Endgame est une trilogie, dont le tome 1 est parue en France en octobre 2014, qui m'aura tenue en haleine jusqu’à la fin. L'aventure c'est clôturée, pour moi, il y'a quelques semaines avec la lecture du tome 3 et je dois dire que j'eu grand mal a me remettre de la fin de la saga. Mais revenons en a la base. Chaque livre, en plus d’être magnifiquement conçut, vous offre un récit addictif rythmé par une action débordante, des mystères haletants et des personnages haut en couleur. Devant la grande palette des protagonistes proposés, chacun d''origine, de caractère ou de croyances différentes, vous en trouverez forcément un susceptible de vous plaire. ( Bon si votre petit préféré, c'est le jeune psychopathe de 13 ans, faudrait peut etre voir a en parler a quelqu'un. Perso, je les préfère grand, brun, un peu moins désaxé, mais chacun son truc. :D )

Dans ce grand nombre de personnages, qui est a la fois la force et la grande lacune de ce récit, j'ai réussie a me faire moi meme mes petits chouchous. J'ai regrettée néanmoins certaines facilités scénaristiques au niveau d'un triangle ou le manque d’approfondissement de certaines choses. Ce dernier point résultant justement du grand nombre des héros / héroïnes. L'on passe parfois bien trop peu de temps avec certains d'entre eux et un sentiment un peu creux peut parfois s'en faire ressentir. Ce qui s'avère dommage au vu de la richesse des différentes histoires mises en place. Petite mise en garde, d'un point de vue personnel il peut etre assez dérangeant de se retrouver dans la tete d'un meurtrier sans remords de 13 ans, ( Oui, revoilà le psychopathe :D ), donc âmes sensibles s'abstenir, morts, mutilations et autres joyeusetés du genre ne sont pas en reste dans cette trilogie.

Coté intrigues, les histoires de chacun s’imbriquent avec brio dans une intrigue, rudement bien ficelée, qui ira crescendo d'un tome a l'autre. La mythologie développée est originale, bien construite, touffue sans en devenir indigeste. Il faut dire que l'auteur ne m'avait déjà pas déçue en ce domaine avec sa formidable saga " Numéro quatre. " ( Hey oui James Frey, c'est aussi Pitacus Lore pour ceux qui l'ignoreraient encore. ) Si l'action est clairement dominante dans les trois tomes, des notes de romances et d'humour ne sont pourtant pas en restent. Se glissant au fil de l'histoire avec fluidité et cohérence. Néanmoins toute aussi pleine de qualité que le soit cette saga, elle n'est pas sans défauts.

Dans le premier tome par exemple, il y'a pas mal de coquilles assez désagréables et j'avoue que les nombres a rallonge a répétition rendent parfois le récit un peu lourd, ce qui fait que j'en suis venue a survoler les lignes dont le héros était un numéro sans fin. :D A coté de ses petits détails, de moindre importance, le gros bémol de cette fabuleuse saga reste son dernier tome. Attention cela n'en ôte rien a sa qualité. Comme les autres, il est addictif, les pages se tournent a une vitesse folle. Les auteurs vous livrent une fois de plus une intrigue haletante et cette fois les réponses sont au rendez vous, mais pas que. Vient aussi un souffle de mort encore plus important que dans les 2 premiers. Cela donne bien entendu un réalisme cru et froid a cette saga, tout peut arriver, a n'importe quel personnage. La mort vous guette dans l'ombre d'une page et toujours de façon brutale. Oui, mais il y'a brutal et brutal.

Non, mais qu'est ce qu'elle raconte celle la ? Ok, rembobinons, je vous explique. Je ne parle pas du mot brutal au sens strict, c'est a dire violent, sanguinolent ou autre. Je l'emploie pour vous parler d'une mort rapide, brève ( Trop brève .. Genre elle est sadique la fille. :D ). Alors oui ça fait sens car dans la vie quand on est mort, on est mort. ( Sans blague. :D ) Mais dans une saga, vous vous attachez a des personnages, vous vivez un certain temps avec eux et quand on vous les arrache, vous vous attendez a ressentir d'intenses émotions, a les pleurer, a pouvoir faire votre deuil. Sauf que quand la mort de deux personnages emblématiques se joue en une ligne ( Que en passant vous êtes obliger de relire pour etre sure d'avoir compris ce que vous croyez avoir compris. ) et qu'après fini, rideau ... Euh comment vous dire que vous êtes désappointer et passablement en colère.

Je ne peux pas retirée aux auteurs le fait que cela soit audacieux et surtout reflet de réalisme, mais pour le coup MINCE OU EST L’ÉMOTION ? OU SONT LES LARMES ? ( Oui, je m'emporte pardon, mais ce manque m'a collé une panne de lecture de 10 jours ... Ce qui pour moi était inédit et absolument énorme ! ) Bref, je vais pas épiloguée la dessus des heures, vous l'aurez compris il y'a certaines morts qui ne passent pas, ou plutôt la manière dont elles furent exploitées ou plutôt non exploitées. :D Malheureusement, la n'est pas le seul motif de ma déception face a cette conclusion. J'ai trouvée la fin trop courte, trop rapide, pas assez approfondie. Tout s’enchaîne a une vitesse folle, laissant un sentiment de " Aller les gars, c'est plier, on remballe. " J'aurais espérée d'avantage de développement, en apprendre plus sur la suite, sur l’après. Ce qu'il advient du monde et des quelques rares survivants. Mais c'est a peine si l'on nous en donne des miettes, des bribes et ça c'est mon grand regret, car après une saga aussi époustouflante, je m'attendais a une fin me laissant littéralement sur le Q et pas a cette impression de trop peu, de non aboutie.

J'ai envie de vous dire que je l'avais vue venir bien avant ma lecture, voir meme bien avant la sortie. Un grand coupable, le nombre de pages de ce dernier tome. Vous vous attendez toujours a ce que le dernier soit le plus gros, ah bah la nous sommes loin du compte .. Faut le voir, a coté des autres, tout maigrichon a vous en faire pitié. ( Il serait humain, vous trouveriez un MCDO vite fait pour le gaver de Hamburger. ) Au résultat, nous passons donc bien trop peu de temps avec les divers personnages, alors que c'est la les derniers moments qui nous sont accordés en leur compagnie. Ils y perdent en profondeur, les scènes y perdent en émotion et l'on a ce sentiment d'un récit un peu bâclé de par son rythme effréné. Si dans le reste de la saga c'était une bonne chose, car bien développé, la sur un si court nombre de pages c'est l'effet inverse qui se produit et c'est avec tristesse que l'on conclut le récit avec une impression de coquille vide que l'on ne saura jamais comblé.

En bref: La saga Endgame, malgré un tome 3 un peu décevant par certains aspects, reste une trilogie addictif, prenante, originale qui vous malmènera de bien des façons et ouvrira votre esprit a bien des questionnements. Vous y découvrirez des personnages intéressants, dont aucun ne ressemble a un autre. Vous voyagerez par delà le monde, visitant, de par la plume des auteurs, des lieux chargés a la fois d'histoire et de mysticisme. Action, drame, mythologie, science fiction, romance, amitié, psychopathe ( :D ) se mêlent avec brio a une intrigue divertissante et rudement bien menée. Petit plus non négligeable, les livres sont superbes, tant par leurs couvertures que par les divers croquis, dessins, schémas et autres que vous trouverez au fil des pages. Une lecture que je recommande a tout les fans de récits musclés, de complots et de mystères.

http://luminadark.blogspot.fr/