Livres
568 499
Membres
623 534

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Emily me rendit le téléphone.

-Peut-on dormir ici cette nuit?

-Non, dis-je en secouant la tête. Kerbasi rendrait la moitié des malades suicidaires s'il restait trop longtemps dans le coin, cependant nous pouvons rester une heure et revenir demain matin.

Elle soupira.

-D'accord.

J'ouvris la porte et faillis renverser le gardien. Bon sang! Si près du but. Il se redressa et tenta d'afficher un air autoritaire.

-Je ne pousserais pas la moitié des patients à se suicider. Je proposerais de les assister dans cette tâche.

Je lui donnai un coup sur le nez.

-Aïe!

Il pressa sa main sur son visage, essayant d'endiguer le flot de sang.

-Pourquoi faire ça?

-Parce que tu es agaçant.

Afficher en entier

Chapitre un

Il n'y avait pas de prix que je n'aurais pas payé pour une nuit de paix et de tranquillité, mais malheureusement, même la brève illusion de paix ne pouvait être achetée. Pas par moi, de toute façon. C'était un bruit grinçant qui m'a réveillé.

Venant de l'intérieur de ma maison.

Je fermai les yeux et regardai la chambre noire à la recherche de la source. Rien n'a bougé. Ma main se glissa de l'autre côté du lit et trouva des draps froids et vides. Lucas n'était pas revenu pendant la nuit. Pas que je m'attendais à ça depuis qu'il avait appelé la veille pour dire qu'il était arrivé à Portland - toujours à la recherche de son frère jumeau disparu.

De légers rires glissèrent dans le couloir, venant d'une autre chambre. J'ai envoyé mes sens dehors. Le petit ami d'Emily, Hunter, s'était faufilé quelque temps après mon sommeil. Il était assez souvent à la maison que j'avais presque oublié qu'il n'aurait pas dû être là. Emily est apparue sur mon radar aussi chaleureux et familier, alors que sa présence a envoyé des griffes légères ratissant mon esprit

fichus Adolescents .

Je repoussai mes couvertures chaudes et me levai. Il était temps de faire mon devoir de parent et d'y mettre un terme. Rembourrage à travers la pièce, j'ai attrapé une robe et l'ai tiré dessus. Pas besoin de donner à Hunter, un loup-garou de dix-huit ans, un regard attentif puisque je n'ai dormi que dans un débardeur et des sous-vêtements.

Le plancher de bois ne craquait pas lorsque je me glissais dans le couloir, mais ce n'était pas mon problème. Emily était une sensible, comme moi. Si elle faisait attention, elle saurait que je venais dans sa chambre, mais les émotions que je lui ai ramassées n'ont révélé aucune panique. Au lieu de cela, tout ce que je ressentais était la luxure et l'excitation. Ce genre de sentiments pourrait détourner notre attention de tout problème qui se présenterait à nous.

La porte n'était pas fermée à clé. Je l'ai poussé grand ouvert et ai eu un oeil des adolescents dans le lit. Hunter n'avait pas sa chemise et Emily était tirée jusqu'à son cou. Son corps bloquait ma vue de sa poitrine.

"Chasseur, sors d'elle maintenant."

Leurs têtes ont basculé dans ma direction. Le visage d'Emily était rouge et ses cheveux bruns aux épaules étaient ébouriffés. Elle a poussé Hunter sur le côté et a tiré la couverture sur elle-même. J'ai attrapé juste assez avant cela pour être sûr qu'ils n'étaient pas allés tout le chemin. Tous les deux avaient encore leur pantalon. Je pourrais donner de petits remerciements pour ça.

"Mais nous ne faisions rien de mal", argumenta Emily. "Je l'embrassais."

Comme si cela n'aurait pas été plus loin.

Un dimanche soir où vous devez être à l'école dans quelques heures? Il s'en va."

«Il neige dehors.» Elle a serré la couverture contre sa poitrine et s'est levée. "Tu ne peux pas le faire partir maintenant."

Hunter s'assit à côté d'elle sur le lit et me fixa avec horreur. Il ne s'était pas rasé depuis quelques jours et il y avait un peu de peau foncée sur son visage. Emily ne se souciait peut-être pas de se faire prendre, mais il l'a fait. La terreur dans ses yeux bruns disait tout.

"Pas mon problème. Il doit y aller."

Je me suis avancé vers le lit, j'ai attrapé son bras et je l'ai traîné par terre. Il devait peser environ cent quatre-vingt avec tout le muscle sur lui, mais cela ne me dérangeait pas puisque j'étais devenu immortel et augmentais ma force. Je tenais à ne pas regarder de trop près sa poitrine pâle et nue. C'était assez gênant d'y être entré.

Emily attrapa son téléphone sur la table de nuit et appuya son doigt sur l'écran. Elle l'a soulevé pour que je puisse voir. "C'est comme, négatif de quarante degrés à l'extérieur. Laisse-le rester jusqu'au matin.

Je me suis déplacé à la fenêtre et j'ai regardé dehors. Il faisait sombre, mais la lumière du porche éclairait la cour. Seule ma Jeep était garé dans l'allée couverte d'une fine couche de neige. Il n'y avait pas d'autres voitures, mais il y avait une légère trace de pistes récentes menant au côté de la maison.

"Il aurait dû y penser avant de venir ici. C'est un loup-garou. Je suis sûr qu'il survivra à la maison. "

Nous pourrions vivre dans la brousse de l'Alaska, où les maisons étaient rares, mais il y avait seulement tellement d'endroits où laisser une voiture en janvier avec toute la neige accumulée au cours des derniers mois. J'étais prêt à parier qu'il l'avait garé sur le côté de la maison où il pouvait brancher le véhicule dans une prise électrique pour le garder au chaud. C'est là que c'était la dernière fois que je l'avais attrapé dans la chambre d'Emily. Avec l'hiver, les températures étaient trop basses pour risquer un démarrage à froid. Cela pourrait ruiner le moteur.

"Très bien." Elle me lança un regard agacé avant de sortir du lit pour donner un rapide baiser à Hunter, une couverture toujours enroulée autour d'elle. "Viens juste demain soir."

Il lui a donné un sourire triste.

"Tu connais les règles, Emily." Je pointai un doigt vers elle. "Vous deux vous avez été pris sur le fait et ne pouvez pas vous rendre visite pendant une semaine."

Il n'y avait rien que je puisse faire à l'école, mais comme ils essayaient de passer tous les moments possibles les uns avec les autres, je pouvais prendre des nuits et des week-ends.

"C'est une connerie." Elle se laissa tomber sur le lit.

Parfois, j'ai raté la vieille Emily, qui était gentille et ne discutait pas tellement avec moi. Elle avait été une adolescente facile à prendre en charge jusqu'à ce qu'elle ait eu une blessure à la tête le printemps précédent et que sa personnalité ait changé radicalement. Maintenant, nous nous sommes battus plus que nous ne nous entendions.

"Désolé, Melena," dit Hunter en tirant son pull.

«Tu dois arrêter de la laisser te parler de ça ...» Je m'arrêtai.

Un bruit de grattage est venu d'en bas. Sable venait juste de franchir la porte du chat et se dirigeait rapidement vers nous. Elle a dérapé à mes pieds, actuellement sous la forme d'un lynx brun rougeâtre avec des marques noires, et a grogné à moi. Puis elle enfonça ses dents dans ma robe et tira jusqu'à ce que je faillis tomber. C'était le signe qu'elle avait appris à me donner au cas où il y aurait une urgence et que j'avais besoin de la suivre quelque part. Probablement dans les bois puisque c'est là où elle se promenait habituellement et il n'y avait pas grand-chose d'aussi loin à l'extérieur de Fairbanks.

"Est-ce vraiment si important?" Lui ai-je demandé.

Elle a couru à la porte puis a regardé en arrière. Je pouvais sentir l'urgence de ses émotions. Elle était vraiment bouleversée par quelque chose et voulait que je le voie. Que je le veuille ou non, j'allais devoir vérifier.

"Finis de t'habiller et de me rencontrer à la porte d'entrée," ordonnai-je à Hunter.

"Oui m'dame."

Je me suis précipité dans ma chambre pour m'habiller avec Sable en suivant mes talons. Considérant l'avertissement d'Emily sur la température extérieure, j'ai mis plusieurs couches de vêtements. Mon corps pouvait le supporter, peu importe qu'il fasse froid, mais cela ne signifiait pas que je ne souffrais pas d'inconfort. Surtout quand il est bien au-dessous du point de congélation.

«Allons-nous loin?» Demandai-je à Sable en discutant des bottes et des vestes à porter.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode