Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MelieGrey : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas
David Lagercrantz   
En tant que fan absolu de la trilogie Millenium et de son talentueux créateur : Stieg Larsson, du monde obscur qui en découle et des personnalités de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist, j'ai d'abord eu l'impression qu’acheter le tome 4 (et apprécier sa lecture de surcroit), serait une sorte de trahison envers Stieg Larsson (surtout avec ce battage médiatique de cette rentrée littéraire et les radicaux «entièrement pour» ou «totalement contre» "Ce qui ne me tue pas"). Mais il ne m'a pas fallu longtemps pour céder à la tentation et, par la même occasion, me faire mon propre avis sur cette suite. Je l'avoue, je suis partie avec quelques aprioris négatifs :

1° le nom de l'auteur, associé à la biographie de Zlatan Ibrahimovic (Beurk !). Passer de Zlatan à l'univers de Millenium, en voilà un grand écart total !

2° la couverture choisie par ACTES SUD, dont le dessin me rappelle étrangement la Lisbeth du film de la version américaine, loin d'être aussi aboutie, à mon sens, que la trilogie suédo-danoise avec l'excellente Noomi Rapace (ce qui n'enlève cependant rien au talent incontestable de Rooney Mara).

Et puis, il y a eu la lecture...

Une page, deux pages, un chapitre, deux chapitres... J'ai très vite retrouvé ce qui m'avait conquis dans cette saga. Tous les ingrédients Millenium sont là. Mikael, Erika, Lisbeth, Prague... Du hacking, du journalisme, un meurtre, une enquête, des vérités révélées de manière exceptionnelle... Alors oui, je le dis, et l'assume, j'ai été happée par l'histoire. J'ai adoré retrouver cette sensation de dépendance, lorsque l'on doit poser le livre et passer à autre chose, alors que l'on a qu'une envie : dévorer les pages.

Bien sûr, le nom Millenium restera pour toujours associé à Stieg Larsson. Mais pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce quatrième volume écrit par David Lagercrantz. Bravo à lui d’avoir su respecter le caractère particulier de chacun des personnages, tout en créant sa propre histoire.
Try me if you can Try me if you can
Phoebe P. Campbell   
(JENNI) : -A lire !- https://wp.me/p6618l-fga

Avec ‘Single Daddy – Try Me if You Can’, Phoebe Campbell nous entraîne ici dans un récit dense et prenant. Cet écrit nous réchauffe et nous réconforte sans grand mal avec ce grand froid.

J’ai passé un super moment aux côtés de ces personnages !


Nous voilà en plein dans le quotidien de Mary-Jane, MJ... Elle la dragueuse compulsive, la briseuse de cœurs masculins... Elle aime les hommes et ne voit pas pourquoi elle devrait s’en contenter d’un seul, alors que la découverte, la fièvre des rencontres, c’est ce qu’elle préfère. Elle aime mener sa vie comme elle l’entend et aime par-dessus tout cette sensation d’être libre de tout engagement. Elle croque la vie à pleines dents et ne fait des hommes qu’une bouchée.... (Je présume que vous voyez un peu le personnage !)

Elle a toujours voulu être libre et indépendante dans sa vie privée, elle l’est... mais aussi désespérément seule car à vouloir tout contrôler de la sorte elle passe malheureusement à côté de beaucoup de choses... Est-elle condamnée à répéter le même schéma perpétuellement dans ses relations amoureuses ou bien s’empêche t’elle tout simplement d’être heureuse ? Pourquoi ce prive-t-elle d’un tel bonheur ?

Sa rencontre avec Heath ne la laissera pas indemne… Il lui fait ressentir des émotions avant même de lui procurer des sensations... Le hic c’est qu’elle rencontre cet homme fabuleux au moment où elle se décide à entamer une psychothérapie pour en finir avec son addiction au sexe…


Un récit à double voix très sympathique qui alterne moments légers et moments intenses.

Habituée à toujours mener la danse, avec Heath elle a une personne de taille face à elle puisque pour la première fois quelqu’un va lui résister… Mais, pourquoi la garde t il a distance ? Tous deux vont prendre du plaisir à se battre en duel... Un combat savoureux et plus que plaisant pour nous, lectrices acharnées de bons sentiments et d’émotions en tout genre.

C’est paradoxal mais tous deux ont besoin d’avancer à leur façon. MJ s’apprête à ouvrir les vannes pour faire tomber les barrières qu’elle avait pris soin d’ériger autour d’elle... elle fait un sacré pas en avant pour libérer la femme qui est en elle et se sortir de sa zone de confort sans fuir les risques et les difficultés qu’elle va rencontrer sur sa route, ce qui va la rendre forte et avenante.

Du côté de Heath, on constate qu’au fil des chapitres sa vie va changer. Encore. Mais cette fois, il est prêt à se battre pour la personne qu’il aime le plus au monde. Il ne refera pas les mêmes erreurs qu’il a pu faire dans le passé. À la fois mystérieux, tendre et incroyablement sexy il va faire tourner des têtes. Et pas que celle de MJ !

Les personnages se révèlent progressivement et viennent nous toucher par leur sincérité, leur douceur dans les actes avec une appréhension de mal faire qui les rends vulnérables et incontestablement touchants et attachants. Les passages avec la thérapeute sont intéressants et enrichissants. J’ai apprécié que l’auteure prenne soin de lui donner une place importante et indiscutable dans son histoire.

L’ensemble a été très bien affiné. J’ai littéralement été séduite par la plume de l’auteure qui a pris soin de faire évoluer chacun de ses personnages tout au long des chapitres. Le petit Vasco met du baume au cœur. L’auteure donne vie à cette histoire tellement certains passages vont parler à chacun de nous...

En bref, ´Single Daddy - Try me if you can’ c’est aussi bien passionné et passionnant... et inévitablement addictif. L’histoire est superbe et le happy end incroyablement beau... !
A corps brisés A corps brisés
Ana Scott   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/a-corps-brises-de-ana-scott/

Quand je vois un pavé comme celui-ci à lire, j’appréhende toujours un peu. Dans le cas où je ne prends pas plaisir à ma lecture, les pages me paressent bien longues. Et bien ici, je ne les ai pas vu défiler, l’écriture est fluide et très agréable. En tout cas, c’est les joues baignées de larmes que j’ai refermé ce roman et quitté ces personnages bouleversants. Un livre précédemment lu m’avait déjà énormément touchée, donc autant vous dire qu’après ces deux lectures éprouvantes, j’en ressors totalement vidée.

Si au début, j’ai trouvé Jeanne pleurnicheuse, j’ai vite compris que cette femme était fragilisée et proche d’un état dépressif après sa précédente relation, qui s’est révélée malsaine à ses yeux. L’arrivée d’Adam va éclipser au fur et à mesure de leurs rencontres la douleur de cette perte. Sans qu’ils ne s’en rendent compte, l’état d’esprit de ces deux écorchés vifs se ressemble énormément : ils ne vivent pas, ils survivent. Malgré les quelques réparties agressives d’Adam et leurs petites pics, j’ai trouvé dommage que ce petit jeu ne dure pas plus longtemps. En effet, le comportement de celui-ci change du tout au tout en très peu de temps. Jeanne devient son booster vers la guérison physique, et l’aide à se réconcilier avec son passé. Chacun prend une grande importance dans la vie de l’autre, ils deviennent dépendant et cela va causer bien des souffrances malgré la force de leurs sentiments.

La simplicité des débuts va rapidement prendre un nouveau tournant. L’auteure ne va pas épargner ses personnages et m’a précipitée dans un tourbillon de révélations sans fin. Elle les confronte à de nombreuses situations dans lesquelles j’ai été oppressée par la détresse de Jeanne et la douleur d’Adam. A travers eux, elle met en avant plusieurs sujets, aussi difficiles qu’ils peuvent être connus ou vécus, et de ce fait m’ont considérablement touchée. J’ai sous-estimé ces personnages brisés qui vont exprimer leur force intérieure au fil des difficultés. Car, même s’ils le feront parfois seuls, ils feront face à leurs problèmes. Certains évènements seront irréversibles et devront être acceptés ou pardonnés. Entre surprises et secrets, j’ai été à la fois prise de court, étonnée et parfois scotchée. Au fil des pages, je me suis demandée ce que l’auteure me réservait encore et encore. Surtout que les personnages secondaires ne vont pas rester sans rien faire en mettant leur confiance mutuelle à l’épreuve et provoquer des tumultes et de la distance entre eux.

En parallèle, l’auteure intègre l’histoire d’un journal narrée par Jeanne. Je vous avoue qu’au départ, je ne comprenais pas tellement ce choix et j’avais peur que celle-ci vienne prendre trop de place dans le récit. J’ai donc été agréablement surprise de voir que j’avais tort. J’ai été prise au même titre que Jeanne dans l’intimité de Clothilde et dans l’attente du dernier mot de cet écrit. J’ai aimé retrouver des similitudes dans le vécu de Jeanne et Clothilde qui donne un sens à cette lecture.

Cette douce et magnifique romance est prenante et touchante. Elle affirme que l’amour est intemporel et triomphe de tout. L’auteure met en évidence les sentiments amoureux avec ses joies, ses peines , ainsi que son lot de révélations mais un peu trop à mon goût. Pour Jeanne et Adam, la solitude est suffocante et l’amour est synonyme de liberté. Ces deux personnages dans leur paraître et leurs actions ne vous laisseront pas de marbre. J’étais impatiente de lire enfin un happy end mérité après cette avalanche de malheurs.

par EmelineAJ
Hybrides, Tome 5 : Brute Hybrides, Tome 5 : Brute
Laurann Dohner   
Pour être franche, ce tome ne resteras pas l'un de mes préférés.
Becca m'a littéralement tapé sur le système ! Et l'histoire était trop similaire aux précédents livres de cette série.
L'auteure aurait pu exploiter le mensonge du père par exemple mais non les 3/4 du livre tourne autour du sexe ou du personnage féminin qui pleurniche pratiquement en permanence.
[spoiler]En plus, tout le monde s'en tire à bon compte dans cette série et s'a m’énerve parce que si c'était pas le cas cela pourrait faire rebondir l'histoire. Le père demande un faux rapport à un psy pour séparer le couple et il reçoit même pas une tape sur la mains !!! Quant à Trisha (que j'aimais jusqu'à ce tome) elle file une pilule avortive à Becca et l'autre lui met pas son poing dans la g***le !!!! [/spoiler]
En définitive, je n'arrêterais pas cette série mais je pense lire le ou les prochains tomes à reculons.

par Koukai77
Redwood, Tome 1 : Jasper Redwood, Tome 1 : Jasper
Carrie Ann Ryan   
Totalement déçue par ce roman. Je pensais que ce serait une bonne saga vu qu’elle va être éditée chez Milady. Beaucoup pensaient que ce serait du même acabit que la Meute du Phénix, mais la Meute du Phénix est clairement au-dessus de ce roman !
Ce tome 1 (qui est en fait le tome 2, vu que le tome 1 est une novella) est sur Jasper, le Beta de la meute Redwood (dirigée par une grande fratrie) ainsi que sur Willow, une jeune femme pâtissière. L’histoire débute pas trop mal, néanmoins, Willow ne tarde pas à se faire kidnapper et quelques pages plus tard, Jasper et Willow file le parfait amour (insta love coucou). Dans cet univers, les femmes ne jouent pas de rôles importants dans la hiérarchie, elles sont reléguées au statut de compagne puis de maman, et c’est tout.
Après les premières pages, le roman devient vite chiant. Les mecs pleurent tout le temps pour aucune raison (sérieux, j’ai pas compris la moitié des scènes où les mecs chialent), Jasper et Willow couchent très vite ensemble et pfiou 1/4 du roman (et il est super court) ce n’est que du cul !

Concernant l’histoire, la meute Redwood est l’ennemie d’une autre meute particulièrement cruelle qui n’hésitent pas à violer et à tuer leur propre femme/fille. Je n’ai pas vraiment été intéressée par l’intrigue (y en a t-il seulement une ?) ni par les personnages d’ailleurs. Rien n’est original mais il y a tout de même des aspects sympas sur les loups notamment la transformation des humains ou les âmes soeurs potentielles. Mais je ne continuerai pas cette saga même pour ces aspects sympas.

Pour ce qui est de l’écriture, c’est ce que j’ai aimé le moins et sûrement à cause du style de l’auteur que je n’ai pas accroché aux personnages et que je me suis vite ennuyée. Il y a également pas mal de faute d’ortho et des fautes de frappe. En tout cas, je suis étonnée de voir une note globale aussi haute.

En conclusion, ce roman fait parti de mon top 10 de mes pires lectures de 2018…

par MissEcho
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
La saga Hunger Games se termine vraiment en beauté avec ce livre. Suzanne Collins sait une fois de plus nous tenir en haleine jusqu'à la fin du livre si bien que comme pour les deux tomes précédents il est quasiment impossible de reposer le livre jusqu'à la toute fin. Comme les précédents tomes, celui-ci est très sombre et apporte son lot de larmes aux moments parfois extrêmement difficiles. [spoiler]Larmes notamment aux retrouvailles de Katniss et Peeta qui nous font passer de la joie à l'horreur en quelques lignes. Certaines morts sont très difficile à digérer, notamment celle de Finnick qu'on ne comprend pas vraiment (ça m'a un peu fait pensé à la mort de Lupin dans le dernier tome d'Harry Potter). Finnick vient de se marier, même s'il ne le sait pas encore il va être papa, mais il meurt lors de l'assaut mené pour prendre le Capitole. Prim perd également la vie lors de cet assaut, et sa mort est d'autant plus dure puisque Katniss ne s'est retrouvé dans les jeux que dans le but de la protéger. Cela peut paraitre injuste, et ça l'est, mais ils sont en guerre. Dans une guerre ce ne sont pas que les méchants qui meurent et les gentils qui s'en sortent, il y a des pertes tragiques des deux côtés et c'est bien une des choses que Collins essaie de faire comprendre à ces lecteurs. Alors quand je lis que certains sont révoltés que des personnages meurent, je me dis qu'ils n'ont vraiment rien comprit à ce livre et aux précédents. Il y a d'énormes pertes dans chaque livre (24 tributs et 23 qui décèdent à chaque jeux, sauf dans le premier où "que" 22 perdent leur vie) et c'est en ça que réside toute la tragédie et la morale du livre. Quant à toute l'affaire Katniss/Gale/Peeta, je m'attendais à ce qu'elle choisisse Peeta. C'était assez évident et en lisant bien le tome 2 on savait déjà qu'elle finirait par s'en rendre compte elle aussi.[/spoiler]

par Althea
Promets-moi Promets-moi
Anne Cantore   
Ecrire cette chronique a été un exercice assez périlleux, tout simplement parce en reprenant mes notes je ne savais même pas par où commencer!
Ce roman a été un tel coup de cœur que j'ai noté des tas et des tas de détails tant j'ai des choses à dire sur l'histoire de Louise et Marco ?
J'ai eu un coup de cœur pour leur amour mais également pour l'auteure Anne Cantore, qui a ce petit plus dans sa plume qui a su me rendre totalement accro à son histoire.
Je vais essayer d'aller à l'essentiel en vous transmettant mon ressenti par rapport à ce récit donc excusez-moi par avance, chère lectrices si mon avis est un peu long!!!!
Quand j'aime une histoire j'adore en parler, je pense que cela fait parti de la définition d'une addict aux livres et je suis sûr que beaucoup d'entre vous seront d'accord avec moi ?

Ce roman débute dans une ambiance violente, meurtrière et perverse et au cœur de cette ambiance se trouve un enfant innocent âgé de seulement 5 ans ; Marco, notre héros.
Nous sommes emmenés à la source de son histoire, là où sa vie a véritablement commencée, lors de son entrée au sein du clan Gardani en tant que fils adoptif du grand patron Maximilien Gardani.
Max dirige la pègre de Marseille jusqu'à la frontière italienne, il est redouté de tous mais malgré son statut cet homme est avant tout un homme d'honneur. Pour lui une promesse est une promesse, les femmes et les enfants sont sacrés à ces yeux, il profite de sa force pour protéger les plus faibles et malheurs à quiconque se mettrait sur son chemin. Cependant, Max est peut-être quelqu'un d'intègre et d'honnête, il n'en reste pas moins le "Padre" et n'hésite pas une seconde à éliminer ou à punir ceux qui, à ses yeux, le méritent.
Marco va être élevé dans cet optique afin qu'un jour il devienne le successeur de cet homme qui a su être un père pour lui.
Seulement Marco, lorsqu'il prendra la succession, saura-t-il adopter les même attitudes que Max et se faire respecter par les hommes du clan??
La mort de Maximilien Gardani va être l'élément déclencheur, celui qui va lancer un suspens captivant qui va perdurer tout au long du récit et cela sans s'essouffler.

Marco et Louise, laissez-moi vous parler un peu d'eux. Ces deux héros ont fait l’unanimité dans mon cœur de lectrice, je les ai adoré!! Marco n'a plus 5 ans bien sûr, au moment de la disparition de son père c'est un homme viril de 30 ans qui nous fait face. Dangereux, redouté et redoutable, Marco n'a pas fini de vous faire fantasmer ? Derrière sa carrure et son regard perçant se cache un être bien différent que l'on apprend à connaître et à aimer au fil des pages. Un roc doté d'une certaine fragilité que peu de personne peuvent voir.

Louise - Fragilité et force voici les adjectifs qui la qualifie le mieux. Louise avait une vie normale jusqu'où jour où elle va perdre l'être le plus important à ses yeux et se retrouver au centre d'un plan dont au départ elle n'était même pas prévu.
Tout cela à cause d'une promesse...
Ce plan va être un des fils conducteurs de l'histoire, une sorte de toile de fond où chaque détails à son importance. Il faudra bien suivre tous ces détails mais grâce aux explications de l'auteure aucune chance d'être perdu, tout est à sa place, rien ne s'emmêle et la lecture ne se veut que plus fluide.

Ha attendez... je m'égare un peu là ; je parlais du personnage de Louise à la base! Bon je reprends.
Louise, va donc faire son entrée totalement imprévue dans le monde de la mafia, pas de soucis je ne spoile pas, cela est complètement logique sinon comment nos héros se rencontreraient ?
Louise n'est pas quelqu'un de naïve, elle est très très bornée, a du caractère, sait s'affirmer, elle est courageuse, déterminée et elle est vraiment très intelligente. Notre héroïne arrive par moment à cacher ses émotions, adoptant un masque neutre sur le visage afin d'éviter qu'on ne la cerne trop vite. Cependant, lors de son entrée au cœur de ce monde, la situation ne risquera-telle pas de lui échapper à un moment donné?

Le clan Gardani n'est pas le seul élément synonyme de danger auquel Louise va devoir se confronter. Un personnage beaucoup plus odieux, sans scrupule, qui aime le goût du sang - de la souffrance - et doté d'une grande perversité va faire parti du tableau......

Ce roman est un roman à 3 voix. Louise et Marco ont la parole ainsi qu'un troisième protagoniste que l'on apprendra également à connaître au fil des pages. L'auteure a su avec brio jongler entre les points de vue, aucune ressemblance dans les personnalités, chacun à la sienne et on a à aucun moment l'impression de lire les pensées d'une seule personne. Anne Cantore a su gérer ses chapitres en donnant la parole à trois personnes différentes - Un "gentil", un mafieux, une jeune femme innocente, sans se mélanger les pinceaux ce qui est un exercice très complexe!

La rencontre entre Marco et Louise est comme la rencontre entre l'innocence et le danger, entre l'ombre et la lumière. Je ne peux vous parler de cette rencontre sans vous citer la phrase que Louise à prononcé en voyant ce prince de la mafia : "Il y a des gens beaux comme le jour. L'homme en face de moi est beau comme la nuit."

Alors je récapitule. Des personnages fort attachants, un suspens captivant et très bien mené, un danger constant et bien présent qui agit comme une épée Damoclès au dessus de nos héros.... et l'érotisme dans tout ça!!
Un des points positifs c'est que le récit n'est pas du tout alourdi par cette partie au contraire c'est parfaitement dosé, c'est incandescent, brûlant, charnel... un tourbillon de désir va s'abattre sur l'histoire non pas dès le début mais beaucoup plus tard et c'est un excellent point!! J'ai eu l'impression que l'attirance au départ était là mais qu'elle ne se manifestait pas puis d'un coup la passion s'est allumée pour ne plus s'éteindre. Marco est hot, Marco sait ce qu'il veut et surtout Marco sait ce qu'il fait.

Promesse, vengeance, passion, secrets de famille, tendresse, violence, rivalité, meurtre, trahison, honneur, sentiments nouveaux, comportement incontrôlable et j'en passe : je ne connaissais absolument pas la plume de Anne Cantore mais en seulement quelques lignes elle a réussi à m'entraîner dans son histoire. Elle m'a transporter au sein de son univers à la fois sombre avec ces éclats de lumière que Louise a su apporter, elle m'a fasciner avec son suspens qui ne faibli pas et qui a jouer avec mes émotions et elle m'a séduite avec sa plume qui a eu sur moi un effet très addictif.. vraiment très addictif.
Ce roman est une pépite, un coup de cœur complet qui me fait rajouter Anne Cantore aux auteures en qui je fais confiance pour me transporter dans un autre monde. Un roman vraiment bien écrit, un roman de qualité, une plume d'exception.
Le Grand Nord, Tome 3 : Secrets Le Grand Nord, Tome 3 : Secrets
Sarina Bowen   
Comme je le disais dans ma précédente chronique ( Le Grand Nord #2 : Ancrage) j'ai adoré Amertume, et dès que j'ai terminé le 2, je me suis immédiatement jeté sur Le Grand Nord #3 : Secrets.

Il faut dire que dès le premier tome, j'avais une petite préférence pour Zach qui me paraissait timide et en même temps promettait une histoire forte en émotion.. J'espérais d'ailleurs très vite que Sarina Bowen nous écrive son histoire. Et lorsque j'ai refermé le premier tome et que je suis allée voir quels couples concernaient les tomes suivants, j'étais Joie !

Si dans le tome 2, l'histoire de Sophie et Jude se passe en dehors de la cidrerie des Shipley, avec Secrets c'était un pure bonheur de retrouver Le Vermont tel qu'on le découvre dans Amertume, avec toute la grande famille de Griff, et toute l'ambiance des récoltes et des voisins.

Nous retrouvons donc Zach, un des employés de Griff, et Lack, la meilleure amie de la sœur de Griffin. Tous les 2 ont un passé très particulier, et franchement, je pense que c'est la première fois que je rencontre ce genre de perso.

Zach, s'est retrouvé banni d'une secte où il est né, à l'âge de 19 ans. On peut dire donc que même 4 ans plus tard, il ne sait pas grand chose de la vie.. Lack quant à elle, se retrouve traumatisée suite à un enlèvement au Guatemala.. Mais ce n'est pas tout..
Finalement, on se rend compte au fil des pages que tout ça ne les définie pas.

J'ai adoré tellement de choses dans ce roman,je ne sais même pas par où commencer !
D'ailleurs, j'ai dévoré Ancrage et Secrets le week-end dernier, et je suis toujours amoureuse de ces romans, j'ai l'impression de ne pas réussir à commencer une nouvelle lecture, pour ne pas "oublier" toute cette fine équipe de BBF..
Sarina Bowen nous offre tellement plus que de simples romances. Je l'ai déjà dit je crois dans de précédentes chroniques, mais avec Secrets encore, on a le droit à de la douceur tellement merveilleuse. J'étais en amour pour nos personnages. Surtout Zach : il fait preuve d'une patience hors norme envers Lack, c'était juste trop mignon à souhait. D'abord en tant qu'amis, ensuite...

Nous avons aussi d'autres personnages hauts en couleur, qui m'ont surprise et aussi bien fait rire. C'était parfait du coup, car on avait des moments émouvants, et les autres personnages arrivaient pur faire descendre la pression émotionnelle..

Je dois dire aussi que si j'ai adoré au point d'avoir un énorme coup de cœur, c'est entre autre parce que j'ai eu les larmes aux yeux à un moment. Et ce n'était pas à un passage de dispute ou de dialogue.. Mais juste un passage où Zach nous explique sa pensée.. Oui oui, un simple petit paragraphe, et je m'suis retrouvée tellement amoureuse de sa tendresse, son cœur et ses pensées.. Franchement, Zach est juste un Book Boy Friend Parfait !

Je m'suis aussi énormément attachée à Lack.. Elle fait tout son possible pour paraître forte, elle a vraiment la volonté pour s'en sortir, que j'avais envie de la prendre dans mes bras à plusieurs reprises..

En clair, Sarina Bowen a toujours su me surprendre, et ici je dois avouer que c'était encore plus marquant. Les émotions étaient multipliées par 1000.. Les descriptions, l'ambiance.. j'avais l'impression de connaître réellement les personnages, d'être chez les Shipley, comme si tout existait pour de vrai.

Bref, finalement, je n'ai qu'un regret : j'aurais voulu avoir lu les livres avant de rencontrer Sarina Bowen au Festival New Romance. J'aurais aimé pouvoir lui dire à quel point j'aime ses personnages, j'ai sa plume, j'aime ses romans et les émotions qu'ils me font ressentir. Je suis accro à la romance, mais peu d'auteures arrivent à me faire tomber amoureuse d'autant de personnages. Je pense pouvoir vous dire en toute sincérité que Sarina Bowen est dans mon Top 3 des auteures de romance, avec Jay Crownover et Jennifer L. Armentrout !!

Maintenant je n'ai qu'un souhait : que la suite de cette série soit aussi publiée, annoncée au programme de l'année 2019 aux éditions Hugo Roman.. sinon je risque de faire un malheur sur Amazon, en commandant toute la série en VO , tellement j'aime Le Vermont décrit par l'auteure..

http://lafouinotheque.blogspot.com/2018/11/le-grand-nord-3-secrets-sarina-bowen.html
Mon coloc, mes désirs et moi Mon coloc, mes désirs et moi
Lena Jung   
Une romance simple et charmante avec laquelle on est sûr de passer un agréable moment.

par Kikilola
Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl
C. J. Ronnie   
J'ai beaucoup aimé ce tome que j'avais commencé sur Wattpad.
Tous les personnages sont attachants, aussi bien les principaux que les secondaires comme Pops et Beverly.

Je n'ai pas trop accroché avec Brandon mais si le deuxième tome est sur Bev et lui, je le lirai quand même avec plaisir.

La plume n'est pas parfaite, certes, mais avant de critiquer, il ne faut pas oublier que c'est le premier roman de Miss Ronnie. Etre auteur(e), ça s'apprend :)
Soyez indulgents.

A lire !

par Deane
  • aller en page :
  • 1
  • 2