Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MelieGrey : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Tempête du siècle La Tempête du siècle
Stephen King   
Au-delà de la forme, qui ne facilite pas la lecture, on peut quand même apprécier le récit de Stephen King réservant, comme d'habitude quelques bonnes surprises pour le lecteur et d'autres moins bonnes pour les personnages.
Au final, La Tempête du siècle apparaît comme un bon roman pour les fans de Stephen King par rapport à sa prose inimitable. Mais attention à ne pas trop jouer ce jeu là, ce qui, on en conviendra, serait plus que regrettable...
The Music Street, Tome 1 : Behind the Bars The Music Street, Tome 1 : Behind the Bars
Brittainy C. Cherry   
Oh mon Dieu. La façon dont cette femme écrit est juste magnifique. La façon dont elle transmet les émotions à travers les mots. Eli et Jasmine sont la définition même de l'amour. On n'a nul besoin de sexe pour reconnaître dans le regard de l'autre l'amour. J'ai voyagé avec eux dans leur monde; j'ai versé des larmes de peine et de joie.Un monde où tu peux te repentir, te faire pardonner tes erreurs. Toutes les «je t'aime » qu'on devrait transmettre à nos mères, tout est là. Ce livre est une perle comme chaque chose qu'écrit Brittainy Cherry. J'attends ces romans prochains avec impatience. Un conseil. Juste lisez-le.

par Joh-eun
Ombre et mystère, Tome 1 : Envoûtée Ombre et mystère, Tome 1 : Envoûtée
Jennifer L. Armentrout   
Sombre, sexy…et tellement addictive. Je partais avec quelques à priori sur cette série et finalement…j’ai craqué pour la famille De Vincent et leur malédiction (pour la Nouvelle Orléans aussi !).

La première chose qui m’a énormément plu dans cette histoire, c’est toute l’ambiance un peu « creepy » qui entoure la demeure des De Vincent, supposée hantée, construite sur un terrain maudit. J’ai aimé la façon dont JLA en joue. Et puis tous les fantômes/bruits qui peuplent ces murs…j’ai trouvé ça absolument génial et très bien rendu. J’étais tranquille chez moi, posée dans mon fauteuil, mais j’avais l’impression de ressentir les courants d’airs dont parlait Julia. Cette atmosphère est véritablement un élément à part entière de l’histoire.

Et puis n’oublions pas la ville où tout se passe, la bien connue Nouvelle Orléans. Je n’y suis jamais allée (et je compte bien changer ça un jour) mais on capte toutes les « ondes » de la ville dans ces pages. Ce roman, c’est tout un décor dont j’ai adhéré à chaque instant.

Notre héroïne, Julia, est une jeune femme fort sympathique. Elle a parfois tendance à se poser beaucoup de questions mais j’ai trouvé qu’elle tenait bien tête face aux trois frères. Loin de se laisser impressionner, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Et face à certaine situation, elle ne manque pas de courage. Je l’ai trouvé très sympathique. Elle apporte un peu de couleur dans ce décor, dirons-nous ^^

Quant aux frères…ils dégagent quelque chose de fort. Je suis rapidement devenue friande des interactions entre les trois. Il y a une telle relation de confiance entre eux et tellement de mystères qui les entourent. Là encore, j’adore ce qu’a construit JLA. Pris séparément, je n’ai pas réellement de préféré, tant leurs personnalités divergent. Julian est celui qui flirt tout le temps, qui semble s’amuser de tout. Seulement, quand on creuse, on se rend compte qu’il a un regard très pointu sur ce qui l’entoure. Il est bien plus attentif et sérieux qu’il n’en a l’air. Gabe est rapidement apparu comme le plus chaleureux mais là aussi, il a des secrets et, à mon avis, ce n’est pas rien. Et enfin, Dev…lui ne laisse rien paraitre et fait très distant. Il est celui qui m’intrigue le plus. Hâte d’avoir son histoire.

Je me suis totalement laissée porter. L’atmosphère pleine de suspens, de danger, avec une touche de sexyness a fait mon bonheur. J’ai vraiment passé un excellent moment, à tel point que j’enchaîne de suite avec le tome 2. Je suis vraiment curieuse d’en apprendre plus sur Gabe.

par Mono9000
Sugar Bowl, Tome 3 : Sugar Free Sugar Bowl, Tome 3 : Sugar Free
Sawyer Bennett   
Bon voila trilogie terminer et franchement le 3eme tomes était d'une longueur attroce a min goût c'était le tome de trop...

Un Tome avec un couple soudée dans l'épreuve certe, mais sans plus j'ai trouvé leurs histoires fade et plate...

Pas de surprise ont s'attend a se que l'histoire ce deroule de cette façon...

Pour moi sa a été une série assez Fade et longue sans plus de piments ... Apres il en faut pour tout les goûts...
Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush
Sawyer Bennett   
un moment de lecture agréable ou on devine rapidement que "jt" est l'auteur du viol de Caroline !donc pas de surprise a la fin du tome

par bernard21
Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy
Sawyer Bennett   
Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2019/02/13/sugar-daddy/

Je remercie les éditions HUGO ROMAN pour l’envoie de ce livre

Woah… Je me suis prise une claque. Une claque énorme et je peux vous dire que jai énormément apprécié ce livre malgré le sujet très difficile. Étant partenaire avec Hugo roman,je dois vous avouer que ce livre ne faisait pas partie de ma sélection au début mais je me suis laissé tenter et je ne regrette du tout pas !

Je préviens à l’avance, comme vous le voyez au résumé, ce livre traite de sujet tel que : le viol et la vengeance et c’est dur à lire parfois parce que l’auteur à une plume qui nous fait vraiment ressentir ce que le personnage vis tout en étant quand même douce pour pas énormément choqué.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur du passé de Sela. Le fameux jour et c’est dur… c’est dur parce que nous sommes face à une jeune fille qui vis à travers des flashs ce qu’il se passe au moment. Elle est inconsciente, perdu, pâteuse mais on ne perd rien de l’échange avec ses violeurs. Ils sont, IL EST tout simplement horrible. C’était incroyable de voir une telle méchanceté venant d’un être humain qui savait TRÈS BIEN ce qu’il faisait (d’ailleurs à la fin de ma chronique, je dirais quelques mots à ce sujet)

Des années plus tard, Sela ne vis pas… elle survit. Elle se remet constamment en doute, pense quelle a mérité tout ça dune certaine façon et à une façon de voir la vie qui m’a mis les larmes aux yeux. Sela est tout simplement détruite. Un jour, tandis qu’elle regardait la télé, le choc ! Elle se souvient… comment aurais telle pu oublier CE visage, CE tatouage, CETTE voix. C’EST LUI. Ce monstre. Ce monstre qui a réussi dans la vie. Ce monstre en liberté qui continue sûrement de pourrir tous ce qu’il touche. Ce monstre qui ne se souvient sûrement même pas qu’il a détruit sa vie ou qui s’en fou. Ce monstre là.

Et soudain… C’est la chute. le chaos. Le black out. Sela est perdu. ramené d’un coup en arrière. C’est comme si c’était la fin, elle est redevenu l’ado terrifié et a bout. C’est la crise, mais…. derrière tout ça, un nouveau sentiment refait surface, un sentiment beaucoup plus fort que sa peur. Un sentiment alimenté par sa haine. LA VENGEANCE.

Quelques mois plus tard Sela est d’attaque, elle a mis sa vie en règle et elle est prête à se venger. Elle est prête à mettre la vie de cet homme en feu et en sang. A ne faire plus qu’un avec la vengeance. Elle la veut. Elle la désire. C’est sa nouvelle meilleure amie. Mais… MAIS…. Ça, c’était avant de rencontrer Beck. C’était avant Sela tombe dans son lit , sous son charme et qu’elle découvre le plaisir… pour la première fois.

Voyez vous… si vous aimez les romances comme moi vous êtes habitués aux nombreuses scènes de sexe et parfois c’est super bien écrit et important dans l’histoire… parfait c’est chiant mais ici…. ICI…. C’était vitale. C’était vitale parce que pour la PREMIÈRE FOIS, Sela s’est sentie apprécié, désiré et pas obligé de se taire et juste de le faire. Pour la première fois, un homme a pris son temps pour elle. On ressent vraiment toute sa détresse quand on voit comment elle était renfermé sur elle même. Il y a eu plein de première fois avec Beck et le récit sonnait juste. Toute sa vie, elle a fui les relations amoureuses. Elle a eu quelques conjoints, amants mais rien de bien sérieux. Des personnes insignifiante qui ne la regardait pas vraiment mais Beck… BECK LA REGARDE.

Très vite, ces deux la vont en vouloir plus. Ils ne voudront plus se quitter et bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter mais leur histoire d’amour est magnifiquement mignonne. Sela s’épanouie et après toutes ses épreuvres, j’avais le sourire aux lèvres mais… MAIS Le monstre n’est jamais très loin et même si Beck ne connaît pas le passé de Sela, même si le monstre lui même refuse de voir qu’il en est un, malgré l’amour naissant de Sela, sa meilleure amie n’est jamais loin.

Je tiens à dur que la fin m’a fait tombe par terre… j’ai horreur de ça et je veux (TOUT DE SUITE) avoir le tome 2. Un cliffhanger vraiment terrible ! En conclusion, J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons.

La plume de l’auteur est poignante mais douce. Assez dur pour nous dépeindre une dur réalité, douce pour l’assimiler et comprendre ce que vis des personnes comme Sela au quotidien.

Si vous êtes sur Twitter ou juste connecté, vous avez sûrement suivis l’affaire du #metoo ou encore plus dernièrement #laliguedulol mais même en étant sur Twitter sans hashtag j’en ai déjà vu passer des tweet horrible. Des tweet de personnes se dévoilant, racontant leur expérience avec le viol et d’autre personne (autant masculine que féminine ce qui est grave) remettre en cause leur parole ou les dénigrer. Mais on est où la ???? Je vais pas m’étendre sur le sujet parce que ça va m’énerver et qu’il y en a beaucoup à dire. Juste, si vous rencontrer des personnes en souffrance, aider les et si vous ne savez pas quoi faire, demandez au moins conseil à des pro. Ne remettez pas la parole de victime en cause, c’est ignoble. Les gens qui pensent que quand une femme se dévoile à ce sujet et quelle brise par cela la carrière dune personne célèbre, pensant donc au violeur et non à la victime, vous êtes TRASH ! Il y a tellement de chose à dire sur ce sujet et je ne suis peut-être pas la mieux placé mais en 2019, il faut que les choses bougent.

Bref… revenons aux livres, Sugar DADDY à été un coup de coeur. Ne vous arrêtez pas au titre, une très » belle » histoire se cache derrière. C’est vrai, le sujet abordé est dur et pourrais choquer (les scènes du début) mais c’est une réalité, tout simplement, de plus à part les premières pages, les scènes sont soft alors lancez vous.
Call me Baby, Intégrale Call me Baby, Intégrale
Emma M. Green   
De l'humour, de l'amour, de la tendresse, des jalousies, des disputes. Un homme tout ce qu'il faut de doux et de viril, une femme sensible et romantique mais avec un caractère fort. Des meilleurs amis à mourir de rire. Bref on a la recette parfaite pour passer un excellent moment. Et Birdy... Cet amour lol

par Smellie
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
The boy next room, Intégrale The boy next room, Intégrale
Emma M. Green   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2019/06/the-boy-next-room-emma-green.html

Encore une fois, je sèche. Je ne sais pas quoi dire de ce roman... pas parce que je l’ai détesté mais au contraire parce que j’ai complètement été absorbée par l’histoire et son évolution.

Plus besoin de faire leur pub, Em & Ma Green sont un duo d’autrices tout simplement extras. A travers leurs mots, on vit l’histoire, on s’échappe, on voyage, on souffre, on rit. Elles ont cette capacité à me déconnecter de tout et me plonger totalement dans leur petit monde peuplé de récits intéressants, de personnages touchants et d’aventures extraordinaires.

Avec The Boy Next Room, j’ai vécu tout ça. Comme Céleste, j’ai quitté Paris pour l’Australie. J’ai beaucoup rêvé dans cette réserve. On entre au cœur d’une famille un peu folle, avec un nombre impressionnant de personnalités toutes plus variées et vivantes les unes que les autres. Seulement, il y a une récurrence chez les Farrow : ils aiment trop les secrets et ça va très souvent les desservir, les faire souffrir.

Céleste, qui ne trouvait déjà pas sa place avant, prise dans un tourbillon de souffrance, se retrouve dans cette famille dysfonctionnelle encore plus perdue qu’avant. Et pourtant, c’est grâce aux hommes Farrow qu’elle va se trouver elle. Elle va apprendre ce que qu’est une famille unie, apprendre à faire confiance, à s’ouvrir. Elle va vivre ses premiers émois, ses premières batailles,... Elle, qui était tombée bien bas à Paris, va se relever peu à peu, grandir et enfin trouver sa place.

Plus de 600 pages de péripéties, de secrets, de lutte, de pleurs, de cris, de rires, de baisers cachés, de câlins, de soutien,... d’amour. Celui d’un nouveau père, d’une fratrie, d’une sœur, d’une mère, d’une nouvelle amie, de son meilleur ami, de son crush dans la chambre d’à côté et de Céleste pour elle-même. Parce qu’elle va finir par s’aimer, se pardonner et avancer. Elle va faire de même avec River et l’aider comme elle peut pour qu’il trouve aussi sa place et le pardon dont il a tant besoin.

Je n’ai vraiment pas vu les pages tourner, Em & Ma sont juste d’excellentes autrices et je ne regrette jamais aucune de leurs histoires.
Les Romains, Tome 1 : Spartacus Les Romains, Tome 1 : Spartacus
Max Gallo   
Premier roman d'une série consacré aux grands acteurs du temps de la grandeur de Rome, celui-ci se concentre sur l'histoire de Spartacus. C'était avec beaucoup de plaisir que je me suis lancée car cette période me plait beaucoup. Et bien j'en sors déçue. J'attendais beaucoup mieux et plus intéressant de la part de l'auteur Max Gallo.
En effet, je sors de ce récit avec un gros manque dans l'histoire de ce gladiateur rebelle. Tout est survolé avec beaucoup trop de rapidité et l'on ne peut pas prendre le temps de connaitre et de s'attacher aux personnages. Tout semble bâclé jusqu'à la fin.
Quel dommage!!

par nataly
  • aller en page :
  • 1
  • 2