Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par MelieGrey

Extraits de livres par MelieGrey

Commentaires de livres appréciés par MelieGrey

Extraits de livres appréciés par MelieGrey

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 11:20
" Beth chérie,
Les gentilles stagiaires studieuses ne passent pas leur temps sur Fetlife au bureau au lieu de travailler. Je m'engage à garder ce que j'ai vu (et pris en photo, cf. ci-joint) pour moi si tu passes un nuit avec moi. En plus, sans me vanter, c'est une nuit que tu n'oublieras pas de sitôt.
Oui, c'est du chantage, j'assume.
Yours, truly,
Lex"
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 15-10
- Tu veux que je te dise "oui" quatre fois, c'est ça ?
Que fait-on quand l'homme qu'on aime vous demande quelque chose ? On dit oui. Quatre fois oui.
Et que fait-on quand un homme comme Saint vous aime ? Eh bien, on l'aime en retour de toutes ses forces.
Ah oui, et que fait-on quand Mal débarque dans vote vie ? On se le fait pour la vie.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 15-10
- Dis-le. J'ai adoré ton article, j'étais en colère contre toi, Rachel, mais je te connais, je sais que tes mots m'étaient destinés. Tu me mettais au défi de revenir vers toi. Je le relève aujourd'hui. Tu voulais savoir si je te rattraperais ? La réponse est oui. Je suis là.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 15-10
- De quoi as-tu peur ? me demande-t-il à l'oreille.
Nous sommes arrivés à la hauteur du videur qui nous ouvre la porte.
- Du monde, dis-je
Il me sourit.
- Détends-toi, le monde m'appartient.
Et je me sens soudain soulagée car je le crois.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-10
Je lui ai souri et j'ai vu le changement dans ses yeux. J'ai su, avant même qu'il m'attrape, ce qui allait se passer. Cole Masten amoureux, ça fout les jetons. Ce type vous offre son coeur tout entier en attendant qu'on le détruise. Parfois, la façon dont il me regarde m'inquiète. Ce que je ressens pour lui me semble trop précieux, trop rare, cette connexion entre nos âmes. Si un jour je perds cet homme, je ne m'en remettrai jamais. Si un jour il me perd, je crains pour lui ce qu'il pourrait devenir.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-10
- De la crème fouettée, répéta-t-il, l'air confus.
Elle tira sur le bas de son sac, comme pour s'assurer qu'il était bien en place.
- J'ai toujours eu envie qu'un garçon lèche de la crème fouettée sur mon corps. Scott n'était pas assez aventureux pour ça. (Elle haussa les épaules, et son sac se mit à bouger légèrement.) Il se pourrait bien que tu sois ma dernière chance.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-10
Don avait raison. Il valait mieux qu'il l'évite. Parce qu'en ce moment, la seule chose à laquelle il pensait, c'était la panique dans ses yeux. Et cet air qu'elle avait, cette vulnérabilité ? Cela lui donnait envie de la réconforter, de la protéger. Et ces envies-là étaient dangereuses, elles risquaient de transformer leur relation. D'une façon qui le rendrait plus vulnérable, lui aussi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-10
Elle avait un goût de tendre rébellion. Sa langue se détendit, elle l'acceptait. Ensuite, ses deux mains se posèrent sur sa poitrine, et son adorable petit genou remonta violemment entre ses jambes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 12-10
- Pourquoi tu te braques ? Je ne t'ai pas assez prouvé que j'étais prêt à tout pour toi ? Je me fiche de ta maladie et même si tu me contaminais, je ne t'en voudrais pas, nous serions enfin tous les deux dans le même bateau, parce que là, je rame seul depuis le début ! Je te montre mes sentiments, je te montre de l'importance, je ne pense qu'à toi, à nous, putain mais je suis tombé amoureux de toi, j'ai eu le coup de foudre, je t'aime ! Et par contre, toi tu ne me dis rien, je ne sais pas ce que tu ressens... et je ne baisse pas les bras pour autant, finit-il par dire tout bas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Puis, il se tourna vers moi et me dit doucement :
- Quand le jour viendra où nous devrons nous séparer, si mes dernières paroles ne sont pas "je t'aime"... ce sera parce que je n'aurai pas eu le temps de les prononcer.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Pardon. Je n'aurais pas dû t'insulter. Sincèrement. Une fois que je l'aurais tué, désires-tu que je me trucide ?
Je me détendis un peu. Mon bassin était toujours fermement pressé contre lui et, à travers les couches de tissu, l'effet produit était rassurant.
- Ca peut sans doute attendre un peu, déclarai-je.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Si. Taryn peut survivre à n'importe quoi. Et notre lien n'est pas complètement développé. Une dernière chose : je ne vais pas te dire que j'aimerais qu'elle trouve un autre compagnon si je viens à mourir. Ce serait mentir. Je suis un connard, je n'ai pas cette noblesse. Mais si un jour elle a un autre mâle, je compte sur toi pour que mon gamin sache bien qui était son père.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Je suis repue, déclara-t-elle.
- Mais pas au point de refuser un petit café ? supposa Trey.
- On n'est jamais repu à ce point-là, confirma-t-elle en se saisissant de sa tasse.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Il me semblait t'avoir prévenu, avant même notre union : pas la peine de m'aboyer dessus, sauf si tu as très envie de voir quelqu'un ignorer tes ordres.
- Taryn, s'impatienta-t-il. Je suis ton compagnon...
- Et moi, je suis têtue. Si c'est l'obéissance aveugle que tu veux, adopte un labrador. Je ne suis pas vraiment la petite fleur délicate pour laquelle on me prend souvent, tu sais. Alors allons-y.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Je viens de vous dire que personne ne pouvait insulter mon âme soeur. Vous ne seriez pas un peu demeuré, Lance ?
Trey adressa à Taryn un regard confus.
- Tu es sûr que vous êtes de la même famille ? lui demanda-t-il.
Elle haussa délicatement une épaule.
- Maintenant que tu le dis, c'est vrai que je ressemble beaucoup au concierge.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-10
- La jalousie. Je ne peux même pas dire que je l'ai fait pour son bien ou par accident. J'étais juste jaloux et j'ai annulé le rendez-vous en disant au type qu'Annah m'avait refilé une MST.
- Tu a fais quoi ? !
- Tu as parfaitement entendu.
- Tu es un parfait crétin.
- Il faut que tu m'aides... Ta soeur ne veut même pas dîner avec moi !
- Après ça, tu auras de la chance si elle t'adresse à nouveau la parole. Présente-lui des excuses. Fleurs, larmes, prières. Fais ce que tu veux mais je refuse que votre... truc rejaillisse sur le fonctionnement du cabinet.
- Cooper...
- Et je ne veux pas choisir entre ma soeur et toi. Donc, résous ce problème !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-10
- Autre chose ? demandai-je.
- J'ai l'impression de faire ma liste au Père Noël !
- Je ne promets rien, mais je peux essayer. Franchement, ça me donne enfin une bonne raison de te demander ton numéro de téléphone. On va pouvoir faire ce truc incroyable : fixer des rendez-vous !
- Mon agenda est très rempli...
- Je peux prendre des rendez-vous très tard. Ou très tôt, au petit déjeuner.
- Quelle abnégation ! Je suis admirative !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-10
- Et ?
- Rien. Je ne sais pas si je pourrais avoir une relation avec une femme. Je suis un peu... vous savez... bancal. Mal rafistolé. Je ne sais pas si je pourrais rendre une femme heureuse.
- Tout le monde a un passé, Cooper.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-10
La retenir. Il n'y avait plus que ça qui comptait. La garder auprès de moi le plus longtemps possible pour savourer la douce sérénité que sa présence m'apportait. En deux rencontres, Julianne avait pris une place que j'ignorais vide.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-10
- Donc, ce n'est pas une blague, fit-elle en riant.
- Absolument pas.
- Alors d'accord, dit-elle d'une voix douce.
- D'accord ? s'étonna Mark. Tu es... d'accord ?
- Je le suis. Et je le serai encore plus quand tu auras ouvert ce truc !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Sans rire, chérie. Lorsqu'un homme couche avec quelqu'un, son instinct protecteur est décuplé et il devient ultra-possessif. C'est comme si un besoin primitif surgissait soudain et le rendait encore plus déterminé à protéger celle ou celui avec qui il couche.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Reese en doute sincèrement, mais peut-être est-elle pessimiste/ Que dit-elle ? Bien sûr qu'elle est pessimiste. Toutefois, elle sait qu'une relation comme celle de Jamie et Lennox ne peut pas disparaître juste parce qu'ils sont à poil. Leur amitié sera toujours présente et forte. Si l'amour rentre en compte, ils sont fichus.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Qui sait. Nous ne sommes pas franchement "normaux", Rhage.
- Qui l'est ?
- Les gens vivants, dans le sens conventionnel du terme. Et qui n'ont pas de bête habitant leur corps.
Il se tut, et elle se sentit coupable, comme si elle avait gâché quelque chose. Mais ils devaient se montrer réalistes.
Sauf que Rhage se contenta de hausser les épaules.
- Alors on suivra une psychothérapie. Ou un truc du genre.
Mary eut un petit rire.
- Une psychothérapie ?
- Bien sûr. Et puis merde ! je peux parler de ce que j'épreuve vis-à-vis de la bête. Et elle peut éventuellement dévorer quelques psys pour être sûre d'avoir bien intériorisé leurs commentaires constructifs. Enfin, quoi, qu'on me fasse de l'acupuncture, et peut-être que le dragon se changera en lapin ou en mésange ou en...
- En mésange.
- Ouais, ou en rongeur. Elle pourrait finir par devenir un énorme rongeur violet qui serait, disons, végétarien.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Prenant une profonde inspiration, il se répéta qu'il devait se calmer. Ce n'était pas parce que V. n'avait pas trouvé trace de l'oncle et qu'il y avait désormais des formulaires d'adoption qui l'attendaient à la maison qu'il se passerait quelque chose avec Bitty.
Il n'en avait même pas encore parlé avec Mary.
Et, allô, la fillette avait seulement accepté d'aller manger une glace, puis d'aller dîner avec eux. Cela ne signifiait pas qu'elle éprouvait la moindre envie d'avoir une nouvelle famille.
Il devrait vraiment se calmer, putain !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Alors ce ne sera pas cette chemise. Quelqu'un de ma taille avec autant de couleurs ? J'ai l'air d'une aura de migraine vivante.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Est-ce que ca va aller ? Avec lui ? Et il faut que je pose la question. C'est important.
La petite n'hésita pas.
- Je l'apprécie vraiment. C'est comme... un gros chien gentil.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0