Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Melon : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Anti-magicien, Tome 1 L'Anti-magicien, Tome 1
Sebastien De Castell   
L’anti-magicien est mon gros coup de cœur de cet été. Je suis tout simplement incapable de lui trouver des défauts.
Dans cette histoire, on suit Kelen. C’est un personnage assez atypique pour un garçon de quinze ans, presque trop adulte et trop mature pour son âge. Il est malin, plein de ressource et ses pensées ont des airs de philosophie. En quelques pages en sa compagnie, j’étais déjà sous le charme.
Il vit dans un monde loin d’être paradisiaque où la magie règne et où ceux qui n’en ont pas son condamnés à devenir des rebuts de la société à la limite de la servitude. Les Jan’tep (le peuple de Kelen) est constitué de gens exécrables et manipulateurs aveuglés par la magie. Il n’y a pas un seul personnage sympathique (hormis Kelen) dans ce peuple qui est loin de me faire rêver et qui m’a écœuré de la nature humaine. Kelen n’est d’ailleurs jamais protégé par les siens car comme ses pouvoirs disparaissent et ses « amis » l’abandonnent, il ne peut que se tourner vers une destinée moins enviée, celle de devenir Shan’tep (comprenez servant voire esclave). En tout cas, j’ai adoré détester certains personnages même si leur avenir en tant que méchant (Oui, pour moi tous les Jan’tep sont affreux) n’est pas sûr vers la toute fin.
Mais heureusement que la mystérieuse Furia et Rakis, le chacureuil à la fois blagueur et à la menace facile (Il vous mangera volontiers vos yeux) sont là pour aider Kelen à lutter contre ce peuple immonde et à dévoiler ses plus sombres secrets.
J’ai trouvé l’univers de l’Anti-magicien terriblement bien fait, on glisse sans aucun problème dans le monde du livre avec un savant mélange entre explications, réflexions, action et humour. Le tout accompagné de l’écriture presque magique de l’auteur. Moi qui avais peur de ne pas accrocher au combo auteur masculin et point de vue à la première personne d’un personnage masculin, je ne regrette pas du tout d’avoir ouvert ce livre ! Enfin, plusieurs intrigues très structurées s’imbriquent pour ne plus nous faire lâcher le livre jusqu’à la fin.
En conclusion, comme vous vous en doutez, c’est une excellente surprise et je ne peux que vous conseiller ce premier tome. Une chose est sûre, je ne manquerai pour rien au monde la suite des aventures de Kelen !

par MissEcho
Le pacte du Hob Le pacte du Hob
Patricia Briggs   
Je me suis laissée emporter par cette histoire, j'ai vraiment accroché même si je suis consciente que ce livre n'a rien d'exceptionnel. J'ai aimé que les héros soient faillibles et imparfaits, ça les rend plus crédibles et attachants. C'est un petit coup de cœur personnel dans lequel j'aime me replonger à l'occasion.

par Fyerise
Un Raccourci dans le temps, tome 1 Un Raccourci dans le temps, tome 1
Madeleine L'Engle   
https://aliceneverland.com/2017/12/20/un-raccourci-dans-le-temps-tome-1-madeleine-lengle/

Au départ, je ne vous cache pas que ce livre ne me tentait pas. Le résumé me laissait penser à quelque chose d’un peu trop farfelu. J’ai découvert ensuite la bande-annonce du film réalisé par les studios Disney, qui sortira en 2018, et j’ai entr’aperçu une histoire bien plus riche que ce que le livre laissait penser. Ne sachant donc pas trop dans quoi je me lançais, je suis partie à la découverte de cet univers dont beaucoup parlaient.

Au final, je ressors un peu perdue de ma lecture. J’ai aimé les personnages, notamment Charles, le petit frère de Meg, qui ressent des choses et qui parait bien plus intelligent que les enfants de son âge. Mais l’auteur est très rapide dans son introduction et, de ce fait, j’ai eu du mal à accrocher avec eux. Charles est très intriguant, vraiment spécial, parfois surréaliste même, à l’instar de cette histoire. A l’inverse, Meg, sa grande sœur, est beaucoup plus irréfléchie, trop souvent impatiente. Des comportements que j’aurais aimé comprendre mais que l’auteur nous assène comme une vérité vraie ; au lecteur de faire avec.

Si j’ai saisi l’essentiel de l’histoire, il faut dire que certains éléments me paraissent encore dans le flou. Je ne sais pas si c’était la volonté de l’auteur, ou si c’est son style qui est ainsi. Mais j’avais l’impression qu’il prenait des raccourcis à certains moments alors que j’aurais souhaité, au contraire, un peu plus de développement.

L’univers restez ce qui m’a le plus accrochée. J’ai beaucoup aimé découvrir le monde de Camazotz. L’aspect science fiction est vraiment réussi et cela reste le gros point fort du roman même si, là encore, j’aurais aimé plus d’explications. En fait, je crois vraiment que c’est le style de l’auteur qui m’a bloquée, nous affirmant des éléments sortis d’on-ne-sait-où. Il m’a manqué quelque chose, comme une partie essentielle de l’histoire, pour profiter de cette histoire mais aussi, et surtout, la comprendre

Pour conclure : je suis toute aussi incertaine sur ce roman que je ne l’étais avant de le lire. Des éléments m’ont plu, pour d’autres j’aurais aimé un supplément d’informations.. Mais, comme le dit la petite fille de l’auteur dans le livre – ce roman est paru pour la première fois en 1962 –, Un raccourci dans le temps fait parti de ce genre de roman inclassable et dont plusieurs éléments ont été supprimés et remaniés pour le rendre plus actuel, plus jeunesse. Je reste contente de l’avoir découvert, mais j’espère tout de même que le film prévu pour mars 2018 enrichira ce monde et m’apportera les éléments qu’il me manquait pour en apprécier pleinement les spécificités…

par Kesciana
Le Trône de fer, Intégrale 1 Le Trône de fer, Intégrale 1
George R. R. Martin   
Que dire ? Difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce premier tome... impossible presque.

A Game of Thrones est peut-être l'un des livres qui m'a le plus marquée, dans ses personnages si tangibles, ses situations si retorses, ses paysages si rudes... C'est une de ces lectures dont on ne sort pas indemne, et je sais que désormais A Song of Ice and Fire ne me quittera plus.

Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir commencé en hiver... Winter is coming.

par Funambule
Frozen, Tome 1 Frozen, Tome 1
Melissa De La Cruz    Michael Johnston   
Je suis vraiment dubitative. Autant le résumé de l'histoire et le début me paraissaient prometteurs et assez originaux, autant le scénario se détériore de plus en plus au fil des pages, et passe finalement de "dystopie" à "trip sous LSD". Et je ne plaisante même pas.

L'écriture, déjà, est assez moyenne : on ne ressent absolument pas les émotions des personnages, certaines scènes passent super rapidement tandis que d'autres traînent comme pas possible, il y a des tas de transitions mal faites, d'ellipse pas du tout annoncées, de vieux suspenses auxquels personne n'est dupe et de "ohlala retournement de situation" qu'on voit tous venir à 3 kilomètres. L'histoire d'amour est cramée page 2 (allez, peut-être page 3) et elle est bidon, les personnages sont soit très gentils, soit des salauds sans cœur, et Nat... Mais alors Nat... elle nous fait quoi, pendant les derniers chapitres ?

Déjà, il y a un abus de majuscules, parce que FAIRE PARLER SES PERSONNAGES COMME CA c'est pas hyper crédible, et ensuite... whoa. C'est quoi cette fin ? Cette "destiné" totalement WTF que l'héroïne se découvre ? Bref, ça partait bien, mais ça finit dans les cactus. On peut s'en passer.
Le Marchand de sable, Saison 1 Le Marchand de sable, Saison 1
Gaïa Alexia   
Le marchand de sable, conte de notre enfance qui permettait à nos parents de nous berner pour aller se coucher et bien dormir. Ici dans ce roman, nous serons bien loin de la douceur de cette histoire, Nicolas et Pimprenelle n’ont qu’à bien se tenir !

Depuis quelque temps, Nola voit un homme étrange dans ses rêves, celui-ci la terrifie si bien qu’elle s’empêche de dormir pour ne plus le voir. Devenue insomniaque, elle fera des recherches pour savoir qui il est, allant même jusqu’à se faire suivre par un psy pour être sur de ne pas devenir folle. Seulement quand l’homme aussi sexy que terrifiant devient réel, Nola ne sera plus quoi penser, ni quoi faire pour le fuir et ne plus le voir apparaitre. C’est déboussolée, à la fois attirée et apeurée que Nola va finir par rencontrer Le marchand de sable, ne sachant pas pourquoi sa présence l’angoisse autant qu’il la soulage, lui fait du bien sans qu’elle ne comprenne pourquoi. C’est face à un homme séduisant, le Bad boy tatoué, rebelle jusqu’au bout des ongles que Nola devra faire face à des découvertes qu’elle n’attendait pas. Elle va se retrouver souvent confronter à Mane de son vrai nom, à son caractère explosif et destructeur mais aussi à ce regard envoutant et rempli de tristesse.

C’est face à une héroïne au premier abord banale que nous allons suivre cette histoire. Nola est étudiante, elle suit des cours à la fac, peinant dans quelques matières et plus précisément celle sur les Dieux Nordiques. Elle trouvera un allier pour l’aider à remonter ses notes, un professeur en total décalage avec le corps professoral qui sera lui redonner espoir en cette matière sans pour autant la lui rendre plus simple. Nola va dans ce premier tome faire face à beaucoup de chamboulements, faire la connaissance de nouvelles personnes, de nouveaux décors, elle va devoir gérer des émotions inconnues pour elle et qui la bousculeront.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, c’est un texte assez prenant, surtout sur la seconde partie de roman, la première partie m’ayant fait sentir quelques passages un peu longs. C’est à la fois un roman fantastique, romancé mais aussi pédagogique car on apprend beaucoup de choses en le lisant sur les dieux Nordiques. Une fois bien ancrée dans l’histoire et une fois avoir fait la découverte de points importants, il est difficile de s’en détacher. C’est dans le doute et l’euphorie que nous avançons, perdant la notion du temps et du monde qui nous entoure tellement on est happé par l’histoire de Nola et Mane. Les personnages qui nous sont présentés sont intrigants. Nola est tout en simplicité, elle va se dévoiler et s’ouvrir au fil des pages, nous offrant une héroïne attachante et touchante. Mane lui est beaucoup plus difficile à cerner, surtout au départ, on ne sait pas qui il est vraiment, dans le sens où on ne devine pas ses intentions envers Nola : est-il bon ou mauvais ? quel est son but ? tant de question dont les réponses vont petit à petit nous être révélées. Les personnages secondaires vont aussi jouer un rôle important dans cette histoire, certain m’ont surpris, d’autres me font douter sur leur motivation et leur manière d’être.

Gaia Alexia a encore une fois donner à son livre une fin à se taper la tête contre un mur, c’est frustrée que j’ai refermé mon livre, attendant maintenant avec impatience la sortie du second tome.

https://www.livresavie.com/le-marchand-de-sable-saison-1-de-gaia-alexia/

par Natoche
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
Cassandra Clare   
TROP BIEN
Clary, découvre sa véritable nature, c'est une chasseuse d'ombres(démons). Sa vie tranquille est complétement chamboulée. Le monde (vampires, fées, loup-garous, magie) auquel elle apartient se dévoile au fur et à mesure. Personnage central, elle est courageuse, forte et loyale. Elle rencontre Jace, chasseur d'ombre également, bad boy torturé au grand coeur. C'est un personnage "a tomber par terre". Clary va peu à peu faire tomber sa carapace. De révélations en découvertes, d'actions en surprises, le récit va s'enchainer sans temps mort et se révéler émouvant, captivant, palpitant. L'histoire est tellement prenante que vous enchainerait sur les tomes 2 et 3 sans vous en rendre compte.


par Adèle
Les Els, Tome 1 Les Els, Tome 1
H. Roy   
Cela fait près de quatre ans que l’auteure nous parle de son roman, et quatre ans que j’ai suivi son parcours sur sa page Facebook !! D’autant plus que j’ai eu occasion de la rencontrer bien avant la sortie de son roman. Pleins de raisons pour me ruer sur son romans dès sa sortie.
Une fois le livre en main je n’ai pas pu le dévorer. Et quelle lecture époustouflante. Ce fut un coup de cœur pour moi.
Autant vous dire tout de suite que la plume de l’auteure est très fluide et addictive surtout. On ne voit pas les pages défilées. Il a été dévoré en 3 jours à peine. Alors prévoyez d’être accro dès la première page et de ne plus pouvoir et vouloir le refermer avant d’être à la toute dernière phrase.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman est que l’auteure nous fait rentrer dans le vif du sujet.
L’héroïne Connor, va apprendre très vite que c’est une ELS, une évolution des humains dotés de certains pouvoirs, certaines forces et caractéristiques propres à chacun. Les Els sont traqués et tués par des Prédateurs qui sont bien évidemment leurs ennemis. Mais Connor est bien plus qu’une ELS ordinaire mais je vous laisse découvrir par vous-même ce que c’est.

On la suit donc dans sa vie de lycéenne auprès de ses amies Fiona et Naomi. Mais pas facile de voir jongler entre sa vie d’humaine normale et sa vie de Els qui l’ont amener à s’entraîner chaque jour. Mais pour cela elle va être épauler par Juliette son Guide. Grâce à elle et son expérience et passé, on va en apprendre plus sur les Els et les Prédateurs. C’est un personnage joyeux qui cache bien son jeu celle-ci détient un lourd passé pas toujours heureux. Elle va être un pilier pour Connor, elle sera son amie, sa confidente, son alliée, qui est toujours présente pour l’aider dans son apprentissage de ses pouvoirs et a canaliser ses émotions. Car il faut dire que Connor n’a pas sa langue dans sa poche, elle a un caractère très fort et gare à vous si vous avez affaire à Connor.
Avec Juliette, Connor va être épauler par Evann (Ahhhh Evann mon chouchou depuis sa rencontre <3) qui est en fait son Gardien. Mais Connor et Evann ne vont pas arrêter de se chamailler. Mais au delà de ses chamaillerie on sent que les deux s’attirent mais ne se l’avouent pas. Bien que de prime abord il est quelque peu hautain, froid et assez distant, on sent qu’au fond il est attachant, avec un d’or. Pour ma part je suis tombé sous son charme dès que je l’ai rencontré. Malgré ses airs de « rebelle » Evann cache des secrets douloureux qui vont bouleverser notre petit coeur fragile. On sent en tout cas, que son rôle de Gardien auprès de Connor est très important pour lui, il ne le prend pas à la lègère et au fil des pages on comprend pourquoi.
Mais sa relation avec Connor va être semer d’une embûche et de taille (quoique pour moi elle ne l’es pas) : Meyer ou M pour les intimes En effet, M est le meilleur amie de Connor, mais pour une raison inconnu pour Connor celui-ci a pris ses distances, mais son retour va être sans conséquences et une certaines rivalité va entrer en jeu en M et Evann et dans le cœur. On sent qu’un triangle amoureux va s’installer mais pour ceux qui n’aime pas les triangle amoureux ou pour qui cela pourrait agacer, sachez que c’est très secondaire dans le roman, l’auteure ne s’y attarde pas beaucoup. Et c’est ce que j’apprécie car bien qu’il y ait de la romance, l’auteure se centre plus sur l’apprentissage et la découverte du monde des Els par Connor. Tout comme nous l’apprenons à travers ses yeux. M au contraire m’a beaucoup agacé par sa distance, ses mots parfois durs, bien qu’on sache pourquoi par la suite mais son attitude et comportement n’explique pas tout. Un ami pas très fidèle et fiable bien qu’il essaye de se rattraper.

Puis un fois bien happée dans l’histoire, on se rend compte que la fin approche et là FRUSTATION TOTALE !!!
NOOOON c’est pas possible de finir ainsi !! J’en voulais encore plus, quand on en sait a peu pres sur les Els, les Prédateurs et sur nos personnages adoré il faut déjà les quitter et attendre encore au moins une année avant d’avoir la suite. Complot je dis !!! lol

Bref un très bon premier roman qui pose les bases d’un univers très bien écrit et addictif qui nous transporte dans un monde FANTASTIQUE auquel on en sortira pas indemne avant d’en avoir lu la dernière page.
Un livre à se procurer de toute urgence.

par xoxina
Alpha, Tome 1 : Sadie Alpha, Tome 1 : Sadie
E. L. Todd   
Plusieurs fois on me propose cette auteure je voulais donc tenter une lecture de cette auteure et ce sera la dernière fois. Je n'ai malheureusement pas aimé ma lecture le gars jaloux comme pas possible. La fille qui panique à cause de ça pour deux secondes plus tard lui pardonner et lui dire qu'elle aime son coter jaloux. Les je t'aime à l'infini, les crises de jalousie. Bref vraiment pas mon genre je ne tenterai plus cette auteure malheureusement.
Rouge Eden Rouge Eden
Pierre J. B. Benichou   
Rouge Eden suit deux histoires en parallèle, qui n'ont, au premier abord, absolument aucun lien. La première se passe dans le couloir de la mort en 1991 : Will Birdy, un terrible tueur en série, attend le moment de son exécution. Dans la seconde, on se trouve propulsé dans la Russie soviétique de 1933 et on suit le destin de Timofey, professeur de physique arrêté par erreur et déporté.

Les deux histoires sont dures, toutes deux montrent ce que l'homme possède de pire en lui. De manière individuelle avec Will Birdy, un monstre moderne dont on voudrait croire qu'il est unique en son genre par sa cruauté. De manière collective et organisée avec les crimes perpétrés par la Russie de Staline.

Birdy nous raconte ses méfaits après-coup, alors qu'il est dans une cellule et sur le point d'être exécuté. Inspiré du tueur en série Ted Bundy, le personnage raconte sa vie à un prêtre venu écouter sa confession mais qui, à la place, va entendre les raisons profondes qui ont poussé Will Birdy à commettre ces meurtres, les visions qui l'ont hanté toute sa vie ainsi que ses considérations philosophiques au sujet de l'âme et de la vie après la mort.
Avec Timofey, on est dans le feu de l'action, et c'est d'autant plus perturbant. Car c'est une vraie descente aux enfers que va vivre cet homme qui, jusqu'ici, menait une vie parfaitement ordinaire avec sa femme et son fils. Emprisonné à tort, il connaîtra des jours de torture, sera affamé et assoiffé, épuisé. Timofey va subir les pires dégradations, être rabaissé au plus bas et traité comme un animal qu'on mène à l'abattoir. Cette spirale semble ne devoir jamais finir et l'on est écœuré devant toutes les horreurs auxquelles il doit assister. Tout cela est d'autant plus bouleversant que l'on sait que des événements similaires ont vraiment eu lieu à cette époque-là.
Le récit nous montre aussi les déboires de la femme de Timofey et de leur fils. Natalia et Nikolai sont en effet très vite recherchés eux aussi, et la jeune femme doit choisir entre quitter son pays pour protéger son fils ou rester et tenter de se battre pour sauver son mari. S'il réside un espoir, c'est en cette femme et surtout en son fils, symbole d'un futur peut-être meilleur. Si Timofey, emprisonné, ne rencontre que des tentatives ratées de rébellion ou de résistance à l'oppression, Natalia, elle, fera des rencontre plus positives. Encore faut-il savoir si quiconque peut réellement effacer entièrement les expériences violentes et traumatisantes qu'il aura vécu.

Si je devais résumer ce livre en une émotion, j'emploierais le mot perturbant, parce que c'est bien ce qu'il fut pour moi. Surtout pour ce qu'il est de l'histoire de Timofey, véritablement glaçante par son inéluctabilité. On découvre jusqu'où l'humanité peut aller, lorsqu'on donne à certains tout pouvoir pour avilir les autres. La manière dont l'homme s'adapte et jusqu'à quel niveau de sauvagerie il peut retourner, aussi.
Le roman interroge aussi beaucoup sur des questions scientifiques et religieuses, sur les notions de destin, écrit ou non, et de la persistance de l'âme.
J'ai cherché, pendant tout le livre, quel pourrait être le lien entre Will Birdy et Timofey, parce qu'il y en aurait forcément un. Le mystère est résolu à la toute fin et c'est si simple que je n'y avait même pas pensé. La vérité tombe comme une révélation, au sujet de la manière dont l'humanité se construit siècle après siècle, génération après génération, et des bases, instables et parfois explosives, sur lesquelles les hommes et les femmes d'aujourd'hui reposent.

par Anna19