Livres
524 652
Membres
543 032

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mely-4 : Mes envies

Just Love Again, tome 1 : Écoute le vent, il chante Just Love Again, tome 1 : Écoute le vent, il chante
Aidan Adam   
"L'amour a son instinct, il sait trouver le chemin du cœur"

Jace, acteur, mannequin prisé à Hollywood et des femmes part faire sa convalescence à Eureka après avoir été agressé et temporairement perdu la vue.
Leya ne supportant plus sa vie en France [spoiler]suite à la perte tragique de ses enfants[/spoiler] s'envole elle aussi pour Eureka, là bas elle vit de sa passion au Mamal Rescue Center et continue la photographie.
Habitant à quelques mètres l'un de l'autre, lui entend son désespoir chaque nuit et elle est intriguée par cet homme mystérieux.

On assiste à une première rencontre poétique, ils se devinent l'un l'autre, leurs cœurs se mettent en branle.
En osmose totale, leur goût, leur croyance, leur rituel, leur alchimie sexuelle, ils découvrent en l'autre le reflet de leur âme.

Venez découvrir Leya, ce petit bout de femme meurtrie, fraîche et spontanée et Jace ce bel apollon possessif mais attentif.

Vous finirez ce livre le cœur au bord des lèvres, une séparation déchirante et un être entre la vie et la mort...

par EloLML
Soy Soy
Chrys Galia   
Encore un énorme merci à Librinova pour m’avoir encore envoyé un service presse. Ils m’avaient déjà fait découvrir Chrys Galia dans un précédent SP qui était « l’ombre du passé » et que j’avais adorée.

L’histoire est celle de Yohann un jeune mannequin pour la marque SoY. Il a tout ce qu’il faut dans la vie, sauf qu’il s’ennuie, il lui manque un truc. Un jour lors d’une émission de télé-réalité, qui a pour but de dévoiler le passé de personnalité connue, il va retrouver son seul et unique amour d’adolescence, Sofia. A partir de là tout va changer pour lui. Quelques années plus tôt, elle l’avait quitté, elle était partie du jour au lendemain, sans qu’il ne sache pourquoi, maintenant qu’il l’a retrouvé, il compte bien la garder près d’elle. Sauf qu’il n’est pas préparé aux révélations que Sofia pourrait lui faire.

Dès les premières lignes on rentre tout de suite dans la peau de Yohann. Ce qu’est sa vie au quotidien de mannequin renommé pour une marque très connue. On comprend tout de suite qu’il s’ennuie dans sa vie et on arrive facilement à se mettre à sa place.

La fin est plus ou moins prévisible, mais on aime tous les happy ends et même si on voit tout cela venir, elle nous fait sourire et nous rend heureux. J

Yohann est un jeune mannequin pour la marque Soy. Il s’ennuie de plus en plus dans son boulot et cherche par tous les moyens de se stimuler. Le seul moyen qu’il est trouvé pour le moment, est d’enchainer les conquêtes les unes après les autres. Ce n’est pas le genre de Yohann a se posé, en même temps, comment pourrait-il trouver le temps, vu qu’il est trop occupé avec son travail. Il cherche désespérément à remplir ce trou béant qu’il a dans sa vie et qui fait qu’il s’ennuie.

Sofia, elle, est la PDG et créatrice des vêtements de la marque Soy. C’est une jeune femme un peu fermée et qui préfère rester en retrait et ne pas trop se montrer. On comprend beaucoup mieux cela, quand on se rend compte de tous les secrets qu’elle garde.

Le style d’écriture est assez descriptif et facile à lire.

En conclusion, c’est une histoire d’amour mignonne comme tout. Qui aborde divers sujet intéressant. Il ne m’a pas autant plus que l’ombre du passé, mais la plume de Chrys Galia est vraiment jolie à lire. Hâte de pouvoir lire ses autres romans.

>> https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/06/16/soy/
TOI (mon ex, ton ex) & MOI TOI (mon ex, ton ex) & MOI
Chrys Galia   
Alors que dire...
Je me suis beaucoup ennuyée et j'ai zappé toutes ces descriptions sur le luxe et les tenues vestimentaires (pas de plus value pour l'histoire si ce n'est donné ce côté narcissique de l'héroïne). Trop de bla bla bla et des points invraisemblables:
- Gia est amoureuse de Matthieu depuis l'enfance mais ce n'est pas réciproque. Du moins Matthieu l'éconduit à plusieurs reprises pour revenir à chaque fois. Matthieu c'est son grand amour, celui qui lui a donné son 1er baiser et à qui elle a offert sa virginité. Bref, cela n'empêchera pas Gia de succomber en un temps record (24h?!) à Giulian, son prétendu petit ami, qui l'accompagnera à la crémaillère de Matthieu et de sa copine Juliette. Ouais bah j'ai du mal
- les sauts d'humeurs des 2 protagonistes sont énervants et pas crédibles (on a plus l'impression que c'est pour essayer de rendre leur romance moins rose et guimauve). Giulian après une nuit torride, devient "bizarre" ou Gia devenant soudainement jalouse en découvrant qu'il avait des tonnes d'amantes dans le passé! Oh hé, il aurait peut être fallu s'en préoccuper un peu avant de sauter dans son lit! Ou alors se dire qu'un bel "adonis" comme lui n'est surement pas resté clean durant toutes ces années de gloire! Je ne gobe pas.
Bref, même le côté "drame" (visite surprise de Matthieu qui dégénère ou cette "menace paternelle" mais je n'en dirai pas plus) ne m'a pas convaincu. Et je n'ai pas encore réussi à terminer le roman et je ne sais pas si je vais le faire. A chacun ses goûts, moi ça ne m'a pas du tout plu et pourtant je suis une grande lectrice de romance...Mais il y a des limites.
(Question qui m'interpelle: "ta vie commence aujourd'hui" est le même que celui ci avec une couverture différente non (mais Matthieu a été modifié en Nicolas?? Pour savoir et ne pas perdre mon temps).

par BIBIDVHCL
U4 : Stéphane U4 : Stéphane
Vincent Villeminot   
Un des quatre romans de U4 qui m'a le plus intéresser. J'étais un peu fasciner par le personnages de Stéphane, et je ne suis pas mécontente de l'avoir garder pour la fin. Même si je reste déçu par la fin, que j'aurai aimé comme celle de Koridwen (mais qu'on connaissait déjà un peu suite à la fin de Yannis), j'ai vraiment préférer ce tome là.

par aciantar
U4 : Koridwen U4 : Koridwen
Yves Grevet   
Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/u4-koridwen-de-yves-grevet.html

Dès le début, avant même de commencer ma lecture, j'ai été séduite par ce concept si original. Il me tardait de lire ce roman et franchement, je n'ai pas du tout été déçue.
Nous avons ici une histoire rondement bien menée, qui nous passionne dès les premières lignes. Alors même si l'action à proprement parler met un certain temps à venir, l'auteur retient notre attention par une intrigue captivante et saisissante.
Puis, vient le départ de Koridwen pour Paris et là, c'est un enchaînement de rebondissements.
J'ai été totalement happée par cette histoire, qui m'a paru d'autant plus réaliste qu'elle se passe près de chez moi ! Je n'ai jamais lu de dystopie qui se déroule en France et de surcroît en Bretagne (pour la première partie). Voir les villes telles que Morlaix, Ploumagoar, Yffiniac, St-Brieuc... dévastées et sa population décimée, bouh, ça fait un coup au cœur !
Rarement, je ne me suis sentie aussi proche d'un univers. Le fait que le récit se situe en France change tout, ça nous prend aux tripes.
L'héroïne, elle, loin d'être parfaite, avec un caractère breton bien trempé, (que je reconnais bien) a su m'émouvoir et m'attendrir.

Cette lecture rythmée et entraînante est un régal. Je n'ai qu'une envie, lire au plus vite les autres tomes, connaître l'histoire de Yannis, Jules et Stephane.
Mon seul bémol serait sur le dénouement qui, pourtant génial, est bien trop ouvert à mon goût et me laisse carrément sur ma faim. J'en veux plus !

Un véritable page-turner, palpitant, addictif et innovant, pour ce roman dystopique made in France. Une réussite totale qui en fera la série incontournable de la rentrée.

par toutoun
U4 : Yannis U4 : Yannis
Florence Hinckel   
J’ai été attirée par le concept : 4 livres à lire dans l’ordre que l’on veut. Et puis, on peut dire que l’éditeur a rendu honneur à cette série en lui faisant beaucoup de publicité et en lui offrant des magnifiques fourres (qui sont trompeuses). Je ne savais pas trop à quoi m’attendre : les histoires étaient-elles distinct ou pas ? Cette histoire était-elle une pâle copie des romans post-apocalyptique que nous aimons tant ? Je me suis finalement décidée pour Yannis.
J’ai bien aimé l’histoire qui finalement ne m’a pas un instant fait penser à Hunger Games ou Divergente (pour ne citer que deux de ces parents).
Le décor est très vite posé : mort et désordre. On entre directement dans la tête d’un personnage choqué et qui a perdu ses forces. Malgré ce que l’on peut penser, la vitesse du récit n’est pas morne. Le découpage des chapitres nous porte dans les pages malgré la lenteur de l’action.
Yannis. Je ne vais pas le cacher. J’avais choisi ce livre parce que j’appréciais beaucoup la fourre. Cette image nous fait penser à un homme fort et déterminé. Sur ce point-là, j’ai été un peu déçue. Yannis est un garçon qui vient de perdre sa vie et sa famille. Il décide de quitter sa ville, de se lancer dans l’inconnu. Il doit faire face au danger, à la violence, au chaos. On ne peut pas être sans émotion face à cela et l’auteur à bien réussi à nous faire ressentir la détresse de son héros. Malgré cela, Yannis ne va pas s’inscrire dans la liste des personnages qui m’ont marqué.
Le protagoniste va croiser la route de plusieurs autres personnes. Tout d’abord, son chien qui va le suivre partout. J’étais beaucoup plus attaché à ce petit animal plein d’énergie et humoristique que par les autres. Sans vous spoiler, Yannis croise la route d’un des protagonnistes de la série (je ne vais pas vous dire qui) et ce personnage m’a tapé sur les nerfs. Je vais probablement lire son livre pour savoir ce qu’il se passe dans sa tête et tenter de mieux comprendre cette personne torturée. Yannis va également se faire d’autres amis qui vont survivre ou mourir mais qui vous tous amener de la légèreté et des émotions.
La fin de l’histoire m’a satisfaite même si je n’ai pu m’empêcher de penser que les auteurs avaient choisi la facilité et le marketing. Sans surprise… Je vais la décrire comme cela.
Pour parler de l’écriture de l’auteur, j’ai parfois noté quelques incohérences et ce n’est pas l’écriture qui m’a le plus transporté, mais elle a quelque chose d’unique.
En résumé, le scénario m’a beaucoup plus, le concept m’a beaucoup plus. Mais j’avais probablement trop attendu de ce roman. Malgré tout, avec de la distance, je peux quand même vous dire que ce roman m’a plus sans tout de fois s’inscrire dans mes coups de cœur. Je le conseille tout de même aux amoureux du post-apocalyptique.
http://theworldbookofamaliaandmoon.blogspot.ch/

par Lunanyhm
U4 : Jules U4 : Jules
Carole Trébor   
Ce livre est ultra addictif, impossible de le lâcher ! L’histoire est captivante et je me suis très vite attachée au personnage principal, Jules.
Jules est un garçon de 15 ans qui est extrêmement touchant. On progresse tout au cours de l’histoire à travers ses yeux et ses sentiments qui sont parfois si enfantins qu’il n’en est que plus attachant. Sa gentillesse et son innocence ne peuvent nous laisser indifférent. Les autres personnages sont tout aussi captivants (avec une préférence personnelle pour Vincent !). Je n’ai pu retenir mes larmes au passage de certaines scènes.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de cet auteur. Elle a su nous transporter dans le cœur de Jules et pourtant je suis une adulte ++, très loin de mes 15 ans et pas du tout adepte des jeux mais j’ai vraiment accroché cet univers d’adolescent.
Je conseille vivement ce livre !

par letides
Hate to Love Hate to Love
Penelope Douglas   
L'avis d'Esméralda :

Avant de débuter ce nouveau roman, je me permet de vous donner quelques conseils qui vous seront bien utiles et surtout évitera de méchamment vous frustrer :

Prendre sa journée : posez un RTT ou un congé (il sera bien compensé) ;
Préparez-vous une tonne d’encas avec une bonne réserve de cafés, thés ou autres (ça vous évitera de vous lever inutilement) ;
Installez-vous confortablement sur quelque chose de moelleux (ça serait dommage que votre popotin souffre) ;
Bannissez toutes choses nuisibles qui viendraient vous enquiquinez toutes les 5 minutes ;
et surtout n’oubliez pas les papiers mouchoirs (oui oui vos larmes vont surgir).

Et bien voilà vous êtes parées pour débuter votre lecture !



Nous nous sommes toutes dites au moins une fois dans sa vie que les relations au lycée fussent toujours compliquées : faisiez vous parties de ces filles idolâtrées ou bien celles qui s’effaçaient et essayaient de passer inaperçu ? Cool ou losers ? Méchantes ou souffres douleurs ?

Pour certaines ce roman fera resurgir de bons ou mauvais souvenirs. Et c’est dans cet état qu’excelle le nouveau roman de Pénélope Douglas : la beauté, l’arrogance sont-elles préférables à la gentillesse ? En quoi le jugement cruel et méchant peut détruire la vie d’un jeune ? Comment se faire accepter dans cette société de jeunes aux codes bien établis ?

Ryen est la fille vénérée par son lycée, pom-pom girl, magnifique, intelligente mais pas trop, elle surplombe tout le monde par son arrogance et son aplomb à vous faire ravaler votre sourire en moins d’une seconde. Populaire, elle entretient son personnage en la compagnie de jeunes amis qui semblent la mettre sur un piédestal. Fourbe et cruelle, elle n’hésite pas à rabaisser les plus faibles. L’image de soi a toute son importance et si la méchanceté est de mise c’est pour une bonne raison. Car Ryen petite était exclue de ce milieu, seule ou très peu accompagnée, elle s’admonestait de ce manque d’attention. Et cela la pesait tant, la rendant triste. C’est par ce manque de reconnaissance qu’elle décida de mettre tout en œuvre pour séduire les filles populaires et dénigrer les autres. Mais ses choix auront des conséquences plutôt inattendues car se cacher sous des couches de mesquinerie peuvent détruire l’essence même de soi. Ryen est détestable aux premiers abords mais on comprend vite les enjeux et surtout ses craintes. Et on les perçoit nettement dans cette correspondance qui débuta sept années plus tôt avec Misha. Ce jeune homme est le mouton noir de la famille. Éduqué par son père célibataire, suite à la fuite de sa mère, il ne veut absolument pas rentrer dans les cases confortables que son père lui impose. Issu d’une bonne famille, ce jeune hipster ne ménage pas son paternel quitte à ce que les relations deviennent conflictuels. Misha est un poète dans l’âme, un romantique incontournable. Il a cette âme généreuse et tourmentée. Son plus grand plaisir sont de chanter et surtout d’écrire des textes magnifiques et percutants. Son inspiration, il l’a trouve dans les lettres de Ryen. Une jeune fille qu’il admire au plus au point. Il ressent sa sensibilité, son altruisme et son désarroi. Ces lettres ouvertes auront un effet indéniable. Elles leur permettent de survivre face aux tourments des jeunes adolescents. Ils grandissent ensemble et se portent mutuellement vers un avenir plus serein. Mais les mots perceront leurs cœurs à tout jamais car ils seront leurs uniques amours.

Ils s’étaient promis de ne jamais se rencontrer. Mais parfois ces dernières sont faites pour être trahies. Misha la rencontre à tout hasard lors de son dernier concert. Elle, ne sait pas qui il est. Elle le fascine mais il n’aurait jamais pensé que la vérité le blesserait autant. Mais la vie a ses imprévus et tragiques rebondissements, Misha parti dans sa quête de vengeance va tenter de découvrir la fille qui faisait palpiter son cœur dans ses lettres.

Penelope Douglas nous offre un nouveau roman étonnant et 200% addictif. Sa plume est un pur ravissement : fluide à volonté, elle apporte ce côté frais avec une note acidulé et nous fais vivre un panel d’émotions intransigeants. Il ressort de ses personnages une authenticité et une sensibilité à toute épreuve. Elle change les codes en nous proposant une héroïne atypique et un héros non conventionnel. J’ai adoré suivre leurs évolutions, leur rencontre, leur découverte et leur apprivoisement. C’est une sorte de jeu « attrape moi si tu peux » ou « si tu me veux viens me chercher ».

Ce fut une lecture magnifiquement intense et incontournable. Un livre qui touche à l’amitié, à l’estime de soi, à la cellule familial. Les enjeux sont considérables. Penelope Douglas a cette facilité de nous émouvoir et de nous surprendre de pages en pages. J’avais adoré « Dark Romance » mais « Hate to Love » est vraiment un cran au dessus.
Le ranch, Tome 1 : Libère-moi Le ranch, Tome 1 : Libère-moi
Roni Loren   
Après des débuts de lecture plutôt difficile, ou il faut bien l’avouer, j’ai eu envie de décrocher plus d’une fois, j’ai fini par me laisser prendre au jeu de la D/s avec plaisir a partir du chapitre 8.
Pourquoi avoir mis si longtemps? Pour la simple et bonne raison que l’on entre enfin dans le vif du sujet et qu’on découvre une facette très différentes des trois personnages principaux : Brynn, Reid et Jace.

Pendant toute sa vie, Brynn a du gérée sa mère alcoolique et prostituée, aider sa jeune sœur a sortir de la drogue, a survivre après un viol et a travailler dure pour fuir cette misère qui la condamne a suivre le même chemin, si elle ne part pas au plus vite de l’endroit ou elle vie.
Afin d’y parvenir, elle est embaucher dans un cabinet de campagne politique et c’est ici qu’elle rencontrera Reid, le petit fils du politicien en question et Jace, un jeune comme elle, bien décider à prendre sont job a la rigolade.
C’est a travers divers retours en arrière qu’on va apprendre à découvrir la jeune femme trentenaire, a travers, ses coups durs, ses coups de gueule et ses amours, tout aussi tortueux et difficile que la vie qu’elle subit.
Loin d’être une partie de plaisir, la jeune femme m’a touché à travers ses épreuves. Toujours battantes, elle ne baisse pas les bras, même le jour ou elle va devoir se soumettre totalement a un dominant afin de pouvoir sauver sa jeune sœur.

Pour Reid, on découvre tout au long du roman un personnage complexe, qui cache un lourd secret sur sont père.
Adopter par sont oncle et sa tante, nous prenons cet homme pour le pire des goujat et croyez moi, j'ai eu envie de le finir a coup de pelle une bonne centaine de fois minimum, mais plus on creuse sous la surface, plus il devient amicale et c'est le genre d'homme solide qui fait rêver toutes les femmes en mal d'amour.
Toujours là dans les bon, comme dans les mauvais moments, il apprendra de ces erreurs et il soutiendra l'amour de sa vie dans toutes les épreuves.

Pour résumé, malgré un début long et redondant, je me suis laisser happer par cette plume subtile et souvent drôle malgré la difficulté des scènes aborder.
Pour les amateurs du genre, n'hésiter pas et tenez bon.
Et un jour Et un jour
Ly Ly   
j'ai passé l'apres midi avec Lilou et Ethan......j'ai debuté le livre et je n'ai pas pu m'arreter avant le mot fin ....meme si le livre est comme on dit "un pavé" on ne vois pas le temps passer. Qui ne reve pas de vivre la meme rencontre.que celle de notre couple ....ben quoi je vais a la fnac moi aussi !! ? non serieusement l'histoire est chouette beaucoup d'emotions et aussi une franche rigolade quelque fois (,jai craqué pour cloe et missy), et aussi beaucoup ris de la maladresse de lilou .......je decouvrais Ly Ly et je ne regrette pas mon achat alors n'hesitez plus vous passerez un bon moment ?

par Carine-68

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode