Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mely-4 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Flirt & food, Tome 2 : Savoureux Compromis Flirt & food, Tome 2 : Savoureux Compromis
Tif Marcelo   
Bryn se lance dans la création d'une maison d'hôtes à vocation gastronomique au sein d'un vignoble. Mitchell, ex-militaire et propriétaire du vignoble, est de retour en Californie pour prendre soin de ses terres. En pleins travaux, Bryn doit accepter qu'une émission de télé-réalité soit tournée sur son chantier et découvre que les téléspectateurs désirent la voir en couple avec Mitchell.

par carohem
Flirt & food, Tome 3 : Délicieuse Évasion Flirt & food, Tome 3 : Délicieuse Évasion
Tif Marcelo   
Victoria a auditionné pour le poste d'animatrice d'une émission culinaire mais elle ignorait qu'elle serait en compétition avec Joël Silva. Elle le connaît en tant que cameraman d'une émission de rénovation à laquelle sa propre sœur a participé. Lorsqu'elle est embauchée, elle et lui partent sur les routes pour tourner l'émission et Joël s'avère être un plus fin gourmet qu'elle.

par carohem
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Derrière le Masque Derrière le Masque
Licora L.   
Ce roman waouw, un énorme coup de cœur Éros est un homme qui est déjà son propre patron avec sa futur femme qui travail pour lui et une gouvernante au grand cœur une mère qui ne vois que par l'argent et un meilleur ami qui est son bras droit. Jusqu'à ce fameu, accident qui Éros ce Vera faire la rencontre de Rose une femme au passé troublant qui devra ce soumettre à ces désirs mais qui a un caractère des plus imprévus, même si ces un homme qui est le plus convoiter elle s'en fiche terriblement. Elle n'a sun seul objectif en vue sortir de l'enfer de lequel elle et vie actuellement et sauver une personne qui lui est cher à son cœur. Mais je ne vous en dit pas trop et vous laisse decouvrir une merveille sans nom, j'ai eu tout les sentiments du monde réunis en 1 battement de cœur. Unz plume des plus attractives qui ne vous laissera pas indemne.
Frissons d'enfer Frissons d'enfer
Axelle Auclair   
bonjour,
quand ce livre sera t- il disponible sur amazon ?
j'ai hâte de le lire

par TONIRE
Sublimes cicatrices, Tome 1 Sublimes cicatrices, Tome 1
Axelle Auclair   
J'avais adoré la trilogie Secret défense d'aimer de cette auteure et même si on change de registre j'ai été conquise par ce roman! Je l'ai lu d'une traite et je vais enchaîner avec le tome 2 dans la foulée. Les personnages sont bien campés, réalistes, l'héroïne a juste ce qu'il faut de caractère sans qu'elle en soit pénible ou irritante (ce qui devient difficile à trouver et me détourne souvent de ce type de roman), il en est de même pour le personnage masculin, tout est équilibré, ce qui rend la lecture hyper addictive. L'histoire est bien amenée et les événements s'enchaînent avec fluidité. On retrouve bien la patte de l'auteure avec des pointes d'humour qui ponctuent le récit et des personnages secondaires qui ont leur place et à qui on s'attache sans effort. J'ai perdu la notion du temps avec ce premier tome et sans trop m'avancer je pense qu'il en sera de même pour le second, une auteure talentueuse que je suivrai assidûment!!!

par sylise
Sublimes cicatrices, Tome 2 Sublimes cicatrices, Tome 2
Axelle Auclair   
J'ai enchaîné ce second tome dès la fin du premier et j'ai été tout aussi embarquée par l'histoire! On suit l'évolution de Cole, Tess et Elliot, ainsi que celle des personnages secondaires présents dans le précédent opus. J'ai retrouvé avec plaisir la plume de l'auteure, toujours aussi vive, incisive et drôle dans les dialogues, elle fait la part belle à l'amitié, à la famille et jalonne le récit de rebondissements et de révélations. Elle clôt cette duologie avec un épilogue soigné et parfait pour ma part, merci à elle d'accorder de l'importance à cette partie qui peut être potentiellement frustrante pour le lecteur. C'est une chose qui m'avait beaucoup marquée et plu dans sa trilogie Secret défense d'aimer...

par sylise
Soirée interdite Soirée interdite
Charlotte Byrd   
J'ai lu toute la série, le dernier est paru hier.
Ce premier tome de la série est exactement dans la norme des autres, ie avec les mêmes défauts et les mêmes qualités. Donc prenez l'extrait, et si vous l'appréciez malgré les fautes et les mauvaises traductions, vous apprécierez les 5 tomes
Sinon, si les défauts vous ont gaché la lecture ... passez votre chemin directement.

1) Défauts :

1a) Coquilles, fautes de grammaire, de traduction et autres "phottes d'autogafffes": ben s'en est truffé ! Au minimum une par page ...

Est-ce que que ça gêne vraiement la lecture ? Oui et non.

- Oui, quand il s'agit de fautes qui prêtent à intreprétation sur le sens des mots ou de la phrase.

Quand il y a deux verbes côte à côte dans une même phrase, ou bien qu'il n'y en a pas, qu'il manque un mot, ou bien quand une traduction approximative a fait remplacer un mot par un autre presque homonyme mais pas du tout synonymes ... et que la phrase ne veut plus rien dire ou bien que le sens est interprétable selon le contexte ... alors on se retrouve à relire plusieurs fois le paragraphe. C'est ennervant, on ne perd pas le fil mais on aimerait un peu plus de rigeur dans la traduction.

- Oui, quand il s'agit de fautes où la nuance est importante dans le texte .... et que du coup toute la finesse et la subtilité de l'auteur s'envole en fumée. "Tu avez ...", c'est du vouvoiement ou du tutoiement exactement ? C'est important lors d'une rencontre pour mesurer la proximité entre deux protagonistes ou dans une relation de dominant/soumis ... et là on ne sait pas, et c'est dommage car on perd en précision et en intensité du ressenti.

- Non quand il s'agit d'une pauvre faute d'orthographe ou de conjugiason sans incidence ni conséquence, et où il n'y a aucun doute possible sur la correction à apporter.

- Non quand il s'agit de traductions d'américanisme ou d'expréssions purement québéquoises, là c'est même risible !^^

"Il me met confortable ...", "Je la pogne ..." (empoigner), "Le plancher de danse ..." (dance floor), ...

Je me dis que l'auteur n'y est pour rien ... mais quand même : moi, la lectrice, je suis lourdement impactée, car c'est du désagrément sur une lecture qui devrait être fluide.

Bref l'auteur nous fait des phrases plutôt courtes du type sujet-verbe-complément avec peu de vocabulaire élaboré et soutenu (c'est pas grossié du tout, c'est juste simple et efficace), et à la traduction, ils trouvent le moyen de se planter royalement ... décevant.

1b) Le rapport quantité / prix : 280 pages par livre en moyenne pour presque 6 euros ... ça fait cher la page ! (T1 : 332, T2 : 270, T3 : 261 , T4 : 248, T5 : 290)

J'ai toujours tendance à dire ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité .... certes, mais si la qualité n'est pas tout à fait au rendez-vous, ou reste amplement perfectible, on regarde la quantité .... et là le lecteur a l'impression d'être pris pour une vache à lait !

Vivement que la version intégrale sorte parce que pour l'instant, au niveau rentabilité ou retour sur investissement .... le plaisir de lire l'emporte vraiment limite sur les désagréments de lecture.


2) Qualités :

2a) Bon scénario : c'est plein de rebondissements, le rythme est bien soutenu, on ne s'ennuie jamais.
Il y a de bonnes idées dans toute cette série, parfois un peu tirées par les cheveux ... mais bon, est-ce qu'il existe vraiment une limite aux frasques de milliardaires ? A partir de quel moment peut-on juger qu'elles sont capillotractées ???

Par contre parfois, j'ai noté des incohérences dans l'histoire et quelques répétitions. Pas beaucoup, mais quand même. Et vu qu'il n'y a que 280 pages par tome, chaque répétition pèse lourd dans le peu de volumétrie, et chaque incohérence fait peu soigné. Je dirais qu'il y a un manque de relecture flagrant.

2b) Bon personnages, bonne psychologie :

Les personnages sont assez attachants, pas trop stéréotypés, très humains et ils ont un caractère stable et bien trempé. On est loin d'une héroïne versatile mais elle reste ouverte, elle doute de ce qu'elle veut vraiment mais elle sait exactement ce qu'elle ne veut pas : un peu comme nous les femmes !^^

[spoiler]2c) J'ai bien aimé l'autocritique et la défense de l'auteur autopubliée de romans érotiques !
Je ne m'étais jamais posé la question, j'ai donc découvert cet univers de l'envers du décor : et ce fut fort instructif !^^[/spoiler]


Conclusion : une lecture addictive mais ultra courte dans un style simple ... mais truffé de coquille ... bilan donc mittigé.

Si c'était à refaire, je le referais, mais j'en garderais quand même un petit gout amer car le prix n'est pas en adéquation avec ni la qualité, ni la quantité.
Mount, Tome 2 : La Reine de pique Mount, Tome 2 : La Reine de pique
Meghan March   
je me suis jeté sur la version originale,même si mon anglais n'est pas au top.
la relation de mount Mount et Keira avance lentement mais surement. la fin :0. My god comme dans le saison 1 Mme March et ses cliffhanger.... Mount deviendra BEAUCOUP plus protecteur...
Je vais me jeter sur la saison 3

par shona91
Insaisissable - Saison 2, Tome 2 : Provoque-moi Insaisissable - Saison 2, Tome 2 : Provoque-moi
Tahereh Mafi   
Il m'a fallu 5 heures pour lire ce tome !

Bon il est nettement meilleur que le premier de cette saison "Crois en moi", l'additivité est à son paroxysme, beaucoup d'informations qui sont amenées de façon plus logique que lors du dernier tome, selon moi.
J'aime toujours autant changer de narrateur, et j'ai pu découvrir l'histoire du point de vue de Kenji !

J'avais vraiment peur d'être déçue par cette nouvelle saison car je suis un fan inconditionnelle de la première, cependant l'auteure construit de plus en plus son histoire et ce de façon très rythmée et très logique. Je n'ai donc absolument aucun regret d'avoir continué la série
On en apprend beaucoup sur les passés d'Aaron et Juliette grâce aux flashback, et on apprend à détester encore beaucoup plus Anderson (oui c'est possible) !

On retrouve un Warner beaucoup plus maître de ses émotions et un soldat entraîné, ce qui m'avait manqué au cours de ma lecture du dernier tome. Tahereh Mafi manie son personnage à la perfection, j'avais vraiment peur qu'au fils des livres il devienne tout mielleux à cause de son histoire d'amour (un Adam bis) et au final pas du tout il reste le garçon sérieux qui galère encore pas mal à comprendre le mode de pensée des autres (auquel son *** de père ne l'a pas habitué). Je l'aime vraiment pour son côté sérieux, organisé, méthodique mais je trouve ça super qu'il puisse s'ouvrir aux autres


[spoiler]Juste un point avec lequel j'ai du mal : Juliette s'appelle maintenant Ella car c'est son vrai prénom, ça fait 6 tomes que je l'appelle Juliette donc j'ai vraiment beaucoup de mal à m'y faire.[/spoiler]
[spoiler]Par contre j'adore totalement à la fin quand Juliette appelle enfin Warner par son prénom "Aaron" même en tant que narratrice, plus uniquement lors de leurs conversations[/spoiler]

par ManonF
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4