Livres
439 764
Membres
369 703

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T19:01:45+02:00

- Il faut vous expliquer longtemps, mais vous comprenez vite, Christine.

- Désolée, monsieur Brun. Alors, comment voulez-vous qu'on vous les coupe aujourd'hui?

- En silence...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T18:40:05+02:00

La seule activité que Ferdinand ait trouvée pour tromper l'ennui: être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T18:34:11+02:00

Cette vieille dinde est du genre à aimer faire cramer ses gants de toilette toute la journée sur la plage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chrichrilecture 2017-09-28T08:29:06+02:00

Ces moments où l’on se dit que l’on ferait bien une pause ici, que l’on arrêterait le marque page de sa vie à cet instant précis. Même s’il est à l’hôpital, lui qui a toujours fui ces mouroirs, comme il dit, il se sent en sécurité. Les problèmes semblent s’être tous envolés ;

Afficher en entier
Extrait ajouté par ginfiz 2016-09-09T13:35:58+02:00

- Je suis venue déjeuner ! Je n'aime pas la cantine. Moi, c'est Juliette. Je vais vous appeler Ferdinand, ce sera plus simple.

- Je vais le répéter qu'une fois : tu prends tes cliques et tes claques et tu fiches le camp d'ici. Effrontée !

Afficher en entier
Extrait ajouté par lolitallb78 2014-12-10T16:53:36+01:00

elle était si jeune, ce n'était pas à elle que l'on devait enlever la vie mais à lui !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jean-Michel-12 2018-12-16T18:26:37+01:00

Ferdinand est encore appuyé contre la porte, l’œil inquisiteur, quand on sonne à nouveau. Qu’est-ce que c’est que cette blague ? Le vieil homme ouvre violemment la porte. Là, sur le paillasson, une petite fille. Toute frêle, en salopette et marinière.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kura-kura 2018-07-19T14:50:49+02:00

"Sans arme, ni haine, ni violence." Ca serait pas mal comme épitaphe. Ca me plaît bien, réfléchit tout haut Ferdinand, [...].

Pour moi, il faudrait plutôt quelque chose comme "Enfin tranquille ! Sans regret, ni larmes, ni chieuses".

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode