Livres
505 725
Membres
513 428

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T19:01:45+02:00

- Il faut vous expliquer longtemps, mais vous comprenez vite, Christine.

- Désolée, monsieur Brun. Alors, comment voulez-vous qu'on vous les coupe aujourd'hui?

- En silence...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T18:40:05+02:00

La seule activité que Ferdinand ait trouvée pour tromper l'ennui: être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chrichrilecture 2017-09-28T08:29:06+02:00

Ces moments où l’on se dit que l’on ferait bien une pause ici, que l’on arrêterait le marque page de sa vie à cet instant précis. Même s’il est à l’hôpital, lui qui a toujours fui ces mouroirs, comme il dit, il se sent en sécurité. Les problèmes semblent s’être tous envolés ;

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adel89 2016-10-24T18:34:11+02:00

Cette vieille dinde est du genre à aimer faire cramer ses gants de toilette toute la journée sur la plage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Noeleen 2019-01-11T10:49:20+01:00

Ferdinand traverse la rue en quelques enjambées de géant, empoigne le chef des morveux par le col, le soulève à vingt centimètres du sol, retraverse et l'enfonce tête la première dans la poubelle la plus proche. Celle du compost.

— Voilà ta place, morveux! T'avises plus jamais de t'en prendre à une fille, sinon t'auras affaire à moi. Ferdinand est mon nom! Et méfie-toi, j'habite en face, je te surveillerai!

Afficher en entier
Extrait ajouté par ginfiz 2016-09-09T13:35:58+02:00

- Je suis venue déjeuner ! Je n'aime pas la cantine. Moi, c'est Juliette. Je vais vous appeler Ferdinand, ce sera plus simple.

- Je vais le répéter qu'une fois : tu prends tes cliques et tes claques et tu fiches le camp d'ici. Effrontée !

Afficher en entier
Extrait ajouté par lolitallb78 2014-12-10T16:53:36+01:00

elle était si jeune, ce n'était pas à elle que l'on devait enlever la vie mais à lui !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2020-05-22T11:51:33+02:00

- Mais, rassurez-moi, vous l'aimiez, votre femme?

-Bien sûr.

-Et vous lui disiez?

- Non, pas directement. Je trouve ce genre dépanchement toujours hors contexte. Ça me dérange. Et quand elle me demandait carrément :"Est ce que tu m'aime encore?" tel un ultimatum, j'arrivais pas à lui répondre le " bien sûr, ma chérie" qu'elle attendait, même si on aurait gagné du temps et évité plein de disputes. Je pouvais tout simplement pas! Car j'avais plus le coeur qui se serrait comme au début, quand on avait vingt ans. Alors je répondais en plaisantant : " Bah, on s'entend bien, on s'est habitué l'un à l'autre, on a notre petite routine, et sincèrement j'aurais la flemme de chercher mieux." Jamais eu de bol moi, avec les femmes!

Aurélie Valognes, Mémé dans les orties, Chapitre 33 Aller à confesse, page 194

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2020-03-24T09:51:18+01:00

Il aimerait vraiment faire cela pour son petit-fils, pas par compétition ou jalousie. Juste parce que sa famille a besoin de lui, et que, pour la première fois de sa vie, il peut être utile, lui, Ferdinand Brun. Il peut faire quelque chose de bien. Pour quelqu'un d'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2020-03-24T09:51:04+01:00

- Tu es trop jeune pour lire un livre aussi énorme, mais quand tu auras envie, ou le courage, c'est un des meilleurs qui existent. Bilbo le Hobbit, de Tolkien. Un classique. Je te le donne, il est à toi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode