Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de memeJ : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos
Christelle Dabos   
Je viens de finir ce quatrième tome. Je viens de terminer la saga de La Passe-Miroir.
Très clairement, un sentiment domine, mais j’y viendrai plus tard.

Je voudrais commencer par saluer l’incroyable imagination de Christelle Dabos. Depuis le tome 1, on connaît son talent pour créer un univers riche et foisonnant, surprenant à de nombreux égards. Depuis le tome 3, on comprend que l’intrigue se déploie comme rarement dans un roman de fantasy. Cette saga m’a déstabilisée, car elle repose sur des ressorts totalement différents de ceux des autres romans fantasy, d’aventure. Tout était imprévisible. Ce tome 4 nous donne enfin les réponses à nos questions et, comme je m’en doutais, je n’ai pas encore tout compris à 100% à ces histoires d’échos, d’Autre et d’inversements.
Ce que je sais, c’est que ce tome, comme les précédents, m’a totalement immergée dans son univers et je suis ravie de ma lecture.

Mais tout de même, le sentiment prédominant, c’est la frustration. Certains passages m’ont bouleversée mais j’aurais voulu une autre fin (et je suis certaine que je ne suis absolument pas la seule…). [spoiler]J’aurais voulu une belle fin pour Thorn et Ophélie, enfin ! Avec un Thorn réparé et en paix, ils auraient pu être enfin heureux et libres…[/spoiler] Une fin pas forcément en apothéose, mais une fin plus glorieuse en tout cas ! Aussi, comme pour le tome 3, je suis frustrée de ne pas avoir plus vu des personnages importants [spoiler](Bérénice, Archibald, Victoire, la tante Roseline… Je les aimais tellement dans les deux premiers tomes que je suis déçue de leur peu de présence dans les deux derniers !)[/spoiler]

Je suis consciente que ce sentiment de frustration, c’est la preuve que le talent de Christelle fonctionne. Je sais aussi que l’intrigue est résolue et que c’est le principal. Mais je ne peux pas m’empêcher d’être un peu triste pour tous ces personnages, un peu délaissés au profit de l’Histoire.

Je vais sans doute cogiter encore un peu à propos de toute cette intrigue que Christelle Dabos a mis en place, Dilleux, l’Autre, les échos, l’Envers. Je vais aussi m’imaginer la suite de l’histoire avec cette nouvelle donne. Cela ne me dérange pas que la fin soit ouverte : la saga de La Passe-Miroir pourra ainsi continuer dans l’imagination de chacun.e d’entre nous…
Ne dites jamais jamais Ne dites jamais jamais
Nathalie Stragier   
Et voila déjà la conclusion de l'aventure de notre fille du futur, qui cette fois retourne à son époque pour tenter de sauver le frère d'Andréa. Ce dernier tome a des airs de déjà-vu, mais découvrir la société de Pénélope a quelque chose de très jouissif ! Dans tous les cas, c'est avec tristesse qu'on se sépare des différents personnages, et de la plume de Nathalie Stragier.

Ce troisième tome voit la situation complètement s'inverser : cette fois ci, c'est Andréa qui se retrouve à devoir s'adapter à cette société du futur et qui va devoir faire illusion pour ne pas attirer l'attention. Elle va elle aussi devoir aller au lycée avec Pénélope, et surveiller son comportement. D'où le sentiment de déjà-vu. Cependant, le ton n'est plus du tout le même. Dans le premier tome, il y avait un côté très humoristique dans la situation dans laquelle se retrouvaient Pénélope et Andréa. Or, dans le futur, on ne rigole plus. Il ne faut absolument pas qu'Andréa se fasse démasquer, car c'est aussi son frère qui sera en danger dans ce cas la. Et un homme dans le futur a beaucoup plus à s'en faire qu'une femme.

J'étais très impatiente de découvrir le futur, et je n'ai vraiment pas été déçue ! Je ne veux pas vous en dévoiler trop pour ne pas vous gâcher la découverte, mais Nathalie Stragier a vraiment su créer quelque chose de cohérent et de très intéressant. J'ai vraiment bien réussi à m'imaginer ce futur aux airs de dystopie. Cette société qui se veut parfaite, écolo et responsable, cache en fait plein de petits problèmes que l'arrivée de Pénélope et ses amis du passé va remettre sur le tapis. Et je ne me remets toujours pas du lycée du futur, qu'est ce que j'aurais aimé y étudier !

Je suis toujours aussi fan de la plume de Nathalie Stragier. Directe et efficace, elle fait que le livre se dévore tant il est facile et agréable à lire. Petite nouveauté dans ce dernier tome cependant : si dans le premier on suivait l'histoire du point de vue d'Andréa, et le deuxième du point de vue de Pénélope, ce troisième tome alterne les points de vue des deux jeunes filles. Et c'est tellement intéressant ! Cela créer très souvent un suspens insoutenable et c'est une petite touche d'originalité bienvenue.

La fin a aussi quelque chose à voir dans ma semi déception de ce dernier tome. [spoiler]les retrouvailles avec la mère d'Andréa sont beaucoup trop faciles et j'ai trouvé la revendication féministe que l'intrigue autour d'elle soulève vraiment lourde (mais peut-être est-ce seulement du au fait qu'on en a vraiment beaucoup, beaucoup entendu parler dernièrement de cette charge mentale des femmes) Et Andréa qui décide de rester dans le futur, vraiment ? Je ne suis pas d'accord que Pénélope et elle soient séparées !![/spoiler] Ce n'est pas du tout la fin que j'attendais, elle m'a complètement frustré.

Et fermer ce dernier livre sur une fin pareille est d'autant plus difficile et triste que j'ai encore plein de questions et d'espoirs en tête. J'ai comme l'impression qu'Andréa et l'auteure n'en ont pas fini avec ce futur féministe, car il y a encore beaucoup à faire. Dans tous les cas, c'est une aventure qui m'a beaucoup marqué et que j'aurais vraiment aimé voir continuer. C'est un livre fort dont les thèmes abordés sont importants et vraiment intéressants. Nathalie Stragier est une auteure à suivre absolument !

https://bookshowl.blogspot.fr/2017/09/ne-dites-jamais-jamais-nathalie-stragier.html
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Death Note, Tome 2 Death Note, Tome 2
Takeshi Obata    Tsugumi Ōba   
Incroyable ce qu'est capable de faire Light. Rien que pour assurer ses arrières, assassiner des gens comme ça... Le pire c'est que ça ne lui fait vraiment rien, pas de remord, ni consience de ses actes. Ca fait peur.
Par contre Ryûk, le fait qu'il considère [spoiler]les pommes comme de sa drogue[/spoiler], j'étais pliée en deux !

par Zinthia
Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme - Manga Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme - Manga
Rem    Gail Carriger   
Quel bonheur de retrouver Alexia et Lord Maccon dans leurs aventures, de revoir le mordant de celle-ci et le caractère grognon de monsieur ! Comme il s'agit d'une adaptation du tome 1 du Protectorat de L'Ombrelle, l'histoire est donc bien la même, certes certains passages sont éclipsés pour coller au rythme et entrer dans une taille raisonnable mais rien qui ne soit expliqué. Juste dommage qu'on n’évoque pas mieux sont goût pour la lecture et surtout sur la "collection spéciale" de son père… ce qui expliquerait qu'elle soit si "réveillée" pour une vieille fille. Il n'y a quasi pas de couacs de traduction (j'en ai vu que 2 ou 3).

La couverture est magnifique avec des mélanges de zones mates et brillantes. Les quatre premières pages du premier chapitre sont en couleur — c’est un pur régal, elle nous mettent dans le bain direct. Chaque début, d'ailleurs, est souvent l'occasion de voir une illustration d'un moment clé. Les dessins font tout l'intérêt de cette version de l'histoire des surnaturels et des paranaturels du Londres steampunk imaginé par Gail Carriger.

Les dessins sont détaillés, bourrés de petits détails quand le décor est mis en avant et à l'inverse, il s'éclipse pour nous laisser nous intéresser au texte ou aux personnages. Alexia est ravissante, pulpeuse comme je l'imaginais (bon peut-être pas autant) même si elle est bien loin des canons de beauté de l'époque comme ses soeurettes, elle se devait d'être aussi jolie ! Par contre, Conall Maccon je l'imaginais un tantinet plus vieux et viril, mais ça n'empêche pas de l'adopter. Et c'est pareil pour le reste des personnages secondaires : Lord Akeldama, le professeur Lyall, Biffy, Ivy…

Vraiment hâte de continuer avec la suite. J'adore re-voir mes livres d'une autre manière que par simplement des mots. Ça ne remplace pas mais ça complète parfaitement ! Un must have pour ceux qui ont aimé l'univers de l'auteure et pour les petits nouveaux, c'est pétillant et l'histoire bien que rapide, se lit bien… de là à dire que vous ne serez pas sur votre faim. Je ne sais pas.


par LLyza
Wolf Girl and Black Prince, Tome 1 Wolf Girl and Black Prince, Tome 1
Ayuko Hatta   
Ce manga a de nombreux points positifs. J'ai adoré les caractères, de la fille et du garçon, les dessins, l'histoire est légère, appréciable quand on a pas envie de se prendre la tête. Mais c'est le genre de shojo sans suspense, où l'on sait déjà comment toute cette histoire va se finir. Néanmoins, on ne se lasse pas et on en redemande. ^_^

par Nakata
Fushigi Yugi, Tome 1 Fushigi Yugi, Tome 1
Yuu Watase   
Un exellent Mangaka ne peux faire qu'un très bon manga =)
Mais pour ma part je les trouve tout de même réservé a un plublique plus jeune.

par Myuw
Princesse Mononoké, tome 1 Princesse Mononoké, tome 1
Hayao Miyazaki   
L'histoire est vraiment géniale, super originale !!!
Le film est pas mal non plus (mais un peu trop sanglant)
Princesse Mononoke reste l'histoire que je préfère parmi toutes les oeuvres de Miyasaki !!!
bonne lecture

par rogelinou
l'orchestre des doigts, Tome 3 l'orchestre des doigts, Tome 3
Osamu Yamamoto   
Il est trés bien c'est un super manga
Skip Beat ! Tome 40 Skip Beat ! Tome 40
Yoshiki Nakamura   
Je dévore chacun des tomes depuis que je connais ce manga et pourtant là, je l'ai trainé en longueur... je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce qu'il ne s'y passe pas grand chose ou parce que c'était pas le bon moment pour le lire, en tout cas j'ai vraiment eu du mal à m'y intéressé, j'espère que c'est passager et que le prochain me donnera cette envie d'en savoir plus.

par dididoune