Livres
472 463
Membres
445 030

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mémoire d'elles



Description ajoutée par Gkone 2014-07-28T07:05:58+02:00

Résumé

Massachussetts, années 1960. Frankie et Eva élèvent leurs enfants dans la modeste zone résidentielle de Hollyville. Ces mères au foyer ont du mal à se contenter du petit bonheur sur mesure et des joies domestiques que la vie leur réserve. Malmenées par leurs maris, elles se soutiennent pour faire face à l'adversité, et l'amitié qui les unit ne tarde pas à se changer en amour. Mais comment vivre au grand jour une relation que la société condamne avec une telle virulence? Elles rêvent d'une évasion près du lac où elles se sont avoué leur amour, mais le destin les attend au tournant.

Description anglaise :

In 1960, Billie Valentine is a young housewife living in a sleepy Massachusetts suburb, treading water in a dull marriage and caring for two adopted daughters. Summers spent with the girls at their lakeside camp in Vermont are her one escape--from her husband's demands, from days consumed by household drudgery, and from the nagging suspicion that life was supposed to hold something different.

Then a new family moves in across the street. Ted and Eva Wilson have three children and a fourth on the way, and their arrival reignites long-buried feelings in Billie. The affair that follows offers a solace Billie has never known, until her secret is revealed and both families are wrenched apart in the tragic aftermath.

Fifty years later, Ted and Eva's son, Johnny, contacts an elderly but still spry Billie, entreating her to return east to meet with him. Once there, Billie finally learns the surprising truth about what was lost, and what still remains, of those joyful, momentous summers.

In this deeply tender novel, T. Greenwood weaves deftly between the past and present to create a poignant and wonderfully moving story of friendship, the resonance of memories, and the love that keeps us afloat.

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lailasamburu 2015-05-04T10:39:30+02:00

Le secret du bonheur, c’est de faire le compte de ce que l’on a, et non la liste de ce qui nous manque pour être heureux.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesFacesLitteraires 2019-01-25T17:28:21+01:00
Or

Un livre saisissant et triste ; d’une puissance monstrueuse. On découvre la vie de Billie, son existence dans les années 1960. Une époque où les femmes sont parfois encore traitées comme des esclaves, prisonnière de leur mari et de leur quotidien familial. S’occuper de la maison, des enfants, des courses, du dîner. Dans ce roman, ce n’est pas seulement la destinée de ses femmes qui est difficile ; mais les préjugés et la compréhension de chacun. Il y a, en ce temps-là ; de l’homophobie, de la xénophobie. Il faut être bien vu par tout le monde et être « normal », pour éviter les insultes et tout ce qui en découle. Billie est traitée comme une folle, une malade ; pour être tombée sous le charme d’une femme. La normalité se trouve dans le fait de se faire « battre » ou de se faire « humilier » par son époux ; où est la logique du monde ? Ce livre montre en partie le sexisme, existant depuis longtemps. La femme n’est pas un objet, c’est une humaine ; avec des sentiments et des envies, on doit les accepter, quels qu’ils soient.

Billie est âgée, pourtant en très bonne santé. Solitaire, loin de ses filles et de sa sœur ; elle est en forme, mais garde des souvenirs douloureux. Son passé n’est pas tout rose : un mari alcoolique et d’une certaine façon violent, des filles adoptives après plusieurs fausses-couches et une nouvelle voisine devenant sa plus proche amie. Mais les sentiments vont être bien plus forts, la femme d’en face l’affecte profondément. Les choix de Billie m’ont semblaient justifiés et compréhensibles, elle n’a aucun reproche à se faire — sauf celui de ne pas avoir suffisamment protégé ses filles de son secret ayant toujours existé. J’ai beaucoup aimé cette femme, avec une sensibilité exacerbée par les pertes et surtout par une difficulté à s’accepter. Elle est douce, attachante et déterminée à vivre avec son amour. Le cœur est plus fort que la raison, en soi c’est le bonheur qu’elle choisit et elle a bien raison.

Et puis, il y a notre belle voisine ; Eva. Maman de quatre enfants, avec un mari difficile et agressif. C’est une femme attachante, malheureusement on n’est pas dans son esprit avec ce roman ; du coup pour se lier vraiment à elle c’est compliqué. Toutefois, les moments qu’on découvre à son côté sont vraiment intéressants. C’est une bonne mère, elle est sage et calme avec beaucoup plus de douceur que Billie. Une protectrice, une battante ; pourtant elle se cache et le fait d’avoir quatre enfants ne lui facilite pas la vie pour prendre des décisions. Je me suis prise d’affection pour Eva à travers Billie.

Cette synopsis fourmille de sentiment réel et bouleversant. Elle m’a touché au plus profond de moi-même en tant que femme, surtout avec une romance pas comme les autres, mais totalement respectable et adorable à suivre. Malgré une certaine cruauté dans la vie de nos protagonistes féminins, elles donnent de l’espoir et essayent de sourire. Le suspense est présent du début à la fin, certes au début du roman on ne sait vraiment pas dans quoi on se lance ; mais plus les pages défilent et plus on est pris dedans, par les héroïnes et leurs enfants. Les longueurs empêchent une certaine addictivité au récit, c’est le seul reproche que je vais faire sur « Mémoire d’elles ». Il y a énormément de rebondissements, puisque les révélations doivent se faire et les décisions sont nécessaires pour « avancer ».

T. Greenwood détient un sujet passionnant avec cette œuvre, un thème inabordé ; surtout avec autant de détail. Généralement quand je suis captivée par un livre, je le lis d’une traite. Au contraire avec celui-ci, j’ai mis beaucoup de temps pour le découvrir ; entre longueurs et sujet poignant, c’est une lecture délicate. L’auteur charme facilement, avec une plume à la fois douce, détaillée et retransmission d’émotion parfaite. C’est clairement une écrivaine de talent, utilisant toujours les mots justes au bon moment.

En conclusion, c’est une histoire d’amour entre femmes et une romance adultère, puisque nos deux héroïnes amoureuses l’une de l’autre sont mariées. J’ai apprécié et aimé ce récit, pour sa réalité et son thème. Un beau message, avec un côté historique sur la place des femmes pendant les années 60 dans la société Américaine. Je pense malheureusement que ce n’était pas seulement en Amérique que les femmes étaient des « femmes de foyer ». Le plus envoûtant dans ce roman, c’est bien évidemment l’alternance entre passé et présent, on est dans la nostalgie de Billie ; la rendant entièrement vivante. Le suspense et les émotions, que dire ? Les deux points forts de cet ouvrage, c’est tellement plus qu’une histoire d’amour, la narration parle d’acceptation, de secret, de famille, et en partie de violence. Un récit sincère et profond, une romance impossible sur un style contemporain et historique. On tombe sous le charme de la plume de T. Greenwood, en dépit des quelques longueurs atténuant l’impact du sujet et de l’attachement qu’on peut avoir pour Billie et Eva.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.com/2019/01/memoire-delles.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dadou972 2018-10-17T19:45:31+02:00
Diamant

Une belle histoire d'amour qui m'a profondément touchée. Parce qu'elle n'est pas comme les autres. Parce qu’elle est compliquée mais belle, tendre mais violente, simple mais dramatique.

À notre époque, où l’on a le « droit » d’aimer qui l’on veut sans être juger (théoriquement, il reste des gens stupides sur Terre !), on ne peut qu’imaginer la difficulté de vivre en tant que couple de personne de même sexe aux États-Unis dans les années 1960.

C’est à travers l’histoire de Billie et Eva, mères de familles mariées à deux hommes aimant un peu trop la boisson et pouvant être violent, que nous découvrons cette rencontre avec un amour réprouvé par la société et la religion.

Généralement, je ne suis pas vraiment fana d’histoires d’amour, à part quand elles sortent de l’ordinaire comme ici. J’aime lire les amours interdits, compliqués, brutaux et violents. Et j’ai été servie. Le lecteur plonge avec le personnage de Billie, femme agée de 80 ans, dans son passé et ses souvenirs d'Eva, de leur rencontre, leur amitié, leur amour. Et jusqu'au bout je n'ai pu m'empêcher d'espérer pour elles un peu de compréhension de la société, un peu de répit de leurs vies de femmes mariées qui les détruient petit à petit et un peu d'espoir pour elles de vivre ce que qu'on voudrait tous connaître, l'amour le vrai à la fois si simple mais si grand.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-60 2018-03-22T15:53:09+01:00
Diamant

J'ai trouvé se livre merveilleux. Je le recommande les yeux fermés. L'histoire de deux méres de famille dans les années 60 aux USA, des maris violents, une histoire d'amitié forte puis une histoire d'amour, un drame.... J'ai lu ce livre en deux jours, impossible de le lâcher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KwoL25 2016-08-01T16:00:50+02:00
Diamant

Ce livre est un véritable coup de cœur! L'histoire est prenante et les personnages vraiment attachants. On s'identifie très facilement aux deux héroïnes de ce roman qui ont le malheur de ne pas vivre à la bonne époque et se retrouvent coincées dans une vie qu'elles n'ont pas choisi. On a envie de les protéger et ce sentiment fait qu'une fois entamée la lecture de ce roman, il est juste impossible de le lâcher avant la fin! N'hésitez-pas, vous passerez un bon, très bon moment...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Audile 2016-01-13T08:24:54+01:00
Or

Magnifique roman,très bien écrit avec un retour du passé au présent qui donne une bonne dynamique au récit.Ce livre évoque entre autre le sujet tabou de l'homosexualité féminine qui est toujours d'actualité.Je ne pense pas qu'on accepte qu'une femme mariée et mère soit homosexuelle!La différence c'est que maintenant on n'est pas obligé d'être marié et de fonder une famille, on est plus libre!Pour revenir au roman, c'est une histoire d'amour magnifique, beaucoup de sujets sont évoqués comme l'alcoolisme, la violence dans le couple, la perte d'un enfant, l'impossibilité de donner la vie et la relation des 2 soeurs, la mort, la vieillesse... Même quand on ferme le roman, on y réfléchit. Enfin bref, je le conseille vivement! Bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Larepubliquedeslivres 2015-05-24T16:18:39+02:00
Or

Ce livre m’avait beaucoup intrigué depuis sa sortie bien qu’il ne fasse très peu parlé de lui. C’est mon dernier achat au salon du livre de Paris quelques minutes avant de quitter ce salon. C’est le thème de l’homosexualité féminine dans les années 60 qui avait suscité mon intérêt et le fait que ça n’avait pas l’air d’une romance lesbienne toute bête.

Et en effet loin de la romance féerique c’est une histoire émouvante et prenante qui nous ai raconté. Billie est mariée à Franckie et a deux enfants, elle vit sous le contrôle total de son mari qui en plus est alcoolique. Son triste quotidien va être adouci par l’arrivée d’Eva, sa nouvelle voisine, mariée également à un alcoolique et mère de quatre enfants.

Ces deux voisines vont faire connaissance, puis se lier d’amitié puis tomber amoureuse l’une de l’autre. Ces deux femmes s’échappent ainsi secrètement de leur quotidien bien triste. Ces moments volés sont magnifiques bien qu’ils soient très simples.

Ce roman avant de parler d’homosexualité traite de la place de la femme dans la société américaine de cette époque. Elles ont peu de droits et sont consignées à la maison pour les tâches ménagères et s’occuper des enfants. Elles sont sous le contrôle total de leur mari. Ces mêmes maris qui n’hésitent pas d’ailleurs à lever la main sur celle-ci. Il y a très peu de passage sur ce sujet mais ceux-ci sont poignants.

Ensuite, ce roman traite donc de l’homosexualité dans les années 60. On voit très bien que ce n’est pas du tout accepté par la société américaine de cette époque, où on envoie ceux qui ont ces relations « contre nature » dans des hôpitaux psychiatriques. On voit comment Eva et Billie doivent se cacher de leurs maris pour vivre leur amour. On voit aussi les lieux clandestins où les homosexuels peuvent être eux-mêmes, sans se cacher.

Je dois dire que je me suis plus attaché à Billie, le narrateur de cette histoire. Elle va tout faire pour vivre son amour au grand jour. Eva, je les trouvée plus en retrait mais je comprends très bien qu’avec le mari qu’elle a, elle est du mal à prendre des décisions. Par contre j’ai détesté leurs maris, comment peut-on traiter des êtres humains comme ça.

Le roman nous raconte cette histoire que deux époques : dans les années 60 et maintenant. On début je dois dire que je n’ai pas compris le lien entre ce qui était raconté dans les deux époques. Au fil des pages, on voit très bien ce lien et j’ai redouté ce qui allait nous être annoncé. Je dois dire chapeau à l’auteur pour cette fin que je n’ai pas vu venir et qui est tout simplement magnifique.

Un roman magnifique qui est avant tout une très belle histoire d’amour mais qui nous fait aussi réfléchir sur la place de la femme ou l’homosexualité par exemple.

Afficher en entier

Dates de sortie

Mémoire d'elles

  • France : 2014-11-21 (Français)
  • France : 2015-06-19 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Bodies of Water - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 34
Commentaires 6
Extraits 2
Evaluations 12
Note globale 9.17 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode