Livres
371 121
Comms
1 287 663
Membres
250 845

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mémoires assassines

5 notes | 5 commentaires | 2 extraits


Description ajoutée par Sorcier 2016-01-09T23:55:33+01:00

Résumé

« Eva Lorca, chroniqueuse à succès du magazine people «Murmures d’ici et là», est victime d’une violente agression qui la laisse au seuil de la mort. Elle sort de l’hôpital après plusieurs mois avec le besoin de s’isoler du reste du monde. Pour tenter de se reconstruire, elle emménage dans son dernier caprice, une immense maison de maître qu’elle a exigé en échange du divorce que demande son mari. Eva commence à explorer sa nouvelle demeure et trouve dans un coffre au grenier les mémoires de l’ancien propriétaire des lieux, Henri Ficheaux. Eva découvre alors au fil des pages de ce journal intime la descente aux enfers d’Henri et les crimes de plus en plus atroces dont celui-ci s’est rendu coupable. Au fil de sa lecture, un lien étrange se tisse entre Eva et Henri. Elle va remonter cette piste sanglante jusqu’à trouver l’horreur, mais cette enquête aidera-t-elle Eva à se relever, ou l’entraînera-t-elle dans les abîmes jusqu’à ce que sa raison défaille ? »

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Or
1 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2016-05-01T17:15:02+02:00

Au plus les jours passaient, au plus je me sentais l'âme d'une psychopathe. Cette maison me changeait, Henri me changeait, tout comme Laurian me changeait aussi. Pourquoi avais-je eu cette pensée le concernant ? Pourquoi avais-je imaginé le tuer ? Je n'avais vraiment aucune raison de le faire.

Je n'avais pas envie d'écrire. Je montai et le regardai enlever cette moquette qu'il avait déjà retirée du palier et du mur de la cage d'escalier. Les veines de ses bras ressortaient tellement l'effort était soutenu. Comme moi, il tomba sur une résistance et poussa un cri féroce en tirant sur le revêtement. Il vainquit, mais se trouva emporté en arrière.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Severine-22 2017-05-17T11:47:48+02:00
Or

Un thriller machiavélique

Encore un super roman de cette auteure qui nous tient en haleine du début à la fin. On lit avec grand plaisir les cahiers d'Henri où y sont racontés ses mémoires, ses crimes les plus horribles. C'est un livre rempli de suspense et de rebondissements mais aussi d'humour noir. Les personnages sont déroutants et j'ai adoré leurs différentes personnalités. Un thriller machiavélique que je ne peux que vous recommander!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marylou-Marscke 2016-07-13T18:46:32+02:00
Diamant

Je rejoins l'ensemble des commentaires, il est impossible de sortir indemne de cette lecture. Nous faisons face à nos propres démons, à notre noirceur en même temps qu'Eva.

Un très très bon livre que je recommande vivement.

Dès les premières lignes, le ton est donné et on attend qu'une chose, achever ces mémoires sanglantes, on ne peut plus dérangeantes, mais addictives.

Merci pour ce roman!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabyBella 2016-07-12T20:05:36+02:00
Diamant

Etranges sont les émotions et les pensées que ce roman, au nom évocateur et pourtant vague, nous fait ressentir. Ce livre nous met face à des situations si macabres que nous sommes étonné(e)s de la façon dont nous réagissons face à celles-ci. En contradiction totale avec notre mode de pensée habituel. Une seule question ressort alors à la fin : devons-nous fous ou l'auteure fait-elle ressortir la part la plus sombre de notre être, de notre humanité ?

Il est clair que Christine Colpaert-Soufflet touche en plein coeur notre part d'humanité. Jusqu'à quel point le sommes-nous ? Quels sont les actes qui nous rendent inhumains ?

Le début de cette histoire est somme toute banale : Eva, victime d'une violente agression et de douleurs tant physiques que morales, déménage dans la maison de ses rêves obtenue de la part de son futur ex-mari. Elle découvre alors les affaires de l'ancien propriétaire et la spirale Ô combien infernale commence. Face aux atrocités découvertes, Eva continue macabrement et sereinement sa quête. Benjamin Gates cherche les trésors; Eva cherche les corps.

Et nous rentrons dans son jeu, nous la suivons de près, nous jubilons presque sadiquement à chaque découverte : comme elle, nous voulons découvrir ce passé, le passé de Henri, qui devient attachant.

Car, oui, même dans un récit aussi macabre que celui-ci, nous trouvons les personnages attachants (mais tout de même perturbants) et acquiesçons face à leurs pires décisions -"pires" dans le sens "horribles". Des personnes somme toute normales et intelligentes qui en arrivent à prendre des décisions extrêmement désagréables et contraires à nos esprits cartésiens et humanistes. Ce sont des monstres adorables et horriblement attachants et...humains dans le fond.

Nous terminons la lecture en se disant, que, oui, nous serions capables de faire la même chose.

L'auteure décrit de façon si précise les idées de ses personnages qu'elle nous en donne un accès illimité : un véritable travail psychanalytique.

Christine Colpaert-Soufflet ne mêle pas ici le genre fantastique, ce qui nous raccroche à notre réalité et nous permet d'étudier réellement la partie la plus sombre de l'être humain, sans se dire que nous sommes dans un récit vraiment fictif (ce qui est raconté dans ce livre est on ne peut plus possible, cela est horrible de l'avouer). Elle nous dévoile que nous serions capables de réaliser les mêmes actes. Et, en cela, ce livre est divinement horrible.

Christine Colpaert-Soufflet travaille le psychologique des personnages mais aussi celui des lecteurs.

Pour finir sur une note plus "guillerette" et moins macabre ;-) , malgré quelques erreurs d'orthographe, l'écriture est géniale car elle a été très attractive, en donnant un certain tempo à la narration et ces nombreux dialogues ont rendu vivant le texte. Avec son accessibilité, l'écriture permet une concentration optimale sur l'histoire, ce qui nous plonge encore plus dans la quête d'Eva.

Sincèrement, je ne suis pas sûre de vous convaincre tant je ne trouve aucun mot pour exprimer ce que je ressens, et ce, même quelques jours après avoir terminé ce livre. Il est devenu l'un de mes livres préférés !

Lisez-Le ! (Avec une majuscule car Il le mérite !)

Bravo enfin à l'auteure !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BLISS-5000 2016-07-04T08:09:33+02:00
Diamant

Cette histoire est exceptionnelle car on en arrive à ressentir de la sympathie voire de l'admiration pour des héros "hors du commun". Ce livre est l'histoire de vengeances, le récit de la vie d'un criminel, la rencontre d'êtres meurtris. L'auteure nous prend "la main" dès le début et nous amène pas à pas et avec brio là où elle le souhaite. On en arrive à aimer ce qui devrait être haï, à excuser l'inexcusable, à comprendre l'inconcevable. Un diamant brut !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2016-05-01T17:14:55+02:00
Diamant

Je remercie beaucoup, beaucoup, beaucoup Emilie de livr's éditions pour l'envoi de ce livre dans le cadre de notre partenariat. Je l'avais repéré au salon fantastique grâce à sa couverture. Une femme sans yeux d'où coule du sang – oui il faut être un peu timbrée pour aimer ce type de couverture – mais je dois admettre que je sentais des frissons me parcourir le dos et j'adore cela. Donc oui, j'aime beaucoup cette première et le résumé est très tentant.

Eva est une journaliste de 40 ans qui revient de très loin. Agressée à la sortie de son travail, il y a de cela 17 mois, elle sort de l'hôpital direction sa nouvelle maison achetée par son futur ex-mari. Futur ex tout simplement parce qu'ils divorcent pour cause d'infidélité entre autre car ce n'est qu'une fausse excuse. Et nouvelle maison ? Tout simplement parce que Eva n'acceptera de signer les papiers du divorce que si ce dernier lui achète la maison de ces rêves. Cette femme est aigrie, son corps est meurtrie tout autant que sa volonté de s'en sortir. Le traitement est probablement à vie pour qu'elle ne ressente plus les douleurs, mais le miroir est le plus grand de ses malheurs car il lui montre inexorablement ce qu'elle a perdu.

Tout ceci n'est qu'une ébauche. Lorsque Eva découvre un coffre contenant bon nombre de carnets, elle va « vivre par procuration » l'histoire de Henri. Elle-même étant devenue agoraphobe et tout ce que cela implique, elle ne peut sortir sans ressentir bon nombre de contrainte comme des vertiges, peur, évanouissements... Henri est un petit garçon qui semble fasciné par la douleur, la faiblesse, la mort. Il décrit ce qu'il fait, d'années en années, de douleur en supplice. Ses besoins, ses envies, ses désirs, ses peurs parfois surmontées de colères. Eva va apprendre à connaître cet homme, tout comme nous apprenons les deux vies en parallèle. Eva... Henri... Tous les deux sont meurtris par la vie qui ne leur a pas fait de cadeau.

Il n'y a pas de pitié à avoir pour l'un comme pour l'autre. Ils se sont battus pour devenir meilleur dans leur domaine et échapper à cette vie qui leur était contrainte. Eva avec un mari qui n'avait envie d'elle que lorsque l'un de ses articles donnaient de bon chiffre et Henri qui quémandait de l'amour familial, rien de plus. Eva est au bord de la dépression. Elle joue avec les hommes qui sont à ses côtés. Thibaut, son mari va la servir dans son métier. Elle ne compte pas perdre sa place malgré tout, mais il lui faut une super bonne idée pour revenir encore meilleure qu'avant. Stefan qui détient autant de parts, sinon plus que Thibaut et qui est l'amant de la miss – je ne vous dévoile rien de plus que ce qu'il y a dans les toutes premières pages – et donc un précieux atout. Il y a Laurian, le petit frère de Stef qui a un passé plutôt compliqué, mais il est présent pour les travaux dans la maison. Et puis il y a Henri. Cet homme qui a écrit quasiment toute sa vie dans ces nombreux carnets, qui se dévoilent, qui racontent les innombrables atrocités qu'il a pu commettre. Cet homme dont Eva se sent petit à petit de plus en plus proche. Les pensées de l'un sont celles de l'autre. Les compréhensions ou incompréhensions sont devenues communes.

Les personnages semblent réels, trop réels que cela en fait froid dans le dos. Que faudrait-il pour basculer de l'autre côté ? Très peu de choses, surtout si les sentiments se mêlent. J'ai adoré les personnages, ceux qui vivent, ceux qui meurent car ils sont tous très importants. Laurian a beau être le « sale gosse » de l'histoire, il a la tête sur les épaules et n'hésite pas à se mouiller par amour. Certains sont de vrais opportunistes et j'avoue avoir eu envie d'être à la place d'Eva afin de les écraser de la botte, telles des fourmis.

J'ai beaucoup aimé avoir les deux vies qui se mêlaient, les personnages qui sont montrés petit à petit jusqu'à ce que l'on comprennes réellement ce qui se passe. On voit se dessiner à l'horizon des suppositions qui prennent formes. A plusieurs reprises j'ai eu envie de refermer le livre parce qu'Eva allait découvrir une horreur de plus, mais j'ai tenu bon, comme elle. J'ai vécu le livre, je n'ai pas d'autres mots pour expliquer cette lecture. Je l'ai commencé et j'ai eu un mal fou à le lâcher pour dormir. J'avais envie de savoir ce qui allait se passer, à l'un comme à l'autre. Cette Maude mérite ce qui lui arrive. Vous me trouvez affreuse ? Ce n'est qu'un juste retour des choses surtout que l'horreur n'arrive pas forcément pas ceux que l'on pourrait croire. J'ai adoré la fin, je me suis dit que cela ne pouvait pas s'arrêter ainsi. La maison est pleine de souvenirs, elle semble vouloir aspirer la bonne santé mentale des personnes qui y vivent. Cette maison en a tellement vu qu'elle est imbibée du mal régnant entre ses murs. Je pourrais continuer ainsi longtemps, mais sachez juste qu'il vaut mieux ne pas être trop jeune pour le lire, il y a tout de même quelques passages à éviter. Et sinon ? N'hésitez pas à le lire !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/memoires-assassines-christelle-colpaert-soufflet-a125798872

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurian 2016-04-27T17:50:14+02:00
Diamant

Un plongeon dans la folie dont on ne ressort pas indemne! Malsain et addictif

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 5
Note globale 9.6 / 10

Évaluations