Livres
540 850
Membres
571 773

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

J’aurais aimé qu’il me voie lever les yeux au ciel.

— C’est ce que tu m’as dit quand j’avais quatorze ans. J’espérais un renseignement plus utile, maintenant que je suis une adulte et qu’elle cherche à s’emparer de ma meute.

— Ne lève pas les yeux au ciel quand je te parle, me rabroua-t-il d’un ton cinglant. Et tu avais quinze ans.

Je considérai le téléphone avec incrédulité.

— Tu te souviens de l’âge que j’avais ?

— C’était le jour où Charles a fait exploser une bombe à paillettes dans mon bureau, répliqua-t-il avec aigreur. Bien sûr que je m’en souviens.

Charles ? Impossible.

— C’est Charles qui avait mis une bombe à paillettes dans ton bureau ? « Froid », « terrifiant », « efficace », « redoutable », voilà les qualificatifs qui s’appliquaient à Charles. La juxtaposition de son prénom et de « bombe à paillettes » semblait tout bonnement inconcevable, à part dans une phrase du style : « Charles a démasqué la responsable de l’attentat à la bombe à paillettes et l’a pendue par les orteils pour dissuader tous ceux qui auraient voulu l’imiter. »

Afficher en entier

- Ce n'est pas ça qui m'inquiète, intervint Ben d'une voix tremblante. Chaque fois que quelqu'un s'approche de moi, je deviens comme la gamine de l'Exorciste.

- Ta tête ne tourne pas sur elle-même, objectai-je, tâchant de masquer ma terreur.

- Ne donne pas de mauvaises idées à cette chose, me rabroua Ben.

[...]

- Désolé, s'excusa Darryl lorsqu'il arriva enfin. J'avais un pneu crevé.

- Pas grave, répliqua Ben. Pendant ce temps, je me suis contenté de poireauter là, possédé par un fae démoniaque.

Afficher en entier

[p58, Wulfe à Mercy, Adam et Aiden]

- Le hasard n'a rien à voir là-dedans. Il était normal que je sois là, puisque je suis Mercy partout. C'est mon nouveau hobby.

Afficher en entier

I was seriously considering throwing up, when warm hands closed over my shoulders and Adam’s face pressed against my neck. “Fucking hell,” Adam said about the same time I realized that my neck was damp with his tears. “I don’t deserve you, my love. I don’t deserve this, Mercy—but by God I will take it. I love you, too.”

Afficher en entier

“Not fortunate,” demurred Wulfe, answering Aiden with a coyness that would have been more appropriate from a Southern belle in an old movie. In old movies, overacting was standard fare. “Not mere luck. I am stalking Mercy. Of course I was around, because that’s what stalkers do, or so I’ve read. It’s my new hobby.”

Afficher en entier

(Aiden) One of his grubby hands was firmly gripping the equally ragged and dirty girl who was about an inch shorter than he was.

He paused, having yanked the girl halfway into the kitchen with irritation bordering on anger. He appeared to set all that aside as he observed the room and read the emotions with a brain that was not remotely childlike.

“I’m sorry,” he said. “This is a bad time.”

But the child he’d dragged in suddenly became cooperative and took another step into the room.

“No,” she told him. “It’s a wonderful time. I love battles. Blood and death followed by tears and mourning.”

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode